ALTER INFO

Siboni : Détruire le Liban en cas d'une nouvelle guerre


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


"Au Liban, les attaques devront viser les capacités militaires du Hezbollah et devront cibler les intérêts économiques et les centres du pouvoir civil qui soutiennent l'organisation. De plus, plus les relations entre le Hezbollah et le gouvernement libanais seront étroites, plus les éléments de l'infrastructure de l'Etat libanais seront visés."

Par Mohamad Shmaysani


Samedi 4 Octobre 2008

Siboni : Détruire le Liban en cas d'une nouvelle guerre
Le général de brigade de réserve israélien Gabriel Siboni a appelé à frapper l'infrastructure du Liban en cas d'une nouvelle guerre. Dans un article publié sur le site internet de l'Institut israélien pour les études sur la sécurité nationale (INSS), Siboni dit que "la situation difficile actuelle à laquelle Israël est confronté comporte deux défis majeurs. Le premier est comment empêcher d'être entraîné dans une dynamique de guerre d'usure continue sur la frontière nord, similaire à celle qui s'est développée au cours des années récentes le long de la frontière avec la Bande de Gaza. Le second est de déterminer la réponse des Forces israéliennes de défense à un conflit à grande échelle à la fois au nord et dans la Bande de Gaza". Siboni analyse que les deux défis peuvent être relevés en adoptant le principe d'une "frappe disproportionnée contre les points faibles de l'ennemi d'abord, et des opérations pour mettre hors de combat les capacités des missiles de l'ennemi, ensuite." La punition consiste à littéralement tout détruire Le Général de Brigade israélien écrit qu'avec un déclenchement des hostilités, "les Forces israéliennes de défense devront agir immédiatement, de façon décisive et avec une force disproportionnée aux actions de l'ennemi et à la menace qu'il pose. L'objectif d'une telle réponse est de provoquer des dommages et d'infliger une punition à un point tel que le processus de reconstruction sera long et coûteux. La frappe devra être aussi rapide que possible, et devra donner la priorité à endommager les capacités plutôt qu'à chercher chaque rampe de lancement une par une. La punition doit viser les décideurs et les élites au pouvoir. "En Syrie, la punition devra clairement viser l'armée syrienne, le régime syrien et la structure étatique syrienne. "Au Liban, les attaques devront viser les capacités militaires du Hezbollah et devront cibler les intérêts économiques et les centres du pouvoir civil qui soutiennent l'organisation. De plus, plus les relations entre le Hezbollah et le gouvernement libanais seront étroites, plus les éléments de l'infrastructure de l'Etat libanais seront visés." Siboni croit qu'une telle réponse créera un souvenir durable parmi les décideurs syriens et libanais, "accroissant ainsi la dissuasion israélienne et réduisant la probabilité d'hostilités contre Israël pendant une longue période. En même temps, cela forcera la Syrie, le Hezbollah et le Liban à s'engager dans des programmes de reconstruction des ressources longs et intensifs." La réponse devra être disproportionnée Il insiste sur le fait qu'Israël ne doit pas être entraîné dans une guerre d'usure avec le Hezbollah. "Le test d'Israël sera l'intensité et la qualité de sa réponse aux incidents sur la frontière libanaise ou les attaques terroristes impliquant le Hezbollah au nord ou le Hamas au sud. Dans de tels cas, Israël ne devra pas limiter sa réponse à des actions dont la sévérité semblera proportionnée à un incident isolé. Israël devra plutôt répondre de façon disproportionnée, de manière à ce qu'il soit très clair que l'Etat d'Israël n'acceptera aucune tentative de perturber l'accalmie qui prévaut actuellement le long de ses frontières. Israël doit être prêt à la dégradation et à l'escalade, ainsi qu'à une confrontation totale. Cette préparation est impérative pour empêcher une guerre d'usure à long terme. Le front interne israélien doit être prêt à subir des tirs, peut-être même des tirs intenses pendant une période prolongée, et comprendre que les FDI s'efforcent à réduire la période de tir au minimum et à créer un équilibre effectif de dissuasion." "En insufflant une anticipation correcte de la réponse des IDF au sein de la population civile, Israël sera en mesure d'améliorer la préparation et la résilience de ses citoyens. Pourtant, l'objectif premier des FID doit néanmoins être de parvenir à un cessez le feu, selon des conditions qui accroîtront la dissuasion à long terme d'Israël, empêcheront une guerre d'usure, et laisseront l'ennemi s'empêtrer dans un processus de reconstruction long et coûteux", a conclu Siboni. Gabriel Siboni a rejoint l'équipe de recherche de l'Institut pour les Etudes sur la Sécurité Nationale (INSS) en 2006. Il a servi comme combattant et commandant de la Brigade Golani et a fini son service militaire comme commandant de l'unité de reconnaissance de la brigade. Dans le cadre de son service militaire, il a été officier d'état-major de la Brigade Golani, commandant en second de l'unité logistique et chef d'état-major d'une division blindée au nord. En plus de son poste à l'INSS, Siboni est aussi consultant dans maints domaines, dont les systèmes opérationnels et la technologie militaire.

Source : Al Manar
Traduction : MR pour ISM


Samedi 4 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 04/10/2008 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sur sio siboni , a defaut de pouvoir se battre comme un homme face a des combattants tu preferes comme toujours et c'est une marque de fabrique des sionistonazis , t'attaquer aux civils desarmés ......ca me rappelle le temps ou tes eleves emules mettaient en oeuvre cette lacheté en France et en Europe .....

2.Posté par UN chouka le 04/10/2008 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces sacages doivent bien profiter a "quelques uns " apatrides criminels " ?
Y a t'il caché dessous une intention d'aller casser ayeur ,pour parachever les désordres de la "mondialisation " (apauvrissement des populations ) ?
Les flux d'argent n'en seraient'ils pas stimulés opportunément ,au profit d'un apauvrissement des populations pris sous des combats qui n'arrangent que ceux qui sont bien a l'abrit ayeur pour spéculer adroitement ? ;-)
Chèrcher les coupables de cette situation ,serait intéressant ,il me semble ?
Nébuleuse archi connue ,mais jamais désignée ?
Encore une fois :Chacun sa mèr..!

3.Posté par Abdelkader le 04/10/2008 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut toujours faire des lectures paisibles face à l'ennemi nazillo hitlérien sioniste:

1- A la lecture des déclarations de ce Général; la lecture psycho tactique de cette prose , explique que l'entité sioniste est comme un animal gravement blessé, il nous offre son dernier baroud d'honneur, agonisant sur son dernier parcours du dernier sentier; la fin de l'entité sioniste est proche in chaallah!

2-La gravité de la déclaration est que les sionistes sont prêts à commettre des génocides et des shoas des populations arabo musulmanes , ils ne reculeront devant rien.

Si Nasrallah que Dieu te protège, cette fois tous les peuples musulmans de la terre sont avec toi, n'hésite pas à leur faire exploser au visage les armes nucléaires tactiques dont nous disposons sur la terre musulmane et ce sera inchaallah la fin de l'état usurpateur d'israel!!


4.Posté par skyni le 04/10/2008 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'usage de la force aveugle et disproportionnée n'est pas une stratégie nouvelle de la part des forces militaires sionistes. D'ailleurs c' ÉTAIT une routine surexploitée depuis 1948 jusqu'à la ce que la guerre des 33 jours de 2006 y mette un terme. Aujourd'hui les sionistes de la Palestine occupée ressemblent aux dirigeants des pays arabes: ils menacent, parlent d'actions, font des grimaces, montrent les crocs, font des danses de guerre et bla bla bla et bla bla bla et en fin de compte ils ne bougeront pas, simplement parce que la donne géopolitique et géostratégique mondiale est en mutation constante et que personne n'est capable, à ce jour, de prévoir ce qui adviendra dans les six prochains mois.
Ce ne sont que des discours politiques à usage interne.

5.Posté par hélène le 04/10/2008 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ont les palestiniens à leur entière disposition pour défouler sur cette population désarmée à leur merçi
tous leurs instincts génocidaires et toute leur haine thalmudique!!
ce que ce peuple subit est indescriptible!!
sur ce site il n'y a pas beaucoup d'info sur le martyr qu'ils subissent
pour ceux que celà intéresse, voyez le site ism-france, il est quotidiennement mis à jour.

6.Posté par tonton le 04/10/2008 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord avec Abdelkader quand il dit "A la lecture des déclarations de ce Général; la lecture psycho tactique de cette prose , explique que l'entité sioniste est comme un animal gravement blessé, il nous offre son dernier baroud d'honneur, agonisant sur son dernier parcours du dernier sentier; la fin de l'entité sioniste est proche inchaallah!

2-La gravité de la déclaration est que les sionistes sont prêts à commettre des génocides et des shoas des populations arabo-musulmanes , ils ne reculeront devant rien
.'

Il est évident, au moins pour Abdelkader et moi, que ce régime sioniste a gravement été touché lors de sa tentative de destruction du Liban en été 2006. Nous assistons à des spasmes nerveux qui se termineront probablement par un génocide. Ce sera leur dernier spasme, mais il va faire mal.

Pour la dernière partie du post, je ne suis pas fervent partisan de Nasrallah. Mais je dois dire qu'en ces temps, l'union doit être sacrée pour détruire l'ennemi commun qu'est cet État Sioniste Israël.
Viendra ensuite le temps de nous "arranger entre nous".



Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires