Proche et Moyen-Orient

Shaul Mofaz juge inévitable une attaque d’Israël contre l’Iran



Samedi 7 Juin 2008

Shaul Mofaz juge inévitable une attaque d’Israël contre l’Iran
Shaul Mofaz juge inévitable une attaque d’Israël contre l’Iran

Shaul Mofaz, ministre israélien des Transports, estime inévitable une attaque israélienne des sites nucléaires iraniens compte tenu de l’échec apparent des sanctions visant à empêcher Téhéran de fabriquer à terme l’arme atomique. "Si l’Iran poursuit son programme de mise au point d’armes nucléaires, nous l’attaquerons. Les sanctions sont inefficaces", déclare Mofaz, un Israélien d’origine iranienne qui a également le rang de vice-Premier ministre auprès de Ehud Olmert. "Attaquer l’Iran pour donner un coup d’arrêt à ses projets nucléaires sera inévitable", ajoute l’ancien chef d’état-major de Tsahal et ancien ministre de la Défense dans un entretien publié vendredi au quotidien Yedioth Ahronoth.

Mofaz, membre de Kadima comme Olmert, siège aujourd’hui au sein du cabinet de sécurité présidé par le chef du gouvernement et est en contact régulier avec le département d’Etat américain.

Ces menaces sont les plus explicites formulées contre la République islamique par un membre du gouvernement Olmert qui, comme l’administration Bush, préfère laisser entendre que le recours à la force ne serait qu’un pis-aller en cas d’échec de la diplomatie et de la politique des sanctions du Conseil de sécurité de l’Onu.

Interrogée sur ces propos, la Maison blanche a déclaré qu’elle ne souhaitait pas répondre à des "conjectures". "La communauté internationale est, je crois, unanime à vouloir s’assurer que l’Iran ne développe pas d’arme nucléaire", a déclaré Scott Stanzel, porte-parole de la présidence américaine. "Je ne vais pas m’exprimer sur des conjectures. Je crois que nous avons été assez clairs ces dernières semaines ou ces derniers mois à propos de notre approche envers l’Iran."

L’Iran, qui dément chercher à se doter du feu nucléaire sous couvert d’un programme énergétique civil, refuse de céder aux pressions occidentales pour une suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium. Téhéran menace aussi de riposter, en cas d’attaque sur le sol iranien, en prenant pour cibles Israël - seul pays de la région, croit-on, à posséder un arsenal atomique - et des intérêts américains dans le Golfe.

Le porte-parole d’Ehud Olmert, Mark Regev, sans répondre directement aux propos de Mofaz, a déclaré que toutes les options restaient à l’étude pour empêcher l’Iran de se doter d’un arsenal atomique. Il a notamment souligné que beaucoup pouvait encore être fait sur le plan financier. "Israël est fermement convaincu que même si les sanctions de l’Onu sont positives, il faut faire beaucoup plus pour inciter le régime de Téhéran à stopper son programme nucléaire agressif", a-t-il dit.

Regev a mentionné "d’autres mesures tangibles" comme un embargo sur les produits pétroliers raffinés à destination de l’Iran, des sanctions contre les hommes d’affaires iraniens voyageant à l’étranger ou l’accentuations des pressions sur les institutions financières iraniennes.

Les propos tenus par Mofaz coïncident avec une grave crise politique en Israël à la suite des accusations de corruption qui pourraient coûter son poste à Ehud Olmert. Ce climat délétère, dans l’hypothèse d’un retrait d’Olmert, incite ses possibles successeurs, dont Mofaz fait partie, à prendre leurs marques en vue d’une éventuelle course à la succession.

En 1981, l’aviation israélienne avait détruit en Irak le réacteur nucléaire "Osirak", construit avec l’aide de la France. Et en septembre, les chasseurs-bombardiers aux couleurs de Tsahal ont rasé un mystérieux site nucléaire dans le désert syrien construit, selon Washington, avec l’aide de la Corée du Nord. Damas a démenti posséder semblable installation. Des analystes indépendants doutent toutefois que l’Etat hébreu ait la capacité militaire d’attaquer seul l’Iran, qui compte des sites nucléaires nombreux, bien répartis et protégés.

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Dimanche 8 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par nicolas le 07/06/2008 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais qui va arreter ces fou furieux
je comprend mieux la monté du péri nazi au vu et sus de tout le monde sans que personne ne bouge
c'est pareil aujourd'hui avec les americano sioniste qui sont dans une logique de guerre

2.Posté par MINOU99 le 07/06/2008 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous devons juger comme inévitable les répercussions nuisibles du projet HAARP sur l'ensemble de l'humanité et des guerres qu'il s'apprête à mener.

Si Shaul Mofaz juge inévitable une attaque d'Israël contre l'Iran, on ne pas dire qu'il a tort sur toute la ligne. Lorsqu'on sait que le diabolique projet HAARP est capable de provoquer des catastrophes qu'on dit naturelles, des tremblements de terre, des changements climatiques, des tsunamis, de violentes tempêtes, on est en droit de s'interroger sur la marge de manœuvre que peuvent avoir les pays qui sont victimes de ce projet mis au point par l'armée US et ou les Russes peuvent difficilement rivaliser. Et comment pourrait-on se dégager de l'emprise du projet HAARP qui menace principalement les pays gorgés de pétrole et les pays catalogués sur la liste des états voyous ou réfractaires à l'impérialisme US. L'IRAN et le projet HAARP seraient indissociables et seraient donc intimement liés.
Prochaines victimes du projet HAARP: Le vénézuéla, la Bolivie, des pays arabes, la Corée du Nord, etc.............

un ex officier de l'armée française détient toutes les preuves que le tsunami du 26 décembre 2004 en asie du sud-est a été volontairement provoqué avec l'appui d'une bombe nanotechnologique, cet ex officier a d'ailleurs été (en date du 12 mai 2008) victime d'une tentative d'assassinat, soit curieusement le jour même du séisme en Chine.

Des infos complémentaires à ce propos sont fournies à l'adresse :

http://revelationstsunami2004.oldiblog.com

3.Posté par guerrilleros le 07/06/2008 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le monde israelosinoamericain est fou ils sont entrein de sacrifier notre mere la terre , et elle leurs feras payer le prix fort

4.Posté par Matrice le 07/06/2008 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une bande de fous argneux qu'il faut stopper !
La seule solution c'est que les populations européennes descendent dans la rue ! Mais pour cela il faudrait que chacun prenne conscience de son véritable ennemi !

5.Posté par isa le 07/06/2008 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Minou99,
Quel rapport Haarp et que Israel a pas si tort de faire la guerre en Iran !!!
C'est pas l'Iran qui cré ou inventer les projets Haarp mais ces americains pro-Israelien.
Si il y a bien un pays dont on devrai faire une guerre c'est en amerique avec leurs idiolgies de vouloir gouverner le monde ainsi que la nature etc..
C'est eux qui provoquerons une 3ème guerre mondial en soutenant l'etat sioniste sanginaire voulant attaquer l'Iran.
Ouvrez vos yeux !

6.Posté par hélène le 07/06/2008 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

après les "armes de destructions massives" causes fallacieuse de la destruction de l'irak pour israel, voilà les "armes de destruction virtuellement possibles" pour détruire l'iran!!toujours pour israel.et puis ce sera la syrie, le liban, encore et toujours, la lybie, l'egypte tous les pays qu'israel veut faire éclater depuis plus de vingt ans. et le passage à l'acte depuis que les usa,sontsous totale occupation israelienne. (ainsi que l'europe).
avec en prime l'anéantissement total du peuple palestinien., poursuivi depuis plus de soixante ans, avec l'éternel refrain;":nous israel sommes toutjours les victimes"....de ceux que nous assassinons.........

mais "les armes de destruction massives" réelles entre les mains de fous sanguinaires que rien n'arrête, c'est à dire israel servent réellement à détruire des peuples entiers, par leurs seuls mensonges
ces criminels de guerre mondiaux doivent avoir le chatiment qu'ils méritent, le mal sur la terre ne s'aee^tera que lorsqu'ils seront mis hors d'état de nuire et POUR TOUJOURS.

7.Posté par Moukawama le 07/06/2008 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Voila une entité - véritable tumeur cancéreuse pour l'humanité - qui s'installe sans vouloir s'intégrer à la région et qui impose aux Etats de la région de s'adapter à elle. La mésaventure libanaise est venu sonner le glas du sionisme.
L'Israèl disparaîtra. L'eau du Liban n' a pu être captée.

8.Posté par Yannick le 07/06/2008 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La doctrine il vaut mieux être le boucher que le veau semble n'avoir pas pris une ride.
A l'ère de l'atome il faudrait quand même que certains fassent un effort pour revoir leur copie, autrement la planète des primates risque de devenir la planète des insectes un de ces jours.

9.Posté par Mazzir le 07/06/2008 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une attaque contre la population iranienne est inévitable ... Avant la tenue des élections présidentielles !

L'un des enjeux est de remporter les élections, or les Républicains bellicistes sont tres mal en point. Les Etatsuniens ne veulent plus d'un engagement en Irak alors L'Iran...

En ouvrant, un nouveau front de guerre en Iran, les néocons pourront plus facilement organiser de nouveaux 911 à différents endroits du territoire ou disséminer dans la tête des électeurs un sentiment de peur-refug, les Républicains sortiront gagnant car ils se dresseront en disant " nous vous l'aviions bien dit, à présent taisez-vous et faites ce que l'on vous dira pour votre vie et celle de vos familles"

Une attaque contre l'Iran permettraient d'intimider les démocrates et d'arrêter les enquêtes en cours aussi bien aux Etats-Unis qu'en Israêl.

Les démocrates ne réprésentent pas un danger mais leur volonté de marquer une pause (afin de sauver le système) empêche le complexe militaro-industriel de continuer son job, c'est à dire encaisser des centaines de milliards de dollars de profits.


POur les néocons républicains, il faut anéantir l'Iran, pour la raison citée plus haut, prendre le contrôle du pétrole iranien et continuer à produire des armes afin de juguler la chute tendancielle du taux de profit.


Qu'importe qu'il y ait des centaines de milliers de morts ou des millions, les décideurs et leur famille ne sont jamais touchés. Bien au contraire, ces morts, ces victimes innocentes viennent nourrir la réthorique guerrière.

Le seul problème réside dans la prise de conscience éventuelle des exécutants. Malgré toutes les précautions, il est toujours inévitable que de hauts responsables de missions terroristes secrètes, les blacks programs, finissent par réaliser que leur propre vie et celle de leur famille au sens large, est menacée par l'oligarchie.

Il reste néanmoins des individus, les médias et les journalistes-salariés font très bien leur boulot pour, si possible neutraliser ces individus. Le système est très bien verrouillé.

Il y a un seul facteur que l'oligarchie ne maitrise pas. Elle est incapable de savoir combien de responsables ne sont plus prêts à opérer des actions terroristes de grandes envergures !

10.Posté par AMIPAL le 07/06/2008 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on traduira au tribunal de Den Haag (La Haye) les criminels d'occupation, ce Mofaz ne sera certainement pas le dernier de la liste

Mais il nous nous faudrait l'aide des (devenus) courageux soldats israéliens repentis de "Break the silence" pour contribuer à l 'établissement de cette liste.

Criminels d'occupation et pas de guerre, car il y a une trop grande disproportion entre les armements des deux camps pour parler judicieusement de guerre .

Evidemment les soldats juifs les plus coiurageux, c'est ceux qui ont préféré la prison à l'occupation. Honneur à eux.


11.Posté par guoungane le 07/06/2008 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA SEULE CHANCE POUR L'IRAN ET TOUTE LA RÉGION VOIR MÊME LE MONDE D'ÉVITER UNE CONFRONTATION SANGLANTE QUI CHANGERA NOTRE FAÇON DE VIVRE ( LES NEOCONSIONISTE ET AUTRES ÉVANGÉLISTES NE JURE QUE PAR UNE GRANDE GUERRE CAR SANS ÇA LEURS HEURES SONT COMPTE , LEURS FIN EST PROCHE) JE DIÉSAI QUE POUR ÉVITER ÇA IL FAUT QUE L'IRAN ACQUIERS LE FEU NUCLÉAIRE ET VITE , ÇA CALMERA TOUT LE MONDE ET APRÈS TOUT L'ARME NUCLÉAIRE N'EST-ELLE PAS UNE ARME DE NON-EMPLOIE (DISSUASION ) EXCEPTER POUR LES GRINGOS QUI L'ONT UTILISER PAR DEUX FOIS SUR LA POPULATION CIVIL NIPPONNE . SANS BOUCLIER ANTI MISSILE AU TOP C'EST LA DESTRUCTION MUTUEL ASSURE . QUE DIEU NOUS PROTÈGE DE CE QUI ARRIVE A GRAND PAS . SALUT A TOUS

12.Posté par tiracoun le 08/06/2008 00:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai l'impression que la France de Sarko et de Kouchner est déjà présente en Irak,par des forces spéciales.KOuchner peut le prouve ,en effet,en négociant avec les Amerlocs lla reconstruction de l'Irak detruit par la guerre.

13.Posté par Gepetto le 08/06/2008 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En cas d'attaques contre l'Iran par ces mongolo-identitaires que sont les sionistes israéliens Israël devra s’attendre à des représailles bien plus terrible que la destruction d'un site nucléaire. Inutile de préciser que les juifs de la diaspora en feront tout naturellement les frais puisque en plus que parfait faux-cul ils s’enorgueillissent d’être simultanément français et israélien.

14.Posté par MINOU99 le 08/06/2008 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Isa qui m'a très mal compris ou mal interprété mon commentaire que j'ai apporté à cet article. Je n'ignore pas que les va-t-en guerre ont fait des émules ou les criminels de guerre se bousculent au portillon du bellicisme.
Ce que je dis, c'est qu'ISRAEL, état assisté ne pourra jamais faire la guerre sans l'assistance de son principal pourvoyeur en armement, en l'occurrence les Etats-Unis. Les déclarations de Mofaz, déclarations pour le moins lapidaires et ne contenant aucun bémol atteste de la certitude qu'il peut rayer l'IRAN et ce, grâce au soutien indéfectible US et le projet HAARP qui est à l'origine de multiples catastrophes, comme celle qui a frappé la Birmanie, la Chine, la tempête qui a secoué la France en 1999………….
Jusqu'à présent, personne n'a trouvé l'antidote au Projet HAARP mais les russes qui ne peuvent rivaliser avec ce projet ont un autre projet équivalent.


15.Posté par isa le 08/06/2008 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Minou99 et bonjour a tous,
Merci de m'avoir éclairci, j'ai des lors mal interpréter et m'excuse de vous avoir fait du rentre de-dans.
Moi même étant Irano-Suissesse, consciente de vivre libre depuis petite en Suisse, parce-que il est vrai que l'Iran a encore un long chemin a faire en démocratie etc..
Mais j'ai des amies la bat, et l'Iran depuis change a petit pas, certes, mais change. Du aux embargos qui a isoler le pays, depuis s'est battu pour remonter et vouloir attaquer l'Iran minsuporte.
L'Irak attaquer sous faux prétextes, maintenant l'Iran pour pouvoir mieux voler le pétrole.
USA a mis sous gèle 50 milliards depuis qu'ils ont la main mise sur le pétrole Irakien n'est -ce pas une preuve de plus !
Et les Iraniens en ce qui concerne les projets Haarp etc.. savent de quoi sont capable ces américains et c'est pour toutes ses raisons que l'Iran support pas ses puissances en général parce-que ils ne font que détruire, tuer. Résultat crise financier, crise alimentaire et j'en passe.
Quoi qu'il en soit Israel est une puissance nucléaire inimaginable, ils font croire avoir peur du nucléaire Iranien, baliverne, Israel a des intérêts bien plus sournoise.
Gaza pour eux n'est qu'une façon d'améliorer leurs techniques militaires, Israel dit vouloir mené une offensive sans précédent a Gaza, ben..voyons ils s'en foutent de tuer, ils vont juste s'exercer pour une éventuelle attaque en Iran.
Soyons bien claire, on peut faire tout les reproches aux pays non démocrate qui pratique encore a nos jours la pendaisons etc.. et je me soulève avec force contre de tel pratique. Mais le gouvernement et l'armée Israeliens sont pire que tout, eux pratique d'horreurs par plaisir.
Informez vous, analysez et vous verrez.

16.Posté par hélène le 08/06/2008 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est exact:
non seulemnt ils tuent des civils innocents sans aucune "necessité" mais il est évident, et cetains le disent, qu'ils le font par plaisir, par jouissance de leur absolue domination, et avec une permanente impunité .

le silence médiatique sur leurs innombrable crime, les stimulent!!(vive nos chers journalistes, ils ont tous le sang les palestiniens sur les mains)

le pire : ils se proclament "victimes" des innocents qu'ils assassinent ce qui est le comble de l'horreur et la marque de leur insondable bassesse.

17.Posté par isa le 08/06/2008 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le silence de la communauté international qui est insupportable et qui encourage Israel a semer l'horreur, cela depuis 60 ans.
En ce qui concerne les journalistes, je ne suis pas tout a fait d'accord avec vous, exemple les journalistes de ce site en parlent et lisant entre les lignes s'insurge contre ses violences ainsi que tout plein d'autres journalistes.
Mais si vous regardez les journaux Israeliens confondu, non seulement censure quasi toutes critiques contre eux, j'en ai fait moi-même l'expérience, mais s'arrange aussi par tout les moyens d'informer son peuple par des mensonges subtiles qui leur laisse toujours croire qu'Israel est en danger, se victimisant, comme vous l'avez bien dit, alimentant haine etc..
Eux disent qu'il y a trop d'antisémites mais j'ai lu certains commentaires d'internautes via de sites Israelien et ce qu'ils disent de l'occident, des arabes etc.. sont terrifiants, ils font comprendre que seul eux on le droit de vivre sur cette terre, et que nous en somme, sommes des porcs, vermines et j'en passe.
Mais nous avons la chance de juger par nous-même, justement grâce a des journalistes qui osent ecrire sans être influencer par tout les lobby Israeliens nous montrons les deux cotés.

18.Posté par erpilu le 08/06/2008 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Minou99

Je suis tout a fait d'accord sur le fait qu'on puisse rendre pour responsable et coupable les états-unis de nombreux crimes et guerres contre l'humanité...

Cependant avons-nous la moindre preuve aujourd'hui que les dernieres catastrophes naturelles (Chine, Birmanie, Tempete 1999) sont l'objet d'une manipulation quelconque des USA a travers le projet HAARP?

Il ne faut pas non plus raconter tout et n'importe quoi sans preuve ou au moins sans une série de coincidences troublantes.

Je veux bien qu'on m'explique que HAARP est responsable des dernieres catastrophes naturelles mais dans ce cas, présentez-moi des éléments qui me permettent une adhésion a cette théorie.

Peut-etre que je les ignore, dans ce cas, je suis impatient d'en savoir plus.

Si vous pensez aux quelques photos et vidéos des nuages vus en chine avant le tremblement de terre, il m'en faut tout de meme un peu plus pour prétendre que toutes ces catastrophes sont une conséquence de HAARP. Ces nuages ont-ils vraiment été filmés juste avant le tremblement chinois et quels peuvent
etre les liens entre un tremblement de terre, des nuage un peu originaux et le projet HAARP.

Je garde l'esprit ouvert mais il m'en faut plus pour me convaincre. Meme si nous sommes entourés de complots en tout genre, il faut savoir raison garder en l'absence (a ma connaissance) d'éléments tangibles qui étayent cette "théorie".

Merci de me communiquer ces éléments si quelqu'un en possede.

19.Posté par MINOU99 le 08/06/2008 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1) DOC INTERNET:
La birmanie victime du projet Haarp
Voulant à tout prix s'infiltrer dans un des derniers pays qui n'es pas sous leur contrôle les américains ont crée l'Ouragan Nordjees pour ensuite faire entrer des institutions soit disant humanitaire avant les élections très prochaines en birmanie afin de prendre le contôle de ce pays.L'Arme Ultime !
Les anges ne jouent pas de cette HAARP !

"Successeur terrestre du projet Star Wars (Guerre des étoiles), le Haarp serait, par ses extraordinaires puissances et polyvalence, "l'arme ultime" des États-Unis.

Les Américains sont-ils en train de mettre au point un vaste système d'armement capable de :
* scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,
* d'interrompre toute forme de communication hertzienne,
* d'influencer les comportements humains,
* de modifier la météorologie,
* de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,
* de provoquer des tremblements de terre
* ou des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique.
Avec le "Haarp", l'armée américaine serait en train de rééditer, sous une forme plus économique et plus dangereuse encore, son projet "Star Wars" ou Guerre des étoiles. A une différence près : il s'agit cette fois d'une installation terrestre.

Plusieurs scientifiques et experts en armement ainsi que des députés du Parlement européen se montrent préoccupés, c'est un euphémisme, par le développement de ce projet. C'est pourquoi un expert en énergie, Gratan Healy, conseiller auprès des parlementaires, rassemble pour l'instant les pièces accusatoires de ce projet de fin du monde.
Magda Haalvoet, une eurodéputée belge, chef de file du groupe des Verts au Parlement européen est en charge du dossier. C'est elle qui doit donner une suite officielle aux demandes d'éclaircissement des membres de son groupe et qui fera en sorte que le Parlement fasse pression, via l'Otan, pour que les Etats-Unis répondent à toutes questions utiles, Magda Haalvoet est inquiète. Elle affirme même que ce type d'armement ("non lethal weaponery"), outre les conséquences écologiques désastreuses qu'il implique, "peut mettre en danger les libertés individuelles et la démocratie". Rien de moins. 30 millions de dollars
Les initiales HAARP signifient en anglais "High-frequency Active Auroral Research" (recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales.) De prime abord, derrière ces initiales un peu ésotériques, se cache un projet de 30 millions de dollars de co°t annuel que l'armée américaine présente comme d'innocente recherches sur l'ionosphère. Les promoteurs du projet n'épargnent ni leur énergie, ni leurs dollars en campagnes de relations publiques et en publicité pour rassurer l'opinion américaine. Néanmoins, il est difficile de croire qu'il ne s'agit pas d'un projet à des fins militaires lorsque l'on sait que les vrais bailleurs de fond sont la Navy, l'Air Force et le Département de la Défense.
A quoi ressemble Haarp sur le terrain ? Il s'agit d'une vaste installation qui s'étend sur plusieurs hectares, à Gakona, une petite localité au nord-est d'Anchorage en Alaska. Le coin n'est pas si perdu que cela puisque l'installation jouxte les immenses réserves gazières et pétrolières appartenant à la société Arco, par ailleurs propriétaire des brevets technologiques composant Haarp et "financier-écran" de ces équipements.

En outre, Haarp est relié à l'un des ordinateurs les plus puissants de la planète à l'université d'Alaska dans le Butrovich building. Quant à son aspect physique, il s'agit somme toute d'un vaste périmètre plat et déboisé, planté de 48 antennes de 20 mètres de haut, reliées chacune à un émetteur d'un peu moins de 1 million de watts de puissance. A terme, le nombre d'antennes et la puissance des émetteurs sont appelés à se multiplier pour atteindre la puissance phénoménale de 1 milliard de watts émis par un réseau de 360 antennes. Les émetteurs sont alimentés en énergie par 6 turbines de 3.600 CV brûlant quelque 95 tonnes de diesel par jour.


On notera ici que l'ensemble de l'installation est assez nocive pour l'environnement proche puisqu'elle émet plus de 7 tonnes de matières polluantes par jour. A quoi ça sert ?
Officiellement, les scientifiques qui travaillent sur cet émetteur radio mégalomaniaque veulent étudier l'ionosphère. Officieusement, Haarp va tirer parti de l'ionosphère pour en faire une arme à énergie. L'ionosphére est cette couche située au-dessus de la stratosphère, constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie et qui démarre à une altitude moyenne de 48 km pour se terminer à 600 km de notre surface terrestre. Cette couche à haute densité énergétique est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche d'ozone. Elle nous protège des dégagements nocifs du soleil. L'ionosphère "capture" entre autres choses les particules chargées électriquement et nées des "vents et tempêtes" solaires et galactiques. On sait par ailleurs que les recherches menées depuis un siècle par une serie de scientifiques ont mis en évidence le fait que ce "manteau énergétique" protégeant la terre pouvait, avec une technologie appropriée, devenir une arme stratégique de toute première importance
2) un ex officier de l'armée française détient toutes les preuves que le tsunami du 26 décembre 2004 en asie du sud-est a été volontairement provoqué avec l'appui d'une bombe nanotechnologique, cet ex officier a d'ailleurs été (en date du 12 mai 2008) victime d'une tentative d'assassinat, soit curieusement le jour même du séisme en Chine.

Des infos complémentaires à ce propos sont fournies à l'adresse :

http://revelationstsunami2004.oldiblog.com

3) L'Arme Ultime !
Les anges ne jouent pas de cette HAARP !



"Successeur terrestre du projet Star Wars (Guerre des étoiles), le Haarp serait, par ses extraordinaires puissances et polyvalence, "l'arme ultime" des États-Unis.



Les Américains sont-ils en train de mettre au point un vaste système d'armement capable de :

*
scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,

*
d'interrompre toute forme de communication hertzienne,

*
d'influencer les comportements humains,

*
de modifier la météorologie,

*
de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,

*
de provoquer des tremblements de terre

*
ou des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique.

Avec le "Haarp", l'armée américaine serait en train de rééditer, sous une forme plus économique et plus dangereuse encore, son projet "Star Wars" ou Guerre des étoiles. A une différence près : il s'agit cette fois d'une installation terrestre.

Plusieurs scientifiques et experts en armement ainsi que des députés du Parlement européen se montrent préoccupés, c'est un euphémisme, par le développement de ce projet. C'est pourquoi un expert en énergie, Gratan Healy, conseiller auprès des parlementaires, rassemble pour l'instant les pièces accusatoires de ce projet de fin du monde.

Magda Haalvoet, une eurodéputée belge, chef de file du groupe des Verts au Parlement européen est en charge du dossier. C'est elle qui doit donner une suite officielle aux demandes d'éclaircissement des membres de son groupe et qui fera en sorte que le Parlement fasse pression, via l'Otan, pour que les Etats-Unis répondent à toutes questions utiles, Magda Haalvoet est inquiète. Elle affirme même que ce type d'armement ("non lethal weaponery"), outre les conséquences écologiques désastreuses qu'il implique, "peut mettre en danger les libertés individuelles et la démocratie". Rien de moins. 30 millions de dollars

Les initiales HAARP signifient en anglais "High-frequency Active Auroral Research" (recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales.) De prime abord, derrière ces initiales un peu ésotériques, se cache un projet de 30 millions de dollars de co°t annuel que l'armée américaine présente comme d'innocente recherches sur l'ionosphère. Les promoteurs du projet n'épargnent ni leur énergie, ni leurs dollars en campagnes de relations publiques et en publicité pour rassurer l'opinion américaine. Néanmoins, il est difficile de croire qu'il ne s'agit pas d'un projet à des fins militaires lorsque l'on sait que les vrais bailleurs de fond sont la Navy, l'Air Force et le Département de la Défense.

A quoi ressemble Haarp sur le terrain ? Il s'agit d'une vaste installation qui s'étend sur plusieurs hectares, à Gakona, une petite localité au nord-est d'Anchorage en Alaska. Le coin n'est pas si perdu que cela puisque l'installation jouxte les immenses réserves gazières et pétrolières appartenant à la société Arco, par ailleurs propriétaire des brevets technologiques composant Haarp et "financier-écran" de ces équipements.

En outre, Haarp est relié à l'un des ordinateurs les plus puissants de la planète à l'université d'Alaska dans le Butrovich building. Quant à son aspect physique, il s'agit somme toute d'un vaste périmètre plat et déboisé, planté de 48 antennes de 20 mètres de haut, reliées chacune à un émetteur d'un peu moins de 1 million de watts de puissance. A terme, le nombre d'antennes et la puissance des émetteurs sont appelés à se multiplier pour atteindre la puissance phénoménale de 1 milliard de watts émis par un réseau de 360 antennes. Les émetteurs sont alimentés en énergie par 6 turbines de 3.600 CV brûlant quelque 95 tonnes de diesel par jour.

On notera ici que l'ensemble de l'installation est assez nocive pour l'environnement proche puisqu'elle émet plus de 7 tonnes de matières polluantes par jour.

A quoi ça sert ?

Officiellement, les scientifiques qui travaillent sur cet émetteur radio mégalomaniaque veulent étudier l'ionosphère. Officieusement, Haarp va tirer parti de l'ionosphère pour en faire une arme à énergie. L'ionosphére est cette couche située au-dessus de la stratosphère, constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie et qui démarre à une altitude moyenne de 48 km pour se terminer à 600 km de notre surface terrestre. Cette couche à haute densité énergétique est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche d'ozone. Elle nous protège des dégagements nocifs du soleil. L'ionosphère "capture" entre autres choses les particules chargées électriquement et nées des "vents et tempêtes" solaires et galactiques. On sait par ailleurs que les recherches menées depuis un siècle par une serie de scientifiques ont mis en évidence le fait que ce "manteau énergétique" protégeant la terre pouvait, avec une technologie appropriée, devenir une arme stratégique de toute première importance.


Haarp se fonde sur les recherches de Bernard Eastlund, qui s'est lui-même inspiré des travaux de Nikola Tesla, un scientifique croate, inventeur de génie du début du siècle, à qui l'on doit le courant alternatif (combattu par Edison favorable au courant continu) et le courant triphasé... Tesla mit notamment au point un procédé permettant de transférer de hautes quantités d'énergie électrique sans l'apport de c,ble sur une distance de 42 km et il consacra une bonne partie de ses recherches à "l'énergie ionosphérique" et aux phénomènes électromagnétiques. Ses travaux furent financés, canalisés, puis censurés pour des raisons financières par le banquier JP Morgan et la société Westinghouse. (voir remarquable génie Nikola Tesla et comment mener une guerre biologique et psychologique)

Un peu moins d'un siècle plus tard, Bernard Eastlund n'a fait qu'adapter les premiers travaux de Tesla dans lemdomaine de l'énergie électromagnétique. Et c'est ainsi que ce chercheur déposa douze brevets, entre 1987 et 1994, qui constituent l'ossature du projet "Haarp" et de ses technologies dérivées en matière d'armements. Le vrai propriétaire et exploitant de ces brevets n'est plus Eastlund (qui a fini par être éjecté du projet pour des raisons obscures) mais bien la société Apti-Arco, un consortium pétrolier derrière lequel se profilent la Navy, l'Air Force et le Départment of Défense US. Depuis le dépôt des brevets Eastlund, toute la recherche dans le domaine de l'énergie électromagnétique, par exemple à des fins médicales, est bloquée. C'est donc un vaste champ hautement prometteur de la science et de la médecine qui a été ainsi monopolisé par des intérêts liés à l'armée américaine.
Comment cela fonctionne-il?

Toute la technologie contenue dans le projet "Haarp" revient, grosso modo, à pointer vers l'ionosphère un faisceau d'ondes (comme le ferait un émetteur radio) à hautes fréquences (HF) afin de voir ce qui s'y passe. Le bombardement d'une zone donnée de l'ionosphère avec ces HF a pour effet de créer un énorme miroir virtuel qui agit comme une antenne. Cette "antenne" virtuelle réémettra des fréquences extrêmement basses (ELF : extremely low frequency) vers la terre. pour employer une image, outre l'effet d'antenne virtuelle ainsi déployée dans le ciel, on crée une sorte de four micro-ondes géant dans un territoire donné de l'ionosphère. Malheur aux avions et aux missiles qui passeraient dans le ciel à ce moment-là. selon la puissance des émetteurs, on pourrait tout aussi bien affoler les systèmes de guidages électroniques, radars et autres appareils radio de ces missiles et aéronefs que de les griller.

Par ailleurs, grâce à l'antenne virtuelle constituée d'ondes ELF, on peut véritablement scanner la croûte terrestre à des profondeurs extrêmes pour en faire une sorte de radiographie. De la sorte, les militaires américains sont fiers d'affirmer que grâce à "Haarp", plus aucun pays ne pourra leur cacher l'implantation de bases secrètes souterraines abritant des armes nucléaires... Selon des études de spécialistes américains en armement, on pourra également communiquer avec les sous-marins en plongée profonde situés dans des coins reculés des océans, détecter puis détruire tout missile ou avion, même furtif, s'engageant dans l'espace aérien américain.

Le but ultime étant de générer un bouclier protecteur global capable de faire le tri entre les cibles ennemies, nucléaires ou conventionnelles, et de les "traiter" de la façon adéquate. Enfin "Haarp" a surtout pour but d'empêcher toutes les communications radio et satellites ennemies dans une zone précise. En plus, avec l'aboutissement de ce projet, les Américains pourront rendre leur propre système de communication quasiment inviolable. Voilà pour la version officielle.
Les buts occultes

Sur la base des travaux et brevets d'Eastlund, d'autres scientifiques, chercheurs, journalistes et militants écologistes se sont engagés dans un véritable jeu de détective avec l'armée américaine afin de déterminer d'autres aspects non avoués par l'Air Force et la Navy du projet "Haarp". Parmi ceux-ci, le Dr Rosalie Bertell, une scientifique de haut niveau qui, naguère, avait été désignée comme expert par l'administration Reagan pour étudier les effets du projet d'armement "Star Wars". Elle est aujourd'hui consultante pour le Parlement européen sur "Haarp". Ou encore le Dr Nick Begich, un écologiste convaincu et Jeanne Manning, une journaliste indépendante qui s'est spécialisée dans les recherches sur les énergies dites "non conventionnelles" qui sont coauteurs d'un livre "anti-Haarp" au titre évocateur : "Angel dont' play this Haarp", qui a fait grand bruit outre-Atlantique et qui révêle, sur la base de données sérieuses, les applications occultes du projet. Le fruit de leur enquête a été corroborée par d'autres scientifiques comme le Pr Zielinski, un physicien allemand spécialisé dans l'électrodynamique quantique ou le chimiste américain Richard Williams. La liste des détracteurs scientifiques de Haarp est innombrable.



Pensées contrôlées

Selon ces scientifiques, les militaires n'en sont qu'à la phase expérimentale de leurs travaux mais les résultats déjà enregistrés sont très prometteurs. Ainsi, grâce à l'injection de fortes quantités d'énergie dans l'ionosphère, on pourra influencer la météorologie pour provoquer des effets bénéfiques dans une région donnée... ou cauchemardesque dans une autre.

Comment? Tout simplement en modifiant la circulation des vents en haute atmosphère là o ils entrent en interaction avec l'ionosphère. On pourra également provoquer la libération soudaine d'une énorme quantité d'énergie en imitant par exemple le flash provoqué par une explosion nucléaire à haute altitude. Un type d'action militaire qui ne relève en rien de la science-fiction puisqu'elle a déjà été utilisée sur le terrain en 1991 au cours de la guerre du Golfe et de l'opération "Desert Storm". Selon le périodique militaire officiel Defence News (n19 du 13 avril 1992), les Etats-Unis avaient déployé sur le champ de bataille une arme à impulsion électromagnétique (EMP Weapon). Le but de cette arme est double: il permet, comme le fait une explosion nucléaire, d'empêcher toute forme de communication radio chez l'ennemi et a un effet redoutable en matière de guerre psychologique. On comprend mieux dans ce cas pourquoi des dizaines de milliers de soldats irakiens se sont rendus sans combattre. Autre application de la technologie "Haarp" : transmettre sans l'apport d'un cable électrique de fortes quantités d'énergie d'un point à l'autre. Utile, par exemple, pour ravitailler à distance les batteries électriques d'un sous-marin.

Mais il reste un domaine d'application, encore plus effrayant dont les militaires américains pourraient tirer parti grâce au projet "Haarp". Vu le passif de l'Air Force et surtout de la CIA en matière d'expérimentations chimiques et bactériologiques, il est concevable que les militaires n'aient pu résister à la tentation de faire de Haarp une arme polyvalente. On se souviendra en effet des terribles expériences secrètes réalisées sur de pauvres soldats conscrits qui consistaient à leur injecter d'énormes quantités de drogues pour modifier leur comportement. Ou encore les expériences pour influencer les activités cérébrales avec des ondes : dès 1952, le Dr Jose Delgado, professeur à Yale, avait découvert que l'on pouvait affecter le comportement émotionnel et la façon de penser d'un individu par l'utilisation de certaines fréquences et certaines ondes.

Le Dr Nick Begich, coauteur de l'ouvrage Angels dont' play this Haarp, maintenant traduit en français titré "Les anges ne jouent pas de cette HAARP" chez Louise Courteau Éditrice, n'hésite pas à affirmer qu'un des buts du projet Haarp est de mettre sur pied une telle arme "il est douteux que les organisateurs du projet Haarp n'aient jamais discuté de ce type de recherches. Selon mes sources, tous ceux qui sont impliqués dans le projet sont en fait aux première étapes de développement de ce genre d'application". des scientifiques comme Delgado ou encore le Dr Robert Becker ont réussi à démontrer que des ondes de types ELF identiques à celles utilisées par Haarp, couplées avec l'emploi de courant alternatif, génèrent des fréquences "où la plupart des fonctions cérébrales profondes de l'être humain peuvent être manipulées de l'éxtérieur avec des résultats très tangibles". Certaines ondes peuvent en effet provoquer l'apparition dans le cerveau de substances neurochimiques qui génèrent, nous explique le Dr Begich, "un vaste arsenal de réponses et de comportements émotionnels ou intellectuels tels que des sentiments de peur, de dépression, de désir, d'amour, etc."

Ce type de technologie ne rebute absolument pas les stratèges du Pentagone, loin s'en faut. Pour preuve, on peut lire dans une revue à circulation interne (The revolution in military affairs - Stategic Studies Institute-US Army War College) qui n'est pas censée tomber entre des mains civiles la conception suivante: "Nos valeurs changent et la technologie s'ouvre sur de nouveaux horizons. Il y a peu, pendant la guerre froide, les opérations psychologiques et l'armement psychologique étaient encore primitifs. Alors que nous entrons de plain-pied dans l'ère de l'électronique et de la bioélectronique, il devient nécessaire de réévaluer les barrières morales et éthiques que nous avons posées en interdisant (toute technologie) pouvant manipuler l'esprit de nos ennemis tant à l'intérieur du pays qu'à un niveau international... Dès que cela sera possible, nous encouragerons des entreprises privées ou semi-privées à développer une technologie appropriée... Nous pouvons agir de même avec les nouveaux types d'armements comme les armes biologiques incapacitantes et les armes psycho-technologiques avancées..."



Bouclier global

L'utilisation des ondes et de leurs propriétés électromagnétiques est une arme terriblement efficace. Le Dr Rosalye Bertell affirme que les Américains expérimentent à l'insu de tous et surtout au mépris des conventions internationales ce genre d'armement depuis plus de quarante ans. Se sont succédé ainsi une série de projets : "Argus" (1958), "Starfish" (1962), "Solar Power Satellite" (1968 et 1978), "Space Shuttle Experiments" (1985), "Mighty Oaks" (1986) ou "Desert Storm" (1991), qui avaient tous pour but de jouer avec l'ionosphère ou avec certaines ondes pour différentes raisons : rupture des communications de l'ennemi, armes à plasma, etc.

"Haarp" est donc le dernier chapitre en date de ces projets. Les Américains auraient même l'intention de développer un véritable réseau de stations similaires à travers le globe afin de créer de la sorte un bouclier modulable total. Ainsi, il existe d'autres complexes de recherches sur l'ionosphère comme à Puerto Rico, en Norvège à Tromsoe, au Pérou à Jicamarca, en Russie (près de Moscou) ou encore à Nizhny Novgorod, en Ukraine ou dans le Tadjikistan...

Source : Telemoustique novembre 1997, Alain Gossens "

AUTRES PAGES DU SITE SUR HAARP:

HAARP: High Active Auroral Research Project.
Le projet !

L'Arme Ultime

Autres sites sur le sujet:

< http://www.haarp.alaska.edu/> La page maîtresse de ce projet.

< http://www.multimania.com/corruptn/10-29.htm> Contrôle de la pensée et micro-ondes

Catastrophes Naturelles ou Guerre Climatique ?

Pour le livre de Tesla "The Fantastic Inventions of Nikola Tesla" by Nikola Tesla

source : http://conspiration.cc/sujets/arme/HAARP.htm

4) CES CATASTROPHES PROGRAMMEES PAR LE PROJET HAARP FRAPPE CURIEUSEMENT DES PAYS REFRACTAIRES A L'IMPERIALISME US ET DES PAYS GORGES DE PETROLE.

Il existe une documentation en masse sur les buts maléfiques du projet HAARP et ne sois pas naïf pour me demander aussi de te fournir des preuves sur l'implication de l'administration BUSH et du lobby juif
dans les attentats du 11 septembre

20.Posté par kousko le 09/06/2008 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le chien qui aboie ne mord pas.Est-ce que vous prenez les iraniens pour des debiles?Admettant que l'etat sioniste bombarde les sites iraniens,et apres.vous croyez que l'iran ne va pas riposter?toutes les cartes sont dans les mains de l'iran.En plus personne ne sait de qu'el armement ildispose.Je suis impatient d'assister à ce scenario.Moi je mise sur l'iran comme j'avait miser sur le hezbollah.

21.Posté par oulage le 20/06/2008 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le filme phenomene et un avant gout de se qui nous atten avc haarp entre les main de ses sionniste qui prenne en otage l'umanité avec un salaire virtuelle qui fini au toilette......soumeté vous a dieu et preparez vous a mourire comme des homme digne de ce nom

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires