Conflits et guerres actuelles

Sous couvert d’aide humanitaire Bush envoie des troupes américaines en Géorgie


Dans ce qui représente une escalade majeure du conflit avec la Russie sur la question de la Géorgie, le président George W. Bush a annoncé mercredi un « soutien indéfectible » des forces américaines à son allié du Caucase. Bush apparaissait pour la deuxième fois en trois jours dans la roseraie de la Maison Blanche, cette fois-ci accompagné de la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice et du secrétaire à la Défense Robert Gates, pour annoncer ce renfort militaire, le qualifiant d’opération humanitaire.


Mardi 19 Août 2008

Sous couvert d’aide humanitaire Bush envoie des troupes américaines en Géorgie
Par Barry Grey



En même temps qu’il évoquait cette mission humanitaire, Bush a indiqué aussi clairement la dimension militaire des mesures annoncées. Il a précisé qu’il allait charger Gates, le chef du Pentagone, de superviser la mission qui sera « dirigée par l’armée américaine ». Il a annoncé qu’un avion de transport militaire américain C-17 était déjà en route vers la Géorgie et que « dans les jours à venir, nous utiliserons les avions américains ainsi que les forces navales pour délivrer une assistance humanitaire et médicale ».

C’est là une formule qui permet la pénétration des forces armées terrestres et navales américaines sur le territoire de la Géorgie pour une durée et une ampleur indéterminées. Cette action nécessitera certainement la présence de centaines sinon de milliers de personnels militaires américains en uniforme sur le terrain et un nombre considérable de navires de guerre dans la région. Les Etats-Unis recourent à cette force militaire au moment où la situation reste extrêmement instable et volatile et où la possibilité d’un affrontement militaire direct entre les Etats-Unis et la Russie est donnée.

Bush a tenu son discours moins d’un jour après que la Russie et la Géorgie s’étaient mises d’accord sur un cessez-le-feu provisoire dans leur guerre de cinq jours. L’accord avait été négocié par l’entremise du président français, Nicolas Sarkozy, au nom de l’Union européenne.

Au moment même où Bush tenait son discours, la Russie et la Géorgie échangeaient des accusations de violation de la trêve et le président géorgien, Mikhail Saakachvili, soulevait des objections quant aux dispositions de l’accord qui, affirmait-il, n’ont pas réussi à empêcher que les républiques séparatistes pro russes de l’Ossétie du Sud et d’Abkhazie fassent sécession de la Géorgie.

Les propos de Bush renfermaient implicitement une menace contre toute tentative de la Russie de s’immiscer dans l’opération « humanitaire » de Washington. « Nous attendons de la Russie qu’elle respecte son engagement à permettre toute forme d’aide humanitaire, » a-t-il dit en poursuivant : « Nous attendons de la Russie qu’elle s’assure que toutes les lignes de communications, de transports, y compris les ports, les aéroports, les routes, les couloirs aériens, demeurent ouvertes pour permettre la livraison de l’aide humanitaire ainsi que le déplacement de civils. »

Les Etats-Unis déverseront leurs ressources militaires en Géorgie pour renforcer leur position vis-à-vis de la Russie et pour dénoncer toute objection de la part de Moscou comme étant une attaque contre l’aide humanitaire et une violation de l’accord de cessez-le-feu.

Dans les minutes qui suivirent la déclaration de Bush dans la roseraie, Saakachvili en donna la signification essentielle dans un discours télévisé diffusé de Tbilisi. « Vous avez entendu la déclaration du président américain selon laquelle les Etats-Unis mettaient en route une opération militaro-humanitaire en Géorgie, » a-t-dit. « Ceci signifie que les ports et les aéroports géorgiens se trouveront sous le contrôle du ministère de la défense américain… »

Il continua en qualifiant la mission « de soutien » de Bush de « tournant » et en définissant son intervention de « présence militaire américaine bien déterminée. »

Bush a également annoncé que Rice partirait immédiatement pour la France afin de rencontrer Sarkozy et qu’elle se rendrait ensuite en Géorgie. En reprenant la terminologie de la Guerre froide, il a dit que Rice rencontrerait Saakachvili et « poursuivrait nos efforts en vue de mobiliser le monde libre dans la défense d’une Géorgie libre. »

Il a de plus menacé la Russie de sanctions diplomatiques et politiques en suggérant qu’elle pourrait être exclue du groupe G-8 des grands pays industriels et empêchée de rejoindre l’Organisation mondiale du Commerce.

Hypocrisie

Les commentaires de Bush sont un comble d’hypocrisie. Il a réitéré l’appui de Washington pour le contrôle de la Géorgie des provinces de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie en évoquant une fois de plus la « souveraineté et l’intégrité territoriale de la Géorgie. » Ni lui ni aucun autre porte-parole américain n’a expliqué pourquoi le recours de la Géorgie à une violence meurtrière contre l’Ossétie du Sud dans un bombardement indiscriminé de la capitale de cette province était une défense légitime de « l’intégrité territoriale » alors que le recours à la force de la Serbie contre les séparatistes kosovars était un crime de guerre.

Les Etats-Unis avaient profité des démarches de la Serbie à l’encontre des séparatistes kosovars commandités par la CIA pour déclencher en 1999 une guerre aérienne de dix jours sous les auspices de l’OTAN. Washington dénonce un recours « disproportionné » à la force de la Russie contre les troupes géorgiennes qui ont attaqué l’Ossétie du Sud, condamnant l’action militaire de Moscou au-delà des frontières de la république sécessionniste, alors que les Etats-Unis et l’OTAN avaient fait pleuvoir bombes et missiles sur littéralement toutes les parties de la Serbie, détruisant également ponts, stations de pompage et de distribution d’eau, installations électriques, bâtiments gouvernementaux, tours d’habitation, écoles et hôpitaux dans la capitale Belgrade. Les Etats-Unis et l’OTAN ont tué bien plus de civils durant leur campagne pour écraser la Serbie, un allié traditionnel de la Russie, que ne l’ont été de part et d’autre lors de l’actuel combat dans le Caucase.

Les Etats-Unis ne sont absolument pas en droit, ni politiquement ni moralement, de dénoncer la Russie ou qui que se soit d’autre pour avoir déployé des forces armées. Washington s’arroge le droit illimité et unilatéral de mobiliser son vaste appareil de violence militaire quand et où bon lui semble, en semant la mort et la destruction du Golfe Persique à l’Asie centrale au risque de susciter encore davantage de conflits sanglants.

En ce qui concerne l’actuel conflit, le gouvernement américain et les médias ont qualifié la Russie d’agresseur. Il n’y a rien de progressiste dans les actions de Moscou en Géorgie. Elles sont motivées par des objectifs prédateurs de la part de l’élite dirigeante russe qui est déterminée à rétablir le contrôle de la Russie sur les territoires limitrophes qu’elle avait dominés durant des siècles. Toutefois, l’éclatement de la guerre dans le Caucase est le résultat de la politique poursuivie par l’impérialisme américain depuis l’effondrement de l’Union soviétique et dont le but final est de réduire la Russie à un état semi colonial.

Il est inconcevable que Washington n’ait pas été intimement impliqué dans les préparatifs de l’assaut géorgien contre l’Ossétie du Sud. Des conseillers militaires américains dirigent littéralement l’armée de ce que Washington considère être son allié clé dans le Caucase, une tête de pont entre le bassin caspien riche en pétrole et l’Europe occidentale.

Il y a un mois à peine, la secrétaire d’Etat Rice s’était rendue à Tbilisi et avait réaffirmé le soutien américain pour l’entrée de la Géorgie dans l’OTAN, une démarche que la Russie considère être une menace insupportable à sa sécurité. La visite de Rice fut suivie de trois semaines de grandes manoeuvres militaires auquelles participèrent un millier de soldats américains.

Les mesures incendiaires annoncées mercredi par Bush sont la réponse de l’impérialisme américain au revers majeur qu’il a essuyé suite à l’intervention militaire de la Russie en Géorgie. Il règne une grande inquiétude au sein de l’élite dirigeante américaine quant au fait que la déroute infligée à la Géorgie ne mine l’effort de couper la Russie de l’ancienne sphère d’influence de Moscou en Europe de l’Est et en Asie centrale et d’établir une hégémonie américaine sur le continent eurasien.

Les décideurs politiques américains sont préoccupés par le fait que l’exemple de la Géorgie ne diminue le contrôle américain sur les régimes clients droitiers qu’il a mis en place dans un nombre de pays qui soit faisaient partie de l’Union soviétique, tels la Géorgie et l’Ukraine, soit étaient des alliés de l’Union soviétique à travers le Pacte de Varsovie.

Des provocations à répétition

Depuis la dissolution de l’Union soviétique en 1991, les Etats-Unis n’ont cessé d’appliquer une politique d’encerclement militaire de la Russie en l’entourant d’Etats hostiles qui sont dépendants de et soumis à Washington.

Au moment de la désintégration de l’URSS, les Etats-Unis avaient démarré leur première guerre contre l’Irak, un allié clé de l’Union soviétique au Moyen-Orient. Durant les années 1990, les Etats-Unis et l’Europe de l’Ouest s’étaient engagés dans le démantèlement de la Yougoslavie dans le but d’isoler et d’affaiblir la Serbie, l’allié de la Russie.

En 1998, les Etats-Unis ont fait campagne pour faire entrer dans l’OTAN, alliance militaire dominée par les Etats-Unis, un nombre d’Etats nouvellement indépendants et qui avaient soit faits partie de l’Union soviétique soit avaient été membres du Pacte de Varsovie, notamment l’Estonie, la Lettonie, la Pologne, la République Tchèque, la Hongrie et la Bulgarie.

En 1999, les Etats-Unis avaient lancé une guerre aérienne contre la Serbie. Dans le même temps, ils avaient organisé la construction d’un nouvel oléoduc évitant le territoire russe pour transporter le pétrole du bassin caspien, via Bakou et à travers la Géorgie, vers le port turc de Ceyhan sur la Méditerranée.

En 2002, les Etats-Unis installèrent des bases militaires dans les anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale d’Ouzbékistan (fermées depuis sur ordre du gouvernement ouzbèke) et du Kyrgystan. A la fin de 2003, les Etats-Unis organisèrent la « Révolution rose » qui porta Saakachvili au pouvoir en Géorgie. En 2004, l’OTAN accueillait un nouveau groupe d’Etats autrefois alignés sur la Russie, à savoir la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. Un an plus tard, Washington orchestrait la « Révolution orange » qui renversa en Ukraine le gouvernement pro russe pour le remplacer par un régime pro américain.

Le chapitre final de cette attaque contre la position stratégique de la Russie fut la reconnaissance en février dernier de la demande d’indépendance du Kosovo par rapport à la Serbie.

Jusque-là, les Etats-Unis n’ont rencontré aucune résistance sérieuse. Les événements de la semaine passée représentent un changement majeur. Pour la première fois, la Russie, riche des revenus de son pétrole, fut en mesure de répliquer et de profiter d’une situation où l’armée américaine est engagée au maximum de ses forces en Irak et en Afghanistan.

Ceci a provoqué un véritable coup de sang au sein de l’élite dirigeante américaine qui n’a aucunement l’intention d’accepter une restriction de son influence dans les provinces qui se trouvaient autrefois sous domination de l’Union soviétique. L’impérialisme américain réagira par une extrême intensification de son conflit avec la Russie, quoi qu’il en coûtera.

Il existe également une composante nationale à l’intensification des tensions avec la Russie. Le gouvernement Bush cherche sciemment à créer une atmosphère de crise internationale durant la période qui précède les élections présidentielles de novembre. Il estime qu’une élection qui a lieu dans une ambiance de crainte et d’insécurité accroîtra les chances du candidat républicain John McCain d’être élu.

McCain a fait de son passé militaire et de sa prétendue expérience en politique étrangère le contenu de toute sa campagne électorale. Il avait dès le début appelé à adopter une attitude plus combative envers la Russie. Sa réaction à la crise en Géorgie fut de vouloir exclure la Russie du sommet du G-8 et de préconiser l’adoption d’autres mesures punitives.

Un éditorial publié mercredi par le Wall Street Journal résumait la revendication de certaines couches de l’élite dirigeante et de certains éléments du gouvernement Bush en faveur d’un changement majeur et permanent vers quelque chose qui ressemblerait à une nouvelle Guerre froide contre la Russie. Ce journal écrit : « Refaçonner la politique américaine à l’égard de la Russie prendra plus de temps que les quelques mois qui restent d’ici le 20 janvier, date où le nouveau président prendra le pouvoir. Mais M. Bush peut au moins corriger ses erreurs de jugements antérieures concernant M. Poutine et donner à la politique une nouvelle direction, dont son successeur aura à tenir compte. »

En fait, il n’existe que des différences tactiques minimes entre McCain et le candidat démocrate, Barack Obama. en ce qui concerne la politique américaine à l’égard de la Russie. Tous deux continuent d’exiger l’admission à l’OTAN de la Géorgie et de l’Ukraine, ce qui positionnerait l’alliance militaire dominée par les Etats-Unis aux portes de la Russie. Au cas où la Géorgie aurait déjà été un membre de l’OTAN, l’alliance aurait juridiquement été tenue d’intervenir militairement pour sa défense suite à l’incursion de la Russie en Ossétie du Sud.

La trajectoire prise par la campagne impérialiste de partage du monde dont le fer de lance est la folle poursuite par l’impérialisme américain d’une hégémonie mondiale est claire et inquiétante. L’élite dirigeante américaine entraînera les travailleurs américains et l’ensemble de l’humanité dans une catastrophe à moins qu’on ne l’en empêche. La seule force qui puisse y parvenir est la classe ouvrière internationale unifiée dans une lutte basée sur un programme socialiste révolutionnaire pour mettre fin au capitalisme, source des guerres impérialistes.

http://www.wsws.org http://www.wsws.org



Mardi 19 Août 2008


Commentaires

1.Posté par zar le 19/08/2008 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé de mon pessimisme mon j'ai bien peur qu'il soit hélas trop tard, la course mondial aux armements est flagrante depuis les "attentats" du 11 septembre, Sarkozy a fait une grosse gaffe en demandant un cessez le feu et le respect de l'intégrité de la Géorgie de la part des russes (comme si vous demandiez aux israéliens de reconnaitre la Palestine, ou l'inverse). C'est le début d'un conflit qui va s'envenimer dans les mois et les années à venir surtout si l'Europe ne fais pas marche arrière et met les Hola !! Deux options sont sur la table qui mèneront soit a l'éclatement de l'europe soit a la guerre....

2.Posté par Hamza le 19/08/2008 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Il a dit : 1 / "classe ouvrière internationale unifiée" .
Je dis : classe chômeuse internationale , plutôt oui !

2 / " un programme socialiste révolutionnaire ".
On appelle cela de la "rhétorique".

Ces Socialistes Internationalistes, ont toujours un train de retard. Celui qui a écrit cet article, bien qu'il y ait beaucoup de vrai dans son analyse américaine, relève de " l'intellectuel en chambre " coupé de la terrible réalité des vrais causes des évènements qui se déroulent sous nos yeux hagards.
Zbignew Brezinsky avait déclaré " qu'il n' y plus de Gauche ou de Droite et, qu'il fallait penser désormais en termes de Mondialisme " . Et, il est bien placé pour savoir de quoi il parle.
La Russie sera ou ne sera plus , selon qu'elle sera Nationaliste ou pas . Les Américains se proclament " la 1ere Nation au monde " ( ! ) , mais refusent aux autres de se réclamer des mêmes valeurs. Ils ne tolèrent que les pays dits " ouverts ". " .....et à leurs bottes !
Les idéologies passent. Les peuples demeurent.. Et, ne confondons pas l' Histoire et l' Actualité.
Simple constat.




3.Posté par SORAVARDI le 19/08/2008 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COMMENT BUSH PEUT IL ENVOYEE DES MILITAIRES AMERICAINS EN GEORGIE ALORS QUE CES DERNIERS SONT EMBOURBER EN AFHANISTAN ET EN IRAK
JE LES VOIT MAL S ENGAGES
SUR TROIS FRONT A LA FOIS

EST CE QUE CE NEST PAS UNE MANIERE INSIDIEUSE D IMPLIQUEE L OTAN

LA RUSSIE NE DEVRAIT PAS AGIR DE SUITE ET ATTENDRE L EVOLUTION DE LA SITUATION
SI LA SITUATION DEGENERE ELLE POURRA DANS UN PREMIER TEMPS BRANDIR L ARME DU GAZ ET DU PETROLE




4.Posté par hamza le 19/08/2008 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

www.csotan.org / textes

Alerte OTAN !

L’Otan en Géorgie... sans attendre la Géorgie dans l’Otan ?

L’affrontement militaire entre la Géorgie et la Russie embrase le monde entier, il ne s’agit manifestement pas d’une question bilatérale de disputes pour le territoire de l’Ossétie du Sud. C’est une question complexe qu’il faut analyser sous beaucoup de facettes : la défense du droit du peuple d’Ossétie du Sud à disposer de lui-même, la défense de l’intégrité territoriale de la Géorgie, le retour à « la guerre froide », l’affrontement global Russie-Etats-Unis, la géopolitique et les intérêts pétroliers, les grandes et petites puissances, le rôle des medias, propagande ou information, etc (suite)....

5.Posté par Sirius le 19/08/2008 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette histoire sent vraiment le russie !
J'en reste Buch B-42
C'est très mal partie republicain!
j'en ai des sueurs de guerre froide!

Il n'y donc plus d'EST POIRE
Ils nous ont encore bien E.U.!

6.Posté par TT le 19/08/2008 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne comprenez vous pas que et la russie et les usa ne sont que des marionnettes entre les mains de ceux qui qui sous cape tirent les ficelles des évènements mondiaux pour amener le monde à un clash pour pouvoir établir leur gouvernement mondial sous le règne de leur maître Satan? Jamais le monde ne connaitra de paix. Les jours seront de plus en plus sombres: guerres, crises éconimiques et sociales, catastrophes naturelles, épidémies et attaques de virus. Tout cela est le fait de la volonté des mondialistes qui sont au plus une centaine d'individus sataniquement riches et qui veulent soumettre les hommes à leur maître. Ce qu'ils veulent c'est vous amener à l'épuisement, au chaos. Et je vous assure que vous n'avez encore rien vu. Les mois et années qui viennent sont terribles pour la terre et ses habitants. Faites un tour dans les prophéties de la Bible que vous rejetez si facilement et vous verrez. Ne pensez pas qu'un homme quelconque, qu'un Etat ou pays quelconque s'en sortira. Nul ne s'en sortira par la force humaine. Seul Dieu mettra fin à ce cataclysme qui vient sur la terre. Parce que sachez le tout cela est le résultat du fait que Satan veut se faire adorer par les hommes. C'est entre Dieu et Satan. Si vous ne pouvez vaincre Satan, Dieu démontrera à la face de tous qu'il a toujours eu en main les destinées de l'humanité. Mais dommage, le matérialisme satanique a aveuglé la les hommes à telle enseigne que l'occident a rejeté Dieu et donc renié les racines morales de la société humaine. Prenez un temps et réfléchissez à votre vie, à la vie de vos sociétés occidentales; si vous êtes lucides et réalistes vous vous rendrez compte que la civilisatiion occidentale est en faillite parce qu'aujourd'hui ce sont des pratiques contre nature que vos sociétés sont prêtes à défendre ongles et becs. l'occident n'a plus d'avenir que de péricliter; vos dirigeants manipulés comme ils sont par leur maitre dans les ténèbres qui les tiennent captifs et esclaves par leur appartenance aux sociétés secrètes ne peuvent rien faire, ce sont des pantins. les vrais maitres du monde sont dans les coulisses. vous me prendrez certainement pour un illuminé pour un de ceux qui faibles se confient à la Bible en Dieu. Libre à vous, de le penser votre orgueil matérialiste vous aveugle et la cécité de la plupart d'entre vous est sans remède malheureusement. Pourtant celui qui est capable de vous donner une espérance que le monde et les gouvernements ne peuvent donner est rejeté sans analyse sérieuse parce que le catholicisme romains au travers les siècles s'est chargé de noircir la mémoire et l'oeuvre de celui qu'il dit suivre et dont il se déclarent être disciples. Faites face à votre Bible, faites face à Jésus sans intermédiaire, vous seuls, le coeur ouvert. et la grâce de Dieu vous fera comprendre le vrai sens de l'histoire et des évènements qui s'y jouent

7.Posté par hamza le 19/08/2008 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@TT
J'avais lu, je ne sais plus où que, en 1884 Benjamin Disraeli , 1er Ministre et favori de la Reine Victoria avait dit :
" le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l' imaginent ceux dont l' oeil ne plongent pas dans les coulisses."
Et çà aussi :

" Dans une intervention à la chambre des Lords en 1770, Sir William Pitt déclara : "Il y a derrière le trône, quelque chose de plus puissant que le roi lui-même."

Et encore:

"Rien de ce qui touche à la politique ne relève du hasard ! Soyons sûrs que ce qui se passe en politique a été bel et bien programmé !"
{Citation, F.D. Roosevelt}

Et rebelote :
Théodore Roosevelt disait en 1912 dans son programme électoral :

"Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible qui ne doit pas fidélité au peuple et ne se reconnaît aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue, tel est le devoir de l'homme d'Etat." (Dieter Rüggeberg : "Gehimpolitik", p 75

Et toujours :
Le Cardinal de Richelieu déclara un jour que bien des gens seraient très étonnés s'ils savaient qui était le véritable souverain de France.

Honoré de Balzac (dans Illusions perdues) a écrit : "Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, ... puis l'histoire secrète où sont les véritables causes des évènements, l'histoire honteuse."

"Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux : c'est son gouvernement."
{Citation, Saint Just}

Alors, peut-être que, recherchez la Vérité et elle vous rendra fou ?! D'autres disent que la Vérité nous libère . Qui croire ?

8.Posté par SORAVARDI le 19/08/2008 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A HAMZA ET A TT

DITE LE FRANCHEMENT QUE CEUX QUI SE CACHE DERRIERE CES MANIGANCES DEPUIS DES SIECLES SONT UNE SECTE D ILLUMINEES DE LA KABALLE ABREUVEES DE HAINE ET DE VERSET BIBLIQUE


9.Posté par totoavelo le 20/08/2008 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un conseil selon le journaliste Fulford, "frappez a la tête", les responsables de tout ce medier sont les familles qui détiennent les banques centrales !


Souvenez-vous bien de ça, la clé de la démocratie, c'est le contrôle
de la monnaie par le peuple et non pas par une "élite secrète" !
C'est la monnaie qui est importante! Si vous perdez le contrôle de vote monnaie,
et qu'elle tombe entre les mains de gens qe vous ne pouvez voir, vous êtes un esclave!
C'est ce dont vous devez vous rappelez, ne plus jamais laisser une élite secrète vous prendre
le contrôle de votre monnaie.


Benjamin Fulford -

son interview :

1) http://www.dailymotion.com/video/x57l7j_1-8-fulford-vs-illuminati_news
2) http://www.dailymotion.com/video/x57l8q_2-8-fulford-vs-illuminati_news
3) http://www.dailymotion.com/video/x57l9n_3-8-fulford-vs-illuminati_news
4) http://www.dailymotion.com/video/x57la6_4-8-fulford-vs-illuminati_news
5) http://www.dailymotion.com/video/x57lam_5-8-fulford-vs-illuminati_news
6) http://www.dailymotion.com/video/x57lbg_6-8-fulford-vs-illuminati_news
7) http://www.dailymotion.com/video/x57lce_7-8-fulford-vs-illuminati_news
8) http://www.dailymotion.com/video/x57le3_8-8-fulford-vs-illuminati_news

10.Posté par rayan le 20/08/2008 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La guerre est avant tout économique...
Pourtant la planète bleu regorge de biens de nourritures...
Mais certains pensent: tout est à moi...
Alors pour régler le problème; il faut faire le postulat suivant: Tout est à Dieu.

@ TT, je suis entièrement d'accord, merci pour cette messe qui rejoins ce que j'ai appris de ma religion musulmane.
merci hamza pour ces références et cette question casse-tête :)

11.Posté par Hamza le 20/08/2008 03:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@totoavelo.

Je te fais toutes mes félicitations pour tes infos. Tu remontes dans mon estime.
Un certain Henri COSTON considéré comme la "bible " de la vie politique française mais "politiquement incorrect " et totalement occulté par les " merdias " aux ordres de la Haute Finance, avait dit des Rothchild que ces derniers relevaient du poteau d' exécution pour haute trahison et pour collaboration avec les Allemands durant la 1ere guerre mondiale.
Ses livres, ils les a auto-édités avec son pognon car AUCUN éditeur ne voulait les publier. C' est beau, c' est grand la " démoncrassie " ! Retiens bien : Henri COSTON. Un type bien et qui ne porte pas un pantalon pour rien !
Salut, hombré.
PS. Mes amitiés à tous et à TT en particulier.


12.Posté par micke le 20/08/2008 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@TT,

renseigne toi sur la bible tout de même,

ceux qui l'ont écrit (enfin qui ont fait ces copier/coller d'ici et de là, d'Horus à Mythree en passant par krishna) sont les mêmes que ceux que tu dénonces...

(Jesus n'est que le soleil, soleil à vénérer autant que l'eau soit dit en passant)

13.Posté par amandine le 20/08/2008 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu n'existe pas il a été inventé par les hommes, réveillez vous ! Dieu est pour les adultes ce que le père Noêl est pour les enfants. Vivez donc dans la réalité . Les américains veulent et ont toujours voulu dominer le monde leur seule religion est l'argent. , ce sont des fous de guerre ils sont comme Attila partout ou ils passent ça n'est que destruction. Ils pillent les richesses des pays qui soit disant ils délivrent ,ils choisissent de préférence des pays comme l'Irak pour le pétrole bien entendu et maintenant ils veulent faire la guerre aux Russes et entrainer tous les pays pour leurs propres intérêts.Rappelez vous quand les Américains sortaient piteux du Vietnam,ils décidaient d'apporter leur soutien aux moudjahidines afgans en guerre contre l'URSS. Ben Laden est le résultat de la politique étrangère américaines. moi je trouve que cet atricle résume bien l'état actuel des choses.

14.Posté par micke le 20/08/2008 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

euh non dieu existe mais c'est compliquer à définir,
c'est un mot qui a un sens mais pas celui que on lui attribue pour endormir les masses

mais ce n'est pas parce qu'un mauvais usage a été fait de ce mot qu'on devrait s'en priver
ce serait se priver de conscience, de la conscience de respirer

de cette sensation subtile d'être vivant

15.Posté par evhee le 27/08/2008 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je crois que, face à l'aberration et la dérive des maitres de ce monde, nous avons intéret à nous serrer les coudes.........................Si nous sommes sur ce site, à mon avis c'est qu'on est des esprits curieux ...de ce qui nous regarde, aussi, vigilents......
D'autres qualités m'apparaissent indispensables maintenant : la persévérence, ca c'est toujours bon, et ..........................................la prudence, mainteant qui s'impose, non ?
Faites attention à vous, et bonne chance, on va en avoir besoin
PS : je suis inquiète pour ce qui se passe en Italie, le bruit des bottes, et
........ou sont les bases militaires francaises ? pourquoi n'ya en a t il plus dans le nord de la France ?,

et, pour tout vous dire je viens de me taper 3heures de vidéo, une conférence d'une chercheuse en Histoire -financière,
elle parlait de la 2e guerre mondiale, enfin celle de 1939 - 45,
elle s'appelle Annie Lacroix Riz, elle est donc Chercheuse, c'est à dire qu'elle cherche vraiment dans les archives , elle !
Sa conclusion , je vous la donne : les financiers , (et elle , elle a des preuves) , les financiers francais, ce sont eux qui ont " fait venir " les allemands chez nous,
toutes leurs manigances dans une longue mais très abordable conférence : sur Dailymotion,
tapez : le choix de la défaite.................vous en apprendrez de bien belles !

Ouais, faut se serrer les coudes.
L'amour vaincra.

16.Posté par Candide le 28/08/2008 03:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@evhee
Bien des têtes chercheuses ont précédé Mme Annie Lacroix Riz, dans la recherche des vrais responsables des guerres dans l' histoire. Malheureusement pour Dame Vérité, ils ont été occultés par la presse aux ordres de la finance.
Ces écrivains d'investigation ont stigmatisé les oligarchies sans frontières et leurs agents cramponnés aux leviers de commande et à la direction des gouvernements de la planète. Ils ont levé un voile sur l'action des manieurs d' argent.
Pour l' histoire de France, ils ont décrit leur rôle dans la Révolution, celle dont Anatole France a dit que : " l' un de ses bienfaits est d' avoir livré la France aux hommes d' argent qui, depuis cent ans, la dévorent " . Ils ont montré les financiers à l' oeuvre sous l' Empire, jusqu' à la défaite de Waterloo, une vraie victoire pour l' une des plus grandes dynasties ! , et sous la monarchie restaurée, puis sous Louis-Philippe, sous Napoléon III et sous les trois républiques.
Ils ont mis l' accent sur la malfaisance de l' Argent dans la politique intérieur de la France. Selon eux,
la précarité grandissante en France est le résultat direct de cet affrontement entre l' économie traditionnelle fondée sur la production de la terre, la production industrielle, et l' économie capitaliste fondée sur l'Argent et la spéculation financière. La disparition des entreprises familiales au profit des super et hypermarchés , les délocalisations , les privatisations d' entreprises publiques à tour de bras, procèdent de la même avidité du Grand Capital et de sa volonté d' hégémonie.
L' affaiblissement continu des classes moyennes résulte de cette toute-puissance oligarchique que renforce une classe politique dont les membres sont issus de la finance ou leurs obligés.
La fabrication de l' opinion publique par les médias que contrôlent les puissances d' argent, la soumission canine des professionnelles de la presse subjugués par les oligarchies, sont dévoilées sans détour par ces mousquetaires qui font l' honneur de l'esprit chevaleresque de la vraie France
qui ne se résigne pas à la collaboration.
La Vérité vous libère ! Apprenons à la chercher car, Dame Vérité ne tarde pas à se montrer à ses amoureux qui ont su patienter.
Cordialement

17.Posté par anonyme le 28/08/2008 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est plaisant de lire vos commentaires qui sont tous très interressant.J'apprend pas mal de chose dans ce genre de sites qui essaient d'avoir un sens critique a tout ce qui se passe autour de nous,c'est bien je vous encourage a continuer.C'est assez incroyable car quand on regroupe tout vos commentaires et pas mal d'articles,on a une nouvelle vision du monde qui est a vrai dire assez horrible.Alors continuez !! Peut etre arriverez vous a trouver la vérité et ainsi la solution.Mais je me permettrai de donner un conseil;vous ne trouverez cette vérité que si vous etes pret a ccepter toutes les vérités meme si ces vérités sont en total déssacord avec votre vision de la vie et du monde,seulement sous cette condition peut etre trouverez vous la vraie vérité mais malheurement après cela vous deviendrez surement muet au risque au cas contraire d'etre traité de fou.Mais ainsi sont les choses.La vraie vérité dépasse l'entendement et très peu de personne parmis les chercheurs de vérité l'a trouveront.Excusez moi,j'en ai peut etre trop dis.Bon courage,on se rejoind a l'arrivée.

18.Posté par Candide le 28/08/2008 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ anonyme
Je suis payé de retour, non pas par vos compliments ( merci, quand même ! ) mais de constater que vous avez pris conscience de la dure réalité de ce bas-monde.
Je n' ai rien produit . Je n' ai aucun mérite en cela. Mais, J' ai eu l' immense bonheur d' avoir eu, par le plus pur des hasards, quelques ouvrages d' hommes remarquables mais peu connus car occultés
ou diabolisés par les médias aux ordres. Peut-être juste un peu de sagacité, beaucoup de curiosité d'esprit, de sentiment de révolte, d' indignation.Et, le reste a suivi. Tout comme vous.
Mais, croyez moi, il en coûte de jouer dans la cour des " grands ". Ces messieurs n' aiment pas être dérangés et leurs chiens de garde font rempart de leur corps et âmes, jusqu' au délire, jusqu' à la mort !
Sans parler des gens alentour qui vous fustigent pour ne pas faire partie du troupeu bélant que
l' on mène à l' abattoir au son du galoubet .
Permettez-moi de partager avec vous, cher et sympathique " anonyme " ( ah ! , l' auto-censure ! ) 1 ou 2 citations que j' ai gravé dans le marbre :
" la sagacité est comme un rayon de soleil . Elle vous illumine mais, en même temps, elle vous irradie".
René Clair
" Vous cherchez la vérité et, elle vous rendra fou ! "
De je ne sais qui.

J' aime bien, celle-ci de Winston Churchill, ce grand criminel de guerre adulé, en son temps par les foules ignorantes.
De mémoire :
" Il y a des personnes qui trébuchent sur la Vérité, se relèvent, se secouent et repartent comme si de rien n' était ".
Vous en connaissez, vous ?

Si vous êtes Parisien ou résidant non loin, allez donc le dimanche, au marché Brassens. C' est un marché du livre d' occasions où se côtoient tous les parias , comme vous et moi, désireux de ne pas s'en laisser conter. Vous y trouverez bien des auteurs au nom " sulfureux " et peu " fréquentables ". Le
" fantôme " de Céline , entre-autres, rode dans les parages. C' est un peu " Farenheit 451 " , les évadés
du " village global ", quoi ! . En tout cas, vous y passerez une bonne journée, avec de petits et sympathiques bistrots, rescapés du bulldozer de la " modernité " .
Le bonjour chez vous.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires