Géopolitique et stratégie

S-300 pour l'Iran: la Russie respecte ses engagements (MID)



Jeudi 19 Novembre 2009

S-300 pour l'Iran: la Russie respecte ses engagements (MID)
La Russie respecte ses engagements dans le domaine de la coopération militaire et technique avec l'Iran, a déclaré mardi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Andreï Nesterenko commentant le contrat russo-iranien sur la livraison de missiles sol-air S-300 en Iran.
"La partie russe assume ses engagements dans le domaine de la coopération militaire et technique avec responsabilité et elle s'en tiendra toujours à cette position... La Fédération de Russie coopère avec l'Iran dans le domaine militaire et technique tout en respectant ses obligations internationales", a indiqué M.Nesterenko.


Il s'agit "de livraisons d'armements purement défensifs qui ne peuvent pas déstabiliser la situation dans la région", a-t-il ajouté.


Un contrat de livraison de missiles S-300 russes à Téhéran a été signé en décembre 2005, mais le début de son exécution n'a jamais été officiellement annoncé. En décembre 2008, l'agence iranienne IRNA a annoncé que la Russie avait expédié vers l'Iran le premier lot de pièces détachées pour les S-300. Cette information a par la suite été démentie par le Service fédéral russe chargé de la coopération militaire et technique.


Fin octobre dernier, le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov a déclaré que la Russie ne fournissait pas de systèmes de missiles sol-air S-300 à l'Iran.


Le 13 novembre, le chef de l'État-Major général des forces armées du pays, le général Sayyed Hassan Firouzabadi, cité par l'agence iranienne Mehr, a accusé Moscou de ne pas honorer le contrat de livraison de systèmes antiaériens S-300.


L'éventuelle livraison des S-300 à Téhéran suscite la préoccupation de l'Occident et d'Israël. Alléguant que le déploiement des S-300 en Iran pourrait mettre en péril la sécurité des troupes américaines en Irak et en Afghanistan, Washington s'y est vivement opposé.


Le système de missiles sol-air S-300 est doté d'une protection antibrouillage. Il peut identifier simultanément 24 cibles et guider sur chacune d'elles deux missiles à partir d'un poste de commande et quatre à partir de deux. Le système de missiles sol-air S-300 est en mesure d'abattre toutes les cibles aériennes modernes (avions, missiles de croisière et missiles balistiques).

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Jeudi 19 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Brigitte le 19/11/2009 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est-ce qu'ils ont à redire ces américains et ces israéliens, il faut bien que l'Iran soit en mesure de se défendre encas d'attaque. Pourquoi l'Iran n'aurait-elle pas une force dissuasive.

2.Posté par Claude le 19/11/2009 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait Briget, il ne faut pas s'étonner de voir des pays s'armer et même developper l'arme atomique quand on examine l'attitude bélliqueuses des américains avec l'irak (par exemple) attitude consistant à attaquer (pas se défendre) n'importe qui unilateralement, si mon voisin possèdait une arme et qu'il allait tuer le voisin d'en face bien que pacifiste j'irai m'acheter une arme, voilà ce que font les iraniens.

3.Posté par mousse le 23/11/2009 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d accord claude et brigite

4.Posté par bibi tricotin le 25/11/2009 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon un missile sol-air, de même que tout armement sol-air est par construction conçu pour la défense de position au sol. Il s'agit donc d'armements purement défensifs. Même des missiles anti-satellite sont conçus dans la même optique, et peuvent être considérés comme tels.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires