MONDE

Sarkozy l'arrogant épinglé par la presse internationale


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest


Barack Obama manque d'expérience, José Luis Zapatero 'n'est peut-être pas très intelligent' et José Manuel Barroso brille surtout par son absence. Rapportées par Libération, les considérations assassines du président français, Nicolas Sarkozy, sur ses homologues, lors d'un déjeuner avec des parlementaires, ont déjà fait le tour de la presse internationale. L'Elysée a beau démentir, l'arrogance française a encore frappé.


urshalim.palestine@yahoo.fr
Dimanche 19 Avril 2009

Sarkozy l'arrogant épinglé par la presse internationale
On le connaissait "vantard", "hyperactif" et "familier", mais, cette fois, Nicolas Sarkozy "s'est surpassé", note le quotidien britannique The Guardian. En l'espace d'un déjeuner, "le président français s'est débrouillé pour rabaisser Barack Obama, traiter Angela Merkel avec condescendance et insulter" le premier ministre espagnol. Seul Silvio Berlusconi a été épargné. Et pour cause : à en croire Nicolas Sarkozy, "l'important dans la démocratie, c'est d'être réélu". Et "Berlusconi, il a été réélu trois fois."

LIRE LA SUITE: http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/04/17/sarkozy-l-arrogant-epingle-par-la-presse-internationale_1181842_823448.html


Ûrshalîm Philastīn
urshalim.palestine@yahoo.fr


Dimanche 19 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par bizboy le 19/04/2009 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

casse toi pof con

2.Posté par UN RÉVOLTÉ le 19/04/2009 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sarkozy n'a tout simplement pas sa place à l'Élysée. La politique n'est pas faite pour lui. Il n'est pas le président du changement mais l' « anti-président », aux antipodes du protocole présidentiel. De plus, il a cette fâcheuse tendance à toujours vouloir parler aux nom des français... Je ne pense pas que les étrangers généralisent car ils savent très bien que Sarkozy est un personnage à part.

3.Posté par coco le 19/04/2009 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il obéit a ces maitres et a mon avis comme un enfant content de soit, il ne fait que reprendre ce que lui on dit ces maitres.

Donc attendons nous a ce qu'il se passe des choses en Allemagne, Espagne pour punir les dirigeants.

je crois que le mossade va beaucoup travailler.Attentat sous faux drapeau est ......

4.Posté par sohrab le 19/04/2009 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une seule solution, il faut demander aux français d'acheter une muselière et une camisole de force pour naboléon.

5.Posté par Tumoi le 19/04/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HONORABLE ÉLU PAR LES FRANÇAIS ???

6.Posté par Thanatos le 19/04/2009 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand je pense que certaines personnes admirent ce personnage, j'ai du mal à comprendre ? Qu'y a t il d'admirable chez lui ? Il est agité, insolent pour ne pas dire arrogant, il aime se mêler de tout alors que vraisemblablement il ne maîtrise pas grand chose, il ne sait pas s'exprimer, il ne sait pas écouter (il l'a dit lui même avant de tenter maladroitement de se reprendre), il est immoral, il aime faire de fausses promesses etc... Alors j'aimerai savoir ce que certaines personnes lui trouvent. Je pense qu'en terme d'images il est tout simplement le pire président que la France n'ait jamais eu. Mais d'un autre côté je crois que c'est une bonne chose qu'il ait été élu, car lui et ses vassaux montrent clairement par leurs dires et leurs actes à quel point les dirigeants de ce monde sont vils et pour ça je remercie Dieu car cela va sans doute ouvrir les yeux de beaucoup de gens. Sarkozy est une caricature à lui tout seul et je dois dire que c'est assez incroyable ! Il est sans doute trop imbu de sa personne pour comprendre cela !

7.Posté par nikonekro le 19/04/2009 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Berlu "réelu 3 fois"...on croit rêver...il est même pas foutu de savoir combien de fois son idole à été réélu!!!

Sarkozy le puit d'ignorance...forcément "bling bling"!

8.Posté par Samir le 19/04/2009 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sarkozy et MAM sont en train de faire de la plongée des grandes profondeurs dans la gadoue. Lui charcuté par les français pour ses propos, elle épinglée par une simple vidéo qui vaut son peant d'or.

9.Posté par Boycott 729 le 19/04/2009 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après le nétoyage au carcher des voyous des banlieux, maintenat il passe à l'étappe suprieur, ses homologues vont carrement incendier la France, mdr

10.Posté par redk le 19/04/2009 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois plutôt que se sont les français eux mêmes qui vont se charger de mètre un terme a cette république bananiere, De Villepin (ancien premier Ministre) sent le vent tourné...et il sent pas très bon pour les voyous de la république et leurs affilés les banksters!
http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Politique/Gouvernement/Villepin-il-y-a-un-risque-revolutionnaire-en-France/(gid)/217603

11.Posté par z le 20/04/2009 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y va vraiment s'faire buter ce con... Pas étonnant qu'il ait augmenté le budget de l'Elysée de 9 millions d'euros fin 2008, en pleine crise économique, pour garantir sa propre sécurité. Il savait déjà qu'il allait être directement visé le bougre... Et puis pas étonnant qu'il ait passé toutes ses lois concernant ses petits copains pendant ses débuts à la Présidence (beuaaaarh... désolé, j'en suis toujours ému...), juste avant une bonne crise pour tondre les pauvres... Quelle style, quelle aisance... Quel connard!

12.Posté par fay le 20/04/2009 01:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ah pauvre France, elle est dirigée par des voyous en ce moment...c'est bien fait pour vous (les français) vous l'avez élu et pire encore vous n'avez absolument rien dit ni encore moins manifesté lorsqu'il (sarko) a ratifié le traité de Lisbonne alors que vous avez catégoriquement refusé par référendum le traité européen en 2005 si je ne me trompe pas. Ce type a pour mission de transférer le pouvoir ailleurs (il le fait avec succès jusqu'a présent et vous, continuez de dormir). Il a récemment mis l'armée française sous le commandement de l'OTAN et encore une fois le peuple français a brillé par son silence...c'est quand que vous allez vous réveiller et faire tomber votre président?

13.Posté par massin le 20/04/2009 04:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

19/10/07 :: 14:12

URGENT!!!POUR COMPRENDRE QUI EST VRAIMENT SARKO?LISEZ CET ARTICLE?C'ET UNE BOMBE!!!
EXCUSIF: LES SUPPOSES "CINQ DU MOSSAD",DONT LE GOUVERNEUR SARKOZY.
Faut-il être un « corbeau » pour affirmer l’allégeance de Sarkozy à Israël ?
C’est un étrange papier qu’un journaliste nommé Jean-Marc Leclerc a publié vendredi 12 octobre sur le site internet du très sarkozyste quotidien Le Figaro.
L’article (à lire, ci-dessous), annonce, en substance, que les services de police ont déployé d’importants moyens pour identifier l’auteur d’un courriel affirmant que Sarkozy et plusieurs de ses lieutenants (Patrick Balkany, Pierre Lellouche, Patrick Devedjian et Manuel Aeschlimann) sont liés à l’appareil d’Etat israélien, via un des services secrets de celui-ci, le Mossad.


Pour ne s’en tenir qu’à Sarkozy, cette affirmation, quand bien même elle a pris des voies tortueuses -un courriel anonyme- pour parvenir à ses destinataires -des hiérarques de la police française- n’a pourtant absolument rien d’un scoop.


Depuis qu’il a accédé à des responsabilités politiques importantes, à partir de 2002 comme ministre de l’Intérieur puis chef de l’UMP et enfin candidat à la présidentielle, Sarkozy n’a en effet eu de cesse de coller au plus près à la politique israélienne, en n’importe quelle occasion.


Citons, pour mémoire, la collusion permanente entre Sarkozy et le lobby israélien en France (le CRIF, ou cette autre officine qu’est l’Association des Professionnels Juifs de France) dans la mise en oeuvre du chantage à l’antisémitisme et de la stigmatisation des Arabes et des musulmans en France, la collaboration entre les polices française et israélienne dans le sillage de la révolte des banlieues en novembre 2005, la glorification de la « fraternité d’armes » franco-israélienne à propos de l’attaque contre l’Egypte de 1956, ou bien encore cette entrevue, en juillet 2006, entre un ministre israélien et Sarkozy, où celui-ci demande à son interlocuteur « de combien de temps Israël a besoin pour finir le travail », c’est-à-dire la destruction du Liban.


Le Sarkozy devenu chef de l’Etat ne s’est bien évidemment pas renié : sitôt élu, il a confirmé son allégeance totale à l’OTAN, aux dirigeants américains, et à leurs partenaires israéliens, notamment sur le dossier actuellement privilégié par ces derniers, la préparation des esprits (et des munitions) à une guerre contre l’Iran. Son paillasson Kouchner est rapidement allé en visite officielle à Tel-Aviv, tandis que sa copine Rachida Dati s’apprête à faire de même la semaine prochaine, sans doute pour y puiser quelque inspiration en matière de « justice ».


Quant aux comparses de Sarkozy « dénoncés » (les guillemets étant de rigueur, les intéressés n’ayant aucune raison de trouver infamantes les amitiés qui leur sont prêtées par le « corbeau »), les états de service pro-israéliens de d’eux d’entre eux au moins sont du même tonneau que ceux de leur chef. Balkany, maire de Levallois (Hauts-de-Seine), participe ouvertement aux opérations de collecte de fonds pour l’armée israélienne, tandis que Lellouche est l’un des principaux animateurs de la campagne contre l’Iran.


Alors, le « journaliste » qui insinue que l’affirmation de tels liens ne peut être que l’oeuvre d’un corbeau malveillant, est au mieux un fumiste. Tout comme les policiers qui font mine de déployer les grands moyens pour lui mettre la main dessus.
(Capjpo-Europalestine)
____________________________


"Tout Sauf Sarkozy" s'interroge sur cet extraordinaire article du Figaro publié sur Internet le 12 octobre 2007, sous le titre "Les étranges accusations d'un cybercorbeau" : Sarkozy, Lellouche, Devedjian, Balkany et Aeschlimann seraient des agents du Mossad ! Le canard de Dassault dément bien sûr, mais ce qui est très, très étonnant, c'est qu'il juge utile de parler d'un sujet aussi explosif. Y-a-t-il un énorme scandale qui couve actuellement en France ? Certains membres de nos services du renseignement et de la sécurité nationale auraient-ils saisi la gravité de la situation du pays, aujourd'hui sous le joug de l'empire israélo-américain, et seraient-ils prêts à jeter dans la mare un pavé qui éclabousserait Sarkozy jusqu'à le noyer politiquement ? On peut se demander parfois si le clown de Neuilly pourra finir son mandat et si, d'une façon ou d'une autre, il ne sera pas éliminé du jeu...
Nous avions reçu à l'automne 2006 la "note de synthèse" à laquelle se réfère le journaliste du Figaro. Outre celle-ci, accompagnée de très courtes biographies de quelques individus, dont "la bande des cinq": Balkany, Devedjian, Lellouche, Sarkozy et Aeschlimann, figurait une autre "note de synthèse" intitulée: "La vérité sur la candidature de Paris aux jeux olympiques de 2012"...Nous avons estimé, à l'époque, que ces notes n'émanaient pas d'un service de l'Etat, mais de tel ou tel fonctionnaire de police agissant pour son propre compte. Un "faux-vrai" en quelque sorte puisque, en toute hypothèse, et de notoriété publique, les personnes citées se sont toujours comportées "comme si..." elles étaient, à tout le moins, des "agents d'influence" de l'Etat israélien. Un peu comme "Les Protocoles...", un faux, mais qui avait toute l'apparence d'un vrai, d'où son succès.
Nous n'avons donc rien publié jusqu'à aujourd'hui, mais puisque un grand quotidien s'est emparé de ce texte, nous le publions dans son intégralité pour la bonne information de nos lecteurs qui sauront faire la part des choses.


Nous y ajoutons une anecdote exclusive:


La scène se passe au siège du RPR, alors rue de Lille, au sixième étage, en mars ou avril 1980. Sarkozy, alors responsable des jeunes du RPR, rentre sans frapper dans le bureau de l'adjoint du délégué national à la Défense, s'asseoit et explique: "En tant que Président des jeunes, je voudrais que vous me donniez le texte qui sera bientôt présenté par Chirac sur notre politique de Défense". Son interlocuteur ressent une répulsion immédiate, physique, vis à vis de l'incroyable culot d'un Sarkozy aux méthodes (déjà) de "marchand de tapis levantin". Il lui rétorque qu'il ne le connaît pas et le met à la porte manu militari.
"Je m'en souviendrai!" clame un Sarkozy déjà fort imbu de sa petite personne.
Rétrospectivement, on peut se demander pourquoi ce "petit jeune", qui ne s'était jamais intéressé aux questions de défense auparavant, voulait à tout prix obtenir "en avant-première" le texte que Chirac présenterait à la presse un ou deux mois plus tard. Certains se souviendront qu'avant 1980, Chirac avait lâché quelques phrases aventuristes sur le possible emploi d'armes nucléaires tactiques sur certains théâtres d'opérations. Or le texte qu'il présenta en juin 1980, fruit du travail d'une bonne centaine de "spécialistes" des questions de défense, le ramenait à une dissuasion nucléaire stricto sensu et coupait court à ses égarements précédents.
Alors, pourquoi, pour qui, le jeune Sarkozy voulait-il savoir avant tout le monde la position qui serait en définitive adoptée par le président Chirac à propos de l'emploi, ou du non-emploi de l'arme nucléaire?
On peut s'interroger à juste titre...
Le vieux de la montagne.
___________________________

Texte intégral (sauf biographies) de la fameuse "note de synthèse" intitulée: "L'infiltration du Mossad israélien dans l'UMP, Nicolas Sarkozy: le quatrième homme".



"En 1978, le gouvernement Herut/likoud de Menahem Beguin veut briser l'isolement relatif de l'Etat hébreu. La France est un partenaire important pour Israël. Israël ne veut plus être ébranlé par un revirement diplomatique français, identique à celui qui a suivi la décision du général de Gaulle en 1967, de ne plus lui livrer d'armes. Rafael Eytan (1) est alors chef d'état major des forces de défense israéliennes. Il demande au Mossad de préparer une opération qui consiste à infiltrer le parti gaulliste pour tenter de rendre ce parti politique français favorable à Israël.
Le chef de la centrale de renseignements israélienne, Yitzhak Hoffi va accepter l'idée d'une telle opération.
De jeunes militants et sympathisants de la droite parlementaire française à fort potentiel d'influence sont ciblés. Trois citoyens français prédisposés à collaborer sont recrutés et formés par les services israéliens, pour mener en France une mission politique.
En 1980, le premier groupe d'agents du Mossad commence son travail. Il est composé de Patrick Balkany, Patrick Devedjian et Pierre Lellouche. Charles Pasqua met en place à cette époque une nouvelle génération de responsables gaullistes, sous l'étiquette du RPR. Les agents israéliens vont se faire une place en politique par le biais de l'installation des "Pasqua boys".
En 1983, quelques mois avant les élections municipales, Patrick Balkany qui est en réalité responsable du réseau, recrute Nicolas Sarkozy.
C'est Balkany qui est chargé par la centrale israélienne de traiter le jeune et prometteur Sarkozy, le quatrième homme au service du Mossad. Le dispositif israélien dans le parti gaulliste est renforcé au début des années quatre vingt dix par Manuel Aeschlimann. Manuel Aeschlimann est chargé de soutenir la montée en puissance de Sarkozy. Il est aussi chargé d'établir des contacts avec des responsables iraniens en France. Manuel Aeschlimann est en train de devenir un homme clef pour le renseignement israélien, depuis que l'Iran adopte une attitude ferme sur la question de son programme nucléaire militaire (2). Dans la tradition du Mossad, les agents se surveillent et s'évaluent entre eux. Nous pensons que Manuel Aeschlimann est chargé par Tel Aviv d'évaluer le dispositif existant en France depuis 1980. Nous pensons que l'Etat d'Israël est un partenaire de la France dans de nombreux domaines. Nous estimons néanmoins que le contrôle total d'une formation politique française de gouvernement, par un service de renseignement étranger, peut nuire aux intérêts nationaux et européens." (note naturellement non signée et non datée)


(1)(A signaler :Raphael Eytan, mentionné ci-dessus, avait déjà fait parler de lui aux USA, lors de l'affaire de l'agent israélien Jonathan Pollard, arrêté aux USA et condamné pour espionnage; après son passage par Paris, tout à fait établi, il s'est installé à Cuba, où il a fait voter une loi d'exception lui garantissant la pleine propriété sur des terres et biens immobiliers divers et variés. Il est là-bas patron de divers business: agrumes, hôtels, lotissements EN PLEINE PROPRIETE pour riches citoyens des USA et d'Israel, centre commercial géant type "mall", équipement informatique du pays etc. voir: http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1109&lg=fr "Ce qui ne sent pas bon du tout à cuba, Rafi Eitan, grand propriétaire foncier à Cuba"
(2)L'Iran n'a pas de programme nucléaire militaire...

14.Posté par Bigbucks le 20/04/2009 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sarkozy est la risée mondiale, tristement. Même le réservé Dmitri Medvedev se fout (gentiment) de sa gueule (voir la vidéo !!!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires