Opinion

Russie-Chine: pétrole contre crédits


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:43 L'arbre qui ne cache plus la forêt

Mardi 24 Octobre 2017 - 11:16 Algérie, Maroc, seul l’essentiel nous incombe


Un accord sur la construction d'une ramification vers la Chine de l'oléoduc Sibérie orientale-Pacifique (VSTO) a été signé le 28 octobre, lors de la visite du premier ministre chinois Wen Jiabao à Moscou. Il est prévu que cet accord soit suivi de la signature d'un nouveau contrat à long terme sur les livraisons de pétrole russe à la Chine, et qu'un crédit chinois de 20 à 25 milliards de dollars soit accordé aux compagnies pétrolières russes. Cette somme permettra à ces dernières de rembourser leurs dettes envers les banques occidentales et de recevoir des investissements pour de nouveaux projets.


Vendredi 31 Octobre 2008

Russie-Chine: pétrole contre crédits
Par Oleg Mitiaïev, RIA Novosti



En cours de construction, le VSTO doit transporter le pétrole russe des gisements de Sibérie orientale vers le marché prometteur d'Asie-Pacifique. La première tranche de l'oléoduc, d'un rendement de 30 millions de tonnes de pétrole par an, sera achevée fin 2009. Elle relie Taïchet (région d'Irkoutsk) à Skovorodino (région de l'Amour), qui se trouve à seulement 70 km de la frontière avec la Chine. A partir de ce point, le tube se séparera en deux directions: une partie du pétrole ira en Chine, le reste sera acheminé jusqu'au littoral du Pacifique, plus précisément jusqu'au terminal pétrolier de Kozmino.

Le sort de la ramification du VSTO vers la Chine est resté en suspens jusqu'au dernier moment. Samedi 25 octobre, le vice-premier ministre russe Igor Setchine, chargé du secteur énergétique, a fait savoir que le monopole public des oléoducs russes Transneft avait effectivement élaboré un projet de ramification. Un accord en ce sens a été signé le 28 octobre entre les dirigeants de Transneft et de CNPC (China National Petroleum Corp.). En outre, le même jour, la Russie et la Chine ont signé un mémorandum de compréhension et de coopération dans le secteur pétrolier. D'après les renseignements qui ont filtré dans la presse, il prévoit la signature prochaine d'un accord à long terme (pour un délai de 15 à 20 ans) sur la livraison à la Chine de 15 millions de tonnes de pétrole russe par an. Parallèlement, on examine la question d'un crédit chinois (en tant que prépaiement pour le pétrole livré) de 20 à 25 milliards de dollars à destination des compagnies russes. Rosneft, qui livrera à la Chine les volumes de brut prévus, a l'intention de recevoir 12 à 15 milliards de dollars. Transneft, qui construira le secteur russe de la ramification du VSTO vers la Chine, compte lui sur 8 à 10 milliards de dollars.

Rappelons que la Chine avait déjà financé Rosneft d'après un schéma analogue. En 2004, la compagnie publique russe avait conclu avec la Chine un contrat pour la livraison sur cinq ans de 48,4 millions de tonnes de pétrole (soit 9,7 millions de tonnes par an, qui sont transportés actuellement par chemin de fer), et CNPC lui avait versé un acompte de 6 milliards de dollars. Ce contrat expire en 2010. La Chine qui manque de ressources énergétiques doit non seulement le proroger, mais se mettre d'accord avec la Russie sur l'achat de volumes plus importants de matières premières.

Pour les compagnies russes, ce nouveau contrat avec la Chine sera très opportun dans les conditions de la crise financière mondiale, qui a fragilisé leur situation. Rosneft a besoin d'au moins 800 millions de dollars avant la fin de l'année pour rembourser un crédit accordé par des banques occidentales (la compagnie doit rembourser 13,4 milliards de dollars avant l'été 2009). Transneft pourra également recevoir de l'argent afin de réaliser de nouveaux projets, dont le principal sera la construction de la deuxième tranche du VSTO (jusqu'au Pacifique), évaluée à 11 milliards de dollars.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.


Vendredi 31 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires