Diplomatie et relation internationale

Selon Lula, la résolution de sanction est une faute


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Press TV
Jeudi 10 Juin 2010

Selon Lula, la résolution de sanction est une faute

<


Press TV, 10 juin 2010


      Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva dit que la décision du Conseil de sécurité d'imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran était « une faute » (mistake, erreur de jugement).


      Selon les commentaires diffusés à la télévision de Lula, lors d'une visite au nord-est du Brésil mercredi, en imposant de nouvelles sanctions contre l'Iran, les puissances du Conseil de sécurité de l'ONU ont perdu une occasion « historique » de négocier une solution.


      Il a ajouté, « Malheureusement, cette fois c'était l'Iran qui voulait négocier, et ceux qui ne veulent pas négocier sont ceux qui pensent que la force décide de tout. »


      « C'est un épisode qui sape le Conseil de sécurité des Nations Unies. Le Conseil représente une combinaison de pouvoirs remontant à l’époque où il fut créé, » a continué le président brésilien.


      Il a poursuivi en disant que le Conseil de sécurité doit être réformé et doit permettre une plus grande représentation des pays émergents.


      « Cela me rend triste car tout le monde est en faveur de la réforme du Conseil. Tout le monde dit que le Brésil doit faire partie du Conseil, mais ce discours date déjà de 17 ans, » a relevé Lula.


      Lors du vote à 12 voix contre 2 au Conseil de sécurité, les membres non-permanents Brésil et Turquie ont voté contre la résolution de sanctions contre l'Iran et le Liban s’est abstenu.


      Les ministres des Affaires étrangères d'Iran, de Turquie et du Brésil ont signé une proposition à Téhéran le 17 mai, selon laquelle l'Iran enverrait 1200 kg de son uranium faiblement enrichi en Turquie pour l’échanger contre 120 kilogrammes de barres de combustible nucléaire enrichies à 20 pour cent, afin d’alimenter le réacteur de recherche de Téhéran, qui produit des radio-isotopes pour le traitement du cancer.


      Cette proposition nucléaire donne à l'Iran une garantie, car l'uranium faiblement enrichi doit être stocké en Turquie et rendu si l'Iran ne reçoit pas dans l'année le combustible nucléaire enrichi à 20 pour cent.


      En dépit du fait que l'Iran a accepté de procéder à l'échange de combustible dans un pays tiers — sur demande de l'Occident rejetée auparavant par l'Iran à cause du problème des garanties —, le 9 juin, le Conseil de sécurité a adopté une résolution imposant de nouvelles sanctions à l'Iran.


      Téhéran affirme considérer la proposition comme une mesure de confiance offrant des possibilités de coopération entre l'Iran et l'Occident.



Original : www.presstv.com/detail.aspx?id=129792&sectionid=351020706
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Jeudi 10 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par BAGNARD le 10/06/2010 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous n'est que prétextes de la part des états-unis, la France et l'Angleterre , malgré l'accord d'enrichissement de l'uranium Iraniens avec la Turquie et le Bresil ceci ne suffit pas ils font voter des sanctions à l'ONU contre l'Iran alors qu'Israel detenteur d'armes nucléaire , apres le massacre d'humanitaire , la RAS il y a rien à voir.Nous sommes gouvernés par des menteurs et des manipulateurs .Il a raison Amadinedjad , qu'ils aillent au diable ces crapules.

2.Posté par bledmiki-99 le 10/06/2010 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Une preuve, s'il en fallait une, que l'Iran a raison de se méfier de ces vautours sans foi ni loi. Comme leur roublardise n'a pas marché, et que les Iraniens, leur ont coupé l'herbe sous les pieds en signant un traité avec le Brésil et la Turquie, ils se servent de la force. Mais les peuples libres vaincront toujours.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires