Propagande médiatique, politique, idéologique

Shalit, Hamouri, Bernard-Henri Lévy et les intellectuels mercenaires



Alain Gresh
Vendredi 25 Juin 2010

Shalit, Hamouri, Bernard-Henri Lévy et les intellectuels mercenaires
Faut-il tirer sur les ambulances ? Le flop des deux derniers opus de notre philosophe national, malgré une campagne de soutien médiatique, l’appui complaisant du grand quotidien du soir, les mille et une excuses trouvées pour justifier la manière dont il a repris les oeuvres d’un philosophe inventé de toutes pièces, indiquent que Bernard-Henri Lévy glisse déjà inéluctablement vers les bas-fonds de l’oubli.
Et pourtant, il ne faut pas être injuste. L’homme a un vrai talent. Celui de condenser, en peu de pages, l’ensemble des mensonges, des semi-vérités et des contre-vérités sur le conflit israélo-palestinien. Il restera comme celui qui a déclaré, à la veille de la tuerie de neuf humanitaires de la flottille de la paix par l’armée israélienne : « Je n’ai jamais vu une armée aussi démocratique, qui se pose tellement de questions morales. » Chacun de ses textes mériterait une étude approfondie pour mettre en lumière les nouveaux visages de la propagande. Et on peut espérer que les écoles de journalisme mettront à l’étude ses textes pour décortiquer le mensonge ordinaire proféré sous l’habillage de la philosophie, des droits humains et même, dans son dernier texte, de l’ancien Testament.
Publié par Le Point du 24 juin, cet article s’intitule « Trois questions (et réponses) concernant le soldat Shalit ». Le 25 juin, cela fera quatre ans que le soldat franco-israélien Guilad Shalit a été capturé par le Hamas et plusieurs manifestations de soutien se préparent ou se sont déjà déroulées.
Pourquoi tant d’intérêt pour ce soldat, s’interroge Bernard-Henri Lévy ? Parce que, justement, il n’est pas un prisonnier comme les autres. Pourquoi ?
« Car il y a des conventions internationales, déjà, qui régissent le statut des prisonniers de guerre et le seul fait que celui-ci soit au secret depuis quatre ans, le fait que la Croix-Rouge, qui rend régulièrement visite aux Palestiniens dans les prisons israéliennes, n’ait jamais pu avoir accès à lui, est une violation flagrante du droit de la guerre. »
Lévy a raison, il est anormal que la Croix-Rouge n’ait pas accès au prisonnier, c’est une violation du droit de la guerre. Mais comment sont traité les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes ?
Correspondant du Monde en Israël, Benjamin Barthe écrit le 18 juin, sur le site Médiapart (sur le blog de Pierre Puchot, qui n’est pas en accès libre) :
« Depuis juin 2007, les familles des 1000 Gazawis emprisonnés en Israël sont privées de droit de visite. » Et il ajoute : « L’ignorance à ce sujet est telle que le conseil des ministres des affaires étrangères de l’Union européenne réunis le 14 juin dernier a enjoint au Hamas de laisser le CICR visiter Shalit sans mentionner le cas des Palestiniens. Précision : la décision israélienne n’a pas été prise en représailles au traitement réservé à Shalit. C’est une « mesure de sécurité » dixit la cour suprême en décembre 2009. »
Ignorance, écrit Barthe. Il a bien sûr raison, mais cette ignorance reflète le fait que jamais, dans la pensée coloniale, un Blanc n’équivaut à un basané. Le Blanc a toujours un visage, une famille, une identité ; le basané est sans visage, regroupé dans un collectif anonyme.
Mais Shalit a une autre caractéristique selon Lévy :
« Mais, surtout, surtout, il ne faut pas se lasser de répéter ceci : Shalit n’a pas été capturé dans le feu d’une bataille mais au cours d’un raid, opéré en Israël et alors qu’Israël, ayant évacué Gaza, était en paix avec son voisin ; dire prisonnier de guerre, en d’autres termes, c’est estimer que le fait qu’Israël occupe un territoire ou qu’il mette un terme à cette occupation ne change rien à la haine qu’on croit devoir lui vouer ; c’est accepter l’idée selon laquelle Israël est en guerre même quand il est en paix ou qu’il faut faire la guerre à Israël parce que Israël est Israël ; et si l’on n’accepte pas cela, si l’on refuse cette logique qui est la logique même du Hamas et qui, si les mots ont un sens, est une logique de guerre totale, alors il faut commencer par changer complètement de rhétorique et de lexique. Shalit n’est pas un prisonnier de guerre mais un otage. Son sort est symétrique de celui, non d’un prisonnier palestinien, mais d’un kidnappé contre rançon. Et il faut le défendre, donc, comme on défend les otages des FARC, des Libyens, des Iraniens – il faut le défendre avec la même énergie que, mettons, Clotilde Reiss ou Ingrid Betancourt. »
Vous avez bien lu, Israël était en paix avec son voisin après son évacuation de ce territoire en 2005. Ce que Lévy oublie c’est qu’Israël contrôlait « seulement » les frontières maritimes (empêchant même les pécheurs d’aller en haute mer), les frontières aériennes et les frontières terrestres (à l’exception de celle avec l’Egypte). Ce qui a amené les Nations unies à déclarer que Gaza restait un territoire occupé. Le blocus auquel ce territoire est soumis en est une preuve supplémentaire.
L’Egypte porte-t-elle une responsabilité dans ce blocus ? Bien sûr répond Christophe Ayad dans « Si BHL était allé à Gaza… », Libération (23 juin), dans une réponse à la tribune de ce dernier publiée par le quotidien le 7 juin (« Pourquoi je défends Israël », accompagnée d’un commentaire complaisant de Laurent Joffrin).
« L’Egypte, note BHL, est “coresponsable” du blocus de Gaza. Il n’ignore pas que les dirigeants égyptiens sont aujourd’hui illégitimes aux yeux de leur propre population. Mais à cette dictature-là, jamais il ne songe à reprocher quoi que ce soit. Seul est fustigé “le gang d’islamistes qui a pris le pouvoir par la force il y a trois ans”. Faut-il rappeler à Bernard-Henri Lévy que le Hamas avait remporté, en 2006, des élections unanimement considérées comme les plus transparentes et pluralistes du monde arabe ? »
Revenons à Lévy et à Shalit, « cet homme au visage d’enfant qui incarne, bien malgré lui, la violence sans fin du Hamas ; l’impensé exterminateur de ceux qui le soutiennent ; le cynisme de ces “humanitaires” qui, comme sur la flottille de Free Gaza, ont refusé de se charger d’une lettre de sa famille ; ou encore ce deux poids et deux mesures qui fait qu’il ne jouit pas du même capital de sympathie que, justement, une Betancourt. Un Franco-Israélien vaut-il moins qu’une Franco-Colombienne ? Est-ce le signifiant Israël qui suffit à le dégrader ? D’où vient, pour être précis, qu’il n’ait pas vu son portrait accroché, à côté de celui de l’héroïque Colombienne, sur la façade de l’Hôtel de Ville de Paris ? Et comment expliquer que, dans le parc du 12e arrondissement où il a fini par être exposé, il soit si régulièrement, et impunément, vandalisé ? Shalit, le symbole. Shalit, comme un miroir ».
Mais alors, le Franco-Palestinien Hamouri, ne devrait-il pas jouir de la sympathie des autorités et de Lévy ? N’est-il pas emprisonné depuis mars 2005, depuis plus longtemps que Shalit ? Mais peu de gens se préoccupent de son sort, et surtout pas Lévy. Depuis que le comédien François Cluzet a évoqué son cas en novembre 2009 devant un Jean-François Copé qui ne savait même pas qui était Hamouri, le silence est retombé.
Et là aussi, on vérifie le deux poids deux mesures, mais pas celui dont parle Lévy. Un Franco-israélien est un Blanc, il mérite notre sympathie ; un Franco-palestinien, dans le fond, ce n’est qu’un Arabe... En avril 2010, un citoyen franco-palestinien est mort d’une crise cardiaque à la frontière entre Gaza et Israël après avoir été retenu plusieurs heures par les autorités israéliennes qui, selon Lévy, ne sont pas en guerre contre Gaza. En avez-vous entendu parler ? Paris a, paraît-il, demandé que toute la lumière soit faite sur ce décès. On attend toujours, comme on attend toujours les mesures françaises contre les nombreuses violations du droit du personnel diplomatique français en Israël ou contre l’utilisation par le Mossad de passeports français pour l’assassinat d’un dirigeant du Hamas dans les Emirats arabes unis.
Une dernière question, qu’il faut poser sans relâche aux autorités françaises : des soldats disposant d’un passeport français ont-il le droit de servir dans une armée d’occupation, dans des territoires que la communauté internationale et la France considèrent comme des territoires occupés ?
L’article de Lévy se termine par un hommage à la position morale d’Israël qui, pour sauver ses soldats, est prêt à les échanger contre des « assassins potentiels », c’est-à-dire des combattants palestiniens ou libanais.
« En 1982 déjà, Israël relâchait 4 700 combattants retenus dans le camp Ansar, en échange de 8 de ses soldats. En 1985, il en remettait dans la nature 1 150 (dont le futur fondateur du Hamas, Ahmed Yassine) pour prix de 3 des siens. Sans parler des corps, juste des corps, d’Eldad Regev et Ehoud Goldwasser, tués au début de la dernière guerre du Liban, qui furent troqués, en 2008, contre plusieurs leaders du Hezbollah dont certains très lourdement condamnés ! »
Rappelons que les combattants arrêtés en 1982 étaient des membres de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et des Libanais qui s’étaient opposés à l’invasion de leur pays par les chars du général Ariel Sharon, invasion qui fit des dizaines de milliers de victimes civiles et déboucha sur les massacres de Sabra et Chatila. Doit-on comprendre des propos de Bernard-Henri Lévy qu’Israël menait, à l’époque aussi, une guerre juste ?
Et quand il évoque des personnes lourdement condamnées par la justice israélienne, que croit-il prouver ? Marwan Barghouti, comme plusieurs autres milliers de Palestiniens ont été aussi condamnés par une justice israélienne aussi « aux ordres » que l’était la justice française du temps de la guerre d’Algérie.
Il y a 70 ans, en 1937, des journalistes et des intellectuels expliquaient que la ville basque de Guernica n’avait pas été détruite par l’aviation nazie mais par les républicains espagnols eux-mêmes. Bernard-Henri Lévy durant la guerre contre Gaza de décembre 2008-janvier 2009 paradait sur un char israélien pour prétendre que les destructions étaient moins graves que ce que l’on prétendait. Il réécrit désormais l’histoire et affirme que, contrairement à ce que clamaient des centaines de milliers d’Israéliens en 1982, la guerre du Liban était une guerre juste et que les combattants qui s’opposaient à cette invasion étaient des terroristes.
Paraphrasant Voltaire sur les mercenaires, on pourrait écrire de lui : « Dieu nous préserve de penser que vous sacrifiez la vérité à un vil intérêt ; que vous êtes du nombre de ces malheureux mercenaires qui combattent par des arguments, pour assurer et pour faire respecter les puissants de ce monde. »


Source: http://blog.mondediplo.net


Vendredi 25 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par BHL "philospôhe de mes deux" le 25/06/2010 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BHL le philosophe de mes deux dixit un comique décédé depuis.

Cela me fait rappeler la théorie des races du nazisme et soutenu par le sionnisme. Aujourd'hui cette théorie est mise en paratique sous couvert de lutte contre le terrorrisme. Mais qui sont les plus grands terrorristes, comploteurs, assassins, criminel

2.Posté par b-a=ba le 25/06/2010 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bhl se preoccupe du sort du monde ,de l'injustice comme elle se repend..
philosophe ,phillanthrope,c'est la charite qui se fout de l'hopital,il se preoccupe
bien mieux de la blancheur de son col il devrait ne s'en tenir qu'à ca on s'en porterait
pas plus mal nous autres

3.Posté par Ahmed El Djazairi le 25/06/2010 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans ce contexte précis, je recommande fermement aux fidèles d'alterinfo, de lire, le nouveau livre du professeur à Nanterre de M Le cour Grandmaison:

De l'Indigénat "anatomie d'un monstre juridique colonial édition Zone mai 2010.

On est dans le même contexte , eux c'est l'humanité nous c'est l'infra humanité, comme le le relate merveilleusement le président du Crif Goldnadel http://www.france-israel.org/articles.ahd?idrub=29

"ils sont la multitude, mais nous nous sommes l’Humanité".

Vous savez c'est quoi ce discours, il reprend à la lettre l'esprit du code de l'indigénat, c'est le pire des systèmes d'apartheid qui soit, le colonisateur avait droit de vie et de mort sur le colonisé, par le séquestre , l'internement et les punitions collectives.

Dixit Bhl qui n'a pas évolué d'un pouce. Le professeur d'Histoire et grand général veitnamien, a bien décrit bhl et ses acolytes " l'impérialisme et le colonialisme resteront toujours des mauvais élèves"; idem pour le cancre bourricot de la classe : Sarkozy da Boska.

4.Posté par Marion le 25/06/2010 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon ! en fait c'est quoi le statut d'un soldat franco-israélien,
ça voudrait dire que demain s'il est relâché, on peut l'envoyer en Afghanistan se battre pour la France ?? Pour le drapeau Français ??

Je ne comprends pas bien cette schizophrénie

C'est ce que j'ai cru comprendre, lorsque les jeunes franco-algériens manifestent leur soutient à l'équipe d'Algérie avec leur drapeau on ne trouve pas cela normal, est-ce qu'ils sont eux des franco-algériens ?? mais bon ceux la ne sont pas soldats, mais des supporters, pourront-ils se battre aux côtés de l'Algérie en cas de guerre ?

J'y comprend rien, si quelqu'un a le texte juridique qui va avec ce statut et toute cette gymnastique, ça m'intéresse fortement;


5.Posté par GravenX le 25/06/2010 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Excellent article, bravo, il est temps que cette ordure soit renvoyée à tout jamais, au néant duquel elle n'aurait jamais du voir le jour. Cet article apporte sa pierre à la cause de démystification plus que nécessaire en cette période où les infos sont déjà si difficiles à décrypter.

Une pointe d'optimisme quand même, bhl et fienkelkraut se ridiculisent de plus en plus eux même à chacune de leurs apparitions médiatiques et sont un peu devenus à leur insu les Laurel et Hardy involontaires de leur pseudo intellect supérieur. De plus en plus de gens ricanent doucement en écoutant ces adeptes de la masturbation du cerveau se démonter eux mêmes, sans besoin de contradicteurs en face. Fienkelkraut est le plus caricatural des deux, c'est un sketch à lui tout seul ce mec, quand à l'autre entarté (7 fois, belle performance) on ne peut que rêver qu'il y en aura une huitième. Perso ce ne serait pas de la crème que je lui balancerai à la face, ça guérit pas de la connerie la pâtisserie......

A jeter dans les poubelles de la connerie, glucksmann en prime.

La philosophie française n'a pas eu de chance depuis 40 ans, les plus brillants représentants des intellectuels français sont réduits au silence médiatique au profit d'intellectuels plus sionistes que français, leur travail de sape et de propagande a bien fonctionné, mais la farce est terminée. Je crois qu'ils le sentent et ont peur......

Game Over

Pour moi Shalit peut crever la gueule ouverte, pour citer le grand humaniste gilles william goldnadel, "j'ai les yeux secs" pour son cas, par contre FREE HAMOURI et vite!

Rambo (un autre philosophe)


Cordialement....

6.Posté par Nadine le 25/06/2010 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si je me force encore à lire ou à écouter les propos (ces flots d'ordure, devrait-on dire!) de ces hypocondriaques, mytho-mégalomanes, "intellectuels" paranoïaques, falsificateurs, c'est parce qu'il est important de savoir d'où viennent les odeurs nauséabondes que dégage ce monde, pour les combattre. Je vais de moins en souvent jusqu'au bout (pour cause de nausées)!!!
Aussi, je remercie ceux qui en ont le courage et qui nous livrent l'analyse de toute cette lie. Je me régale, également, de la plupart des commentaires auxquels il est quelquefois dificile d'ajouter ou retrancher un "iota".

7.Posté par Louis le 25/06/2010 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Pour moi , l' BHL le hanneton , c'est de "la petite bière" comme dirait l'autre canasson d' avocaillon des causes perdues ,W. Goldanel qui rime avec "quenelle" comme dirait Dieudonné !

8.Posté par Louis le 25/06/2010 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

Prends garde au bœuf par devant, à l'âne par derrière, à l'imbécile par tous les côtés

Suivez mon regard !

9.Posté par avant garde le 25/06/2010 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est un escroc il n'est pas plus philosophe que mon ...

10.Posté par ahmet le 25/06/2010 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le monde sait que c est un imposteur.seul les sionistes font semblant qu il est crédible.Aujourd hui tout est clair .
BHL va bientôt mettre La turquie dans sa ligne de mire comme il a deja l iran et les palestiniens.
Mais nous les Turcs on lui pissent au c.., personne ne le connait,il peut même nous faire passer pour des antisémites, ce chantage ne marchera pas avec nous et il le sait.
D autant plus que être considéré comme antisémite par ce batard c est un honneur.Oui BHL ,ton discours ne tient pas la route sale imposteur qui essaie de peter plus haut que son c...
Le jour ou la Turquie va réellement se fâcher , tu verras que ton chantage a l antisémitisme n aura aucun effet sur nous.

11.Posté par un turc le 25/06/2010 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes on la haine sur les turcs parce qu ils savent que la Turquie peut leur donner un coup fatal, faire basculer l équilibre dans la région.
Ils savent que la Turquie et les turcs sont fiers et courageux, ils savent qu ils ne peuvent pas détenir des turcs dans leur prisons comme ils le font avec les autres nationalités, ils savent tout cela, ils savent que leur double discours ne marche pas avec la Turquie, ils savent notre histoire , ils savent qu une guerre avec la turquie ne ressemblera pas au massacre commis a gaza et au liban, ils savent que la position de la Turquie force les pays traitres comme l egypte a revoir leur politique de lâche, ils savent que sur le long terme la Turquie va être le plus grand danger auxquels ils seront confrontés puisque la Turquie rassemble les gens qu israel et les us divisent.

12.Posté par amahum le 25/06/2010 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le philosophe et mathématicien Bertrand Russel avait réussi à créer un tribunal international pour condamner les crimes des américains au Vietnam, il pouvait le faire en toute liberté malgré tout le poids des USA et sa redoutable CIA. Aurait-il réussi à instaurer un tribunal semblable pour condamner Israël ? Jamais, il aurait été muselé, au départ et traité d' "antisémite", par les média et le puissant lobby sioniste qui règne en maître sur la totalité du Monde occidental .La famille régnante en Angleterre ne pourrait jamais soulever le moindre désaveu même timide envers Israël. Elle ne peut pas,ni même un quelconque chef d'État …Le pape aussi. Brigitte Bardot pleure les bébés phoques maltraites, mais elle ne dira jamais un mot sur les bébés palestiniens déchiquetés par la machine de guerre américano-sioniste que les images montrent coupés en deux ou brûlés au napalm. Elle a beau flirter avec le FN elle reste, quand même, humaine et sensible, j’en suis sûr…elle ne peut pas. Aujourd’hui on nous annonce qu’une plainte a été déposée pour crime contre l’humanité près d’un tribunal Belge ? On sait d’avance que la plainte fera long feu et n’aura aucune suite sérieuse...( Rappelez-vous qu'en Espagne on a changé le texte de la législation de peur du courroux du lobby israélien régnant en maître absolu sur cet Occident qui se dit grand "havre des libertés"). A moins que des velléités de liberté commencent à voir le jour en ce pays,à titiller le bête…on ne sait jamais…la chape de plomb du lobby sioniste commence-t-elle à se fissurer.

La Belgique commencerait-elle à sortir du champ de force sioniste dans lequel baigne la quasi totalité des pays occidentaux , ou se réveille-t-elle du curare israélien qui a engourdi toute velléité de pensée indépendante. Puisque ,médias en tête, on n' a que le droit de caresser Israël dans le sens du poil, quelques soient ses crimes (consultez nos preux médias et leur mutisme affecté et leur "compréhension" affective dès qu'il s'agit d'Israël, la Pravda ne faisait pas mieux pour Staline vivant.... pour être convaincus sur ce que je dis) . Observez,on assiste les bras croisés à une épuration ethnique qui va bon train en Palestine et à l’ installation de colons venus des quatre coins de la planète, mus par une superstition éhontée, celle du « peuple élu de Dieu» et de la « terre promise » par Jéhovah il y a près de 3000 ans,une épuration ethnique que notre Occident très laïc avalise,justifie et défend par son soutien pavlovien impudent et criminel....on n'est plus au Moyen Age, Messieurs, ,les superstitions,les fausses prophéties épuratrices des dogmes n'ont plus cours n'ont plus cours sauf si elles sont imposées par le lobby israélien sur un Occident tenu en laisse par l'odieux chantage à « l'antisémitisme ».Les philosophes du siècle des lumières qui ont libéré la pensée occidentale de toute superstition, doivent se retourner dans leurs tombes…L’impudence occidentale a créé à partir d’une religion une race : « la race juive » ce qui est absurde et malsain. Imaginons que demain la secte des raèliens soit étiquetée en "race" et il faudra lui créer un foyer national et comme ses gourous lui auront indiqué le Limousin ,par exemple, comme terre promise , il faudra lui vider le Limousin par une série de Deir Yacine (( des Ouradour sur Glane palestiniens)) et pour peu qu’elle dispose d’un lobby puissant au Congrès américain ,on la dotera d’ armes les plus sophistiquées et on invoquera son droit à défendre son "existence et sa sécurité", et on invitera tous les raèliens de la planète à émigrer en leur terre promise et tout autochtone qui essayera de résister à l’envahisseur ou à se défendre des intrus sur ses terres en leur lançant des cailloux ou des feux de Bengale sera déclaré « Terroriste menaçant l'Occident »… parole de Maison Blanche et de M.Aznar…une absurdité au 3ème millénaire !!!.... à vous donner la chair de poule. Quel monde nous vivons !!!!

13.Posté par Justice for All le 25/06/2010 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le grand Bazar de l'Hotel Levy ne s'identifie plus qu'à...son col de chemise aussi amidonné que sa (fausse) mèche rebelle...
Bon sang mais c'est bien sûr !
Les opportunistes et collaborateurs du fascisme ont en commun la pauvre caractéristique de ne rien comprendre à rien (aryens) même arrivés au bout de leur pitoyable chemin...tant pis pour eux et tant mieux pour nous d'avoir su les décrypter avant qu'ils ne passent pour des faux saints...

14.Posté par romano le 25/06/2010 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une ineptie dégradante,... un intellectuel de " haute de culture" qui, par affectivité religio-tribale s'aligne "pieds et poings" liés sur toutes les thèses, absurdes et criminelles, de sa "tribu" en leur trouvant des explications "adoucissantes"des plus éhontées.Ce qui dénote que chez lui, le cri de ralliement à la "tribu" est plus fort que toute probité intellectuelle. Suivons son raisonnement on aura par extrapolation/,: tout philosophe allemand ,mu par sa "germanité"tribale devrait trouver et expliquer pour les atténuer des circonstances atténuantes à toutes les turpitudes criminelles des maîtres du Reich hitlérien et faire de Hitler, de Goebbels,de Heidrich des Saints du calendrier.......en paraphrasant la logique de notre émérite philosophe qui ,nous parait chaque fois plus israélien que français.... il est visible et criard que lui et ses consorts ont leurs intérêts établis en France mais le cœur ne battant que pour la "tribu".Les autres français ne sont pour eux que des "goyim" qu'on roule dans la farine grâce martelage soutenu des média complices et complaisants....Tant pis pour les crédules et les naïfs.Et je suis un sémite dont le cœur ne bat que pour la France,une grande France libre et libérée de tout lobby qui travaillerait pour une cause étrangère née d'une superstition antédiluvienne ...ridicule...mais surtout raciste, criminelle et épuratrice donc réductrice de tout le genre humain à la seule tribu (0.04% de l'humanité) au seul PEUPLE ÉLU DE DIEU .

15.Posté par boubou le 26/06/2010 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BHL l'imposteur est aussi intellectuel que son pote Sarkozy , ils sont des soutiens inconditionnel d'israel . Les pires saloperies sont excusés et justifiés à leurs yeux sionisants.

16.Posté par Saber le 26/06/2010 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LIBÉRER SALAH HAMOURI

17.Posté par Aigle le 26/06/2010 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alain Gresh .....Bon Sang ne saurait mentir .....Un Homme libre est trop immense pour ces Faussaires puant de lacheté ........

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires