ALTER INFO

Selon la Cour Internationale, Bush et Blair peuvent êttre accusés de crime de guerre


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Sorcha Faal
Lundi 19 Mars 2007

Selon la Cour Internationale, Bush et Blair peuvent êttre accusés de crime de guerre

Selon la Cour Internationale, Bush et Blair peuvent être accusés de crime de guerre



Par Sorcha Faal, le 18 mars 2007



​​​​Un nouvel, et peut-être plus mortel, affrontement entre les allies de guerre, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, et le monde se fait jour aujourd'hui avec le procureur en chef de la Cour Criminelle Internationale déclarant que les chefs de guerre, Bush et Blair, pourraient faire face à des accusations de crimes de guerre à la Haye.


​​​​Nous pouvons lire dans les nouvelles que The Washington Times rapporte aujourd'hui :


Le procureur en chef Luis Moreno-Ocampo a dit lors d'une entrevue avec le London Sunday Telegraph qu'il était déçu que la cour soit considérée dans le monde Arabe comme partiale en faveur de l'Occident.
Lui ayant demandé s'il pouvait envisager une situation dans laquelle M. Bush et M. Blair se trouveraient eux-mêmes sur le banc des accusés pour répondre de crimes de guerre en Irak, il a répondu :
Bien sûr, ça pourrait être une possibilité… un pays quel qu'il soit rejoignant la cour peut savoir que quiconque commettant un crime chez lui peut être poursuivi par moi.

​​​​Comme nous l'avions précédemment signalé dans notre rapport du 15 octobre 2005 intitulé : " Le portfolio de crimes de guerre ouvert contre le président des États-Unis, le vice-président et le secrétaire de la défense par le Comité International de la Croix Rouge pour accusation de crimes contre l'humanité, " il existe là des mécanismes judiciaires pour juger les chefs de guerre occidentaux, mais selon les jurisconsultes russes la probabilité que ça arrive alors que les États-Unis sont aussi puissant est insignifiante.


​​​​Pendant que des milliers de protestataires à la guerre continuent à manifester aux États-Unis, en Europe et de par le monde, Sergey Lavrov, le ministre des affaires étrangères de la Russie a commencé à exposer au Kremlin l'extrême mécontentement [suscité par] les actions étasuniennes et déclaré que la Russie prévoyait d'accroître son rôle dans le monde pour contrebalancer les USA.


​​​​Bien que sous leur régime républicain néo-conservateur les États-Unis aient fermement refusé de reconnaître l'autorité de la cour internationale, et qu'ils aient en fait refusé l'assistance étrangère à leurs alliés refusant de signer des traités séparés disculpant les soldats étasuniens des crimes de guerre, l'ONU a signalé auparavant [en juin 2005] que les étasuniens avaient permis la torture, comme nous pouvons le lire :


Washington a pour la première fois reconnu aux Nations Unies que des prisonniers ont été torturés aux centres de détention US de Guantanamo Bay, ainsi qu'en Afghanistan et en Irak, a dit une source de l'ONU.
La reconnaissance a été faite dans un rapport soumis au Comité de l'ONU contre la Torture, a dit un membre du Comité de dix personnes, parlant sous condition d'anonymat. " Ils n'essayent plus d'esquiver cela et ont respecté leur obligation d'informer l'ONU, " a dit le membre du Comité.
Ils auront à s'expliquer (au Comité). Rien ne devrait être gardé dans l'ombre, " a-t-il dit. Les sources de l'ONU ont dit que c'était la première fois que cet organisme mondial recevait un rapport aussi franc sur la torture de la part des autorités US.

​​​​Les Nations Unies avaient aussi déclaré auparavant [septembre 2004] que l'invasion étasunienne de l'Irak était une guerre illégale, comme nous pouvons le lire dans ce qui est rapporté par BBC News Service :


Kofi Annan, secrétaire général des Nations Unies, avait dit à la BBC que l'invasion menée par les USA en Irak était un acte illégal qui violait la charte de l'ONU. Il avait dit que la décision d'agir en Irak devait être prise par le Conseil de Sécurité, et non pas unilatéralement.

​​​​Le plus intéressant dans ces événements, selon de nombreux érudits juridiques internationaux, est le fait que les Etats-Unis ont un système de gouvernement sous une Constitution qui place l'autorité ultime des États-Unis dans les citoyens, et non dans leurs chefs de guerre, ce qui en fait signifie selon certains avis que les citoyens américains eux-mêmes, qui soutiennent l'effort de guerre, peuvent être jugés comme complices volontaires des crimes de guerre commis par ceux agissant en leurs noms.


​​​​Les historiens, de même, pointent l'exemple des allemands sous le régime nazi d'Adolph Hitler, gouvernant comme le chef de guerre US par décret dans une république démocratique, qui après leur défaite ont souffert de morts en masse aux mains des armées d'invasion de leur pays pour leur complicité avec leurs chefs de guerre dans de nombreuses atrocités contre l'humanité.


​​​​Le résultat définitif de ces événements ne nous sont pas connus, à part qu'il est maintenant plus évident que jamais que les États-Unis n'ont à présent aucun autre choix que de continuer leur guerre pour la conquête globale complète, comme le secrétaire de la défense en avait prévenu les citoyens US, qu'ils sont disposé à continuer pendant des décennies.



Original : http://www.whatdoesitmean.com/index994.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info





Lundi 19 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par zephyrin le 20/03/2007 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un beau papier pour dire qu'il sera impossible de juger Busch et Blair devant une cour internationale de justice.

Ce qui conforte l'idée que iout ce machin ONU et Co sont des instruments aux mains des puissants.

Comme dans la vie, ce ne sont que les pauvres et les faibles que l'on emmerde.

2.Posté par armaguedon le 20/03/2007 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne seront jamais jugés ces deux criminels .
Je leur souhaite une fin tragique et une malédiction pour le restant de leurs jours pour le chaos qu ils font régner dans le monde

3.Posté par ober le 24/03/2007 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À aujourd’hui moi jean marc ober citoyen du monde je porte plainte contre bush et blair pour crime de guerre et extermination de peuples et demande à ce qu'ils soit jugés par l'ensemble du monde

4.Posté par Fabrice le 03/04/2007 02:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a déjà une plainte déposée au tribunal de La Haie contre ces deux criminels, ainsi que leurs alliés, déposée par le Dr. Rath, car cette Cour peut, selon ses status, également juger des citoyens de pays ne reconnaissant pas son autorité.
S'il est peu surprenant que la Cour de La Haie n'en fasse pas mention, car son intégrité est fort douteuse, il m'étonne par contre que vous ne l'ignoriez.
Parlez donc avec Google du Dr Rath et de sa plainte au Tribunal de La Haie, et voyez par vous mêmes. Cette plainte commence par "Au nom des peuples du monde..."

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires