Politique Nationale/Internationale

Rivalité entre les faucons et les pigeons



Mercredi 5 Novembre 2008

Rivalité entre les faucons et les pigeons
Ce 4 novembre, quelque 130 millions d'électeurs américains se rendront aux urnes aujourd'hui pour choisir le 44e président des Etats-Unis. . Obama, qui fait figure de favori à ce stade-ci de la campagne, se rendra dans trois États qu'a remportés George W. Bush en 2004 et qui sont payants sur le plan des Grands Électeurs, soit la Floride, la Caroline du Nord et la Virginie.
Les candidats républicain et démocrate

A) Le parti démocrate

Barak Obama, sénateur de l'Illinois, Hillary Clinton, sénatrice du New York, John Edwards, ancien sénateur de la Caroline du Nord, Joe Biden, le sénateur du Delaware, Chris Dodd, sénateur du Connecticut, Mike Gravel, sénateur de l'Alaska, Dennis Kucinich, sénateur de l'Ohio à la chambre des représentants et Bill Richardson, le gouverneur du Nouveau-Mexique s'étaient portés candidats à l'invesiture démocrate.

-Les rivalités électorales


Les rivalités des candidats à la présidentielle américaine 2008 ont commencé peu après les élections partielles du Congrès. Les 8 candidats à la présidentielle ont annoncé leur candidature entre novembre 2006 et février 2007 et commencé leurs rivalités. Dans le premier trimestre de 2007, Hillary Clinton et Barak Obama sont arrivés a collecter 20 millions de dollars pour leurs rivalités électorales, alors que John Edwards a pu collecter 12 millions d'allocations. Chacun de ces trois derniers s'efforçait de remporter le caucus démocrate.

-Les primaires et les caucus américains

Les primaires démocrates ont commencé le 3 juillet pour élire le candidat principal des Républicains et des Démocrates à la présidentielle. Le premier tour des caucus démocrates s'est déroulé dans l'Iowa, alors que les primaires démocrates se sont déroulés le 8 janvier dans le New Hampshire. Par ailleurs, le caucus démocrate a eu lieu 19 juillet dans le Nevada, alors que la Caroline du Sud était le 26 juillet témoin des primaires. Selon le règlement du parti démocrate, les délégués sont attribués à la proportionnelle à chaque candidat, avec un seuil requis de 15 %. Le parti démocrate de chaque État a la charge de mettre en place la sélection de ses délégués, ainsi que la politique démocrate de discrimination positive et la parité entre les hommes et les femmes. Les principes d'application furent adoptés lors des conventions démocrates dans chaque État et transmis au parti national vers la mi-2007. En fait, c'étaient ces délégués qui ont désignés à une convention démocrate nationale, ayant lieu le 28 août 2008 à Colorado, le candidat officiel du parti Démocrate à l'élection présidentielle. Les primaires et les caucus ont eu lieu dans d'autres Etats et en fin de compte, les Etats-Unis étaient le théâtre d'un tsunami électoral, surnommé " Super Tuesday". Dans un tel jour, les habitants de plus de 20 Etats se sont déplacés vers les urnes. Obama est arrivé à obtenir les voix nécessaires dans l'Iowa, et la sénatrice de New York, Hillary Clinton a devancé son rival noir. Obama a devancé Hillary Clinton par le nombre de soutiens de superdélégués.
Les superdélégués étaient quelque 800 personnalités du Parti démocrate qui avaient la liberté de vote lors de la convention nationale démocrate de la fin août à Denver (Colorado) chargée de désigner le candidat démocrate à la Maison Blanche.
Conformément au règlement du parti Démocrate, chaque candidat qui arrive à obtenir le quorum requis de 2025 dans les primaires et les caucus, il est désigné comme le candidat officiel des démocrates au scrutin présidentiel. Finalement, le sénateur de l'Illinois a été désigné comme le candidat des Démocrates. Obama est le premier candidat noir pendant les 238 ans d'histoire américaine.

B) Le parti républicain

Les faucons républicains étaient rivaux des pigeons démocrates lors du marathon. Le sénateur de l'Arizona, John McCain, l'ex gouverneur de l'Etat d'Arkansas, Mick Huckabee, l'ancien gouverneur du Massachusetts, Meath Romney, Ron Paul, député du Texas, Fred Tampson, sénateur du Tennessee, Dunkin Hanter, député de l a Californie et Rudy Giuliani, ex-maire de New York étaient tous les candidats républicains. Dans le début de ce marathon, Mick Huckabee est entré sur la scène. Lors des caucus, dans l'Iowa, tenu le 3 Janvier, il est parvenu à obtenir 34% des voix. Romney a obtenu 25% des voix et Thompson et McCain ont obtenu 13% des voix et Ron Paul et Rudy Giuliani ont respectivement obtenu 4% et 10% des voix.
Les primaires dans le New Hampshire s'étaient transformés en une sorte d'enjeu. La rivalité entre ces deux derniers était très étroite. Selon les résultats officiels, le sénateur de l'Arizona, McCain a obtenu 37%, devant Romney, 32%, Huckabee, 11% et Giuliani, seuls, 9%.
Le 31 janvier, le gouverneur de la Californie, Arnauld Schwarzenegger, a apporté ses soutiens à McCain. L'Etat de la Californie jouait un rôle crucial dans le "Super Tuesday". Cet Etat avait le plus grand nombre des députés au congrès national du parti Démocrate. Ce soutien était vital pour McCain. Lors du "Super Tuesday", McCain a pu obtenir les voix des concitoyens dans l'Arizona. Par ailleurs, le sénateur républicain, McCain, ont gagné les primaires organisées en Californie. Il a décroché les Etats de l'Illinois du New Jersey, du Connecticut et du Delaware. John McCain a obtenu plus des 1191 voix qui étaient nécessaires pour obtenir son investiture.
16 candidats républicains et démocrates à la présidentielle américaine ont tout fait pour décrocher l'investiture de leurs partis. Mais, le démocrate Obama et le Républicain McCain ont devancé d'autres rivaux. Maintenant, le monde attend impatiemment le résultat du duel Obama/McCain.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 5 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires