Sciences et croyances

Science farfelue


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 24 Mars 2018 - 00:32 Dieu est unique et transcendant



Mel Acheson
Lundi 17 Mai 2010

Science farfelue

Illustration : NASA / CXC / M.Weiss ; Spectrum : NASA / CXC / Université d'Irvine en Californie / T. Fang et autres.


      Des preuves spectroscopiques indiquent la présence de matériaux dans ce que l’on pensait être un espace vide entre galaxies dans le Sculptor Wall.


Thunderbolts, 17 mai 2010, Mel Acheson


L'hérésie est un berceau, l’orthodoxie un cercueil.
Robert Green Ingersoll


      Le Sculptor Wall* lui-même est un artefact venant du fait de supposer que le redshift d’une galaxie est une mesure de sa distance. Selon cette hypothèse, le Sculptor Wall s'étire à travers l'Univers entre des régions proches et lointaines. Naturellement, les données brutes indiquent seulement qu’il s’étend entre des régions de redshifts faible et élevé. D’après l'hypothèse de Halton Arp, selon laquelle les objets à haut redshift sont éjectés d’objets à faible redshift et évoluent eux-mêmes en diminuant leur redshift, le Sculptor Wall est un amas galactique relativement proche.
[* Ndt : le Sculptor Wall est dit être un amas de galaxies en forme de mur à environ 400 années-lumière de la Terre.]


      Les matériaux découverts dernièrement entre les galaxies ont été appelés WHIM* (Warm Hot Intergalactic Medium, ou milieu intergalactique chaud brûlant). Le terme plasma existait déjà pour eux, mais l'invention d'un nouveau nom permet de masquer les implications électriques. Cette fantaisie artistique a aussi permis de représenter le WHIM comme un banc de brouillard plutôt qu’une cellule filamenteuse plus vraisemblable.
[* Ndt : Comme le mot anglais whim signifie réellement caprice, fantaisie, toquade, folie..., et que le W ou le H du sigle est redondant, on pourrait se demander s’il ne s’agit pas d’un clin d’œil de la part des contrôleurs de la science en Occident pour montrer leur capacité à couillonner le public.]


      Les décharges galactiques électriques imbriquées dans des cellules de plasma sont un phénomène qui peut être étudié (à plus petite échelle) en laboratoire de plasma sur Terre. Ce genre d’étude permettrait à l'astronomie de faire un pas de géant en vue de devenir une science et de se détourner des activités artistiques farfelues.



Original : thunderbolts.info/tpod/2010/arch10/100517whimsical.htm
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Lundi 17 Mai 2010


Commentaires

1.Posté par IDecius le 18/05/2010 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite erreur:

i[[* Ndt : le Sculptor Wall est dit être un amas de galaxies en forme de mur à environ 400 années-lumière de la Terre.]]i

Ce n'est pas 400 a.l (bien trop peu), mais 400 millions a.l de la Terre.

2.Posté par petrus le 19/05/2010 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui. Merci IDecius d'avoir corrigé.

Je n'avais pas vu les millions.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires