Palestine occupée

Sort inconnu du soldat Shalit: souplesse israélienne surprenante



Samedi 24 Janvier 2009


23/01/2009 Après avoir ignoré son soldat détenu par le Hamas, Gilad Shalit, durant la guerre de 22 jours contre la Bande de Gaza, les responsables israéliens affichent une souplesse face aux conditions imposées par ce mouvement de résistance en vue de son relâchement.
Selon la radio militaire israélienne, plusieurs ministres, ainsi que le chef du Shin Beth (service de sécurité intérieure), Youval Diskin, acceptent désormais la libération de la plupart des détenus dont le mouvement de résistance  palestinien exige l'élargissement en échange de celle du soldat Shalit.
   L'explication que tous les ministres s'accordent à donner à cette souplesse surprenante, qui leur a fait défaut dans les précédents rounds de négociations, est  que " le mouvement Hamas qui est sorti affaibli par la guerre ne sera pas renforcé par la libération des détenus palestiniens".
(Pourtant ils étaient d'un avis tout à fait contraire pour l'accomplissement  des conditions du Hezbollah libanais en échange de la libération des soldats israéliens détenus chez lui.)  
 
   Pour le Premier ministre Ehud Olmert, "l'opération militaire à Gaza a permis de créer une dynamique susceptible de permettre d'accélérer la libération de Gilad Shalit". Logique incompréhensible alors que c'est son gouvernement qui fait des concessions.
   Dans les faits, cette souplesse survient alors que l'affaire de ce soldat franco-israélien occupe le devant de la scène médiatique israélienne depuis la fin de la guerre contre la Bande de Gaza.
Certains médias ou hommes politiques  reprochent entre autre au gouvernement israélien de ne pas avoir placé sa libération parmi les priorités de cette guerre. Voire de s'être retiré de la bande sans l'avoir apporté.
De plus l'acceptation des conditions du Hamas pourrait avoir pour but de pallier à l'indifférence dont ont fait preuve les autorités israélienne en ordonnant des frappes chirurgicales contre la bande de Gaza, même au risque qu'elles soient au détriment de sa vie.
Mercredi, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a affirmé que ni l'Egypte ni Israël n'avait d'informations sur le sort de Gilad Shalit. Tandis que le Hamas fait preuve d'un mutisme total quant à cette question.
Vivant ou pas Shalit, là est la question. En octobre dernier, il l'était encore. S'il s'avère être tué, souplesse ou pas, les dirigeants israéliens qui ont dirigé la guerre en assumeront la responsabilité.
 

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 24 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par badel alain le 24/01/2009 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des milliers de femmes, hommes, enfants, des ministres elus par le peuple croupissent dans les geoles de l'etat sionniste. Pour la plupart d'entres eux arretés arbitrairement sans l'ombre d'un motif, juste parce qu'ils sont palestiniens. Alors ils peuvent bien en relachés quelque uns.
Sur cette terre, les sionnistes n'ont pas leurs places definitivement.

2.Posté par houri le 24/01/2009 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment peut on parler de relâcher ce soldat FRANCO - ISRAELIEN qui a choisi d'aller tuer du palestinien , qui doit être plein de Haine et dont le portrait trône sur la mairie de Paris, encore un dont le père à le bras long quel honte, pourquoi le Mossad ne va pas le libérer ? comme il a fait pour Ingrid bettencourt. En, tout cas il y en a un qui n'attend que ça, et qui a proposé son aide à Israel son "amie" pour redorer son image et dire qu'il est à l'initiative de sa libération si elle a lieu.Sa vie ne vaut pas un gramme de plus que celle d'un palestinien , bien au contraire, les palestiniens sont colonisés et luttent pour libérer leur pays, lui c'est un boucher en herbe.

3.Posté par NAEMA le 24/01/2009 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le HAMAS a déjà déclaré qu'il ne détenait le soldat franco-israëlien !
...ou veut en venir Olmert, c'est quoi cette salade?

Si quelqu'un le sait expliquez-moi !
Merci Naema

4.Posté par Abdelghani le 24/01/2009 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le soldat des SS sionistes Shalit...est mort et enterré sous les décombres de Gaza !

Ses "restes"...quand ils seront retrouvés...mélangés au phosphore des bombes sionistes...seront échangés aux seules conditions de qui vous savez!

En attendant...ne parlons plus de cette vermine !

5.Posté par aladin le 25/01/2009 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des blesses palestiniens ont ete tortures par les services egyptiens pour avoir des informations sur ce minable shalit et d autres sur les endroits ou se cachent les responsables du hamas.

6.Posté par Jean Paul le 25/01/2009 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant que le dernier palestinien emprisonné par Israël et jamais jugé n'est pas libéré, il n'y a aucune raison que ce soldat soit libéré. Ce qui tiens finalement de la loi du Talion chère à Israël. Par ailleurs ce soldat a peut être été ratatiné par les bombes de Tsahal, ce qui serait finalement très moral.
Autre chose à propos de ce "franco israélien", la France n'est pas en guerre avec la Palestine son passeport Français devrait donc lui être retiré. Comment peut on juger et emprisonner des gars prenant partie de Ben Laden ou ayant été faire une période en Afganistan ou au Pakistant et trouver normal qu'une personne détenant un passeport français aille tuer des Palestiniens ?

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires