Palestine occupée

Sept étudiants-soldats israéliens tués pour venger les massacres de Gaza


Dans la même rubrique:
< >

En apparentes représailles aux récents massacres israéliens dans la Bande de Gaza (ou à l'assassinat par les agents israéliens, à Damas le mois dernier, d'Imad Mughniya, personnalité du Hezbollah), des guérilleros non identifiés ont attaqué jeudi les quartiers généraux du mouvement sioniste messianique religieux à Jérusalem Ouest, tuant et blessant plusieurs colons et soldats.

Par Khaled Amayreh


Samedi 8 Mars 2008

Photo Ghassan Bannoura : La foule s'est rassemblée devant la Yeshiva Merkaz Harav
Photo Ghassan Bannoura : La foule s'est rassemblée devant la Yeshiva Merkaz Harav
Selon les médias israéliens, au moins six colons-soldats ont été tués et plusieurs autres blessés.

Au moins un guérillero palestinien a été tué.

"Il y a beaucoup de tirs et d'hystérie", dit à la radio une femme qui vit en face de l'école. Il n'y a pas immédiatement eu de revendication de responsabilité.

On pense que l'attaque, hautement prévisible, est une revanche contre la tuerie perpétrée cette semaine par l'armée israélienne de plus de 120 palestiniens, dont la grande majorité étaient des civils innocents, dont plus de 13 enfants et nourrissons.

Le mois dernier, des agents du Mossad sont suspectés d'avoir assassiné Imad Mughniya, personnalité militaire dirigeante du mouvement libanais Hezbollah.

Le Hamas, le Jihad Islamique et d'autres organisations palestiniennes ont juré de venger les tueries de Gaza. Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrullah, a lui aussi juré de venger le meurtre de Mughniya.

Mirkaz Ha'rav, qui signifie littéralement "Le Centre du Rabbin", est un institut d'études talmudiques qui combine éducation religieuse et service militaire actif.

Le Centre est considéré comme "le système nerveux central" du mouvement juif colonisateur, connu sous le nom de Gush Emunim, ou "bloc de la foi". Il publie aussi généralement des décrets religieux extrémistes qui autorisent les soldats israéliens à tuer d'innocents civils palestiniens, y compris les enfants.

Dove Lior, le rabbin colon de Kiryat Arba, est l'un des rabbins en vue affilié au Mirkaz Ha'rav. Mercredi, il a cité pour avoir dit que l'armée israélienne a le droit de tuer les civils palestiniens, dont les enfants.

Le mouvement Gush Emunim adhère aux enseignements messianiques du Rabin Avraham Kook, qui pose comme principe que la création d'Israël en Palestine annonce le début de l'ère messianique et l'avènement du Messie ou Rédempteur.

Les sionistes messianiques croient aussi que les Juifs devraient essayer d'induire et de hâter le processus de rédemption par des actes de violence et de bains de sang contre les Palestiniens, de manière à générer agitation et guerre, un environnement propice à l'accélération de la venue du Messie.

Les chefs du Mirkaz Ha'rav sont violemment opposés à la paix entre Israël et les Palestiniens, ainsi qu'à la création d'un Etat palestinien en Cisjordanie, à Jérusalem Est et dans la Bande de Gaza.

Gush Emunim et le sionisme religieux en général sont représentés à la Knesset israélienne par un parti nommé "Ha'a Mifdal", acronyme hébreu signifiant "le Parti National Religieux".

Ce parti prône le nettoyage ethnique et/ou l'asservissement des Palestiniens comme porteurs d'eau et tailleurs de bois, selon les principes bibliques.

Un fort pourcentage d'officiers de haut rang de l'armée israélienne sont affiliés au mouvement sioniste religieux.

Source : Palestine Info
Traduction : MR pour ISM


Samedi 8 Mars 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires