Politique Nationale/Internationale

Sommet de la Francophonie. La crise s’invite au menu.



Samedi 18 Octobre 2008

Sommet de la Francophonie. La crise s’invite au menu.
Moments intenses voire historiques pour la capitale de la Province canadienne du Québec, qui acceuille le XIIème sommet de la Francophonie. Car, il s'agit du plus grand rassemblement de chefs d'Etat de l'histoire canadienne.
Un peu plus d'une trentaine de présidents et chefs de gouvernement participeront à cette réunion, prévue du 17 au 19 octobre, sur les 68 Etats et gouvernements membres et 13 pays observateurs de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
Le XIIème sommet de la Francophonie va s’appuyer sur quatre axes essentiels, à savoir, la Démocratie et l’Etat de droit, la gouvernance économique, l’environnement et la langue française.
Inévitablement c’est la crise bancaire et financière actuelle qui dominera les débats en offrant la possibilité à des pays du Nord et du Sud d’en examiner ensemble les conséquences. A ce titre, le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf a affirmé que « La crise bancaire, la crise financière et avant cela la crise alimentaire, la crise énergétique : tous ces problèmes devront être au menu des chefs d ’ Etat et de gouvernements ». Et selon un proche du dossier, le président en exercice de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy « devrait dès l ’ ouverture accorder une grosse place à ces questions et démarrer très fort là-dessus . Il entend "remettre à plat le système financier et monétaire mondial", estimant que le Canada "peut apporter une contribution essentielle" pour aider à "refonder le capitalisme". L e président français cherche en effet à engranger un maximum de soutiens pour cette proposition, qu ’ il espère voir discutée prochainement lors d ’ un sommet du G8 élargi aux grands pays émergents.
"C'est dans cet esprit que j'ai proposé la tenue, d'ici la fin de l'année, d'un sommet des principales économies mondiales destiné à tirer les enseignements de la crise"avait -t-il déclare au quotidien québécois La Presse.
C’est pour cette raison , que le président en exercice de l'Union européenne quittera le sommet samedi pour rencontrer le président américain George W. Bush, pour réaffirmer la volonté de l'UE d'organiser un sommet mondial pour une refonte totale du système financier international.

http://www.almanar.com.lb/ http://www.almanar.com.lb/



Samedi 18 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par claudio le 18/10/2008 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un sommet du G8 élargi, soit grosso-modo une douzaine de pays qui vont décider de l'avenir de la planète !
L' Organisation des Nations Unies compte dans ses rangs 192 pays.
180 pays donc n'ont que le droit de se taire et de subir, alors qu'une bonne partie d'entre eux détient l'énergie et les matières premières qui ont fait les richesses du G8 !
Ces pays, malgré leurs richesses naturelles, n'ont récolté que la misère depuis des siècles et on ne daigne même pas leur donner la parole.
Quel sens doit-on donner à cette frénésie de notre chefaillon à vouloir limiter le nombre des participants à cette rencontre ?
La crise, Monsieur le Locataire de l'Elysée par accident, est une crise mondiale, comme vous le dites, et si vous ne le savez pas, "mondiale" signifie "tout le monde", c'est à dire aussi les 180 nations que vous méprisez.
Enfin, il est triste de confier à "Sarkozy, the americain" (c'est lui qui l'a dit), la défense de la langue française ! On parle déjà la langue de Bush à Bercy et au Quai d'Orsay !

2.Posté par Tiki le 18/10/2008 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA FRANCOPHONIE et ABDOU DIOUF: Une histoire d'esclavage intellectuel ? Lire la suite ici://; très instructif.

3.Posté par Tiki le 18/10/2008 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA FRANCOPHONIE et ABDOU DIOUF: Une histoire d'esclavage intellectuel ? Lire la suite [ici://; très instructif. ]url:http://mboangila.afrikblog.com/archives/2008/10/18/10999507.html

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires