Conflits et guerres actuelles

SERMON AU SOLDAT DE TSAHAL


Selon le chrono morbide, je titre :
« DEDIE AUX QUELQUES 1050 TUES ET 5000 BLESSES DE GAZA ! »


aamm25@gmail.com
Vendredi 23 Janvier 2009

SERMON AU SOLDAT DE TSAHAL

SERMON AU SOLDAT DE TSAHAL

Selon le chrono morbide, je titre :
« DEDIE AUX QUELQUES 1050 TUES ET 5000 BLESSES DE GAZA ! »


SERMON AU SOLDAT DE TSAHAL



Ô Soldat d’Israël !


Il faut être naïf pour se taper un texte pareil ! Je sais que tu te crois loin de cette sensiblerie, mais laisse-moi penser que tu es loin d’être crédule, génétiquement et par culture ! Avoir un parti pris, disons une sympathie, et attendre le miracle ou le déluge, pour que ces idées soient lues, partagées et quelque peu entendues, par un israélien sur son char ou son avion, c’est croire au déluge ! Sans espérer qu’elles soient appliqués, voici quelques appels en vrac, des cris sans cohérence, comme la situation, en somme. Mais aussi quelques regrets ! Les idées en moi-même sortent mais ne font pas en moi-même, l’unanimité. D’abord, il y a des juifs, universels et d’ici, que j’admire pour leur courage et leurs sorties ! Je les salue pour leurs différences qui font croire à l’aube d’une humanité retrouvée…Celle, idéalisée, que vécurent nos ancêtres dans le passé !

« Tsahal riposte », « Les rats sont dans la nasse »…Ce sont là, vos titres de presse et de noblesse ! Du haut de ton tank hautain, qui te sert de faucheuse, et que tu diriges pour occire les morts, Soldat, comme un pantin, sais-tu le nombre de feuilles sur lesquelles tu marches ? Le nombre de cellules qui composent ton corps ? Tu l’ignores et tu ne les commandes pas ! Comme les corps éclatés de ces enfants, que tu éclates et qui ne comptent pas ! Tu ignores bien des choses et tu a conscience si peu des autres !

Le chat est en bas, assis en face du rare soleil de ce pluvieux hiver ! Il lève la tête et jette un regard, furtif, face au bruit de la fenêtre qui vient de s’ouvrir, en haut. Le ciel, n’est pas loin pour lui, mais il ne sait pas ce que c’est ! Il n’a pas peur, il est craintif de nature, car il se méfie d’instinct ! Je suis malade et je le comprends, sans comprendre non plus, ce qu’il y a autour de moi, dans ce Ciel que les nuages de poudre rendent si obscur !

J’ai besoin de chaleur malgré mes douleurs. Lui aussi ! J’ai besoin de sécurité malgré ma situation. J’ai aussi besoin de travailler pour me soigner et me nourrir! Comme la majorité des gens de Gaza. Que dire, Soldat de plomb, durci de cœur, de ceux qui sont sous tes bombes ? Que dire de ceux qui regardent et attendent quelque chose, des hommes et surtout du Ciel ! De ce ciel que tu embrases et obscurcies ?!

La montre tourne ses aiguilles et n’a pas conscience du temps ! Tout moment perdu est une partie de la vie en moins qui s’échappe vers le néant. Une seule vie nous est impartie. Elle est au moindre mot, « sacrée », puisque irremplaçable ! Et nous devons tout déployer pour la protéger ! Ça explique quelque part, pourquoi j’aime mon métier de médecin !

Ô soldat d’Israël, le chat aussi a tremblé, au bruit des bombes relatées par les infos à la télé ! Il a fui l’écran ! Mais il ne comprend pas ce qui se dit et n’a pas l’esprit et le jugement embourbés, par une quelconque idéologie ! Il a tremblé parce qu’il a peur de l’inconnu et qu’il a entendu du bruit !

Est-ce utile de t’écrire ou de t’interpeller ? Je suis médecin et je te sens proche de moi ! De par ma culture médicale et mes humanités ! Cela t’étonne-t-il ? Comme je sens proche de mon cœur et de ma conscience ceux que ton bras a tués ! Non pas ta main, osons le dire maintenant, occis par ton simple doigt ! J’ai vécu, moi et mes parents arabes et mes grands parents berbères, parmi des Juifs ! Et j’ai étudié avec les tiens, ceux de ta religion. Je ne dis pas ta race, car il n’y a pas de différences. Nous sommes tous issus d’une seule race, quelques soient notre couleur de peau et nos convictions ! J’en ai soigné des couleurs depuis, avant autant d’amitié ; de respect, d’humilité et de compassion ! Mais un jour, subitement, élèves, étudiants, pschitt, tous sont partis !

Par la Bible que les Musulmans vénèrent, par le Maître du cosmos, le Créateur, qui nous unit, par les discriminations, les aléas religieux qui nous séparent ou nous opposent, lis donc mon appel, ma rage, mon sermon et ma profession !

Ô soldat, arrête de tirer, arrête tes larmes intérieures, arrête tes cris féroces ! Respire ! Retiens-toi de dormir éveillé, appuyé sur ta gâchette ! Goutte à la vie ! La tienne ! Pense à celles trop nombreuses que tu ôtes ! Si tu coures vers le prestige des armes, la vengeance, le talion, la victoire te sera bien veine ! Sans justice ni droit de ton côté, ce ne sera que meurtres et crimes ! Ta conscience te reprochera de les avoir perpétrés ! Sur ordre ! Comme l’histoire ? qui conspue déjà les dirigeants de ton pays ! Le paradis est repu de tes proies, l’enfer de certains chefs ! Les âmes des enfants et leurs anges effrayés, te regardent avant de sortir des corps, avant de partir à jamais! Les glacières et les fosses, impuissantes de tout contenir, sont repues de tes exploits et méfaits !

Nous ne sommes ni des espèces étrangères les unes par rapport aux autres, ni des races différentes. Nous habitons les mêmes terres, le même pays, que nos ancêtres, sur leur terre ! Nous sommes issus de la même argile, nous vivons du même terreau ! Aucun n‘est fils de Junon ni de Jupiter ! Dans mon pays bien des familles marocaines, musulmanes, partagent, avec prestige, le même nom que des familles restées dans la culture hébraïque! Leurs ancêtres avaient changé de religion…La religion n’est qu’une opinion ! Ce n’est pas écrit dans les gènes ni sur les chromosomes !

La religion est une culture, une sympathie, avant de devenir une affiliation et un partage de convictions ! Mais toutes les religions, malgré les certitudes historiques, restent des hypothèses : des croyances ! Des croyances ne sont pas synonymes de vérité de réalité ni de certitudes pour les agnostiques ou les autres religions ! Alors, du coup, génétiquement, tu es libre soldat ! Malgré tes credos, malgré ton origine et ta filiation ! Libre, au moins de réfléchir, de relativiser d’optimiser ! La relativité, c’est Einstein, il était juif ! Comme bien des prix Nobel, des savants et des médecins ! Cependant, les religions peuvent être des vérités ! Au fond, les religions ce ne sont que des réglementations entre les hommes, une législation, une morale, un contrat de bonne « vivance », de tolérance vitale, entre humains avec une clause supplémentaire de partenariat envers la divinité ! Cependant, relis le pari de Pascal, soldat ! Il faut croire ! Regarde le ciel, il faut croire ! Et appliquer a la lettre tout ce qui permet de respecter les hommes leur biens, leur vie….Le faites-vous pour les palestiniens que vous écrasez et que vous exécrez. Hélas tes chefs, les sionistes n’appliquent guère les préceptes de leur religion !

Dès lors, ô fils de Sion, ô cousin sémite, il n’y a qu’un seul Dieu. Et de ce fait une seule religion ! Celle qui respecte la vie, la dignité et les biens d’autrui ! Toutes les religions ne sont que des formes de prières adressées au même dieu ! Et je crois que tu le fâches !

Est-ce utile de t’écrire ou de t’interpeller, alors que je sais que tu ignores ma langue, mes problèmes, mes besoins, mes références, mes racines, comme ceux de tes propres voisins, qui sont par ailleurs, mes concitoyens, musulmans et arabes, mais surtout humains ! Est-ce utile de t’interpeller alors que tu es armé, sur terre, sur air et sur mer, en train de pilonner Gaza, comme hier Jenine ! Tu n’as guère le temps ni l’opportunité, car tu es au front ! Tu es au travail de liquidateur ? Ou aux classes d’instructions où le prosélytisme obscurcit et intoxique tes idées, en exaspérant ton tempérament ?

Tu es devenu l’instrument du parjure, d’un état hors la loi, terroriste et criminel qui déteste ce que Dieu a prescrit dans ses livres ! Liquidateur perverti ! Sinon tu es au chaud, à l’aise, quelque part dans un endroit, sécurisé et sûr, partout sur la terre ! Contrairement aux palestiniens de Gaza ! Oui, partout tu es chez toi, honoré, choyé, aimé, sinon craint, tandis que les Gazaouis sont sur le feu entrain de cramer ! Entrain d’être gazés ! Brûlés au phosphore, sous les décombres et les explosions ! Affamer et tuer, un peuple pris en otage : tel est le menu des monstres, le programme de tes chefs guerriers ! Alors tu rêves au lieu de pleurer tes victimes ! Tu dois te lamenter et faire contrition, parce que, aucun Dieu, même ton Yahvé, ne peut accepter ça ! Aucun homme sur terre n’accepte ce que tu fais, soldat, au nom des Juifs, sur ceux qui ne le sont pas !

Le sommeil, l’inconscience ont leurs limites d’utilité, pour le corps qui rêve ou pour l’enfant qui tremble dans son cauchemar. Toute personne n’a qu’une vie qu’il faut respecter ; toute personne n’a pas les moyens de bien la vivre, cette vie, faute de travail, de biens, de terre, de sécurité ou de santé !
Tu te croies dans un jeu, où tu comptes les points, où toi-même tu es comme une mécanique qui pousse les boutons ! Tu es jeune, beau, souvent, mûr et aisé, nanti, respecté, tu t’amuses et tu vis ! Tu presses les boutons et tour à tour, tu pousses tes pions…les enfants tombent, les femmes crient ! Tu comptes les points gagnés ! Mais là nous ne sommes ni dans le jeu de l’un, toi, ni dans le cauchemar de l’autre ! Ce sont des armes sophistiquées, bien réelles, hautement meurtrières, que tu manipules, que tu explores, avec aisance, sans risquer ta peau ! Sans te salir les doigts et carrément comme sur un PC, sans bouger ! Ce n’est pas en quête d’existence que tu meurs ! On t’a menti du berceau à l’école, et surtout quand tes chefs te poussent au combat armé !

Ce sont les idées de peur et de fuite, celles de tes ancêtres, perçues comme une histoire, une culture, une minorité soudée, une grande tribu qui a souffert et qu’on t’a fait ingurgiter ! Sauf que ce n’était pas la seule nation de l’histoire à être civilisée, à avoir un Dieu et à souffrir ! A être pourchassée et meurtrie et persécutée ! Ces misères passées, sont-elles un permis de faire subir les mêmes peines aux autres ? Est-ce une licence, un agrément pour se venger sur les autres peuples, les tuer, les chasser, les voler ? Ce, demande à Yahvé ou à l’ONU qui t’ont permis de venir sur cette terre, si c’est permis de tuer et de ravager ! Les valeurs humanitaires et les droits de l’homme ont bien changé ! Ton dieu n’a pas bougé ! Pas tellement en fait, relis les dix commandements ! On n’a plus besoin d’être pieux pour être moral, ni moral pour être réglo ! Il faut être juste respectueux et poli ! C’est ça le fondement de la religion ! Le reste, c’est de la littérature !

Ce sont tes parents, ton école communautaire, tes livres de classe qui ont créé chez toi cette distinction, cette différence, autour d’un mythe, une fable ou une vraie histoire ! Ils t’ont ingurgité des sentiments d’homme supérieur, de race privilégiée de dieu, mais aussi d’un être gonflé de haine, de rancœurs et de peurs. La tradition des tiens, colportée à travers les âges, les pays d’accueil et les péripéties, élevée au rang de religion, a enraidi ton savoir, tes repères, ta culture, tes réflexes, tes méninges et dessiné les comportements communautaires exclusifs de tes coreligionnaires ! Légionnaires aussi ! La peur atavique, la persécution et le repli sur soi, voilà l’essentiel du noyau de ta personnalité ! En retour l’intelligence, est bien là, mais bien belliqueuse !

Comme une espèce rare, tu ne manques de politesse, la culture, un certain comportement, ont fait le reste. Tu es le produit d’une nation éparpillée, soudée et civilisée ! Né diplomate, que fais-tu dans une armée coloniale et belliqueuse ? Rien de bien nécessaire ! Tu es cajolé, le monde entier vole sinon à ton secours à te couver, à te couvrir et à te protéger! L’Occident est en situation de dette envers ton peuple, dès lors tu en obtiens ce que tu veux ! Tu exploites les souffrances du passé ! Est-ce une forme de chantage ? Les armes, les aides financières à profusion, tout le monde te défend, te protège et se fait ton avocat, malgré tes dérives d’enfant gâté, tes pleurs et tes exagérations sans bornes ! Malgré les terreurs et les exactions que tu provoques et que tu infliges aux autres sémites ! On te fournit les armes et tu en fabriques bien d’autres ! Partout, riches, travailleurs, cultivés, souvent même jalousés, les fils d’Israël brillent !

Or, si vous avez subi une guerre, un holocauste, l’Holocauste, pour ne pas commettre d’impair ni de révisionnisme, (je te sais si frileux), ce n’est pas une raison pour Sion de se venger sur un peuple colonisé et innocent et de lui faire payer ses malheurs antiques ! Qui plus est, talion pour talion, dans l’histoire dramatique des affrontements et des querelles, ces pogromes, ces shoahs, n’ont jamais été le fait de Musulmans ni des Arabes sur les citoyens Juifs, qui résidaient dans les mêmes pays qu’eux ! Vous étiez nos banquiers, nos marchands de céréales, nos bijoutiers, nos fournisseurs d’eau de vie, nos artisans et parfois les conseillers de nos gouvernants !

Vous aviez vos quartiers parmi les arabes et les musulmans, des pays où vous résidiez, et où vous viviez, bien à l’abri, protégés, bien mieux que d’autres frappés par les épidémies, la misère ambiante et la promiscuité ! Puis eux-mêmes, ces peuples furent colonisés, maltraités, asservis, et vous fûtes des colons, les interprètes et les collaborateurs les plus proches ! Des élus, en somme, toujours des favoris ! Or, si vous avez subi une guerre dans les années quarante, elle ne vous a pas été faite par les gens du Livre sur lesquels vous passez vos douleurs et vous vous vengez maintenant et cela ne cesse pas depuis 60 ans !

Maintenant, soldat de Sion, ceux que vous dominez et ceux que vous exécutez, en plein siècle de la mondialisation et des droits de l’Homme, ceux que vous chassez de leurs terres, que vous paupérisez, que vous humiliez et que vous subjuguez, ceux que vous cloîtrez dans des bantoustans, que vous empêchez de voyager et de se mouvoir, de vivre et de travailler, n’ont pas d’autres chez-soi, ni où aller ! Ni patrie, ni terre, ni maison, ni fermage, autres que celles que vos gouvernements vous ont livrés, (nécessairement pour grossir la population et toujours sans rien payer !) S’ils existent encore, ces Palestiniens, c’est par miracle ! Un miracle où tout est réduit, volé ou brûlé. Ils sont parqués dans de véritables pénitenciers ! Guantanamo et Abou Ghrib à la fois ! Tandis que vous vous êtes partout aimés, servi et adulés ! Ils n’ont nulle autre terre ni patrie où aller ! Partout, contrairement à vous, ils ne seraient que des exclus, des suspects, des mal aimés, des exilés. Si l’on a inventé le racisme et l’antisémitisme, ces labels ne sont plus valables que pour eux !

Au lieu de les tirer comme des lapins, chose que même les chasseurs ne font plus, par respect de leur propre dignité, vous les éliminez pour les effacer de la carte ! Est-ce pour finir avec leur race, est-ce pour nettoyer les territoires que leurs ancêtres n’ont jamais quittés ? Au lieu de les anéantir, as-tu pensé qu’il faut juste te pousser un peu ? Pousser un peu plus tes idées, jusqu’à ne plus haïr l’autre ! Sans le craindre et lui donner tous ses droits, le premier étant de lui rendre ses biens ou de le dédommager ! Ce qui est assurément ta meilleure sécurité ! Non ? Tu n’as pas confiance ? On ne peut pas offrir ce qu’on a volé ! On ne peut pas donner ce qu’on ne connaît pas ! L’égalité, l’égalité des chances, la paix ! Oui ça te semble bizarre qu’en pleine guerre je te parle de paix ! Ton pays ne saurait exploiter un état de paix !

Où veux-tu les mettre alors, comme tu les désignes, ces « terroristes », ces « barbares » « ces malfrats », ces hères en quête de terre et de patrie ? Ces fiers islamistes, ces patriotes, ces résistants, par des oppresseurs et des colons, qui préfèrent mourir, plutôt que d’être dominés par des oppresseurs ! Des envahisseurs et des colons, qui sont venus, prétendument, au nom de leur dieu, leur voler leurs terres ! Veux-tu les anéantir sur l’autel des urnes, d’une démocratie sanguinaire, mille fois admonestée par l’ONU qui l’a créée ? Oui ! Chasser les « terroristes » ? Oui ! Sauf qu’ils ne sont pas nés terroristes, Soldat ! Ils sont nés d’amour comme toi, aspirant à vivre en famille ! Ils n’ont nulle autre patrie que celle que tu foules ! Dans ton char d’assaut, arrogant, stylé comme un acteur d’Hollywood, calfeutré et au chaud ! Guerre confortable, partie de chasse ou partie de plaisirs ? Merci à l’Amérique qui t’exhibe, t’habille, t’arme, t’aime, comme une étoile de son drapeau ! Les résistants, Hamas et les Olpéiens, ne lui doivent rien ! Que des soucis !

Par contre s’agissant de toi, avant d’envahir la Palestine, et surtout maintenant comme hier et aujourd’hui, tu es partout, chez toi ! Et partout protégé, surprotégé, car on tedoit queqleu chose ! Alors que les tiens, ont de toujours été riches, même dans les foyers de misères, comme chez nous dans le passé ! Ce alors que les tiens sont partout, faisant la pluie et le beau temps, et partout ils sont chez eux ! Car là où ils sont, ce n’est pas la religion qui prime ! Ces pays hôtes, leurs pays en fait, contrairement à l’état d’Israël, ne sont pas centrés sur la pratique communautaire d’une religion donnée. Telle que vous portez la vôtre au zénith en Israël ! Au stade de race hermétique et de tribu d’élus ! Des zélotes qui ont des droits divins, de domination sur une terre qui n’est pas leur propriété ! Qui plus est, les Sionistes, plus que lors des temps bibliques, s’octroient le droit de vie et de mort sur une « sous race d’autochtones », qu’ils combattent, faute de mieux les exploiter !

Réfléchis soldat aux ordres que tu reçois ! Ces humains ne sont pas des insectes qu’on écrase du pied ! Tes chefs ont les mains tachées de sang. Ils te demandent d’écraser, ces personnes ! Ils te demandent de les liquider ! Ils te demandent des cadavres, dans quelle terre, veux-tu les enterrer ? Y a-t-il assez de fosses communes pour combler les voeux de tes Karadzic ?

A quels chiffres de morts va-t-on arrêter le tsunami barbare et l’attaque tellurique de Gaza ? Veux-tu exterminer tous les Palestiniens ? Les ordres que tu as reçus, pour effacer l’ethnie, sont-ils discutables ? Ta lucidité de soldat est-elle effacée ? As-tu une conscience, enfin ? Est-elle à jamais délavée ? Ou t’a-t-on lavé le cerveau avant de t’armer ? Ils ne t’ont certes pas lobotomisé ! Ils ne t’ont pas fait violence, ces morts, ces civils, ces enfants ? Elles ne sont guère armées, ces femmes ! Ou si peu, ce Hamas de mutants, avec ses jouets de pacotille et ces gosses avec leurs cailloux ! Tu ne voudrais pas que dans ton char, ils t’accueillent, avec des bouquets de fleurs, des youyous, des dattes et du lait? Et comment te remercier des milliers de cadeaux qui pleuvent du ciel ? Des tonnes d’explosifs que tu lâches de tes avions ! Ces tonnes de bombes au phosphore et que sais-je encore comme perverses avancées dans le meurtre industriel, reçues du père Noel américain, en primeur, en essais précliniques, pour cette fin d’année ! Alors dis-moi, soldat, face au camp de concentration que tu pilonnes jour et nuit, où est ta fierté ?

Soldat d’Israël, vous êtes heureux de penser et vous faites dire à travers les médias vendus, que « les rustres, les imbéciles », ont été piégés par l’intelligent Israël. La « victime » Israël a le droit de se défendre et de répliquer comme elle l’entend, contre les terroristes ! Ils ont fait éclater leurs pétards ridicules, et vous les avez photographiés, pour vous servir de presse, de prétextes et d’alibi ! Vous avez bien pleuré pour rentabiliser l’acte et les ridiculiser ! Puis, selon un plan d’invasion bien préparé, le OK de Bush en main, vous avez envahi ces terres ! Après avoir terrassé tout ce qui était debout : hommes, enfants, infrastructures et bâtiments ! Processions mortuaires, écoles hôpitaux, mosquées, cimetières, embryons et berceaux ! Vous leur dites que vous ne cesserez vos bombes que lorsqu’ils seront, anéantis, liquidés ! Partout où ils se cachent, vous les terrez pour les emmurer ! Nous savons que vous êtes cruels et méchants, pervers, sourds à la compassion, sournois et obsédés ! Que vous arrêteriez les canonnades et les bombardements, qu’à la fin des tirs de pétards !

Arrête ton char, Israël César ! Tu exagères soldat ! Ils vous ont fait violence les Gazaouis, non pas à ce point ? Ils ont juste clamé leur indignation, exprimé leur droit de militants qui luttent pour récupérer leur pays et recouvrer leur indépendance. Un droit reconnu de tous ! Ils manifestent contre l’embargo ! Ils ont éclaté des pétards pour dire à Israël qu’il les opprime, les assoiffe après les avoir amputés de leurs terres ancestrales…Sans aller jusqu’à remuer le passé et ses mythes, sans parjurer en reprochant à Yahvé d’avoir livré leur terre et ses premiers occupants philistins à des envahisseurs sortis des geôles de pharaon, les asservis se sont déchainés ! C’est démocratique ! Cette antique histoire demeure si prégnante en constatant ce qu’endurent les Palestiniens ! Parce qu’aucun dieu ne les a payés pour ces terres confisquées !

Il est temps de vivre et de voir le passé avec des yeux nouveaux, Soldat. Dieu, au singulier ou au pluriel, les religions ne sont que des supports de la morale. La morale, c’est autrui, c’est la liberté dans la démocratie ! Le respect de la dignité d’autrui ! Demain ce sera la mondialisation mais aussi la laïcité, partout, qui devra régir les hommes et assurer l’application des droits des hommes. La religion sera probablement une affaire d’individu, qui ne concernera ni les gouvernements, ni les constitutions, ni les états ! L’enseignement de la religion sera une affaire de communication à l’intérieur des communautés cultuelles. Comme, il sera peut-être interdit de monter des partis politiques sur des axes racistes, tribaux ou religieux.

Ceci parce que la religion et sa défense intéresseront les personnes, voire les groupes familiaux, mais non plus les pays ! C’est la seule façon de clore le dossier des croisades, des luttes religieuses à l’intérieur des pays, leurs scissions ! C’est la seule façon de mettre un terme au délire d’état de Sion. Ce projet de fin de monde, que monte Israël, aidée en cela par les fondamentalistes américains ! Prédire la fin du monde et la préparer, en facilitant une troisième guerre mondiale, c’est plus satanique que religieux ! Qu’on laisse venir le règne de Dieu, dans la paix, Soldat !

La montre tourne.. Soldat ! Refuse de jouer au pantin avec les âmes d’autrui. Refuse d’écraser les corps en charpie. Refuse que les avions et les chars que tu conduis ne te guident vers l’enfer que tu viens d’allumer ! Celui où tu viens d’enfoncer des nourrissons et des enfants innocents ! Ou bien, veux-tu comme tes généraux, ces assassins, essuyer leurs traces de la terre ! Nettoyer la terre de cette « vermine » ! Effacer leur « putain » de race ! Ils ne t’ont rien fait ces gosses ! Epargne les enfants ! Car même la guerre, que tout le monde la déteste, mais dans laquelle tu es né pour tuer, (Born to kill !), a son éthique et ses lois ! Attaque leurs parents ! Venge-toi des adultes ! Laisse les civils en paix ! Ou, comme Pharaon, du temps de Moïse, pour te défaire de tes peurs, tu veux décimer les mâles ? Pour ternir les espoirs qu’augurent leurs enfants ? Pauvres, mal logés, entassés dans leurs « taudis », n’est-ce pas assez comme prison, comme punition, demande à tes patrons maudits !

Matons et geôlier, soldat de garde ou simple vigile, l’embargo, derrière tes murailles, à la pointe du fusil, tu es dans l’autre camp, tu ne sais pas ce que c’est !

Exclus, les prisonniers de Sion voudraient vivre…Seulement ! Ils ne t’ont rien fait, en fait, sauf aspirer au travail, au pain, à la dignité ! Comme toi, ils veulent vivre leur religion, sereins et en paix! Une religion si proche de la tienne. Terrorisés, « prédatés », entassés, paupérisés, démunis, désarmés, laminés, exterminés, que veux-tu leur enlever encore ? On est bien d’accord : la vie !

Es-tu ce soldat courageux ou un lâche, qui de loin obéit et appuie sur ces boutons qui livrent à la mort par centaines, les innocents ! Tu crains les blessures et la mort, eux aussi ! Ils ont assez payés, seulement tu les décimes pour t’amuser ! Pour obéir à des monstres, les assassins qui ont tué, Yitzhak Rabin et la paix, marché sur l’esplanade de la mosquée, provoqué une autre intifada, la guerre du sud Liban, après celle de l’Iraq et maintenant Gaza, demain l’Iran !

Es-tu ce valeureux guerrier ? Sont-ce tes idées que tu appliques ? Ou celles d’autrui ? Ces prêtres qui te changent en monstres sadiques ! Une goule qui fait peur aux enfants de Palestine, avant de leur éclater le cerveau et de les brûler ! Aimes-tu voir les larmes des enfants ? Tu penses aux tiens qui souffrent et se lamentent, pour un rien, dans le confort qui est le leur, sur les terres spoliées…qui sont celles de tes cibles aujourd’hui !

Arrête de jouer ! Laisse les vivre ! Si matériellement, techniquement, ils sont inférieurs à toi, inférieurs à ceux qui t’ont rendu riche et puissant, dominateur, inébranlable, comme eux ! Donne leur, rend leur leurs droits à ces soi-disant « arriérés » ! Et cesse de tuer au nom d’un Dieu ou de Sa religion…Car tu mentirais ! Les Tables de Moise ? Tu t’en rappelles un peu ? Ça dit textuellement « Tu ne tueras point » ! Sais-tu que dans leurs prières, les Musulmans, ces hommes de paix, (‘’Moslem’’, signifie ‘’shalom’’, la paix, l’humilité), louent le même Dieu que Le tien. Et qu’ils Lui demandent à la fin de chacune de leurs prières, « de saluer Abraham et la famille d’Abraham» …C'est-à-dire, ses descendants ! Tes prophètes ! Et même Jésus !

Oui, drôle de destin que celui de cette religion qui fait normalement la synthèse des religions antérieures ! La tienne et celle de Jésus, qui est toujours vivant ! Je sais que ta religion attend encore le Messie et que les Chrétiens attendent son retour, ainsi que les Musulmans qui ne sont pas de ce côté, là, si pressés ! Te regarde-t-il, ton Dieu ? Sait-il ce qu’on t’a demandé de commettre comme crimes ? Et Dieu, est-t-il d’accord avec ce que tu fais ? Ou va t-il venger les innocents et se mettre en colère contre toi et les tiens ? Or, tu effaces impunément la vie qu’il a créée ! Avec tant de cruauté dans ton délire meurtrier et incendiaire ! Et puis tu vas au temple prier ! Comme si de rien n’était !

Ne crains-tu pas le Seigneur ? Dis ! Crois-tu que tu as raison dans cette cause ? Dans cette folie meurtrière qui t’es imposée ! Et puis, ne confondons pas les choses, ce n’est pas une guerre des religions que tu mènes ici ! C’est un mensonge, un glissement sémantique opérationnel ! Ce ne sont que des patriotes qui font de la résistance contre des colons qui veulent nettoyer leur ethnie !

Il ne s’agit que d’une terre ! Tu dis que Dieu te l’avait donnée et tu y as habité ! Du moins tes ancêtres, il y a 3 ou 5 millénaires…C'est-à-dire depuis la création, selon ton propre calendrier …Depuis la création…ça fait un peu reptilien, mais passons ! Mais sous d’autres invasions, tu as fui ! Non ? Comme nous autres, ailleurs, sommes partis vers des cieux inconnus, sous la poussée des vandales et d’autres envahisseurs, encore, d’autres sauvages et d’autres civilisations ! Puis, on t’a rétribué, on s’est acquitté pour tes pertes après la Seconde Guerre, mais avec les terres d’autrui ! Un cadeau que les occidentaux, les alliés, n’ont pas sorti de leur poche ! Israël en Palestine : un cadeau empoisonné pour le monde entier ! Un montage gigogne ! Deux nations perverties, interpénétrées, l’une dans l’autre, contre leur gré ! Il n’y que des colons véreux, pour semer ce drame dans ce terreau effervescent et putrescible ! Chambouler les clôtures, triturer des héritages contradictoires, le tout sur un même lot de terrain, pas plus grand qu’un pot !

Mais, il faut te dire qu’ayant depuis des millénaires, comme d’autres tribus et peuples, opté pour vivre ailleurs, où tu t’es multiplié et enrichi ! Ces ruines, ces terres, n’étaient plus les tiennes depuis deux millénaires ! C’est la religion qui t’a servi d’axe térébrant pour fondre sur cette terre. Par contre, les Palestiniens leur ciment c’est leur religion ! Certainement un peu moins que pour toi, ô tribu d’Abraham ! Mais ils ne te font pas une guerre de religion, ils militent et résistent, pour leur seul « Home » ! Ailleurs, ils ne sont jamais chez eux ! Contrairement à toi, comme je l’ai dit, ils sont détestés ! Et çà, justement, c’est à cause de toi, du parti pris pour toi. Et du souvenir atavique des Croisades, cette épopée vieille de près de 10 siècles ! Un souvenir diabolisé, perverti, au sein duquel tu n’y es pour rien, puisque ça se passait entre les Catholiques de toute l’Europe et les Musulmans de la région ! Tu es là, racoleur et racolé, zélote embrigadé, comme s’il fallait par devoir de mémoire te venger de Ramsès. Et par analogie, faut-il aux indiens d’Amérique, aux descendants des Incas, liquider tous les blancs qui ont envahi les Amériques ? La famille Bush en premier ! Des futilités !

Entêtement idéologique, obsession meurtrière paranoïa, folie ! Tes chefs on utilisé un subterfuge, un prétexte, un alibi, pour envahir la vallée de Ghaza ! La raser, la brûler ! La razzier à la façon des nazis ! Dans ton délire, tu utilises des armes prohibées, tu cristallises en toi la haine au lieu de réfléchir ! Du moins, on t’a fabriqué ainsi ! Tu es innocent en fait ! Tu es un pantin, un jouet ! Un jouet pervers, un méchant robot, si tu continues à regarder l’autre seulement dans la mire du fusil !

Le chat dort sous les persiennes closes et continue de ronronner si rien ne vient le déranger, le botter ! Il tente de sortir ses griffes si la peur le prend et quand on veut le chasser. Tu crois jouer au chat et à la souris, ayant le beau rôle du félin ! Sauf qu’en réalité tu as des armes bien disproportionnées ! Tu ne risques jamais ta peau. Tu uses dans ton délire réel des armes les plus meurtrières que l’homme ait pu inventer ! Et gratuitement pardi ! Car tel est ton secret, tu sais demander, amadouer l’Europe, la faire la chanter, faire élire ou valser, vassaliser les présidents de l’Amérique ! ! Tu es très fort ! Faut-il pour cela, pleurnicher ?!


Gaza, silence on tue ! Les médias occidentaux sont anti arabes et anti palestiniens. Les chefs arabes, sont exclus de l’arène ! Les peuples sont orphelins de leurs chefs. Ceux qui sont sous la pression des dossiers tenus par les Américains, parrains et complices de Sion, et ceux qui sont les amis d’Israël. Pas de réunion des pays arabes à Qatar, ni ailleurs ! Ils sont disloqués ! Ils seraient fous de se réunir ! Pourquoi faire ? Les marches populaires ont détérioré l’image d’Israël, même en Europe ! Le boycotte ne fera rien ! Sion sera dédommagée et remboursée. Le droit des peuples n’est valable que pour Israël ! Les médias lui sont vendus ! Abattoir, retrait dans 4 jours ! Lever du blocus ? Fin de taloche ? Bush vengé ! Réunir le front intérieur palestinien, fort de l’appui de tous. Réunir la Palestine ! Aider la résistance. Arrêt du feu…Arrêt du massacre….Tranquilliser ! Condamner ! Boycotter ! D’Ehud Barak à Barak Obama ! Le Net est repu de tes actions de « grâce », saturé des opinions qui brandissent Israël en héros des lieux et des temps, mais oublieux de ses méfaits criards ! Sauf que la raison se perd au nom de la partialité !

Soldat de Tsahal,

Fatigué ? Je te laisse avec ces quelques titres de journaux et autres entêtes d’opinion, en guise de conclusion ! Soldat je te laisse seul, avec ta conscience embuée, parmi les nuages de feu, de poussière, de boues qui flambent et d’odeurs de sang, de chairs pulvérisées et de cadavres décomposés ! Israël, la faucheuse barbare, l’adepte de la loi de la jungle, ne jure que par toi ! Soldat, bras de Sion, attaque comme un dément ou reprend- toi, comme un Homme !

Israël,

Alea jacta est ! Vivons sur les décombres de cette Terre, avec ce qu’elle a de mieux à nous faire partager ! Des anciens, nourrissons-nous du meilleur qu’ils ont laissé, en oubliant les rancunes ataviques, les vengeances irrédentistes, les récriminations stériles et les butées qui ne peuvent nous rendent ni dignes, ni heureux, ni prospères !


Kénitra, Maroc, écrit les 11-14 janvier 2009

DR IDRISSI MY AHMED,

aamm25@gmail.com






Vendredi 23 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Abdelghani le 24/01/2009 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...Un très bel et émouvant appel à la raison !

Mais...malheureusement...les soldats sionistes n'ont plus la moindre raison car ils sont formatés, endoctrinés et complètement déconnectés de la réalité !

...(Peuple fier, arrogant et dominateur: Charles DEGAULLE)...

Au retour de leurs massacres à Gaza...ils souriaient, faisaient le V de la victoire et la majorité d'entre eux...regrettaient qu'on ne les avait pas laissés "FINIR LE TRAVAIL" !

Leurs sourires étaient jaune-vert...celui des lâches !

Ce sont des criminels endurcis et RIEN absolument rien ne pourra leur faire entendre raison!

Comment faire entendre raison à un soldat qui tire à balles réelles - sur un gamin lançant des pierres- non pas pour le blesser...MAIS POUR LE TUER ????!!!!!!

Combien d'entre-eux prennent des "photos souvenirs" à coté de cadavres de palestiniens qu'ils ont abattus comme s'ils revenaient d'une partie de chasse...la chasse à l'arabe palestinien ???!!!!!

Et vous pensez que ce sont des êtres humains ?!

Les fauves tuent pour se nourir et certains"humains sadiques"...PAR PLAISIR !

ISRAEL ET SES COMPLICES OCCIDENTAUX...ET ARABES SONT DEVENUS LA HONTE DE L'HUMANITE !

LE GENOCIDE AUQUEL ILS SE SONT TOUS LIVRES S'EST FAIT AU VU ET AU SU DU MONDE ENTIER !

Où était passée "sa sainteté le pape" ????????????????????????????????????????
Et Kouchner avec son " droit d'ingérence???????????????????????????????????????
Ainsi que tous les autres grandes G des forums de médias qui , par leur silence assourdissant ce sont rendus complices de CES CRIMES ???????????????????????????????????????????????????????
Et nos ventrus de dirigeants arabes ???????????????????????????????????????
Les seules réactions positives nous sont parvenues ...d' Amérique...DU SUD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

BRAVO CHAVEZ et HONTE A TOUS LES AUTRES !

La justice Divine vous attend !

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires