Diplomatie et relation internationale

Souleiman : pas de compromis avec Israël aux dépens du Liban


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Au cours de son deuxième jour de visite en France, le président libanais le General Michel Souleymane, a insisté auprès de son homologue français, lors d’un dîner organisé en son honneur, sur le soutien permanent de la France pour aider le Liban à relever ses défis, notamment, celui de faire cesser les agressions israéliennes quotidiennes contre la souveraineté du Liban, mais aussi celui d’empêcher le retour des réfugiés palestiniens en Palestine occupée, et celui de faire cesser le terrorisme d’Etat qu’exerce « Israël » contre le peuple libanais.


Mercredi 18 Mars 2009

Souleiman : pas de compromis avec Israël aux dépens du Liban
Ghada Houbalah

Souleiman a rappelé par la même occasion, la présence de 400 milles Palestiniens au Liban, "ce qui représente un lourd fardeau pour un petit pays comme le Liban".

Souleiman a martelé en affirmant qu’il n’est pas question d’accepter un quelconque compromis avec Israël au détriment de l’intérêt du Liban et que la France ne doit pas accepter un quelconque compromis dans la région au détriment du Liban.

Le chef de l’Etat libanais a souligné que toutes ces questions doivent se régler dans le cadre des résolutions 425 et 1701.

Pour ce qui est des élections législatives, Souleiman a mis l’accent sur des élections transparentes et démocratiques qui selon lui certainement donneront un nouvel espoir à la démocratie au Liban. Il a indiqué que l’indépendance ne se forge qu’à travers le dialogue entre les Libanais, et que la stratégie de défense du pays est toujours sujette à discussion.

De son côté, le président français Nicolas Sarkozy a confirmé la participation de la France au corps d'observateurs que l'Union européenne enverra au Liban pour les élections législatives de juin. Le président libanais , le général Michel Souleiman, qui entame une visite d'Etat de trois jours en France, a assuré de son côté que ces élections seraient "transparentes et tout à fait démocratiques". Cette visite d'Etat, la première d'un dirigeant libanais en France depuis l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence, témoigne de "la valeur du Liban pour la France et de l'appui de la France (...) à l'indépendance et à la souveraineté du Liban", a-t-il dit devant la presse.
Selon des sources françaises diplomatiques le président français Nicolas Sarkozy a proposé au président Michel Souleiman la tenue d'une conférence internationale de paix avant l'été prochain "parce que le rythme des négociations devrait être plus rapide".
La source citée précise que Sarkozy a affirmé que "la formation supposée de l'Etat Palestinien a pour but d'assurer le retour de tous les Palestiniens vers le territoire palestinien".
Sarkozy a par ailleurs félicité le rôle de l’armée libanaise pour aider le pays à se relever , soulignant la contribution des forces françaises dans le cadre de la Finul pour faire respecter l’application de la 1701 et empêcher le Liban de replonger dans le noir comme cela a été le cas durant la guerre de juillet 2006.
Sarkozy a affirmé que la France suivait de prés les progrés réalisés dans le cadre de la mis sur place d’une stratégie de défense nationale.
.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 18 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par obliga le 18/03/2009 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sarkozi et bien le roi des hypocrites vis a vie des arabes,et il ne trompes plus personnes.

2.Posté par Aigle le 18/03/2009 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'adoooooooore la formule " formation supposée de l'Etat palestinien".........Par Ailleurs si le Sarkouchner voulait veritablement aider les Libanais en tant que nation , qu'il cesse d'attiser le feu de la division par clan maffieux interposés , tout ceci bien sur au profit des sionistonazis maitre d'ouvrage .
Emile Lahoud l'HOMME LIBRE a bien remis le contexte en place en affirmant haut et fort QU'IL LUI A ETE PROPOSE UNE RENTE CORRUPTRICE DE 500 000 DOLLARS / MOIS ( pendant son exercise presidentiel ) pour se laisser faire et surtout executer les ordres . Cette tentative de corruption avait ete canalisee par Johnny Abdou ( chef des rensiegnements libanais de l'epoque ) actuellement en villegiature eternelle en FRANCE

3.Posté par Platon le 19/03/2009 01:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Liban c'est l'anti-thèse d'israel : un pays multi-culturel et multi-religieux ou les gens on tjrs vécu en paix ( a part quand shitsrael s'en mele ), de ce fait shitsrael cherchera tjrs a detruire le liban pour conforter sa propre thèse : chaque ethnie ou religion doit vivre entourée de murs et a distance maximum de ces voisins dans un pays exclusivement constitué et dirigé par cette même ethnie, la France n'a pas de volonté propre au moyen orient depuis qu'on a un drone du mossad comme président

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires