Palestine occupée

Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est…


Dans la même rubrique:
< >

Le projet stratégique de tous les gouvernements sionistes a été de confisquer la terre, d’isoler le peuple palestinien dans des zones limitées et de rendre sa situation intenable pour l’obliger à émigrer.
A Jérusalem Est, 34% de la terre a été confisquée directement, 52% a été considérée comme « zone verte », un périmètre dans lequel il est interdit aux Palestiniens de construire, même alors qu’ils sont obligés de payer tous les ans de lourds impôts à la municipalité sioniste pour la terre qu’ils n’utilisent pas. S’ils ne paient pas les impôts requis, la municipalité la vend. Les acheteurs sont toujours, bien sûr, des organisations coloniales sionistes.


Talal Shihadeh
Jeudi 1 Avril 2010

Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est…
Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est, vous devez payer une taxe de plus de 25.000 dollars à la municipalité sioniste pour obtenir le permis de construire votre maison. Si vous ne payez pas, ou si vous construisez sans autorisation, les bulldozers sont prêts à démolir votre maison.

. Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est, vous n’avez pas le droit de réparer ou de rénover votre maison. Si vous le faites, il serait moins cher d’acheter une maison en Cisjordanie que de payer les frais de la violation.

. Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est, fermez vos magasins, parce que vous n’arriverez pas à payer les taxes municipales pour le maintenir ouvert. 25% des magasins de Jérusalem Est sont fermés aujourd’hui.

. Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est, et marié à quelqu’un de Cisjordanie, votre conjoint ne sera pas autorisé à vivre avec vous à Jérusalem Est ; si vous voulez vivre avec votre mari ou votre femme, vous devez déménager en Cisjordanie.

. Si vous êtes un Palestinien vivant en Cisjordanie, à Gaza ou à l’étranger, vous n’êtes autorisé ni à travailler ni à venir à Jérusalem.

. Si vous êtes un Palestinien à Jérusalem Est, vous pouvez aller au diable… c’est la terre promise juive.

Chaque année le 30 mars, le peuple palestinien commémore l’anniversaire de la Journée de la Terre, ce jour de mars 1976 où le gouvernement sioniste d’occupation a confisqué des milliers d’hectares de terre palestinienne en Galilée, conduisant au déplacement du peuple palestinien vivant à l’intérieur des territoires occupés en 1948 (le soi-disant Israël). Une grève générale et des manifestations pacifiques s’en sont suivies dans divers villages tandis que le peuple palestinien commençait à défendre sa terre confisquée. Six Palestiniens ont été tués, une centaine d’autres ont été blessés et il y eut des centaines d’arrestations.

34 ans après la première Journée de la Terre, la confiscation de la terre palestinienne continue, et un Etat palestinien indépendant reste un rêve.

Source : Palestine Think Tank  
  Traduction : MR pour ISM



Jeudi 1 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 01/04/2010 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le vrai appartheid. Et après ca, ils osent se prétendre une démocratie

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires