Economie

Sans plan de relance, le monde fera face à des "spirales déflationnistes"



Mardi 14 Septembre 2010

Sans plan de relance, le monde fera face à des "spirales déflationnistes"
Abandonner les politiques de relance pour satisfaire les marchés financiers risque de freiner la reprise économique mondiale et de favoriser une "spirale déflationniste", a averti mardi l'ONU (Cnuced) dans un rapport sur le commerce et le développement.
 
 "Il est nécessaire de poursuivre la politique budgétaire expansionniste pour éviter une spirale déflationniste et une aggravation supplémentaire de la situation de l'emploi", recommande le rapport annuel de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement.
  
Pour le directeur de la division Globalisation et Stratégies de développement à la Cnuced, Heiner Flassbeck, "l'économie mondiale fait face à des risques de déflation spectaculaires" qui pèsent plus particulièrement sur les pays industrialisés.
  
L'économiste craint avant tout une répétition du phénomène observé au Japon depuis la fin des années 80 où la déflation (baisse des prix) a asphyxié la croissance économique durant plusieurs décennies.
  
La déflation "menace désormais l'économie américaine où le revenu privé des ménages a chuté pour la première fois depuis les années 50", a détaillé M. Flassbeck lors d'une conférence de presse.
  
Les experts de la Cnuced estiment donc "contre-productif d'abandonner les mesures de relance trop tôt" uniquement dans le but de "tenter de rétablir la confiance des marchés".
  
Ebranlés par la crise internationale et scrutés par les marchés financiers, plusieurs gouvernements européens, comme la Grèce ou l'Espagne, ont annoncé ces derniers mois de véritables cures d'austérité budgétaire.
   Mais la Cnuced estime que ces mesures mettent en danger la reprise mondiale qui reste "fragile", car dans la plupart des pays développés, particulièrement en Europe occidentale, la "demande privée ne s'est reprise que partiellement".
  
Ces pays devront donc "compter sur leurs exportations" s'ils veulent relancer leur économie, mais tous "ne pourront pas y parvenir", prévoit le rapport.
  
Le PIB réel mondial devrait tout de même croître d'environ 3,5% en 2010 selon la Cnuced, qui note une réaccélération de la croissance de la production dans la plupart des régions, sauf dans l'UE.
  
Mais face aux réductions budgétaires mises en avant par les gouvernements, M. Flassbeck se montre moins optimisme pour 2011 et s'attend à une croissance atteignant entre 2% et 2,5%.
  
L'économiste regrette par ailleurs que les problèmes systémiques -- marchés financiers insuffisamment réglementés et les déséquilibres mondiaux des comptes courants -- qui ont conduit à la crise en 2007, n'ont toujours pas été résolus par le G20.
  
Il s'est ainsi montré particulièrement inquiet par la réapparition de bulles spéculatives, favorisées par les taux d'intérêt extrêmement bas, sur les marchés des matières premières et des changes.


Mardi 14 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par NO2NWO le 14/09/2010 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai bien compris qu'ils voulaient nous supprimer le financement des retraites notamment pas la déflation.
Déflation = économie allant vers l'arrêt = niveau de vie baissant
Je trouve que S&P a de bons plans citoyens, économique, non violent contre cela et le NWO.

2.Posté par paul mohad dhib le 14/09/2010 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut a tous et même aux autres....
nous voici encore a l'intérieur de la façon de vivre communément admise et/ou subie, dans une économie de marché , qui a commence des que un quelqu'un a voulu ce que avait fait un autre quelqu'un ....le troc participe aussi de cela, en fait c'est quand même et surtout un état de l'esprit , qui accélère la cadence par folie pure , état normal de la majorité des cerveaux des humains, sauf exceptions..
il n'y a qu'une solution pour changer de monde, pas deux , une seule....
l'humain fonctionne sur ce qu'on appelle l'ego, ce "moi je" ,qui est comme un outil qui planifie, qui créé des outils , cet ego n'est pas lie aux autres , il n'a pas d'existence dans le présent , car il ne peut qu' analyser que sa mémoire , il est relatif et se prends pour l'absolu , il est un moyen pour analyser , un moyen pour survivre, trop petit pour être touche par l'énergie universelle...
il est peut être la survivance animale instinctive de survie , et bien je dis que le problème des humains se situe quelque part par la....ce programme de survie du "moi-je" , ayant la capacité de voir ce qui va lui arriver , voit justement que de toutes façons son programme automatique qui lui est assigné a perdu la partie des le début , la mort va gagner...il refuse cela , simplement a cause de son "programme " qui ne sait analyser que ce qui est déjà stocké en mémoire..vous pouvez l'observer en vous, êtes vous capable de regarder autre chose que le connu , y compris une demi seconde après l'avoir perçu , une demi seconde c'est déjà le passé , non ?
l'ego ne peut regarder que ce qu'il connaît , pour être "different " il faut alors une autre capacité du cerveau ,une capacité qui elle peut être en contact et regarder l'inconnu , ce que l'ego ne peut d'où sa fuite permanente, un effet secondaire de sa programmation....
je dis pour l'avoir vu en moi que des lors , a cause de cette "fonction", les humains ne vont plus vivre dans le reel mais dans un monde imaginaire ou la mort n'existe pas , la mort des autres si , mais pas la sienne......
la tentative de fuite de ce qu'est d'être vivant qui inclus la fin , va désormais absolument être a la base de chaque tentative désespérée d'oublier ce qui est vrai, pour désormais vivre une vie ou seul importe le " je veux "....
un problème énorme se pose , je dis que vie et mort sont liées ,ca semble évident je pense, et refuser l'un, la mort donc c'est ne pas être vivant....
pourquoi ? parce que a partir de ce moment le cerveau outil qui analyse et dit : "moi je veux cela"...., va désormais vivre selon sa pure volonté , dont l'origine de la première action est une fuite , la fuite est la peur ,la peur est fuite, des lors c'est a un humain en fuite permanente a qui nous avons a faire , et chacune de ses actions est....peur....d'où cette quête maladive de sécurité matérielle , de quasiment tous les humains... la peur psychologique du futur amène a la quête d'une sécurité absolue...physique ! le parfait cul de sac....ou nous sommes coinces depuis des milliers d'années maintenant...
or ceci n'est que la mise en bouche d'autre chose , qui s'appelle la connaissance de soi même, qui ne veut strictement rien dire a la plupart des humains , car pour s'enfoncer dans ce sujet il ne faut plus fuir mais regarder..or on ne regarde pas...
si vous avez eu des moments d'étrange beauté inexplicable qui arrivent sans être invités ,et bien c'est de cela dont je parle ,de cet "autre" qualité des humains, elle est endormie, nous devons la réveiller....l'ego divise en oui ou non ,pratique pour construire un toit solide , l'autre capacité ne divise pas,elle est naturellement collective, bonne etc etc...............................................................
de plus un humain surtout occidental encore plus mais pas seulement lui , va dire : mais qu'est ce que ca va me rapporter ?
si encore ce "je veux ne se faisait pas et jamais au détriment des autres ca pourrait le faire, mais ce "je veux "est toujours au détriment des autres, et oui pour ne jamais travailler physiquement et être riche a vomir le pognon, il faut prendre cette richesse sur le travail des autres...
une seule solution disais je au début , coopérer volontairement sur tous les besoins vitaux, ensemble et pour tous...si nous n'allons pas aussi loin que cela......alors ????
ca ne peux se décréter, ca demande de maîtriser les rapaces, ce qui serait hyper facile pour un groupe solidaire, mais mais ....!!!
ca demandera des changements absolument radicaux dans la psyché, tels que la planète en serait toute retournée....
l'humain est encore un sale gosse arrogant , prétentieux d'age mental de juste au début de la puberté ...on est coince la......
mais refuser la souffrance psychologique est un fait incontournable , c'est la ou on va pouvoir puiser l'énergie de s'enfoncer en soi , car cette connaissance est libératrice du fardeau des humains , et elle peut être touchée par ??????????
merci d'avoir lu........
amicalement...

3.Posté par machiavélamitiés le 14/09/2010 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les économistes, les financiers et tous les experts qui cogitent, qui théorisent et qui conseillent les acteurs des économies locales comme internationale sont dans l'impasse, au même titre que le modèle économique qu'ils prêchent depuis ces 30-40 dernières années.
Il existe certes d'excellentes théories et d'impressionnantes modélisations mais toutes restent abstraites ou en tous cas, ineffectives, et pour preuves, tous les dysfonctionnements enregistrés à travers le monde comme la croissance essoufflée, le développement freiné et inégalitaire, la destruction systématique et insolente de l'environnement, la course à l'énergie et à sa consommation sauvage, l'encouragement du modèle de consommation irresponsable, les gaspillages de toutes sortes, la dictature des médias sur les peuples, le gain facile et l'enrichissement sauvage d'une toute petite minorité de personnes à travers le monde, le chômage généralisé et en constante hausse, le pouvoir d'achat des ménages en constante érosion, les activités d'intérêt général en perte de vitesse, le recours à la privatisation de nombreuses missions de service public, la déliquescence des liens sociaux et de solidarité traditionnels, le renoncement aux modèles familiaux qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires et leur remplacement par des schémas inadaptés à la nature humaine et dépourvus de valeurs porteuses de solidarité et de cohésion sociale, l'inadaptation ainsi que la décrépitude de l'enseignement, la dévalorisation des compétences et des métiers, les délocalisations sauvages des potentiels industriels et de production pour l'accès à des profits encore plus grands, les inégalités dans les relations internationales qu'elles soient commerciales, économiques ou politiques, la violence comme mode de relations sociales et de gouvernement ainsi que de règlement des différends internationaux, le détournement des fonds de la recherche, des activités bénéfiques pour l'humanité au profit de celles de l'armement destructeur de l'humanité et par voie de conséquences, la provocation de nombreux foyers de tension de par le monde dont les guerres tuent l'Homme et enrichissent les marchands d'armes.
Que faire alors pour sauver la planète ? parce qu'il ne s'agit pas de dire aujourd'hui qu'on doit oeuvrer pour sauver tel ou tel pays ou telle ou telle puissance, il s'agit plutôt de penser le bien-être économique, financier et social de l'humanité en termes planétaires. Et comme il faut un commencement à tout, on ne peut aujourd'hui continuer avec les mêmes schémas, les mêmes lobbys, les mêmes têtes, les mêmes EGO pour paraphraser paul mohad dhib du post 2, les mêmes types de relations internes et internationales, les mêmes solutions aux problèmes économiques, financiers et budgétaires, les mêmes institutions internationales bref, c'est une remise en cause totale de ce qui a conduit le monde à l'impasse où il est aujourd'hui. Les économistes devraient réfléchir un seul instant à l'impact sur le monde que représenterait une décision aussi importante que celle de cesser toute guerre à travers le monde ? Le résultat, nous le pressentons tous, mais qui va convaincre les va-t-en-guerre à renoncer à leur sport favori, tuer les hommes et détruire notre planète ? Si penser qu'arrêter les guerres est utopique et que ça n'a aucun impact sur l'économie mondiale, et bien alors continuons à nous entretuer mais ne venons pas nous plaindre des moyens de défense utilisés par les opprimés, internes comme externes.

4.Posté par paul mohad dhib le 14/09/2010 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@3 machiavelamities.
j'ai lu votre propos que je trouve tres pertinent..
, en général je complète mon genre de propos avec ce que vous décrivez, je trouve en effet le fonctionnement du cerveau et les événements extérieurs absolument liés...
l'époque me semble être un tournant , car vivre sur le mode cerveau/ego ne pourra pas , je pense , créer un monde sain, alors nous verrons bien, pour moi l'heure est plus a la découverte intérieure, qui ne va jamais sans prise de conscience extérieure..tel un seul et unique mouvement que cet ego qui analyse sépare en deux mouvements pour des questions pratiques ...d'analyses justement...or il finit par croire que cette separation est réelle ,alors qu'elle ne l'est pas , c'est ce que je vois en tous les cas....la me semble être un des cœurs de nos problèmes, enfin finalement je dirais qu'il y a un seul problème, nous !!
.....nous verrons bien....

amicalement...

5.Posté par machiavélamitiés le 14/09/2010 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

paul mohad dhib, avec vous sur toute la ligne, mais comment faire avec 6 milliards d'êtres humains et autant d'égo et peut-être que certains en ont plus d'un, G.W. bush en l'occurrence que l'histoire fichera comme un malade psy qui a gouverné catastrophiquement le monde.

6.Posté par paul mohad dhib le 15/09/2010 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@5 machiavelamities..

salut , je ne sais si je dois ou pas dire ce que je vois pour le moment, au risque d'émettre un avis perturbant...
il y a peu a faire pour le moment je pense. car les humains sont divisés sauf ceux qui veulent le pouvoir....
on est a la merci d'une minorité agissante qui possède argent, armes , et des fous pour utiliser ces armes...car on lui a donné les clés de la maison a cette minorité agissante et oui !!, la responsabilité est vraiment globale , le pire est que pour le moment seuls ceux qui cherchent argent et pouvoirs coopèrent , les autres sont divisés par des religions, nationalité, régionalismes, corporatismes ,pseudo race etc etc...certes la propagande souffle sur les braises de la division, mais elle existe déjà de par elle même, les humains ne sont pas un groupe , mais une multitude d'ego, tous isolés les uns des autres , ca fait que on ne coopère pas volontairement , mais par contre on accepte de se soumettre a une coopération forcée, nous sommes totalement absurdes , y compris les plus pauvres...
le sujet est d'une ampleur monumentale , pour moi il passe par le fait de se connaître ,ce qui veut dire ici et pour moi, de voir en soi ce qui provoque le malheur psychologique, quelles sont les arcanes de cet ego , car se libérer de la souffrance psychologique donc de la peur amène un humain a un comportement different, totalement different , il "ouvre" une partie du cerveau qui est endormie, celle qui n'est pas "ego" ,( c'est une expérience que j'ai vécu , par chance ? ) pour moi je vois dorénavant cet ego comme une machine mécanique automatique pour la survie ,spécialisée dans les techniques diverses et variées..
même principe que l'ego d'un oiseau par exemple qui sait faire des choses pour sa survie, mais en plus complexe...
cette machine n'a pas d'intelligence ni le sens de l'autre, elle est auto-centrée sur elle en permanence, même chez les plus sympa...
je parle donc ici d'une autre qualité humaine a éveiller , j'y " regarde" en moi , on échange sur le sujet sur certains sites , ca se situe plus façon buddhisme non tibétain , la libération de la souffrance , la voie du milieu ou 3eme voie , celle qui n'est ni le refus, ni l'acceptation ,elle n'est pas binaire comme l'ego...une autre voie...
ne pas souffrir a pour effet de ne pas faire souffrir, de ne pas chercher a dominer , et donne aussi comme effets secondaires de coopérer par envie, de partager , bref, ce sera le futur de cette humanité si elle sort de cet age pre-pubère foncièrement mauvais et dévastateur.....
le sujet est de taille, et en relisant je me dis que c'est ouf ! et cependant ,cependant ca amène des changements ....
la balle est dans le camp des perdants , veulent ils toujours jouer au monopoly pour gagner ou être radicalement different ?
c'est en fait la que je doute le plus....
amicalement...

7.Posté par pascal le 15/09/2010 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour sauver notre monde, pour sauver notre planète, pour nous sauver, il faut quitter ...notre Terre. Je suis étonner que l'on veuille nous y enfermer et nous y faire nager dans le jus de la crise, l'exploration spaciale a été volontairement freiner alors que c'est elle qui nous sortira de la crise "financière"....

8.Posté par paul mohad dhib le 15/09/2010 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 7 pascal
salut , je ne vois pas de crise sauf une : l'humain et son cerveau.....
l'exploration spatiale, le fameux Stephen Hawkings, astro-physiciens a dit : si l'homme survit les 2 prochains siècles , il ira dans l'espace.....mais , mous sommes déjà dans l'espace , non ? de toutes façons dans deux cent ans personne ne se rappellera cette phrase de hawkings...
sinon l'humain exportera sa névrose ailleurs ? la fuite, il ne connaît que la fuite, ce que je montre un peu plus haut....
dommage, car tout est déjà la , il n'y a peut être rien du tout a accomplir, a achever , a réaliser, le miracle entier est déjà la, mais aveugle ,sourd et muets comme nous sommes , le mieux n'est il pas encore.....de fuir ,et tel un cheval au galop continuer a casser et tuer encore plus ailleurs....
salutations....

9.Posté par Columbo le 15/09/2010 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut , paul mohad dhib,

machialvelamités et vous n'etes pas sur la meme longueur d'onde .
Vous , vous cherchez , la révolution intérieure ....tandis que machiavelamitiés cherche une révolution extérieure .
La révolution extérieure , est une fuite de l'égo , pour le remplacer par un autre provisoirement ...jusqu'au prochain.Tout comme Pascal , qui veut fuir dans les étoiles en emportant avec lui son égo.
Rassurez vous , j'ai aussi mon égo , et il me colle à la peau .Nous ne faisons que discuter.
Et pour répondre à certaines questions , il y a des questions ( koans) des fois qui sont meilleures que des réponses intellectuelles .Elles ont le mérite de donner un choc...

En changeant votre extérieur , vos angoisses disparaitront elles ?
Le vacarme intérieur , s'arretera -til ?
Pourrez vous vivre l'instant , sans penser au lendemain ?
La peur de la mort , n'aura plus d'effet sur vous ?
Aurez vous de la Compassion envers tous les etres vivants ?


Donc la révolution intérieure est primordiale , avant de passer à la seconde , qui elle n'est que temporaire ...

10.Posté par paul mohad dhib le 15/09/2010 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ colombo..
salut....deux choses de ton post ( tu si tu permets!)
ce qu'on appelle ego ,est nécessaire en tant que instrument de survie utilisant mémoire et analyse, sinon ,je ne rentre même pas chez moi, ca je le vois bien.
pour moi je viens de voir récemment que ce dénommé "ego " peut être "by-passé"...ou encore ne plus influencer a 100 % dans certaines conditions, pour cela il est impératif d'en saisir le processus un minimum , secondement en avoir raz la casquette de cette vie, attention, je ne parle même pas de la vie dites extérieure ici...mais de sa vie personnelle intégrale, perdu entre peurs, désirs, peur de la mort que tu mentionnes et le bavardage incessant de ce machin "ego"...
je rejoins ta conclusion ...c'est mon chemin actuel ,et aujourd'hui est une journée ou je ne comprends rien....suis un peu paume, c'est la une aide en fait , le malaise , le problème est un signe, un indicateur...
je ne développe pas plus, comme je te l'ai dit aujourd'hui , jours sans...je veux dire sans clarté dans ma vision..
amicalement...
ps. la compassion ne peut être atteinte, bien que l'ego la aussi soit capable de jouer le jeu de celui qui est compassionnel ,alors qu'il ne va poursuivre qu'un but, être un grand homme génial a admirer en se servant des autres ,en les aidant un peu sans rien changer ni critiquer ce qui amène le malheur bien sur...,alors que le vrai but est d'atteindre ce statut de sage admirable et admiré, encore une autre finesse de cet ego...la compassion prise dans le sens de la tragédie Grecque : la passion d'être avec les autres.... elle semble être alors une empathie naturelle avec les gens qui se développe naturellement quand cet ego machine ne joue pas les dictateurs...
tes questions sont pertinentes ,comme tu le dis , plus que bcp de réponse..
comme disait desproges: c'est mon avis et je le partage
amicalement...

11.Posté par Columbo le 15/09/2010 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

paul mohad dib .
Vous avez tout compris sur la compassion
une dernière , sur la compassion: ça peut choquer , mais c'est la vie ...
Mon père , venait de mourrir , sur son lit d'hopital , j'avais vingt ans , je me suis approché du lit , je me suis mis à pleurer ...........mais j'ai dit , ou plutot , je me suis surpris à dire :
-que vais je devenir sans toi ?
Ou voyons nous de la compassion ici?

Nous la voyons dans le fait , de se rendre compte instantanément de ce que l'on dit .de se voir , en bon ou en mauvais .


12.Posté par xray le 15/09/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


La misère est le fondement de la société de l’argent !
(Le malade, l’industrie première.)

Pour relancer l’économie, il suffit de générer la misère.
Cela veut dire quoi, relancer l’économie ? Et, au profit de qui ?


Pour faire de la croissance, il suffit d’augmenter le PIB.
Pour accroître le PIB, il suffit de générer de la misère, de fabriquer des malades, d’encourager les désordres, d’inciter au gaspillage et de favoriser l’irresponsabilité.

Quand le PIB augmente, le pays fait de la croissance. Quand le pays fait de la croissance, il s’enrichit. Quand le pays s’enrichit, c’est de l’argent pour ceux qui en ont besoins. Va sans dire, de l’argent pour les riches. Pour être pauvre, on n’a pas besoin d’argent.

La Croissance

HYPOCRISIE du SYSTÈME, L'emploi, et le chômage face à la productivité.


Menteur comme un journaliste


13.Posté par paul mohad dhib le 15/09/2010 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ colombo
merci de "dire " ce moment personnel , il en dit long,
il est tard et j'ai besoin de ne plus rien dire .écrire etc...
presque tout est jeu d'acteur en fait...
amicalement..

14.Posté par PeaceForce le 16/09/2010 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cet échange, assez instructif!

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires