Actualité en ligne

Rumeurs d'attentat contre Poutine: l'info ne provient pas de Washington (services secrets russes)



RIA-Novosti
Lundi 15 Octobre 2007

Rumeurs d'attentat contre Poutine: l'info ne provient pas de Washington (services secrets russes)
Ce ne sont pas les services secrets américains qui ont transmis l'information relative à la préparation d'un attentat contre le président russe en Iran, a annoncé un représentant des services secrets russes.

Ce commentaire fait suite à une note publiée dimanche soir par des experts de l'Institut analytique américain Stratfor selon laquelle ces informations auraient pu être remises à la Russie par les services secrets américains.

Les experts de Stratfor ont cependant fait remarquer que la publication de cette information avait attiré l'attention internationale sur le sommet des pays riverains de la mer Caspienne qui se tient à Téhéran à partir du 15 octobre, ce qui n'était en aucun cas souhaitable pour Washington, "désireux de donner à Vladimir Poutine toutes les raisons d'annuler sa visite à Téhéran".

Les experts considèrent qu'il est peu probable que Vladimir Poutine ou les services secrets russes soient à l'origine des informations concernant cet hypothétique attentat. En effet, les services secrets se seraient abstenus de divulguer une telle information s'ils l'avaient découverte. Cependant, ce sont justement les Russes qui ont publié cette info.

Divers médias ont annoncé dimanche 14 octobre, en se référant à des sources au sein des services secrets, qu'un attentat visant le président russe au cours de sa visite à Téhéran était en cours de préparation.

L'institut Stratfor est constitué d'experts dans les domaines du renseignement et du monde des affaires. Des centaines d'entreprises figurant sur la liste Forbes des 500 compagnies les plus importantes du monde ainsi que des institutions gouvernementales et militaires ont recours à ses services.

Rumeurs d'attentat contre Poutine: une info des services secrets américains? (experts)

Les informations concernant la préparation d'un attentat contre le président russe Vladimir Poutine en Iran pourraient avoir été émises par les services secrets américains, affirme l'Institut analytique Stratfor (Etats-Unis).

L'Institut note cependant que la publication d'une telle information n'avait rien de souhaitable pour Washington, la résonance médiatique n'ayant fait qu'attirer l'attention internationale sur le sommet des pays riverains de la mer Caspienne (Azerbaïdjan, Iran, Kazakhstan, Russie et Turkménistan) qui se tiendra à Téhéran à partir du 15 octobre.

Selon une note diffusée dimanche tard dans la nuit par Stratfor, les Etats-Unis auraient pu détecter une telle menace et en avertir les Russes. Cette information revêtirait cependant un but stratégique: sur fond de dégradation des relations russo-américaines, l'annulation de la visite de Vladimir Poutine à Téhéran serait plus que souhaitable aux yeux de Washington.

Les experts du centre estiment cependant que "les Américains n'ont pas pu fabriquer de toutes pièces de tels renseignements", le risque d'être pris sur le fait étant trop élevé et la Russie jouant un rôle trop important. Cependant, ils ont sans aucun doute transmis à Vladimir Poutine le moindre renseignement susceptible de dissuader ce dernier d'effectuer sa visite à Téhéran.

Selon le centre, les menaces pourraient provenir des terroristes tchétchènes, des talibans ou des musulmans sunnites, mais en aucun cas des chiites iraniens. L'Iran ne souhaite évidemment pas l'assassinat du président russe sur son territoire ni l'annulation de la visite de ce dernier à Téhéran, qui revêt une importance capitale aux yeux du gouvernement iranien.

Les experts considèrent qu'il est peu probable que Vladimir Poutine ou les services secrets russes soient à l'origine des informations concernant l'attentat. En effet, Poutine n'utiliserait pas ce genre d'argument s'il souhaitait renoncer à sa visite et les services de renseignement auraient maintenu secrète une telle information s'ils l'avaient découverte. Or, ce sont justement les Russes qui ont publié la nouvelle.

"Tout ce que nous savons finalement, c'est que les Russes ont dévoilé l'information relative à une tentative d'assassinat visant Vladimir Poutine, que les Iraniens l'ont qualifiée d'absurde, et que tout indique que le président russe se rendra en Iran comme prévu", lit-on dans la note.

L'Institut Stratfor est constitué d'experts dans le domaine du renseignement et du monde des affaires. Des centaines d'entreprises figurant dans la liste Forbes des 500 compagnies les plus importantes du monde ainsi que des institutions gouvernementales et militaires ont recours à ses services.


Lundi 15 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par boucetta le 15/10/2007 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est quoi cet article à deux sous !!! biensur que cet information de propagande vient des pays occidentaux. ces derniers ragent de voir le présendant de la russie, une grande puissance par ailleurs, se rendre en ami en iran. dans un pays que les occidentaux voudraient bien attaquer si cela pouvait leur garantir une victoire en irak. encore une fois : c'est quoi cet article bidon.

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires