Propagande médiatique, politique, idéologique

Si pitoyable... « L’attaque » de l’hôpital



georges zeter
Samedi 4 Mai 2019

Castaner, et les sbires tel Buzyn ne peuvent que monter au créneaux et dénoncer des actes inexistants ou en faire une storytelling tronquée, à coups de medias entonnant le chant des malfaisants...C’est à peu près tout ce qui reste dans le magasin des farces et attrapes de l’échoppe macron & Co. Je veux parler de « l’envahissement » des urgences de l’hôpital de la salpêtrière, qui a eu lieu hier, 1er mai et fut conté au bon peuple, gobeur.
Voici ce qui se serait passé :
« Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner s’est rendu sur place dans l'après-midi. Il a révélé que l'hôpital avait été "attaqué" par des dizaines de militants anticapitalistes d'ultragauche "black blocs". Plus tard, sur Twitter, il a apporté son soutien à tout le personnel. "Ici, à la Pitié-Salpêtrière, on a attaqué un hôpital. On a agressé son personnel soignant. Et on a blessé un policier mobilisé pour le protéger. Indéfectible soutien à nos forces de l’ordre : elles sont la fierté de la République. » Sonnez tocsin, sonnez Buzyn !!! : Quant à la Ministre de la santé, elle s'est exprimée ce 2 mai à ce sujet. « On voudrait ne pas y croire. On voudrait se dire que la violence ne peut pas tout prendre pour cible. S'en prendre à un hôpital est inqualifiable. » Et voila, loin de l’action, sans prendre la moindre information, ce qui sert de ministre de l’intérieur à aussitôt entamé le chant des partisans...macroniens. Un acte de guerre, des black blocs encagoulés forçant les grilles, les portes d’un hôpital, venant pour « achever » un CRS blessé et grâce au sang froid admirable du personnel soignant, des patients ont été sauvés de justesse... Sorti de sa naphtaline le Martin Hirch s’est même fendu d’un : « Heureusement qu'il ne s'est pas passé de choses graves. En réanimation, on a des patients intubés et ventilés, des patients dans des états assez critiques. Le fait qu'il y ait des individus dans l'hôpital et dans ce service, je pense que la vie des patients aurait pu être en danger. » et il a porté plainte, histoire de réexister.
Il est vrai que raconté sur ce ton donne envie de pendre haut et court ces hooligans sanguinaires de Gilets Jaunes. La directrice de l’hôpital, une dénommée Marie-Anne Ruder a raconté à France info, « Avec les agents de sécurité, j'ai essayé de discuter avec eux, pour leur faire part du fait que c'était un hôpital et qu'on ne pouvait pas y rentrer de cette façon-là et pénétrer en masse dans les locaux. La discussion n'était pas possible, avec une certaine agressivité et violence verbale de la part de certaines des personnes qui étaient là.» Cette directrice adjoint a été nommée à son poste en janvier 2019, et je serais curieux de savoir qui est-elle ? (sur internet impossible d’avoir son CV), car, avec quelle célérité s’est-elle trouvée à « témoigner » sur les chaines et médias au service du pouvoir... Donc, avec 2 ministres + une directrice c’est assez en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire et le dire affirmer que des Gilets Jaunes et autres malfrats ont tenté de forcer un hôpital et de mettre en danger la vie de patients...Ils auraient dû pousser jusqu’à la nurserie, là où des bébés vagissant de terreur auraient presque été mis en pièces et dévorés tout cru... Comme qui dirait, quand faut y aller, faut y aller : « c’est bon coco, c’est bon coco pour nos affaires »...Ou nommé aussi : effet d’opportunité ; Et quant on connaît la smalah qui gouverne...Rien ne les arrêtera, RIEN !!!
Problème : les témoignages contradictoires affluent
C’est devenu une habitude maintenant, qu’une chaine TV Russe soit une des rares à donner l’autre son de cloche...En regardant diverses vidéos et des témoignages de gens de l’hôpital, on peut comprendre qu’avec le système de nasser les manifestants, qui ne peuvent sortir par nul part et se font gazer, puis les charges se multipliant et ainsi les blessures graves occurrent, les coups de matraques volent puis ceux qui tombent sont embarqués sans ménagement, garde à vue, condamnations...De plus en plus de masses de manifestants, prisent entre deux feux, s’engouffrent où elles peuvent et alors... Témoignage à chaud, mais entendu sur aucun media télévisuel aux ordres, de l’infirmier en réanimation Jérôme Lecrecq : « On a vu une foule courir vers nous en stress ; C'était plus un état de panique, la peur de se faire taper, de recevoir quelque chose de la police, qu'une attaque. Au final, tout s'est passé très calmement. On a vu une foule courir vers nous et monter les marches tranquillement. C'est là que nous avons décidé de fermer les portes. Il y en a quelques-uns qui ont essayé d'ouvrir mais après ça a été plutôt calme parce que les gens ont compris qu'ils tombaient dans un service de réanimation et qu'ils ne pouvaient pas entrer tous comme ça. Donc ils ont préféré calmer les choses.
Ensuite, la police est intervenue, à son tour très calmement. Ils ont fait descendre très calmement les gens.» Pourtant, 32 d’entre eux ont été arrêtés et mis en garde à vue... Sur la vidéo jointe, il y a ces mêmes témoignages, non relayés...Alors, se poser (une fois de plus) la question « à qui profite le crime ? » Ouais, je présents que vous avez déjà la réponse.
Dernière minute : « Le parquet de Paris ouvre une enquête à la suite de l'intrusion d'une trentaine de personnes dans l'établissement. La garde à vue des 32 personnes interpellées a été levée. »
On peut raconter cette histoire d’invasion d’hôpital, ou celle aussi d’un commissariat à Besançon et comme en tout la clique travaille dans le court terme et bien, on invente des événements relayés avec application par l’autre clique des infos, on met la dessus une bonne dose d’émotion et c’est emballé pour une belle campagne de désinformation qui comme on dit « il n’y a pas de fumée sans feu »...Quant au lendemain, là, où les preuves surgissent, il est déjà trop tard pour connaître la vérité, le tam tam s’est déplacé sur autre chose, et puis, la plupart des gens ont autre chose à faire que s’enquiquiner à vouloir voir en face cette vérité : je ferme les yeux, je ne vois pas, donc, cela n’existe pas. Croyez moi, les cliques qui sont en haut le savent. Dans 3 jours, ce sera enterré, et les 300.000 manifestants seront oubliés et les affaires reprendront...C’est à désespérer de bêtise castanèristes et buzynquiste, pourtant, ça marche...J’vais m’coucher !.

Georges Zeter/mai 2019

vidéo de témoignage : https://www.facebook.com/RTFrance/videos/2026838567427632/


Vendredi 3 Mai 2019


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires