Palestine occupée

Seyyed Nasrallah : Ceci est une victoire stratégique et historique pour le Liban, la résistance et toute la nation


Le secrétaire général du Hezbollah Seyyed Hassan Nasrallah a effectué un discours télévisé sur la chaîne de télévision Al-Manar le jour de la victoire pour dédier le triomphe aux Libanais qui retournent à leurs villes et villages, leur disant qu’ils sont les propriétaires de la terre et qu’ils sont son honneur, avec qui la reconstruction est accomplie et l’histoire est réalisée.


Al Manar
Mardi 15 Août 2006

Seyyed Nasrallah : Ceci est une victoire stratégique et historique pour le Liban, la résistance et toute la nation



Seyyed Nasrallah a rassuré le peuple libanais dont les maisons ont été partiellement endommagées que dès demain, une coopération pour réparer leurs maisons commencera.

Et au peuple ferme et victorieux dont les maisons ont été aplanies au sol, son éminence a dit que le temps pour remplir la promesse qu’il avait faite durant la guerre était venue, et qu’il leur sera donné une bonne somme d’argent, assez pour louer une maison pour l’année à venir et une autre somme pour acheter des meubles pour les maisons qui seront reconstruites meilleures qu’elles ne l’étaient avant.

Il a ajouté que le processus d’enlèvement des débris et la reconstruction prendra plusieurs mois, appelant tous les jeunes libanais, en particulier les jeunes du Hezbollah, à prendre part à cet effort. « L’importance de la destruction des maisons et de l’infrastructure est sans précédent dans toute guerre israélienne lancée contre le Liban, et ceci est une preuve de faiblesse ».

Avec ces mots, Seyyed Nasrallah a décrit l’état de destruction causé par la machine à tuer israélienne.

Son éminence a parlé du débat politique interne sur le sort de la région sud du fleuve Litani, des armes de la résistance et du déploiement de l’armée libanais et de la force internationale. Il a regretté la manière dont certains politiciens avaient fui les événements de la dernière session du cabinet, durant laquelle cette question avait été discutée.

Seyyed Nasrallah a souligné que le Hezbollah était et sera toujours avec le dialogue, ajoutant que cette affaire était en discussion avant et après la résolution 1701 de l’ONU. Son éminence a critiqué certains politiciens pour avoir choisi le mauvais moment pour s’adresser au peuple qui représente la majorité des supporters de la résistance, et qui leur ont dit qu’une solution devait être trouvée pour les armes de la résistance. Il a ajouté que ce pas était mauvais sur les niveaux psychologique, moral et éthique.

Le secrétaire général du Hezbollah a dit que le parti ne passera pas un tel argument comme la priorité est toujours l’unité nationale. Il a demandé aux « grands politiciens » qui appelaient la résistance à remettre leurs armes à l’armée libanaise : sont-ils venus avec une solution pour les fermes de Shebaa occupées par Israël ?

Seyyed Nasrallah a aussi dit qu’il était avec la propagation de l’autorité de l’état à travers le Liban ; toutefois, il a ajouté que cet état devait être fort, résistant et rassurant pour tout son peuple.

Son éminence a ajouté que l’armée libanaise dans sa situation actuelle et la force internationale, ensemble, ne seront pas capables de protéger le Liban d’Israël lorsqu’elle décide de lancer une offensive contre le pays.

Seyyed Nasrallah a appelé à la préservation du facteur force au Liban, en retournant à la table des négociations, car la force du Liban est sa résistance et son unité nationale, et avec eux, l’état, avec toutes ses institutions, peut se bâtir.

Traduction : manar-fr.com


Lundi 14 Août 2006


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires