PRESSE ET MEDIAS

Sharon Stone ne croit pas la version bushienne du 11 septembre


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Jeudi 13 Mars 2008

Sharon Stone ne croit pas la version bushienne du 11 septembre
Dans un entretien accordé à la revue égyptienne Al-Hayat, l’actrice états-unienne Sharon Stone (Oscar de la meilleure actrice 1996) déclare :

« Je n’ai jamais cru l’histoire qui nous a été servie à propos de la destruction des Twin towers le 11 septembre (…) Je ne crois pas que les guerres menées par les États-Unis en Afghanistan et en Irak étaient le résultat de l’attaque du 11 septembre ».

De nombreuses personnalités d’Hollywood se sont déjà exprimées en ce sens. Parmi les plus célèbres : les acteurs Martin Sheen (6 Emmy Awards et 1 Golden Globe) et son fils Charlie Sheen (2 Golden Globes), ou récemment Marion Cotillard (1 Oscar), le scénariste Robert Baer, les réalisateurs Michael Moore (1 Palme d’or) et David Lynch (1 Lion d’or), le rappeur Mos Def (1 Emmy Award, 1 Golden Globe), etc.


Sharon Stone ne croit pas la version bushienne du 11 septembre

Les chiens de garde de Bush contre Marion Cotillard

La revue Marianne a lancé une campagne pour discréditer Marion Cotillard. La lauréate de l’Oscar 2008 de la meilleure comédienne représente en effet un grave danger pour la pensée unique imposée par la presse atlantiste.

La jeune femme a déclaré, l’an dernier, ne pas croire à la version bushienne des attentats du 11 septembre 2001. Rien de très original en soi, puisque des milliers de personnalités politiques et militaires, intellectuelles et artistiques, se sont déjà prononcées en ce sens dans le monde. Mais pourtant le signe d’un vrai courage car l’expression de cette opinion est strictement prohibée en Europe occidentale sous peine de lynchage médiatique. Le dernier artiste de cinéma européen à s’y être essayé, le réalisateur Jean-Luc Godard, a pu le vérifier.

L’affaire est d’autant plus grave que cette opinion dissidente gagne aussi les milieux politiques occidentaux. Ainsi, le 26 février, des parlementaires européens autour de l’Italien Giulietto Chiesa et des parlementaires étrangers autour du sénateur japonais Yukihisa Fujita, ont organisé une projection du film ZERO - Inchiesta sull’11 settembre au Parlement européen à Bruxelles.

Rappelons par ailleurs que la revue Marianne, qui lance cette campagne, est détenue à 25 % par le Carlyle Group, représenté au Conseil d’administration par Yves de Chaisemartin. Le Carlyle Group fut pendant des années le fonds de placement commun des familles Bush et Ben Laden. Son capital a aujourd’hui évoluée et l’on ignore qui le détient exactement. L’essentiel de ses placements est effectué dans les sociétés contractantes du Pentagone et dans des médias prétendument critiques face à l’administration Bush, en réalité chargés de stériliser toute opposition.

http://www.voltairenet.org/article155909.html http://www.voltairenet.org/article155909.html



Jeudi 13 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par veda le 14/03/2008 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Juliette Binoche non plus:

http://www.choix-realite.org
On attend maintenant de savoir qui sera la prochaine cible d'une telle hystérie médiatique. Autant ratisser large et commencer déjà par les célébrités d'Hollywood qui ont contestées la version officielle des attentats du 11 Septembre. Pourquoi ne pas commencer par Juliette Binoche qui officie dans la même catégorie : actrice française oscarisée.

The Telegraph reprenait ses propos en Septembre dernier :

'Quelques jours en Septembre' est [un film] drôle et intelligent, mais qui traite au fond d'un sujet sérieux, qui se relève être plus qu'une simple obsession pour Juliette Binoche.
Elle le décrit comme une version dramatisée des événements dépeints dans le documentaire de Michael Moore : Fahrenheit 9/11. Il allègue que divers groupes d'intérêts - y compris les services de sécurité dans le monde - savaient ce qui allait arriver, le 11 septembre 2001.

Au cours de la préparation de son rôle, Binoche avait eu de longues conversations avec un agent secret, qu'elle consultait sur le film afin d'interpréter son personnage.
'Bien sûr, il ne pouvait pas tout me révéler, mais il en a dit beaucoup', dit-elle. 'Je ne me souviens pas de tout car il y avait énormément de points traités. Certaines informations étaient tellement incroyables que quand j'essayais d'en parler dans mon entourage, les gens ne voulaient tout simplement pas y croire. Tout est vrai là dedans', ajoute-t-elle.

Est-elle en train de déclarer que le film est une dramatisation d'événements réels?
'Absolument', répond-elle.

'Je suis allée voir l'ambassadeur iranien à l'époque et il a dit que bien sûr c'était vrai. Toutes ces choses que je pensais cachées et confidentielles...ils étaient très ouverts à ce sujet.'

Elle affirme donc que la CIA et d'autres agences étaient au courant qu'il y aurait quelque chose le 11 septembre?
'Absolument'.

Doit-on comprendre qu'il s'agit d'un complot interne US ou que al-Qaïda est le responsable?
'Tout le monde est responsable. Si seulement vous en saviez plus, c'est encore plus déprimant.'

On attend le prochain coup de semonce pour ensuite s'attaquer aux ingénieurs, aux militaires, aux politiques, aux familles des victimes etc...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires