Politique Nationale/Internationale

Socialistes, encore un effort...



Jacques Cheminade
Dimanche 27 Juillet 2008

Socialistes, encore un effort...
Le Parti socialiste ne peut plus être, comme on dit, le cul entre deux chaises, c’est-à-dire dans la position mitterrandienne, entre supplément d’âme et fréquentation financière. Il doit choisir, non en fonction d’hommes ou de femmes, mais d’une politique, d’un programme et de valeurs partagées.

Il ne peut en rester à des déclarations de principes mêlant « l’héritage de la Commune (...) les grandes conquêtes sociales du Front populaire, de la Libération » et « une économie sociale et écologique de marché ». Le mariage de la carpe et du lapin n’a jamais favorisé que les pêcheurs en eau trouble. Aujourd’hui, Sarkozy et Besancenot, demain peut-être pire.

L’on ne peut laisser un Henri Weber dire (Enjeux, mai 2008) que « nous sommes entrés dans une longue période d’expansion économique très puissante. La croissance mondiale n’a jamais été aussi forte... », alors que le système financier et monétaire international s’effondre, que le krach se manifeste dans notre nourriture, dans le prix des logements et le coût de l’essence et du gazole.

Nous ne prenons ici Henri Weber qu’à titre d’exemple révélateur. Il y en aurait bien d’autres rue de Solférino. Ségolène Royal a pour principaux conseillers économiques Matthieu Pigasse, de la banque Lazard et des Gracques réunis, et le harvardien Philippe Aghion, fan de Schumpeter et de la concurrence mal tempérée. Ne parlons pas de Dominique Strauss-Kahn, qui a accepté de diriger le FMI et recueille également les amis d’Aghion, ni de Laurent Fabius, qui donne le tournis à tout le monde en mettant toute son intelligence à changer plus vite que son ombre. Quant à Bertrand Delanoë, il égrène « compétitivité internationale », « compétition », « goût du risque » et même « flexibilité », endosse le libéralisme mais récuse la main invisible d’Adam Smith et se réclame de John Locke, l’homme qui inspira la constitution esclavagiste de la Virginie occidentale contre les pères fondateurs des Etats-Unis, et de Salvador Allende, dont l’esprit n’en peut mais.

Delanoë fait si fort que le tout-Paris prétend qu’il continue à se croire de gauche. Reste Benoît Hamon et ses jeunes socialistes sans formation, Henri Emmanueli à la tour abolie et à l’autre extrême (du parti), un Manuel Valls ou un Pierre Moscovici cherchant l’aile protectrice des barons provinciaux.

Disons-le crûment : à part Gérard Collomb et Jean-Noël Guérini, qui ont bien géré leur affaire, la Nouvelle Gauche de Paul Quilès et Marie-Noëlle Lieneman, qui s’efforce de vertébrer quelque chose, et Pierre Larrouturou, qui traite des vrais enjeux avec courage, le reste n’est que... littérature post marxiste et post-Tonton.

Alors ? Alors, enfin, qu’au moins un socialiste se lève pour attaquer la City de Londres et Wall Street, qu’il mette vulgairement les pieds dans le plat et donne substance à l’appel du 22 mai paru dans Le Monde — « la finance folle ne doit pas nous gouverner » — avec un projet clair de développement mutuel contre le fascisme financier qui vient et est même déjà venu.

Il y a un « mal d’empire » chez nos amis socialistes, qui après Jaurès et Blum se sont adaptés au vice financier anglais de la France. Celui qui aujourd’hui rompra avec cette attitude et proposera une alternative positive, sera non seulement le bienvenu ici, mais aussi parmi les militants du Parti, dans le peuple français, dans le tiers monde, en Amérique latine et jusqu’en Chine et en Russie !

Existe-t-il ? Nous voulons encore le croire, mais il y a urgence et l’histoire ne peut attendre longtemps.

Tous les écrits de Jacques Cheminade

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Dimanche 27 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par arno le 27/07/2008 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Beau texte chapeau Monsieur.
C'est évident bien sur PS est un parti libéral avec quelques personnages un peu rosé pour faire démocrate et c'est tout. Mitterrand est le chantre de la mondialisation libérale
Chanson pour le PS
Ho mon bateau ho ho ho tou é lo plou gros des bateaux

2.Posté par MKL le 27/07/2008 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il existe aussi quelques fortes personnalités très orientées à gauche au PS et qui ne sont pas que "rosées" !
Un exemple (mentionné par J. Cheminade) : Pierre Larrouturou.
La singularité des solutions qu'il propose, la précision "mathématique" de ses analyses et la clairvoyance dont il fait preuve donnent envie de médiatiser ses idées percutantes.
Quelques éléments clé sur le personnage:

À 43 ans, Pierre Larrouturou est depuis peu Délégué national Europe du PS.

> En 1993, après avoir été 11 ans consultant pour un grand cabinet de conseil en stratégie industrielle, il se lance dans un combat contre le chômage et la précarité et fait voter une loi expérimentale sur le concept de la semaine de 4 jours. Depuis, plus de 400 PMEs sont toujours à 4j/semaine avec des milliers d'emplois créés en CDI.
> En janvier 1998, dans "35 heures le double piège", il "prédit" l'échec des 35h en termes de création d'emplois en masse
> En février 2003, il annonçait qu'il y aurait un référendum sur la Constitution européenne et que le Non allait gagner si l'on ne négociait pas un vrai Traité social.
> Début 2006, alors que tous les sondages annonçaient la victoire de Ségolène Royal, il écrivait dans Le Monde et dans "Urgence Sociale" que la gauche allait perdre en 2007 si elle ne prenait pas quelques mois pour construire un vrai projet.
> Juin-Octobre 2007, Pierre Larrouturou et Eric Halphen ont porté plainte contre François Fillon pour diffusion de fausses nouvelles en période électorale (Cf. Libération et Lemonde.fr du 6 juin 2007). Son action a été relayée par d'autres citoyens dans chacun des 100 départements français.
> Novembre 2007, sortie de l'impressionnant "Livre Noir du Libéralisme", dans lequel il "exécute" de manière systématique les dogmes et mensonges du gouvernement et du MEDEF, chiffres réels à l'appui (toutes les sources sont citées et incontestables), il y présente ensuite un véritable plan d'action en 20 points, pour appliquer en France et en Europe une vraie politique de gauche, extrêmement ambitieuse mais néanmoins réaliste car basée sur des expérimentations réussies.
Il n'hésite pas non plus à dénoncer la "fainéantise intellectuelle" de la direction du PS en citant noms et extraits de discussions.
Cet ouvrage a été associé à une pétition pour "secouer" la direction du PS -> 27000 signatures !
> Enfin, sa dernière parution s'intitule : "20 bonnes raisons et 1 stratégie POUR EN FINIR AVEC SARKOSY"(!) - démocratiquement évidemment...
http://nouvellegauche.fr

3.Posté par arno le 27/07/2008 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'abord expliquez ce qu'est une politique de gauche réaliste au PS ?Sous entend une politique pas trop à gauche, mais maintenant il faut une véritable politique de gauche c'est ça le le blème.
Au PS comme au PC d'ailleurs l'anathème suprême c'est "COMMUNISTES" et on ne voit pas vu la torpeur actuelle en quoi ça aurait changé si la mobilisation avait été faible vu la mollesse avec laquelle l'opposition se se manifeste.
Nous assistons à la mise en place d'une système à l'anglaise, un coup les démocrates un coup les républicains, de droite et de gauche mais finalement toujours à droite, la mâchoire de ce piège mortel s'est refermée sur la politique française je ne vois que deux personnes pour sortir de ce merdier, Jean Marie le Pen ou Jacques Cheminade.
Tiens le PS ne sert qu'a la LCR quand elle veut faire ses petites magouilles genre l'entrisme....
NB
Ensuite des stratèges économiques on en a beaucoup en France je parle des vrais de ceux qu'on ne veut pas entendre...
RIFONDATIONE COMMUNISTA = le peuple Italien l'a eu profond

ho mon bâteau ho ho ho tou é lo plous bo des bateaux ho ho

4.Posté par arno le 27/07/2008 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceci dit il existe des gens individuellement qui sont formidables, ça il ne faut pas le nier, mais c'est un combat collectif qu'il faut mener avec les outils démocratiques ...évidemment de suite ,cela s'entend très cher !

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires