ALTER INFO

« Sans OGM » ne signifie plus désormais « Zéro OGM »



David Charter et Valérie Elliot
Mercredi 13 Juin 2007

« Sans OGM » ne signifie plus désormais « Zéro OGM »

The Times, David Charter et Valérie Elliot, 13 juin 2007


​​​​La définition de la nourriture sans OGM a été assouplie la nuit dernière car les ministres européens ont décidé d'autoriser une plus grande proportion d'organismes génétiquement modifiées (OGM) dans les denrées qui pourront toujours être marqués « Sans OGM ».


​​​​Les Ministres de l'agriculture de l'UE ont décidé que la nourriture pourrait inclure jusqu'à 0,9 pour cent d'OGM au lieu de la norme de 0,1 pour cent utilisée en ce moment par les principaux supermarchés. Les ministres se sont aussi mis d'accord sur le système de marquage de la nourriture biologique au niveau européen, à condition qu'elle contienne au moins 95 pour cent de produits bio -- le même seuil déjà en service en Grande-Bretagne. [Est-ce que ça signifie que les 5 pour cent restant pourront être du pesticide ou des métaux lourds ?, NDT]


​​​​Le chiffre de 0,1 pour cent pour les OGM représente la plus basse trace discernable et les militants verts croient qu'elle force des producteurs à faire tout ce qu'ils peuvent pour maintenir « pure » leur nourriture.


​​​​Bien qu'il reste interdit d'utiliser sciemment des OGM dans l'agriculture biologique, adopter le seuil de 0,9 pour cent pour la nourriture marquée « Sans OGM » encouragera à maintenir les normes les plus basses pour les produits vraiment biologiques, ont-ils plaidé. [Par quel miracle ? Ça dérivera naturellement tout seul !, NDT]


​​​​Mariann Fischer Boel, commissaire de l'Agriculture de l'UE, dit qu'il serait trop coûteux aux fermiers d'atteindre une plus grande pureté dans leurs denrées biologiques. [Ce ne serait pas un problème en interdisant complètement les OGM, NDT]


​​​​Mme. Boel a dit : « Il peut être très tentant de dire " tolérance zéro " mais cela ne marcherait pas dans la vie réelle. Pour éviter la contamination accidentelle il serait si cher de produire des produits biologiques que cela compromettrait totalement le marché. Ça tuerait simplement le secteur biologique. »


​​​​Helen Holder, militante contre les OGM d'Amis de la Terre Europe, a dit que les ministres ont ouvert la porte à davantage d'OGM dans la nourriture biologique, plaidant que la contamination « accidentelle ou techniquement inévitable » sera systématiquement interprétée comme signifiant « acceptable » [même si c'est dangereux, NDT].


​​​​Elle a ajouté : « Maintenant que l'UE a déclaré acceptables les traces de contamination génétique dans les récoltes biologiques, les fermiers biologiques auront de plus en plus de difficultés à maintenir leurs récoltes sans OGM. »


​​​​« L'UE doit établir d'urgence une législation transfrontalière pour protéger les fermiers biologiques et conventionnels contre la pollution génétique. » a dit Marco Contiero de Greenpeace, ajoutant : « L'attitude laxiste adoptée par la Commission Européenne et quelques États membres méprise la préférence des consommateurs européens et peut mettre la totalité du secteur biologique en danger. »


​​​​« Dans la pratique, les bas niveaux d'OGM pourront commencer à glisser dans toute la nourriture biologique. » Cependant, la nuit passée les experts de l'alimentation industrielle étaient assurés que les supermarchés maintiendraient leur seuil le plus strict de 0,1 pour cent d'OGM dans les produits bio. Cette norme est aussi celle admise par Soil Association, le principal système de certification biologique du Royaume-Uni, et c'est aussi le seuil en vigueur en Autriche et en Italie.


​​​​Cependant, un nouveau logo de l'UE pour indiquer la nourriture biologique [la quelle ? Celle avec zéro OGM ?, NDT] aidera les clients à trouver ces produits dans les supermarchés. Mais comme il ne doit pas d'entrer en vigueur avant janvier 2009, beaucoup de producteurs espèrent que l'UE accélérera la conception du logo de sorte qu'ils puissent l'utiliser volontairement avant cette date.


​​​​Francis Blake, président de la Fédération Internationale de l'Agriculture Biologique de UE, et responsable des normes chez Soil Association, a dit que, bien que les associations biologiques luttent pour des ingrédients cent pour cent biologiques, il y a quelques produits qui n'ont pas le statut biologique. Ceux-ci incluent les glands, la passiflore comestible, les framboises sèches, les groseilles rouges sèches, les poivrons persans, la graine de raifort, le fructose, le papier de riz, quelques protéines de pois, les sucres et les amidons.


​​​​Les labels s'appliqueront principalement aux repas prêts bio, à la nourriture traitée telles que la tourte aux pommes bio, aux barres de céréale bio et au muesli bio.


​​​​Une céréale contenant moins de 95 pour cent d'ingrédients bio ne peut être décrite biologique. Cependant, une barre de fruit avec des flocons d'avoine à 80 pour cent bio pourra être décrite comme 80 pour cent bio mais elle ne sera pas qualifiée pas pour le logo de l'UE [Ah ça clarifie les choses. Donc un machin de synthèse contenant 0,1 % de bio pourra être marquée nourriture biologique à 0,1 %, NDT].


​​​​Toutefois, les nouvelles normes facilitent la présentation des produits de la pêche d'élevage sous l'étiquette biologique. En Grande-Bretagne le saumon d'élevage est déjà certifié par Soil Association et par Organic Food Federation. [Les poissons d'élevage marqués bio doivent-ils être nourris bio ?, NDT]


​​​​Lawrence Woodward, directeur de Elm Farm Research, a dit qu'il espérait que le nouveau système de marquage serait sujet à des règles strictes d'inspection. Il a dit que l'UE n'avait pas encore convenu de la mise en œuvre de ces contrôles. [Ouf on respire ! L'a mise en application de ces règlements démentiels que pond l'UE avec nos sous n'est pas prévue d'être contrôlée, NDT]


​​​​Goût acquis :


​​​​- Le marché de la nourriture biologique en Grande-Bretagne vaut presque 1,6 milliards de lires par an


​​​​- Il a augmenté l'année dernière de 30 pour cent, comparé à une croissance de 3 pour cent de toutes les ventes de nourriture et de boissons Britanniques


​​​​- Deux consommateurs Britanniques sur trois achètent sciemment maintenant de la nourriture biologique


​​​​


Trouvé ici : http://www.thetruthseeker.co.uk/article.asp?ID=6720

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info



NDT : Au lieu d'éviter les problèmes en interdisant purement et simplement tous les OGM, le pouvoir totalitaire de l'UE passe son temps à préparer la voie à un désastre annoncé.

​​​​Pour s'alimenter sans danger, il ne restera plus qu'à renoncer aux préparations culinaires et à utiliser uniquement des ingrédients de base : des patates, carottes, oignons... certifiés bio ou de son jardin.





Jeudi 24 Avril 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires