Politique Nationale/Internationale

Selon Gore, la loi étasunienne sur le climat aidera à amener la « gouvernance mondiale »



Mardi 1 Septembre 2009

Selon Gore, la loi étasunienne sur le climat aidera à amener la « gouvernance mondiale »

Climate Depot, Marc Morano, 10 juillet 2009


      L’ancien vice président Al Gore a déclaré que le projet de loi du Congrès permettra de réaliser la « gouvernance mondiale. »


      « Je vous apporte de bonnes nouvelles des États-Unis, » a déclaré Al Gore le 7 juillet 2009 à Oxford, au Forum Mondial de l’École Smith sur l’Entreprise et l’Environnement, parrainé par le Times britannique.


      « Il y a tout juste deux semaines, la Chambre des représentants a adopté le projet de loi Waxman-Markey sur le climat, » a déclaré Al Gore en soulignant que c’était « vraiment un pas dans la bonne direction. » Le Président Obama a fait pression en faveur de l'adoption du projet de loi au Sénat et participé à un sommet du G8 de cette semaine, où il a accepté de tenter de maintenir la température de la Terre au-dessus de la moyenne de plus de 2°C.


      Gore a vanté la loi sur le climat du Congrès, affirmant qu'elle « augmentera considérablement les chances de succès » dans la lutte contre ce qu'il considère comme la « crise » du réchauffement planétaire provoquée par l’homme.


      « Mais c'est la conscience elle-même qui conduira le changement, et l'un des moyens d’amener le changement, c’est par la gouvernance et les accords mondiaux. » (Note de l’auteur : Gore fait le commentaire sur la « gouvernance mondiale » à 1 minute 10 secondes dans cette vidéo du Times britannique.)


      L’appel de Gore en faveur de la « gouvernance mondiale » fait écho à l’appel de l'ancien Président français Jacques Chirac en 2000.


      Le 20 novembre 2000, Jacques Chirac, alors Président français, a déclaré lors d'un discours à La Haye que le Protocole de Kyoto de l'ONU représentait « le premier élément d'une gouvernance mondiale authentique. »


      « Pour la première fois, l'humanité institue un véritable instrument de gouvernance mondiale, » avait expliqué Chirac. « Dès le plus jeune âge, nous devrions faire de la conscience environnementale un thème majeur de l'éducation et un thème majeur du débat politique, jusqu'à ce que le respect de l'environnement devienne aussi fondamental que le maintien de nos droits et libertés. En agissant ensemble, en construisant cet outil sans précédent, le premier élément d'une gouvernance mondiale authentique, nous travaillons pour le dialogue et la paix, » a ajouté Chirac.


      Margot Wallström, ancien ministre de l'Environnement de l'UE, a déclaré, « Kyoto concerne l'économie, le nivellement du terrain de jeu pour le gros business aux quatre coins du monde. » Le Premier ministre canadien Stephen Harper a rejeté autrefois le Protocole de Kyoto de l’ONU en le qualifiant de « complot socialiste. »



La taxe mondiale sur le carbone est vivement conseillée dans les réunions de l’ONU


      En outre, l’appel en faveur d’une taxe carbone dans le monde a été vivement conseillé lors des dernières conférences à l'ONU sur le réchauffement planétaire. En décembre 2007, la Conférence de l’ONU sur le climat à Bali, préconisait l’adoption d'une taxe carbone mondiale qui représenterait « un système mondial de partage de charge, équitable, solidaire, et juridiquement contraignant pour toute nation. »


      « Enfin quelqu'un va payer pour ces coûts [liés au climat], » a déclaré Othmar Schwank, un défenseur de la taxe mondiale, à la conférence de l'ONU en 2007, après une table ronde intitulée « Une taxe mondiale sur le CO2. »


      Schwank a noté que, le fait que les nations riches comme les Etats-Unis portent le plus lourd fardeau, repose sur le « principe du pollueur payeur. » Les Etats-Unis et les autres pays riches doivent « contribuer beaucoup plus à ce fonds mondial, » a expliqué Schwank. Il a aussi ajouté : « Il est très important de taxer le carbone. »


      La conférence de l’ONU en 2007 a été introduite avec un rapport de l'Office fédéral suisse de l'environnement intitulé « Solidarité mondiale dans le financement de l'adaptation. » Selon ce rapport, il y avait un « besoin urgent » de taxe mondiale, pour enrayer l’augmentation à un niveau vraiment catastrophique des « dommages [du changement climatique], surtout dans les régions vulnérables du monde en développement. »


      Toujours selon ce rapport, les dizaines de milliards de dollars par an générés par la taxe mondiale « se déverseraient dans un fond d’adaptation multilatérale » destiné à aider les nations à faire face au réchauffement climatique.


      Schwank a déclaré qu’une taxe mondiale sur le dioxyde de carbone est une idée en souffrance depuis longtemps, nécessitée par l’urgence de créer « un système de financement générant les ressources nécessaires pour traiter la dimension du défi en matière de coûts du changement climatique. »



« Redistribution des richesses »


      Le groupe écologiste les Amis de la Terre a préconisé le transfert d'argent des pays riches vers les pays pauvres lors de la conférence de l’ONU en 2007.


      « La réponse au changement climatique devrait être centrée sur la redistribution des richesses et des ressources, » a dit Emma Brindal, une coordonnatrice de la campagne de justice climatique des Amis de la Terre.



[Note de l'auteur : Beaucoup de critiques ont souvent accusé la taxe climatique et les « solutions » de réglementation proposées d’être plus importants pour les promoteurs de la peur climatique que l'exactitude de leur science. L’ancien sénateur du Colorado Tim Wirth aurait déclaré : « Nous avons appris à surfer sur la question du réchauffement planétaire. Même si cette théorie est fausse, nous ferons de bonnes choses, en termes de politique économique et environnementale. »]



Original : climatedepot.com/a/1893/Gore-US-Climate-Bill-Will-Help-Bring-About-Global-Governance
Traduction copyleft de Pétrus Lombard publiée par Alter Info



Mardi 1 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Fredd le 02/09/2009 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al Gore n'est pas partiellement musulman, il est partiellement Sépharade!


C'est pas les musulmans!
http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires