ALTER INFO

Sayyed Hassan Nasrallah: nous acceptons les résultats des élections


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Ghada Houbballah
Mardi 9 Juin 2009

Sayyed Hassan Nasrallah: nous acceptons les résultats des élections
Au cours de sa premère allocution télevisée, après la fin de l'échéance électorale, le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a tenu à saluer le peuple libanais pour avoir "prouvé au monde qu'il était digne de confiance  voire capable de mener des élections législatives démocratiques" .
 
Félicitant également les partis et forces qui ont remporté le scrutin, il leur a signalé avoir désormais  “à leur charge des responsabilités énormes  concernant le pays, et le peuple libanais”.
 
Après avoir rendu hommage aux  différents organismes de l’état, civil , sécuritaire et militaire, pour le bon déroulement de cette échéance, Sayed Nasrallah a assuré respecter les résultats des urnes qui ont consacré la victoire des forces du 14 mars, évoquant  toutefois  les irrégularités qui l’ont entaché, notamment “ l’ exacerbation des sensibilités confessionnelles, l’argent politique, en plus des mensonges et des fausses accusations qui n’ont pour but que de faire peur aux gens et d’influer sur le choix politique”.
 
Selon Sayed Nasrallah, le bon déroulement de ce scrutin a fait écrouler deux mensonges: celui que l’opposition allait saborder  le processus électoral avant ou  durant son déroulement, voire même après, si les résultats ne lui conviennent pas. Le second étant qu’il n’est pas possible de réaliser une échéance électorale en présence de l’armement de la résistance:” Les élections se sont bien déroulées malgré la présence d’un  arsenal sans précédent depuis 1982” a-t-il signalé, précisant que la fonction de cet armement est de défendre le pays, et non pas d’influer sur les échéances politiques.
 
Après avoir tenu à signaler qu’il y avait une différence entre une  majorité parlementaire et une majorité populaire, Sayed Nasrallah a félicité tous les dirigeants de l’opposition “ qui ont fait face comme l’a bien dit le général Michel Aoun à une véritable guerre mondiale” a-t-il jugé, en allusion aux ingérences et aux mises en garde américaines, européennes et de certains pays arabes durant la campagne électorale.
 
Estimant que le fait d’être dans l’opposition ne la ménage pas de ses responsabilités nationales, le chef de la résistance libanaise s’est dit attaché au projet  réformateur élaboré par l’opposition,  refusant toutefois de se prononcer sur les démarches politiques é suivre, concernant l’élection du prochain chef du parlement, et la formation du prochain cabinet ministériel, et ce pour attendre les positions que la majorité va adopter sur ces questions.
Concernant la question de l’armement, Sayed Nasrallah a estimé que  la participation électorale massive du  public de la résistance et du Hezbollah dans les régions se trouvant sous la menace israélienne montre la popularité de cet armement et sa légitimité: «  il ne devrait donc pas être placé dans le cadre de l’inquiétude et des tiraillements politiques” a-t-il conclu.
 
S’adressant au peuple libanais, Sayed Nasrallah a lancé un appel en faveur d’une république fondée sur la sincérité loin des mensonges et des manipulations pour sortir le pays des crises qui l’ont traversé, durant les quatre dernières années. ‘ il s’agit de savoir si la majorité a tiré les leçons de ces années là, a-t-il déclaré.
 
 
 
 
 
 
En voici les idées principales:
Premièrement, je m’adresse au peuple libanais toutes confessions confondues et je le félicite pour avoir réalisé cet exploit celui de la tenue  des élections législatives, cela reflète une grande responsabilité de la part du  peuple libanais, c’est une question importante qu’il faut respecter glorifier, renforcer à l’avenir.
 
 
Deuxièmement,  je remercie toutes les institutions étatiques,  les ministères, les forces de sécurité et l’armée libanaise pour avoir garanti la sécurité et la paix durant ces élections et aussi d’avoir permis au peuple libanais de voter, c’était un défi que de réussir de telles élections en un seul jour.
 
 
Troisièmement, Je félicite toutes les parties concernées,  par ces élections, de l’opposition ou de la partie adverse, elles doivent être conscientes de leur responsabilité.
 
Quatrièmement, nous acceptons le résultats de ces élections, malgré  les irrégularités qui peuvent être enregistrées, malgré l’argent qui a été déversé, la terreur et la pression qui ont été exercées sur certains électeurs, malgré les ingérences étrangères flagrantes ou cachées,  malgré les campagnes de diffamation, et indépendamment de notre propre évaluation sur ces élections, et dont nous ne développeront pas maintenant, nous acceptons la victoire de la partie adversaire sachant que l’opposition a malgré tout,  préservé sa position.
Cela dit, je souhaite parler de deux points en particulier, il s’agit de deux mensonges, qui se sont écroulés.
Le premier mensonge concerne un discours politique qui accusait  l’opposition de vouloir empêcher ces élections, selon ce discours, l’opposition  compte déstabiliser la situation sécuritaire au Liban si elle constate durant les élections qu’elle a perdu ou encore qu’elle refusera  les résultats de ces élections. Or, aujourd’hui,  nous sommes le Lundi et nous nous comportons avec ces résultats, normalement,  il n’ya pas  eu de problèmes de sécurité ou quoique ce soit de ce genre.  
 
 
Le deuxième mensonge qui s’est effondré : pendant des mois ils ont prétendu que c’était impossible d’organiser des élections en présence  des armes  du Hezbollah sous prétexte que c’était intimidant pour les électeurs.
Or, non seulement ces élections ont eu lieu alors que le Hezbollah détient ces armes mais mieux encore il détient  tout un arsenal militaire sans précédent depuis 1982, sans compter que  ces élections étaient l’une des plus importantes . 
Ces armes n’ont pas pour mission d’ imposer une équation politique, leur seule mission est la résistance contre l’ennemi sioniste.
Les Libanais ont démontré leur capacité à maintenir la sécurité et la paix civile alors que  la concurrence électorale était tés sévère, sans compromettre  la sécurité et la stabilité.
 
 
Ensemble, nous avons un objectif national et honorable celui de travailler en faveur de notre projet des réformes à tous les niveaux, il s’agit d’une quête au service de la réforme et non pas pour la conquête du pouvoir, et nous avons multiplié tous les efforts pour obtenir la majorité légale, nous avons dû affronter une guerre universelle, une expression que j’emprunte au général Aoun.
 Nous ne pouvons pas réaliser ce projet en tant que majorité au sein du parlement mais cela ne nous dispensent pas de le réaliser en tant qu’ opposition parlementaire au sein du gouvernement, ou en-dehors du gouvernement, cette option reste ouverte à toutes les spéculations .
 
Nous restons engagés envers ce projet de réformes pour lequel vous nous avez élus, il faut savoir que ces élections en dépit de leur importance restent une étape, l'opposition doit procéder à une consultation car d’autres échéances nous attendent comme  la nomination du président du parlement ou la formation du prochain gouvernement.
Passons du général au particulier, là je m’adresse au public du Hezbollah.
 J’aimerai parler de la classification qu’on a adopté dans les circonscriptions, il ya des circonscriptions  où la  compétition électorale n'existe pas , mais qui sont sur la ligne de mire, comme le Liban-Sud et Baalbeck- Harmel, et nous avons  invité les gens à se rendre aux urnes massivement pour exprimer leur choix, leurs convictions, et nous avons vu combien  le taux de participation était élevé alors qu’il n’ y avait  pas de concurrence, voire ce taux a dépassé le taux de participation dans des circonscriptions où la concurrence électorale était élevée, et ce n'est pas surprenant car  le peuple exprime ses convictions .
Ce peuple a adressé un message clair au monde, c’est que son choix est la résistance, et ce choix est l’expression de la volonté de ces personnes et de leurs options, le deuxième point, c'est que la résistance ne peut être réduite à une simple question d’armes, c’est une question à discuter sur la table du dialogue,  il n'y a aucune raison d'inquiétude car la question de la résistance est une question populaire, on  ne peut rien faire contre la résistance populaire, nous en avons parler avant les élections.
  Nous sommes d'accord qu'il ya des défis importants auxquels nous sommes confrontés à de multiples niveaux, et je pense que nous devons être convaincus que nous pouvons  sauver le pays, résoudre ses problèmes préserver sa souveraineté et son  indépendance, mais pour cela tout le peuple doit coopérer ;
Certes cela dépend de la capacité de toutes les forces politiques qui se sont avérées jouir d’une large popularité, et même celles qui n'ont pas réussies, mais cela est principalement liée à la nouvelle majorité parlementaire, quelles sont ses priorités ? Quel est son projet ? Au niveau social ? Au niveau politique ? Au niveau économique ? Comment  se comportera-t-elle avec les questions d’intérêt public ?  Sera-t-elle profiter des expériences passées ?
La nouvelle majorité se réserve le droit de décider comment doit-elle faire face à l'étape suivante, et l'opposition, qui a maintenu sa position et dont le rôle lui induit de ne  pas abandonner le terrain, mais c’est à la majorité de s’exprimer avec transparence sur son projet ; car nous sommes un pays de transparence et d'honnêteté.
Je vous invite à être franc avec le peuple libanais, construisons notre pays sur la base de l'honnêteté, de la transparence et de la clarté, nous sommes devant une nouvelle situation, nous allons tirer profit des lacunes du passé , et  développer notre présence, ce qui reste intact c’est  notre responsabilité envers tous ceux qui ont versé du sang pour défendre le pays et le libérer, afin de maintenir ce pays et le faire avancer.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 9 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 09/06/2009 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Coquins finisennt toujours par se trahir les uns les autres pour quelquers miettes .....laissons leur le temps de se denuder ....Meme si LE CAPO SFEIR essayera de faire le partage selon ses regles à ...lui

2.Posté par Z m.d.s le 09/06/2009 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout est beaucoup trop calme en ce moment, avant la tempête? Tous semblent attendre une redistribution des cartes. je me demande ce qui marquera le prochain point de rupture.

3.Posté par Mémoire vive le 09/06/2009 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à : Z m.d.s le 09/06/2009 20:53

Simplement ne pas oublier que pour Israel, l' axe principal de sa stratégie est :
- Never forget, never forgive. // N'oublies jamais, ne pardonnes jamais.

Le Hezbollah est donc condamné pour sa survie, à une "paix" armée . Désarmer, et l'on verra le Liban occupé à nouveau et Nasrallah pendu comme un vulgaire voleur de chevaux. Et, bien des Libanais eux-mêmes, seraient heureux de lui passer la corde au coup !

4.Posté par jourdain le 09/06/2009 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Salut Aigle ;
Tu sais que les Saoudiens ont dépensé 1.5 milliards de $ pour avoir un résultat aussi controversé ! Le prince Bandar a misé gros pour battre le Hizbollah et Aoun ! 380 vols venant du monde entier transportant des Libanais qui vivent à l'étranger !!! (il y a certain qui n'ont pas vu le Liban depuis 40 ans !! ) Dans certains endroits le prix de la voix a atteint 5000 $ alors imagine un pauvre qui dispose d'une famille qui compte 5 ou 6 électeurs !!

5.Posté par Aigle le 09/06/2009 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà à quoi doit servir l'Argent du Petrole du peuple seoudien , selon le POUSSAH BENDER , ..........FAIRE PLAISIR A SES MAITRES DE L'AIPAC .............AVOIR ETE TELLEMENT "CHOYE " aux USA avec Photos a l'Appui CA VAUT BIEN QUELQUES TRAHISONS DE PLUS ..........................

Quant à la Merde vive , le Hizballah tout autant que le HAMAS ainsi QUE LES HOMMES LIBRES DU MOYEN ORIENT ET DE L'ASIE T'APPRENDRONS A TOI ET TES SALOPETTES EN COUCHES CULOTTES , COMMENT , NOUS , NOUS N'OUBLIONS JAMAIS ET NE PARDONNERONT JAMAIS

6.Posté par opposition le 09/06/2009 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'espère qu'un jour, ces gens d'Achrafieh ou autre région prostituée, subiront les bombardements que nous avons subi à Da7yé ou au sud ou encore dans la bekaa. Ces pourritures ne sont même pas menacées par leur grand allié Israël et pourtant sont contre les armes de la Résistance. Si nous les avions attendu pour s'armer et résister, on serait mort depuis longtemps. Alors maintenant si ils viennent pour nous désarmer, on leur coupera les mains !

7.Posté par Mémoire vive le 10/06/2009 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à : Aigle le 09/06/2009 21:55
Tes coups de gueule ne te grandissent pas toi, l' "aigle" de ces contrées ! Bien dommage car, tes commentaires ne sont pas dénués d'intérêt.
Pourquoi donc cette précipitation à l'injure et aux jugements péremptoires et à
l' exclusion ?! Mon commentaire se voulait d'informer en toute modestie, de ce que sont les Israéliens et de ce que l'on doit redouter de leurs mentalités. Ce faisant, je n' ai que reproduis les dires d'un certain Norman Finkelstein que l'on ne peut qualifier, à tout le moins, de sioniste !

Je profite de l'occasion pour te remettre à ta place, et te demander de cesser de nous traiter de "bougnoules" pour illustrer tes interventions. D'autres l'ont fait avant moi, mais, tu n'en as cure ! Cela dénote en toi, un sans gêne et un orgueil démesuré des plus mal venus. Si tu persistes dans tes provocations gratuites, tu finiras par déplaire souverainement et, l'on finira par croire que tu agis sur ce site, en terrain conquis et qu'un peu de repos te fera le plus grand bien !





8.Posté par Aigle le 10/06/2009 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On est jamais en terrain conquis , on defend le terrain qui a ete laissé a l'appétit , au sens propre et au sens figuré , des sionistonazis pendant plus de 65 ans..... Mes excuses mais ton commentaire laissait entendre que l'on devrait etre angoissé par ce fameux mythe Never Forget........et tant que l'on endosse cette posture cela equivaudra à croire à des Mythes , à des impostures imposés depuis 1948 ..........Quant à ceux dont tu parles à propos de Bougnoules , je leur ai repondu et tu peux lire ma reponse ..qui peut se resumer comme suit ..."ON" s'offusque , car on voudrait donner le change c'est tout et ........ la lutte n'est pas une piece de theatre......

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires