Politique Nationale/Internationale

Russie et Etats-Unis abordent une nouvelle étape de la course aux armements (Vremia Novosteï)


La décision des Etats-Unis de former la troisième région de leur système national de défense antimissile en Europe a marqué, en fait, le début d'une nouvelle étape de la course mondiale aux armements.


RIA Novosti
Lundi 5 Février 2007


Comme on le sait, les Etats-Unis ont décidé de déployer un puissant radar en République tchèque et dix missiles antimissiles dans des silos en Pologne. Vladimir Poutine a déclaré jeudi dernier que les réponses de la Russie à cette décision seraient "on ne peut plus efficaces et asymétriques". "Nous disposons déjà d'un système de défense antimissile et d'un système capable de surmonter la défense antimissile", a indiqué le président, faisant allusion avant tout au nouveau missile Topol-M. Une arme de nouvelle génération, sur laquelle les systèmes de défense antimissile, même dans le futur, n'auront aucune incidence, apparaîtra bientôt en Russie.

Le sens de cette nouveauté est le suivant: le système actuel de défense antimissile américain est destiné à détruire les missiles balistiques, c'est-à-dire ceux qui suivent une trajectoire prévue, alors que la nouvelle arme stratégique russe atteindra des vitesses hypersoniques, elle changera de trajectoire, d'altitude et de direction au cours du vol. Cette arme conçue selon de nouveaux principes physiques peut porter une charge nucléaire. Face à elle, le système de défense antimissile américain restera inefficace. Vladimir Mikhaïlov, commandant en chef des forces aériennes russes, a carrément déclaré que les projets américains de déploiement du système américain de défense antimissile (ABM) constituaient une vaine dépense d'argent. Quel est donc l'objectif de tous ces efforts?

Il y a plusieurs réponses possibles. Premièrement, les dix premiers missiles ne seront pas les derniers, loin de là, et en fin de compte, un système échelonné du système ABM apparaîtra en Europe. Il sera renforcé non seulement par de nouveaux éléments sur mer et dans l'espace, mais aussi par de nouvelles bases déployées dans d'autres pays. Selon certaines informations, il s'agit de la Hongrie et de la Slovaquie. Ensuite, d'autres éléments du système américain de défense antimissile atteindront la région Asie-Pacifique. Les Etats-Unis ont probablement l'intention d'entourer tout le territoire de la Russie par ces couples (radar-missiles).

Deuxièmement, au lieu des missiles antimissiles, après certains travaux d'adaptation, des missiles balistiques de choc capables d'atteindre en quelques minutes n'importe quel point de la Russie peuvent être installés dans les silos en Pologne.

Troisièmement, après l'apparition des éléments du système ABM américain en Europe, l'édification prévue de la défense antimissile européenne tactique (de théâtre) peut s'avérer obsolète. Les Etats-Unis ont déjà proposé aux Européens de construire ensemble le système de défense antimissile, l'officialisant par la signature d'un accord au sommet de l'Alliance de l'Atlantique Nord en octobre dernier à Riga. Qui plus est, la différence d'approche ne gêne pas les Etats-Unis: les Américains édifient leur système contre des missiles balistiques intercontinentaux, les Européens contre des missiles de croisière et des missiles de moyenne portée.

D'ailleurs, une autre variante, très simple et rendant insensées toutes les prévisions actuelles, est également possible. "C'est du bluff, un ballon d'essai lancé par Washington en vue de tester la réaction des dirigeants russes", estime Vladimir Chamanov, conseiller du ministère russe de la Défense. Il en a été de même pour l'Initiative de défense stratégique, lorsque les dirigeants soviétiques induits en erreur avaient fait des dépenses ruineuses pour le pays. Il est vrai, le Bureau politique du Comité central du PCUS ne disposait pas alors d'armes conçues selon les nouveaux principes physiques.


Lundi 5 Février 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires