RELIGIONS ET CROYANCES

Samson Raphael HIRSCH: Obligations civiques des Juifs, interdiction formelle de dominer la Terre Sainte pour toute la durée de l'Exil et de la Dispersion


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 17 Mars 2008

Samson Raphael HIRSCH: Obligations civiques des Juifs, interdiction formelle de dominer la Terre Sainte pour toute la durée de l'Exil et de la Dispersion
Rav Samson Raphael HIRSCH

(1808-1888)

PATRIOTISME, OBLIGATIONS CIVIQUES DES JUIFS

ENVERS LES ETATS OU NOUS VIVONS ET

INTERDICTION FORMELLE DE DOMINER LA TERRE SAINTE

POUR TOUTE LA DUREE DE L’EXIL ET DE LA DISPERSION

«…Etant affligés par la perte de cet Etat [celui de l’Antiquité], nous regrettons le péché qui l’a causée, nous prenons à cœur la rudesse qui nous est advenue en pérégrination comme correction paternelle visant notre amélioration. Nous regrettons les manquements dans l’application de Thora qui ont causé cette ruine. Si dans nos prières et souhaits, notre espoir va vers la réunification dans le Pays, ce n’est nullement pour briller là-bas comme Etat parmi les Etats, mais bien en vue d’être réunis pour y accomplir notre vocation spirituelle en appliquant la Thora dans le Pays et sur le sol qui nous a été promis, accordé et promis de nouveau. Précisément, cette vocation spirituelle religieuse nous impose : tant que Dieu ne nous appelle pas vers là-bas, de vivre et de travailler avec amour de la patrie, là où Il nous a désignés, d’y rassembler nos forces physiques et mentales, nos biens et tout le noble contenu de l’action de Ysroél, pour contribuer au bien-être de l’Etat qui nous a accueillis; En vue du pays lointain, uniquement l’affliction, les souhaits et l’espoir nous sont permis. Nous sommes obligés d’attendre la réalisation de cet espoir par l’accomplissement fidèle de tous les devoirs de Ysroél ; mais il est nous interdit d’acquérir la réunification ou la possession du pays par un moyen extérieur quel qu’il soit. – Trois Serments, disent les Sages, ont été imposés par Dieu, lorsqu’Il envoya Ysroél en pérégrination : 1) que les fils de Ysroél n’essayent jamais de rétablir leur Etat par eux-mêmes 2) qu’ils ne deviennent jamais infidèles envers les Etats qui les ont accueillis 3) que les Etats ne les oppriment pas excessivement (Talmud, Traité Kesuvoss 111,1) – Les chroniques historiques témoignent au sujet de l’application des deux premiers serments, quant à celle du troisième, les Etats doivent se jugent eux-mêmes. »

Extrait de Haurèw, essais sur les devoirs de Ysroél dans la Dispersion, Chapitre 96, § 608 Devoirs de sujets et de citoyens. (1837, en langue allemande)

Dans la voie du Rabbin S.R. HIRSCH : Les Juifs qui s’en tiennent avec droiture, honnêtement et en connaissance de cause à la Thora ne peuvent pas être en aucun cas être sioniste ou même faire des compromissions avec le Sionisme.

Lire : Déclaration programmatique de Yechouroun Judaïsme contre Sionisme.

http://www.bloggen.be/yechouroun/ http://www.bloggen.be/yechouroun/



Lundi 17 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par Outsider le 17/03/2008 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh bien, voila quelqu'un qui savait comment vivre en paix parmi les hommes. O_ô

2.Posté par Scorer,Stuart le 13/10/2008 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Passé et présent.Cordoue s illuminait de l eveil oriental.Aujourd hui Akka souffre des ténèbres refluant d occident Et pourtant on évoque encore Maimounide tout en insultant ses éternels enseignements

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires