MONDE

Soudan : la propagande de la CPI mise en échec


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Mercredi 8 Avril 2009

Soudan : la propagande de la CPI mise en échec
En dépit du mandat d’arrêt lancé contre lui par la Cour pénale internationale (CPI), le Président soudanais, Omar el-Béchir, a été bien reçu au Qatar le 29 mars, lors du sommet de la Ligue arabe. Il a été accueilli à l’aéroport de Doha par l’hôte du sommet, l’émir du Qatar, et les participants lui ont réservé un accueil chaleureux.

Les dirigeants arabes, malgré des désaccords sur bien d’autres sujets, ont exprimé tout leur soutien à Omar el-Béchir, réaffirmant « notre solidarité avec le Soudan ainsi que notre rejet de la mesure prise par la CPI à l’encontre du Président Béchir », selon le communiqué final rendu public à Doha.

Outre la Ligue arabe, bon nombre de pays africains, ainsi que la Chine, ont appelé à la suspension des poursuites de la CPI, qui entravent le processus de paix au Darfour ainsi que l’acheminement de l’aide humanitaire.

En réalité, l’inculpation du Président el-Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité n’a rien à voir avec la justice au Soudan, mais vise à saboter qu’une solution politique mette fin à une rébellion qui avait été lancée depuis l’étranger dans la région du Darfour, à l’ouest du pays. Ce conflit sert de prétexte à un changement de régime à Khartoum, et à bloquer la mise en oeuvre effective des accords de paix que le gouvernement a signé avec le sud en 2005.

Rappelons que la CPI a été mis sur pied et financée par le milliardaire américain pro-britannique George Soros en collaboration avec le ministre britannique lord Malloch Brown, comme moyen d’intervenir contre des pays souverains sous prétexte humanitaire. Elle continue à ce jour à accepter des dons de la part de sociétés et d’organisations privées.

Cependant, ses campagnes —de toute évidence à but politique— sont de plus en plus contestées. Aux Etats-Unis, Andrew Natsios, ancien envoyé spécial de la présidence américaine au Soudan en 2006 et 2007, qui a plus de vingt ans d’expérience dans des foyers de crise, et Alex de Waal, un expert sur le Darfour, viennent tous deux de réitérer que toute attitude d’affrontement à l’égard du gouvernement d’el-Béchir ne ferait qu’aggraver la situation.

Quant au procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo, qui est proche de Soros, il est tellement obsédé par la chute du Président soudanais que ses coups d’éclat et ses affirmations extravagantes ont fini par lui aliéner de nombreux membres de son équipe. Selon Alex de Waal, de nombreux avocats ont quitté la Cour en désespoir de cause, en raison du manque d’objectivité et de sérieux dans l’examen des preuves, imposé par Moreno Ocampo.

Même les trois juges de la CPI censé déterminer s’il y avait lieu d’émettre un mandat d’arrêt à l’encontre du Président el-Béchir ont rejeté l’accusation de « génocide » à laquelle tenait le procureur. L’ancien avocat de la CPI chargé d’enquêter sur les violations des droits humains au Darfour, Andrew Cayley, qui démissionna de son poste en 2007, écrivait récemment qu’il est « difficile de dénoncer un génocide dirigé par le gouvernement et d’expliquer du même souffle pourquoi deux millions de Darfouris ont cherché refuge autour des principales garnisons de l’armée dans leur province ». En outre, le million de Darfouris vivant à Khartoum n’a jamais été inquiétés par le gouvernement.

En 2008, un des fondateurs de Médecins sans frontières (MSF), Rony Brauman, avail également contesté l’accusation de génocide, ne serait-ce qu’en raison du nombre d’habitants du Darfour qui se tournent vers le gouvernement et l’Armée pour les protéger.

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Mercredi 8 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Citoyenne le 08/04/2009 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin, les noirs ont compris que nul étaient au dessus d'eux et surtout pas les blancs !

Rien d'étonnant de savoir que le CPI à été mis en place UNIQUEMENT POUR servir les intérêts des sionistes occidentaux !

Tout nous démontre que seul les usa, ue et d'israel et les institutions qu'ils ont mis en place (FMI, CPI, ONU...) engrènent les crimes, attentas et guerres dans les pays étrangers et entre les peuples pour leurs intérêts ! ...

Voici une vidéo intéressante de la manipulation au Darfour !

http://www.dailymotion.com/search/dieudonn%C3%A9/video/x8vbya_manipulation-des-sionistes-au-darfo_webcam
://


2.Posté par Citoyenne le 08/04/2009 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A faire circuler auprès de vos contacts, proches, collègues, étudiants et lycéens !

[http://www.dailymotion.com/search/dieudonn%C3%A9/video/x8vbya_manipulation-des-sionistes-au-darfo_webcam]

Cordialement.

3.Posté par Larguet le 09/04/2009 02:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce message je l’adresse spécialement à ces Mrs et Dames de la CPI, du TPI et tout autre juriste au sein de ces instances internationales. Actuellement a travers le monde il y a une mafia, car c’est le mot qui leur convient, cette mafia c’est des sionistes des affairistes, des sanguinaires qui cherchent des richesses pour se renflouer coute que coute. Regardez le marasme du monde de la finance des USA vous aurez un aperçu. Regardez ce qu’a fait le dénommé MADOFF – il a ruiné des milliers d’épargnants, pour une bonne partie des retraités qui ont économisés toute une vie – et sans scrupule ce voleur s’est servit à ne plus en pouvoir. Les autres sont du même acabit comme sortis d’un même ventre de la hyène, identiques, au point de vue comportement, ils sont prêts à vous ruiner, à vous tuer pour arriver à leurs fins. Ils sont tout sourire mais intérieurement c’est de la vermine en décomposition. Ils se servent de vous en tant que juristes pour arriver à leurs buts. Si nous étions en 1900, le Soudan aurait été colonisé depuis belle lurette. Heureusement pour ce pays et sa population, nous somme en 2009, l’ère de l’électronique et d’internet. Grace à ce moyen de communication les gens à travers le monde sont au courant de ce qui se passe de ci et de là. Ces criminels leurs noms seront inscrits dans les annales de l’histoire en rouge, Ils vont laisser leurs faits de gloire dans la postérité des grands criminels que le monde a connus. Ce Sont des spécialistes de la manipulation.

4.Posté par mika le 09/04/2009 02:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

regarder l'intox des sionistes sur un site que j'ai trouvé par hasard sur le net c est incroyable ces histoires a dormir debout lisez:

C’est avec une décontraction incroyable que le 44e président américain, Barack Hussein Obama, le Tiger Woods de la politique, a avoué s’être trompé, sur le choix de certains de ses potentiels collaborateurs, qui ont maille à partir avec le fisc en disant :"J'ai foiré. J'en prends la responsabilité et nous allons faire en sorte de régler le problème pour être sûrs que cela ne se reproduira pas." C’est avec une décontraction diabolique, disent les israéliens, qu’il a décidé de geler l’aide économique substantielle que son pays, les Etats-Unis d’Amérique, accorde chaque année à l’Etat hébreu, de l’ordre de 1, 4milliard de dollars. Néanmoins, l’aide militaire sera bel et bien maintenue. C’est avec une décontraction magique, disent les iraniens, que le trésor américain, sous l’impulsion bien sûr de lovely boy aka Barack, a décidé de classer hier, le PJAK , groupe rebelle kurde iranien, installé au Nord de l’Irak, proche du PKK turque, qui lutte depuis des années contre le régime des mollahs, comme groupe….terroriste.

C’est désormais la guerre des imageries populaires et autres légendes mirifiques, moyenâgeuses et ancestrales. Les musulmans attestent que, un grand homme noir, prendra les rênes du pouvoir en Occident, et, selon eux, les conduira à la victoire finale. Cerise sur le gâteau, ce nouveau prophète, se nomme Hussein. Quelle coïncidence ! Du côté juif en revanche, vu la tournure des évènements, on ressort cette vieille légende du noir qui serait la bénédiction du juif. C’est vrai aussi que, selon la Bible, la reine de Saba fut une chance pour le peuple juif du roi Salomon, malgré les réticences de ses sujets. Et que dire du livre poétique de l’Ancien Testament, le Cantique des Cantiques, où, le Roi Salomon, encore lui, succombe au charme de cette charmante noire qui justifie la noirceur de sa peau par le soleil qui l’a brûlé, pour éviter les sarcasmes de ses rivales blanches ? Laissons Paco Rabanne à ses niaiseries, les musulmans à leur eschatologie et les juifs à leur mythologie apocalyptiques soient-elles.

Les temps semblent changer. La presse titrait hier que l’Iran lance une provocation et un satellite pour tancer Obama. Hélas, la Maison Blanche n’a pas réagi, fait étrange. Du temps de l’administration Bush, il n’y a pas doute possible, elle allait faire une déclaration. Lors de son interview sur la chaîne arabophone Al-Arabiya, le chef de l’Eta américain avait été clair, nonobstant les déclarations endiablées de leaders d’Al-Qaïda, qui se sentent désormais à l’étroit, avec la main tendu par Barack Hussein Obama. C’est vrai que le lancement de ce satellite nommé Omid (espoir), l’Iran frappe un grand coup. De ce satellite de communications, de fabrication iranienne de la société Safir2, tout le monde ne voit qu’un danger potentiel, alors que l’Iran n’a jamais vraiment attaqué un pays, i même menacé, contrairement à la dialectique morbide véhiculée ici et là, pour faire peur. D’ailleurs, la fameuse communauté internationale, 25% de la communauté mondiale, monte au créneau, on ne sait trop pourquoi.

Pendant la campagne américaine, des pancartes « Obama is not good for Israël ! » étaient parfois brandies. Aujourd’hui, qu’en sera-t-il ? Mais, au lieu de regarder leur nombril respectif, ceux qui veulent que les Etats-Unis s’engagent à nouveau dans des conflits sans fin, ne sont que des égoïstes. Ce pays traverse une crise sans précédent, mais, certains ne voient dans la décision du président américain, que sa supposée affiliation musulmane. Sur certains sites mêmes, certains osent dire, très sûrs d’eux, qu’il a peur des fondamentalistes puisqu’il s’est converti et par conséquent, pour éviter une fatwa contre lui, mieux vaut se coucher devant les musulmans. D’autres en revanche, parlent de sa naïveté, de son manque de vison panoramique. Enfin, les derniers, semble être résignés. Pour eux, il n’y a pas de doute possible, au-delà du choc des civilisations, un dhimmitude serait inévitable. Les autorités israéliennes n'auraient pas apprécié que, George Mitchell, l'envoyé spécial de Barack Obama au Proche-Orient, ait les pleins pouvoirs. Finalement, sur ce dossier, Hillary Clinton, la secrétaire d'Etat, n'est qu'observatrice. Fichtre.

Et là, deux semaines après avoir quitté la Maison Blanche, sur un fauteuil roulant, Dick Cheney, L’ancien vice-président, sort de son silence. Dans une interview qu’il a accordée à Politico.com , il atteste, comme à son habitude, que les Etats-Unis doivent s’attendre à une série d’attentats violents car, selon lui, le laxisme de Barack Hussein Obama est patent. Quand on pense à son discours sur les armes de destruction massive en Irak, on ne peut que sourire face à ses allégations alarmistes. Barack Obama verrouille plutôt les finances de l’Etat, notamment avec sa décision de plafonner les salaires des chefs d’entreprises, aidés par les finances publiques donc le contribuable, à 500 000 dollars, compte tenu des ressentiments de la population qui a constaté avec amertume, que ces derniers touchaient des salaires pharamineux. Dick Cheney veut défendre ses amis.

Le vrai risque ne serait-il pas que ces gens nous organisent une petite série d’attentats, pour qu’ils soient enfin pris au sérieux ? Quand on connaît leur sens «aigu» du bien public, leurs mensonges, avec leurs intérêts divers, dans les sociétés Blackwater éjectée d’Irak, ou Carlyle dont on maîtrise aujourd'hui les exploits, etc., il y a de fortes menaces en effet. La Maison Blanche qui vient d’avoir un anti-guerre à sa tête, n’est vraiment plus à l’abri. D’ailleurs, Cheney parlait aussi des risques encourus par l’actuel président américain, Barack Hussein Obama. Un avertissement ?

Tags : international

sources: http://cozop.com/allain_jules/iran_ou_israel_obama_il_fait_son_choix


Et comme par hasard mon commentaire n'a pas été publié sur le site malgré mon inscription lol; voici ce que j'avais indiqué:


C'est le mossad qui a toujours fait en sorte que l'islam soit diabolisé et detester et ces derniers s y prennent tres bien en posant des bombes et ensuite accusé al quaida ou autres sectes qui ne fait même pas partie de l'islam, bref on ne croit plus a vos histoires les francais ne sont pas dupe, tous le monde sait que la cia et le mossad sont responsable de la plupart des attentats et coups d'état dans le monde alors arrêté avec votre propagande islamophobe et au moins dite la vérité mais ce n'est pas de votre volonté mais des sionistes qui veulent anéantir la démocratie dans les pays industrialisés pour faire taire le peuple témoin de ces crimes et de ces attaques sans relâche contre l'islam. ce n'est que de l'intox ce que vous publiez les francais n'y croient plus à vos histoires et moi le premier, allez bonne propagande by

5.Posté par BoudjemaaA le 15/04/2009 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La cour pénale internationale est une cour de propagande où la justice est absente.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires