Opinion

Russie-USA: rivaux et alliés potentiels


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Mars 2018 - 06:06 Pas d’ennemis = pas de guerre nucléaire


Le 16 novembre 2008, la Russie et les Etats-Unis ont célébré le 75e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques, rompues après la Révolution d'octobre 1917. Pendant ces trois quarts de siècle, les rapports entre ces deux Etats ont été inégaux, même s'il faut admettre que le monde en dépendait dans une large mesure. Cette dépendance embrassait tous les domaines, mais concernait en premier lieu la sphère militaire.


Samedi 22 Novembre 2008

Russie-USA: rivaux et alliés potentiels
Par Ilia Kramnik, RIA Novosti



Les premiers contacts militaires entre les Etats-Unis et l'URSS furent instaurés avant même la reconnaissance officielle de l'Union soviétique par le gouvernement américain. Après la guerre civile, l'Union soviétique commença à reconstituer et à développer son industrie, y compris militaire, ce qui nécessitait un accès aux technologies et aux achèvements modernes. Les Etats-Unis constituaient l'une des sources de ce genre de technologies. La liste du matériel militaire acheté par l'URSS aux Etats-Unis dans l'objectif de les étudier, les utiliser et les reproduire dans des usines soviétiques, est interminable. Il suffit de mentionner des articles ayant joué le premier rôle dans le développement du matériel militaire soviétique. Il s'agit des moteurs d'avion Wright-Cyclone (dont des copies perfectionnées étaient installées dans des dizaines de milliers d'avions de combat soviétiques), les avions de transport militaires DC-3 (dont l'URSS produisait une version sous licence, le Li-2), mais aussi les chars de l'ingénieur Christie, prototypes de la série légendaire BT, et d'autres encore.

L'envergure de la coopération s'est considérablement élargie avec le début de la Seconde Guerre mondiale. L'URSS recevait à cette époque de l'aide américaine dans le cadre du programme Lend-Lease (prêt-bail). Sans exagérer l'importance de cette aide, il convient cependant de noter qu'elle joua un rôle capital dans la victoire de l'URSS, qui sans cette aide aurait payé un prix beaucoup plus élevé. De nombreux anciens combattants se souviennent aujourd'hui encore avec reconnaissance des chasseurs P-39 et P-40, des chars Sherman, des camions Studebaker, des jeeps Willys et d'autres équipements, jusqu'aux radars de navire et d'avion, fournis à l'Union soviétique pendant la guerre.

Nonobstant, le fondement de la future rivalité entre les deux superpuissances était déjà en germe pendant la guerre. Les Etats-Unis entamèrent la mise au point de l'arme atomique et l'URSS, redoutant d'être à la traîne, lança son propre projet nucléaire. Les informations recueillies par les services de renseignement soviétiques sur le territoire de leur allié, qui ne tarderait pas à devenir leur adversaire, jouèrent un grand rôle dans sa mise en oeuvre. Après le début de la guerre froide, la coopération soviéto-américaine ne prit pas fin, mais se poursuivit sous forme de rivalité. Cette compétition, qui a parfois frisé la guerre nucléaire mondiale, constitua un puissant moteur du progrès scientifique et technique universel pendant des décennies.

La nécessité de répondre de façon adéquate aux acquis de l'ennemi provoqua une évolution technologique rapide dans les deux pays. L'impulsion de cette rivalité militaire donna naissance aux plus grandes réalisations du génie humain au XXe siècle, notamment les centrales nucléaires, les ordinateurs et le réseau Internet. Enfin, c'est la rivalité entre ces deux Etats (qui aspiraient non seulement à obtenir la suprématie militaire, mais aussi à démontrer leur puissance aux yeux du monde entier) qui permit à l'homme d'accéder à l'espace, d'atteindre l'orbite terrestre et la Lune, mais aussi de franchir les limites du Système solaire, bien que par le biais d'appareils pilotés à distance.

Quoi qu'il en soit, la composante militaire de cette course exigeait trop d'efforts et menait à l'accumulation de réserves toujours croissantes d'armes, qui rendaient l'existence sur Terre peu confortable. Finalement, l'URSS et les Etats-Unis commencèrent à s'entendre sur la réduction des réserves d'armements stratégiques, ce qui permit d'atténuer la situation internationale. Cependant, la fin de la guerre froide, accompagnée de l'effondrement de l'URSS, ne permit pas la création d'un monde plus sûr. Une multitude de petits foyers d'incendie, nourris par les réserves d'armements tombés en désuétude provenant des arsenaux des superpuissances, prirent la relève d'une confrontation, prévisible et réfléchie, entre les deux superpuissances.

La politique appliquée par les Etats-Unis ces dernières années, qui visait à élargir l'OTAN et à créer une ceinture de pays satellites de Washington le long des frontières russes, n'améliora pas non plus la sécurité dans le monde. Au contraire, le vocabulaire de la guerre froide revint dans la pratique diplomatique et une nouvelle étape de confrontation militaire commença.

Dans le contexte actuel de crise financière mondiale et de risque accru d'éclatement de vastes conflits régionaux, une telle rivalité a peu de chances de devenir le catalyseur d'une nouvelle percée technologique. En revanche, elle entraînera certainement un regain de tension. Dans ce contexte, le rétablissement des relations d'amitié entre la Russie et les Etats-Unis revêt une importance énorme.

Nos deux pays furent longtemps des rivaux dans de nombreux conflits, petits et grands. Mais au cours des guerres dans lesquelles le sort de l'humanité était en jeu, ils furent des alliés, réunis par un objectif commun et désireux d'améliorer l'ordre mondial. La culture politique contemporaine de la Russie et des Etats-Unis remonte aux mêmes slogans humanistes de la Grande Révolution française.

On voudrait croire que cette communauté s'avèrera plus puissante que les divergences politiques et permettra de trouver des objectifs communs de développement, sans renouer avec la confrontation militaire.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.


Samedi 22 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par le voyageur le 23/11/2008 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est beau

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires