Politique Nationale/Internationale

SIGNEZ LA PETITION : ' L'égalité d'abord ! '



webmaster@legalitedabord.com
Mercredi 18 Octobre 2006

SIGNEZ LA PETITION : " L'égalité d'abord ! "



L’égalité d’abord !


"Exister c’est exister politiquement" Abdelmalek Sayad

Aux lendemains du second tour des présidentielles de 2002, le sursaut d’indignation populaire contre la percée électorale du candidat de la haine a fait renaître pour des millions de manifestants l’espoir d’une société pétrie d’égalité, de solidarité, de fraternité, d’humanité. Cet évènement politique devait tenir lieu d’un acte de refondation politique de la citoyenneté, de la démocratie et de l’universalité des droits.

Or, depuis, il n’en fut rien. L’état des débats politiques ne fait au contraire qu’empirer. Et comme si le « choc du 21 avril » n’avait jamais eu lieu, les thèses racistes, révisionnistes, discriminatoires et culturalistes font tache d’huile sur l’échiquier politique et – en débordant la seule surface politique de l’extrême droite – se découvrent une deuxième vie dans les mesures gouvernementales et la législation.

A la fracture sociale, les forces du conservatisme veulent surajouter une fracture ethnique en vue de blinder les séparations et soumettre les quartiers populaires à des traitements particularistes de ségrégation.
Cependant que d’autres acteurs de la vie politique, dans les rangs progressistes, considèrent comme un simple mauvais fonctionnement passager de la République ce qui ressemble davantage à une mise à mort politique, sociale et culturelle d’une composante de la population.

suite ....
pour lire la suite de l'appel :


Mercredi 18 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par Laeticia le 21/10/2006 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

{{Mise au point}}



{{Communiqué du MPE}}

La question nous ayant été posée à différentes reprises, nous sommes amenés à préciser que le Mouvement pour l’égalité (MPE) et le Mouvement civique pour l’égalité « d’abord ! » (ou politique), qui vient de se créer en perspective des élections, n’ont aucun rapport, en dépit d’une référence commune à l’égalité et d’une ressemblance de nom qui a provoqué, chez nos lecteurs et sympathisants, une certaine confusion et, chez nous, un étonnement certain.

Sans rejeter a priori toute intervention et même participation aux élections, le MPE considère que le combat pour l’égalité ne doit ni se limiter ni même se focaliser sur la scène électorale. Sans nier non plus les enjeux politiques, aucun « tournant historique décisif » ne viendra des « prochaines échéances électorales », contrairement à ce que pronostique le Mouvement civique, ni d’ailleurs d’aucune élection dans l’état actuel des choses. Mais il viendra certainement des actions et mobilisations, sur le terrain, de tous ceux qui vivent une exploitation économique et/ou une inégalité du fait de leur origine, de leur sexe, de leur croyance réelle ou supposée, de leur pratique sexuelle... Le « tournant historique décisif » en faveur de l’égalité réelle sera avant tout l’œuvre des opprimés eux-mêmes. Ainsi que le conclut notre « [Appel à un mouvement pour l’égalité->http://www.mouvement-egalite.org/article.php?id_article=3] » du 24 mai dernier, « il s’agit d’aller vers l’union de toutes celles et tous ceux qui, concernés à un titre ou un autre, se donnent pour objectif de mener une action commune - dans les entreprises, les quartiers où sévissent ségrégation et paupérisme, les universités et les lycées, partout où une subjectivité politique commune peut exister - afin que nous décuplions nos forces pour une émancipation effective, pour une société réellement tournée vers les êtres humains ».

Nous tenons aussi à rappeler que, loin des exclusives mais aussi dans la plus grande clarté, le MPE reste très attaché au débat démocratique, ouvert et sincère, entre organisations et, en général, avec toutes celles et tous ceux qui refusent et/ou luttent contre les inégalités, les injustices, les discriminations que génère notre société.


Fait à Paris, le 20 octobre 2006

Mouvement pour l’égalité – 50A rue du Fb St-Denis, 75010 Paris - [->www.mouvement-egalite.org]


{{Voici un résumé de l'Appel qu'envoyait le MPE par mail duran la période de mars à avril 2006 :}}

"{{Projet d'Appel, intitulé : "l'égalité d'abord!"}}.


Nous sommes un jeune mouvement : "Mouvement Pour l'égalité" qui entend mener, en France et dans le monde, un combat politique pour l'égalité de tou-te-s. Nous constatons que les inégalités touchent principalement les individus « issus de l'immigration », de la colonisation et de l'esclavage. Ces individus restent à la marge des sociétés, on peut même dire : "de la vie", tout simplement. Et si on observe de prêt les ségrégations spatiales, sociales, économiques, « ethniques », culturelles, religieuses,... on ressort avec ce constat douloureux : il y a une réelle mise à distance des populations d'origine non européenne : discriminations à l'embauche, dans le travail, au logement, violences policières souvent impunies, etc. Les révoltes des banlieues du mois de novembre dernier en France en sont la parfaite illustration. Cette mise à distance et ces discriminations ne peuvent être expliquées par le seul fait des séquelles du passé colonial ou esclavagiste. D'autres dimensions déterminantes liées au conteste socio-économique mondialisé où les profits priment déssormais l'humain ne peuvent être éludées.

Et au-delà des personnes d'origine non européenne, la mondialisation néolibérale "heureuse" qui s'est incontestablement imposée, écrase de jour en jour des franges entières des populations indépendamment de leur couleur, origine, passé ou présent. Là aussi, les questions d'inégalité sont plus que jamais posées, non seulement en France ou en Europe, mais dans le monde entier. L'écart entre les classes populaires (même dans l'accès à une éducation de qualité !), entre les pays riches et pauvres, ne cesse de se creuser depuis plus de 30 ans.

Si ces situations d'inégalités perdurent, ce sera l'embrasement au sein même de nos sociétés riches, embrasement dont personne ne peut prédire les éventuels effets.

Nous pensons que l'inégalité qui caractérise les Etats de droit n'est pas un phénomène périphérique, secondaire, pour l'essentiel elle est structurelle. C'est pourquoi l'action à mener ne peut être de nature morale, juridique ou sociale, elle doit être politique.

Ce qui nous amène à envisager une collaboration avec les intellectuels, les chercheurs, les journalistes, les universitaires, les organisations, associations,... qui travaillent de prêt ou de loin sur les questions complexes de l'égalité sociale, politique, économique, de genre/sexe, des "catégories", des "ethnies",... afin de trouver ensemble de vraies solutions. Ce combat commence, selon nous, par la réflexion et la production d'une vraie pensée, couplées avec un réel combat politique et militant sur le terrain. Car seul un travail de fond sur ces deux plans sera susceptible de changer les mentalités et avant tout de déstabiliser la culture dominante sûre de son bon droit."

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires