Proche et Moyen-Orient

Sayed: le Liban face à une phase sensible comme après le martyre de Hariri



Vendredi 23 Juillet 2010

Sayed: le Liban face à une phase sensible comme après le martyre de Hariri
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a mis en garde contre une nouvelle phase particulièrement sensible et compliquée au Liban, similaire à celle qui a suivi l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri.
 
Lors d'une intervention au cours d'une conférence de presse dans la Banlieue-sud, il a dit s’attendre à ce que toute la machine médiatique et politique qui s’est activée pour accuser la Syrie fasse de même cette fois-ci pour accuser le Hezbollah, en collaboration avec l’annonce de l’acte d’accusation du Tribunal spécial pour le Liban. Soulignant  avoir été informé du contenu de cet acte par le biais du Premier ministre en personne Saad Hariri.
S’adressant aux directions politiques de la coalition du 14 mars qui ne comprend plus que le Courant du Futur du Premier ministre Saad Hariri, en plus des Forces libanaises, les Kataeb et certaines groupuscules, de faire une révision de leur comportement et de leurs positions durant cette phase passée qui a mis le pays au bord du gouffre pour accuser la Syrie et ses alliés, ainsi que certaines parties libanaises, alors qu’il s’est avéré que la Syrie ni ses alliés ne sont trempés dans cet assassinat.
 
S’adressant également au public des forces du 14 mars, il l’a sollicité de prendre garde et de ne plus être victime d’une machination qui n’a pour but que de miner le Liban et sa résistance.

Les principales idées du discours et de la conférence de presse 
      
Je voudrais dire d’abord que je l’ai fait exprès de choisir cette heure-ci pour cette conférence de presse, parce que je voudrai m’adresser à tous les Libanais et je sais qu’à cette heure, ils seront chez eux…
 
Le Liban va entamer une nouvelle phase très sensible, et très compliquée, non sur fond d’événements internes, ni sur fond d’une guerre israélienne, mais sur fond du tribunal international et de l’acte d’accusation qui va prochainement être promulgué, selon ce qui en est dit.
 
Certains se sont dits étonnés de mon discours la fois dernière, parce que nous avons abordé ce sujet, comme s’ils n’étaient au courant de rien
D’autres sont allés jusqu'à discuter notre droit à nous défendre lorsque nous disons qu’il y a un complot qui menace le pays et estime que nous ne devons pas en discuter
D’aucuns sont allés encore plus loin, prônant  une hérésie historique, celle de dire que celui qui se défend lui-même est en train de s’impliquer dans le crime, ce ne sont que des balivernes
 
Cette nuit, j’évoquerai certaines choses et laisserai d’autres pour la prochaine fois
 
Oui toutes les données révèlent que l’acte d’inculpation est déjà rédigé, et qu’ils attendent seulement le moment politique propice, qui leur convient pour l’annoncer
Il a été écrit depuis 2008…
Toutes les dernières consultations à Washington, à New York, au conseil de sécurité sont liées au moment politique et non plus au contenu de cet acte
Avant son voyage aux États-Unis le Premier-ministre cheikh Saad Hariri est venu me voir et avec pour souci principal de collaborer et d’épargner le pays, il m’a dit que dans un mois, un acte d’accusation suspectant des membres du Hezbollah sera déclaré, et il m’a dit que comme je t’ai promis précédemment nous allons dire que le Hezbollah n’est pas impliqué que ce sont des éléments indisciplinés
Ce qui veut dire que le Premier-ministre en a déjà été informé, il en est de même pour certains ministres, politiciens,  députés, journalistes… Tous sont prêts pour collaborer le moment venu avec cet acte d’accusation
 
Nos membres sont partis à l’interrogatoire et je parlerai plus tard du contenu
 
Que personne ne vienne minimiser ce qui se passe
Et puis, ces données ont été reprises par le chef d’état-major de l’ennemi israélien Gabi Ashkenazi..
Et depuis il est question de différents scénarios qui vont suivre l’annonce de l’acte d’accusation et ce qu’il faut alors faire
 
Tous ceux qui ont contestés mes propos la semaine dernière savent très bien ceci, et voudraient que Hezbollah garde le silence et ne s’explique pas jusqu'à l’annonce de cette acte…
Sachez que même s’ils accusent des membres du Hezbollah, ceci insinue une accusation à tout le Hezbollah et nous refusons catégoriquement cette accusation
 
Je crois que toute la machine médiatique et politique qui s’est activée la veille de l’assassinat de l’ex-Premier ministre le martyr Rafic Hariri va faire de même la veille de l’annonce de l’acte d’accusation
Nous considérons qu’il y a un grand projet qui vise la résistance, le Liban et toute la région, après l’échec de tous les projets précédents… Non pas indirectement, à travers ses alliés.. mais directement
Ce projet est en train d’être véhiculé par le biais du tribunal, en exploitant une cause juste, sentimentale et sincère sur laquelle il y a un consensus entre les Libanais, je veux dire le martyre de Rafic Hariri
Et ce après avoir utilisé le même tribunal pour d’autres objectifs liés à la Syrie et ses alliés maintenant le tribunal est utilisé contre la Résistance..
Je ne suis pas certain que l’acte d’inculpation sera annoncé en septembre. Dans le passé, ils ont à plusieurs reprises ajourné des annonces similaires pour des raisons politiques.
Mais les données révèlent qu’il y a beaucoup de sérieux pour que  l’acte d’accusation soit annoncé,  compte tenu de ce qui est préparé pour la Palestine, pour le Liban et  pour la région.
 
Il semble que d’aucuns au Liban ne sont pas contents de la situation de stabilité qui règne dans le pays, du climat d’ouverture qui circule entre les Libanais, de la formation d’un gouvernement d’union nationale, parce qu’ils estiment que ceci accorde plus de temps à la résistance pour qu’elle consolide sa force de frappe
 
Ceux-là mêmes estiment que la résistance constitue un obstacle à un compromis qui impose des concessions dangereuses aux Syriens, aux Libanais et aux Palestiniens…
Certains nous sollicitent d’agir avec responsabilité pour protéger le pays, la résistance et pour ne pas réaliser les visées israéliennes
 
Or la première condition pour ceci est que nous nous écoutions les uns les autres, et non d’écouter les autres…
Chaque mot, chaque acte  a sa signification..
 
J’ai choisi cette nuit pour parler avec précision et responsabilité
Lorsque nous avons été informés que l’acte allait être annoncé dans les prochains mois et que toutes les données vont accuser le Hezbollah, nous avons perçu deux résultats
 
La premier est que cet acte ne fera aucune allusion à la Syrie, ni a ses alliés libanais, ni aux quatre officiers ; ce qui est quelque chose de positif et nous rend heureux.
La seconde est qu’il accusera des membres du Hezbollah, des membres soi-disant indisciplinés. Et puis il y aura plusieurs actes d’accusation qui se succèderont. Nous savons le tunnel dans lequel ils veulent nous entrainer. Ce deuxième volet est donc mauvais,  et nous en parlerons dans les jours prochains.
Nous donnerons également notre évaluation du tribunal.
En avril dernier, une délégation de notre part a rencontré le responsable de la commission d’enquête, pour lui faire entendre nos remarques, et jusqu'à présent, ils n’ont pas répondu à nos interrogations.
D’ailleurs, ils ne sont pas sérieux
 
Aujourd’hui, je voudrais m’adresser aux dirigeants de la coalition du 14 Mars, pour leur demander d’opérer une révision et une autocritique, avec eux-mêmes, avec leur public et avec tous les Libanais,  et pas seulement leur public.
Car les séquelles de leurs choix et de leurs politiques se sont répercutées sur tous les Libanais et sur toute la région
 
Le seul qui a eu le courage de faire cette révision, est le chef de la Rencontre démocratique monsieur Walid Joumblatt, parce qu’il est courageux, et qu’il a confiance en son leadership, et en la compréhension de sa base populaire..Et parce qu’il s’est résigné à faire la chose juste
 
J’en appelle toutes les directions du 14 mars à faire de même
Il ne suffit pas de dire aujourd’hui, en 2010, que nous voulons des relations privilégiées avec la Syrie..
Il faut le dire devant tous les Libanais, oui, en 2005 nous nous sommes beaucoup trompés et nous avions risqué de jeter le pays au fond du gouffre
Avez-vous le courage de le dire ?
Seuls les dirigeants courageux et sincères peuvent le faire…
Personne ne vous demande des excuses. Finalement il est de l’intérêt du Liban et de la Syrie que les deux entretiennent de bonnes relations, conformément à ce que les forces du 8 mars ont toujours demandé
Même lorsque le général Aoun avait dit que tant que la Syrie ne se trouve plus au Liban nous n’avons plus aucun problème avec elle, et nous pouvons tisser de bonnes relations avec elle, vous vos êtes offusques contre lui et maintenant vous en êtes à ce qu’ils disaient, à ce que nous avons dit
 
Je voudrai vous rappeler qu’en 2005, vous avez soulevé un tollé d’une grande violence contre la Syrie, et ses alliés, en un seul jour, vous êtes descendus dans les rues pour l’accuser, pour l’insulter, pour la condamner et pour prendre tout le pays dans cette accusation.
Ceci ne peut pas passer inaperçu.
Certs, les syriens ont voulu dépasser cette affaire pour rétablir de bonnes relations, mais nous ne pouvons pas laisser passer une telle chose.
Où  avez-vous donc pris le pays pendant quatre années ? quelles garanties que vous ne ferez pas de même pendant encore cinq années, dix années, voire plus, et nous entrainer une fois de plus vers des labyrinthes
Pendant quatre années vous avez tout utilisé, le langage le plus insultant, vous vous en êtes pris contre des responsables, contre des partis, contre des familles en entier, syriennes et libanaises
Vous avez entrainé le pays vers l’une des pires incitations à la haine confessionnelle.
 
Quel est donc le tort de ceux contre qui vous avez incité, dont la communauté chiite, les membres du Hezbollah, et toutes les autres parties de l’opposition, dont même l’opposition sunnite ??
 
Quel est le tort des alliés de la Syrie, de ceux qui furent appelés par la suite les forces de l’opposition et dont le Général Michel Aoun ??
Vous avez accusé sans preuve, vous avez condamné sans enquête
 
Moi-même avais dit à Hariri que je suis prêt à me mettre de son coté contre la Syrie s’il m’apporte une seule preuve crédible de on implication..
 
Certains héros du 14 mars sont mêmes arrivés jusqu'à demander d’envoyer l’armée libanaise a la frontière avec la Syrie pour l’attaquer, voire pour effectuer des opérations contre les Syriens..
Vous avez exigé que soient révisés tous les accords entre le Liban et la Syrie, et c’est alors que le chef du parlement monsieur Nabih Berri vos a déconseillé de le faire vous disant qu’ils sont plus dans l’intérêt du Liban
 
Alors que vous êtes maintenant en train de signer les mêmes accords en y introduisant quelques petites modifications formelles..
 
Les élections législatives de 2005, vous vous souvenez, vous aviez mené sa campagne avec le mot d’ordre : ( ne votez les  assassins du martyr Hariri) comme ce qui s’est passé par exemple dans la nord du Liban, contre ceux qui voulaient voter en faveur d’Omar Karamé de Wajih Baarini et autres
Des élections ont été organisées sur de fausses accusations, contre la Syrie et ses alliés, s’en est suivi la formation d’un gouvernement, qui en fonction d’elles a pris certaines décisions..
 Les dirigeants du 14 mars son responsables du climat de terreur qui a sévit et qui en découlé l’assassinat d’ouvriers syriens, en prônant un discours raciste
Au Liban, le président Emile Lahoud a été isolé, et des conditions difficiles lui ont été infligées, certains avaient même proposé de prendre d’assaut le palais de Baabda.
 
Il y a eu la chute du gouvernement de Karamé, et de tous ses membres, la campagne menée contre les juges qui ont été délogés de leur fonction ; il en est de meme pour de hauts officiers que vous avez jeté en prison..
 
Tout cela sans aucune preuve
Vous avez été fabriqué de faux-témoins, nous sommes un petit pays et tout le monde sait tout
Ceux qui les ont cherchés, ceux qui se sont chargés d’eux, qui les ont financés et leur ont donné de l’argent, certains d’entre eux sont prêts à reconnaitre qu’ils ont menti mais personne ne veut plus les entendre…
 
Ils misaient en poursuivant leurs attaques sur un effondrement de la Syrie et de l’opposition.
Mais c’est la patience de l’opposition et sa persistance face à cette guerre psychologique et face à la guerre de 2006 qui ont changé la donne.
Faute de preuves contre la Syrie, ils ont cessé de l’isoler, et ne sont pas non plus parvenus à faire effondrer l’opposition au Liban
Dès lors, il leur fallait entamer quelque chose de nouveau
 
Tout ce que vous avez fait, vus devez le dire franchement à votre public et aux Libanais : que vous vous êtes trompés ; c’est ainsi que nous en arriverons à un bon dénouement de cette phase pour en entamer une nouvelle, et dont le titre sera des relations excellentes entre le Liban et la Syrie.
Je suis de ceux qui voudraient hâter la visite du président syrien monsieur Bachar ElAssad au Liban, pour enchainer par une nouvelle étape de collaboration, de fraternité et d’unicité de destin, et en finir avec celle de «  la mer est par derrière et l’ennemi est en face» (en allusion   au discours du chef des Forces libanaises Samir Geagea prononcé contre la Syrie).
 
La deuxième chose que je voudrais vous demander est la suivante : tant que vous ne voulez pas juger les faux-témoins, ni ceux qui les ont fabriqués et qui ont fourvoyé l’enquête intentionnellement, alors au minimum, rendez justice à ceux dont vous avez porté préjudice en les accusant sur la foi des faux-témoins. Les familles des victimes syriennes, les officiers et les juges libanais qui ont été demis de leurs postes

Si vous étiez justes, restituez leur fonction pour une seule année seulement !!
 
Je finirai mon appel en m’adressant à tout le peuple libanais et en particulier au public de  14 mars.
Je leur avais adressé la parole à plusieurs reprises dans le passé et je les avais mis en garde qu’ils étaient les victimes comme nous l’étions nous aussi.
 
Mon appel est le suivant : Leurs dirigeants politiques ont déjà entrainé le pays de par leurs erreurs, leur mentalité et leur comportement et pendant quatre années vers l’une des étapes les plus difficiles de l’histoire du Liban, et durant laquelle nous étions chaque jour au bord de la guerre civile.
 
Ce qui s’est passé dans ce pays, dans son vécu, son économie, ses gens, ses familles, les voisins entre eux, et cette incitation à la haine confessionnelle,  ne peut être effacée en deux mots.
 
La question qui se pose est que s’ils font partie d’un grand projet dans la région et  voudraient prendre le pays une nouvelle fois vers une conjoncture similaire, ou vers une situation encore pire, voudriez-vous les suivre après toutes ces expériences ?
Vos êtes libres de votre choix, et vous en assumerez la responsabilité.
 
Je voudrais rassurer tout le monde, le Hezbollah n’a peur de rien ; qu’ils annoncent cet acte d’accusation et nous fichent la paix !!
 
Celui qui conspire contre la Résistance et contre le Liban, et qui a toujours échoué, c’est lui qui devrait avoir peur et être inquiet, car soyez sûrs et certains ses nouveaux projets vont tous échouer.
Nous n’avons peur de rien, car notre cause est juste. Nous sommes conscients des responsabilités qui nous incombent, et du terrain sur lequel nous nous tenons.
 
Nous disons à ceux qui n’ont jamais fait de bons calculs, de bien calculer cette fois-ci et de ne plus se tromper.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 23 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par franchouillard de souche le 24/07/2010 05:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rebelote! Voilà que les forces sionistes réitèrent leur vieille stratégie du diviser pour régner. On est entrain d'essayer de réveiller les luttes intérieures passées du Liban. En effet avant d'attaquer l'Iran il est indispensable que les Libanais s'entretuent de nouveau afin d'éviter une attaque du Hezbollah contre l'entité sionite.
Maintenant reste à savoir si les Libanais seront une nouvelle fois dupes de cette stratégie. Je pense que les Libanais ont mûri et sont dorénavant capables de percevoir la pitoyable stratégie sioniste cherchant à les monter une nouvelle fois les uns contre les autres.

2.Posté par hezbollah le 24/07/2010 06:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les libanais, c 'est fini la division, trop souffert pour ça.

3.Posté par Aigle le 24/07/2010 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Bougnoules du genre Siniora , geagea , sfeir , le perroquet koweitien qui tient lieu de ministre des AFFAIRES ETRANGES ET LOUCHES ( un gamin ...) devraient rlire cent fois les paroles de Nasrallah ........pour leur propre bien , si on accepte de leur souhaiter du Bien à ces PAILLASSES DE L'OCCIDENT Sionisé .

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires