MONDE

Ron Paul denonce les Neo-conservateurs



kathleendelong@yahoo.co.uk
Lundi 19 Mai 2008

Ron Paul denonce les Neo-conservateurs
D’abord ils vous ignorent,
Ensuite ils vous raillent,
Puis ils vous combattent,
Et enfin, vous gagnez
Gandhi


Ron Paul dénonce les Néo-Conservateurs

Discours de Ron Paul, Républicain, membre du Congrès et candidat à la Présidence des Etats-Unis

« Le changement de parti politique au pouvoir n’a pas fait de différence en ce qui concerne ceux qui sont réellement aux commandes. Il y a des responsables et il est important pour nous qui aimons la liberté et sommes hostiles au gouvernement de « Big Brother » d’identifier les partisans doctrinaires qui ont le plus à dire en ce qui concerne la direction vers laquelle se dirige notre pays.

Ces partisans doctrinaires sont les Néo-conservateurs.

Il faut reconnaitre qu’ils ont du talent et sont parvenu à une victoire politique que tous les politiciens se doivent d’admirer mais la liberté et la République pourront-elles survivre à cette prise de pouvoir ? Cette question doit nous concerner.

Les Néo-conservateurs sont de toute évidence dans des positions d’influence dans notre gouvernement et les médias. Ils se sont attribuer le pseudonyme de Néo-conservateurs pour s’infiltrer, éventuellement, dans ces positions de pouvoir et d’influence.

Avant toute chose, ils n’étaient pas et ne sont pas des Conservateurs dédiés à un gouvernement au mandat bien défini et délimité par la Constitution.

Les Néo-conservateurs des temps modernes sont originaires de l’extrême gauche, d’un groupe historiquement identifié aux Trotzkistes. Le libéral, Christopher Hitchen a récemment joint leurs rangs et il a été reporté qu’il s’est rendu à la Maison Blanche en qualité de conseiller.

Un grand nombre de Néo-conservateurs se trouvant en position d’influence à Washington furent les élèves du Professeur Léo Strauss de l’Université de Chicago. Paul Wolfowitz a obtenu son doctorat de ce même Professeur. D’autres, associés de près aux Néo-conservateurs sont : Richard Perle, Elliott Abrams, Robert Kagan, William Kristol. Ils sont tous des acteurs clefs dans la planification de notre nouvelle stratégie d’attaques préventives. Font partie du même réseau : Michael Ledeen de L’American Enterprise Institute, l’ancien directeur de la CIA James Woolsey, William Bennett, Frank Gaffney, Dick Cheney et Donald Rumsfeld. On considère que le « Godfather » des Néo-conservateurs des temps modernes est Irving Kristol, le père de Bill Kristol.

Mais de plus grande importance sont les vues auxquelles ils adhèrent.

Voici un bref résumé de ce que nous pensons être les concepts-clefs des Néo-conservateurs :

1. En acccord avec la doctrine de Trotsky, ils prônent des révolutions permanentes, violentes et intellectuelles ;
2. Ils veulent remodeler la carte du Grand Moyen-Orient par la force si nécessaire ;
3. Ils sont partisans d’attaques préventives pour parvenir à leur fin ;
4. Ils acceptent la notion que la fin justifie les moyens ;
5. Ils ne sont pas opposés à l’Etat-providence ;
6. Ils ne sont pas opposés à un Empire Américain, au contraire, ils l’approuvent fortement ;
7. Ils pensent que mentir est nécessaire à la survie de l’Etat ;
8. Ils pensent qu’un Gouvernement Fédéral Centralisé et puissant est un avantage et que la direction de la société doit être tenue par une élite et tenue à l ‘écart de ceux qui n’ont pas le courage de faire face;
9. Ils pensent que la neutralité est mal avisée dans les affaires étrangères ;
10. Que le recours à la force ne doit pas être limité à la défense de notre pays ;
11. Ils détestent et méprisent les libertaires et par voie de conséquence les guardiens vigilants de la Constitution ;
12. Ils considèrent nécessaires les attaques contre les libertés civiques énoncées dans le « Patriotic Act » ;
13. Ils soutiennent Israël sans conditions et ont une forte association avec le parti du Likud

Ces trente dernières années, plusieurs organisations et organes de presse ont joué un rôle significatif dans la montée au pouvoir des Néo-conservateurs.

L’American Enterprise Institute, un produit de la Bradley foundation, a conduit a l’accusation contre les Néo-conservateurs que la vraie poussée vers la guerre tire son origine du « Projet pour un Nouveau Siècle Américain », une autre organisation de la Bradley Foundation. Ceci s’est passé en 1998 et fut acclamé par le « Weekly Standard » dont l’éditeur est Bill Kristol.

Ils firent pression pour une guerre contre l’Irak avant 1998 mais ces pressions n’aboutirent pas parce que l’administration Clinton ne mena jamais à terme ses bombardements périodiques. Il est évident que ces bombardements furent motivés plus par les problèmes personels et politiques de Clinton que par l’acceptation de l’agenda des Néo-conservateurs.

L’argent de Rupert Murdoch et son empire médiatique « News Corporation » joua également un rôle majeur dans la propagation des idées des Néo-conservateurs par l’intermédiaire de ses organisations « Fox News », « New York Post » et le « Weekly Standard ».


Le pouvoir et l’influence de son empire médiatique fit plus pour galvaniser le support du public pour l’invasion de l’Irak que l’on ne s’imagine.

Ils ont eu un succès incroyable dans leurs efforts pour contrôler le débat sur la question des valeurs occidentales et leur distribution à travers le monde.

Il est intéressant de noter que de grandes organisations parmi la droite chrétienne se sont joint aux Néo-conservateurs dans leur ardeur à promouvoir des attaques préventives en ignorant la doctrine chrétienne de guerre juste. Les Néo-conservateurs ont reçu leur soutient à bras ouverts.

Le Néoconservatisme n’est PAS une philosophie de libéralisme économique et de politique étrangère prudente.

Au contraire, il représente un « Big Government » providence chez nous et notre programme d’utiliser notre force militaire pour répandre leur version des valeurs américaines à travers le monde.

Si les Néo-conservateurs conservent le contrôle du mouvement gouvernemental au mandat défini et délimité par la Constitution à Washington, les Principes fondamentaux de la Constitution qui furent défendus par les Conservateurs, de limiter la grandeur et l’étendue de notre gouvernement, ne seront plus qu’un rêve oublié.

http://www.infowars.com/?p=2170
Vidéo version originale

Traduction : Kathleen de Longrée




Jeudi 22 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par biloute le 19/05/2008 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne veulent pas exporter leur soit-disantes valeurs, leur agenda comme tout les empires, c'est de dominer et mettre au pas le monde, économiquement, militairement, et politiquement. Soyons pas dupes...

En tout cas, si il est légitime pour un pays d'exporter ses valeurs, alors pourquoi les musulmans ne font pas des coups d'Etat partout, nottament dans les pays occidenteaux pour exporter leur valeurs? Ca serait une bonne idée non?

2.Posté par Samira le 19/05/2008 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas ce que nous enseigne l'Islam, quoiqu'on en dise.

Bien à vous.

Sam C.

3.Posté par erpilu le 19/05/2008 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont les choses bien en main et ce n'est pas la prochaine élection présidentielle qui les délogera quel qu'en soit le résultat.

Ils tiennent tous les secteurs clefs aux USA. Pour moi, la gangrene a déja passé le point de non retour.

4.Posté par Michael le 19/05/2008 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est complètement absurde de dire que cette doctrine vient de Trotsky. Le seule ligne qui y fait référence est celle ou il est question de révolution permanente. Hors c'est également la seule chose qui ne fait pas partie de la doctrine de Bush, qui au contraire se garde bien d'inciter son peuple à la révolution et préfère le flicage et l'abêtissement. Tout le reste tient au contraire d'une politique fasciste. Désolé Ron Paul mais là je ne peux pas soutenir ton point de vue, qui se rapproche d'un anti-communisme primaire, si commun au américains. Le jour ou Bush va mettre en place le communisme le vrai, il va neiger des grêles grosses comme des oeufs d'autruche.

5.Posté par msi2 le 19/05/2008 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention, ce ne sont pas les libertaires qu'ils méprisent, mais les libertariens, ce qui est différent.

6.Posté par Népios le 24/05/2008 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Michael. Ce n'est pas la première fois que j'entends dire, ou que je lis, que le néoconservatisme a à voir avec le maoïsme ou le trotskisme et c'est un fait que par une étrange alchimie, certains anciens théoriciens ou militants de ces courants ont muté. Je ne m'explique pas ce phénomène qui relève peut-être d'un avatar de la pensée straussienne ou nietzschéenne. Peut-être la révolution permanente a-t-elle été remplacée par la gestion du chaos permanent, que sais-je... Pas assez calé pour vous l'expliquer... Néanmoins, cela mérite d'être entendu et étudié, je trouve... J'entends bien m'y pencher car cela m'intrigue...


7.Posté par Népios le 24/05/2008 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Un petit complément : De même qu’on peut parler de guerres napoléoniennes au début du dix-neuvième siècle, on peut dire que les simulacres de guerre qui opposent l’occident anglo-américain aux pays musulmans depuis une génération sont des guerres guénoniennes. Après les attentats du 11-Septembre, les experts des services spéciaux ont, dit-on, entrepris de relire (ou de lire) René Guénon, théoricien traditionaliste français mort au Caire en 1951 après avoir tourné le dos à un Occident qu’il jugeait anéanti sur le plan ontologique. Vous voyez bien, Michael, que les néocons feront feu de tout bois pour atteindre leurs objectifs. Le dévoiement et l’inversion sont leurs meilleures armes à ce qu'il semble…

8.Posté par karine le 25/05/2008 01:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ron Paul est un Illuminati; il prépare donc l' "alternance" de l' après Bush .
c' est facile de dire que les néo-cons sont à l' origine de tous les maux actuels; ça évite que les gens aillent fouiner plus loin . ( Illuminatis, Biderberg, comité des 300, ...)
bien que je ne partage pas les vues de ce site catholique, le gouvernement mondial y est très bien décrit : http://catholiquedu.free.fr/cultes/Octopussy/OCTO1.htm

comme sarko ou le PS en france, les néo-cons ne sont qu' un groupe de personnes riches et influentes au service de ceux qui tirent réellement les ficelles . (Rothshild, Rockefeller, Morgan, Duipont de Nemours, Windsor,...)
qu' ils profitent du pouvoir qu' il leur est confié pour se remplir les poches est certain, mais ce n' est pas eux qui mènent la danse .


9.Posté par erpilu le 25/05/2008 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


100 % d'accord avec Karine.

Le pouvoir américain se compose de trois niveaux:

1 - Le président = la marionnette (pas vraiment de pouvoirs).

2 - L'équipe des néo-cons (Rumsfeld, Cheney, Perle, Wolfowitz, etc...) qui conduit la politique globale décidée par le niveau 3.

3 - L'oligarchie internationale (Bilderberg, trilatérale, Monarchie britannique, etc...)

En France, on peut ranger notre cher Sarko et son équipe dans le niveau 2.
Depuis son élection, le rapprochement avec les 'gens d'outre-manche' creve les yeux.

10.Posté par Népios le 25/05/2008 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je ne sais pas vraiment quoi penser de Ron Paul tant le personnage est complexe et atypique mais de là à dire qu?il est « illuminati »? Déjà, j?écarte ce concept nébuleux qui me semble bien trop gothique et enluminé pour ne pas cacher des réalités plus empiriques et je préfère classer très pragmatiquement Ron Paul dans la catégorie des paleocons, qui après tout, peuvent ne pas être tous antipathiques par les temps qui courent? Et puis cela dépend pour quoi? Pour se limiter à l?actualité récente, j?ai trouvé deux liens que j?ai jugé assez intéressants pour les suggérer:

lien
lien

Je n?en sais pas plus que ce qu?on savait déjà et ce que ces excellents articles nous apprennent, si ce n?est d?être allé voir un peu le site de campagne? Mais « illuminati », je demande des preuves?! Remarquez bien que les choses sont suffisamment complexes pour que bien des éléments m?aient échappé et je veux bien voir?

Cordialement à tous.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires