Proche et Moyen-Orient

Rima Khalaf démasque la politique discriminatoire d'Israël et la complicité de l'ONU


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 13:25 Les formidables moustaches d'Oncle Samuel


Madame Rima Khalaf, secrétaire exécutive de la commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (ESCWA), a pu prouver le caractère discriminatoire de l’Etat d’occupation et de sa politique d’apartheid menée contre les Palestiniens. Madame Rima Khalaf a pu aussi prouver la politique complice des Nations unies avec "Israël". Cette organisation mondiale, qui prétend défendre les droits de l’homme, couvre "Israël", ses crimes et discriminations.


Gaza - CPI
Samedi 25 Mars 2017

En effet, ladite commission a publié un rapport confirmant la politique d’apartheid menée par l’occupation sioniste contre le peuple palestinien. Cette occupation fait tout pour déchirer et opprimer ce peuple où qu’il se trouve. C’est la pure réalité que personne n’aime voir et entendre, ni à Washington ni à Tel-Aviv, dit Madame Khalaf, commentant le rapport.

Bizarrement, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a demandé à Madame Khalaf de retirer le rapport. Ne voulant être un faux témoin, elle a donné sa démission. Cette démission a été accueillie avec joie par "Israël".

Madame Rima Khalaf

D’une famille jordanienne, Madame Khalaf est née en 1953, dans la capitale jordanienne Amman. Au début des années soixante-dix, elle est partie faire ses études à la faculté d’économie de l’Université Américaine. De cette université, elle est sortie avec une maîtrise et un mari, l’homme d’affaires Hani al-Hinidi.

Ensuite, Madame Rima est partie vers les Etats-Unis où elle a fait son doctorat à l’université de Portland.

Par le journal britannique The Financial Times, elle a été élue parmi les cinquante personnalités qui avaient eu un impact au cours de la dernière décennie.

Entre les années 1993 et 1995, Madame Rima a été ministre de l’industrie et de l’économie. Ministre de la planification entre 1995 et 1998. Vice-premier ministre en gardant son portefeuille de planification, entre 1999 et l’an 2000.

Entre 2000 et 2006, elle a occupé le poste de secrétaire général adjoint du bureau arabe du programme de développement des Nations unies.

A cette époque, elle a réalisé, épaulée par un certain nombre d’experts arabes, plusieurs rapports. Son premier rapport, en 2002, a énuméré ce qui était à améliorer dans le monde arabe : la liberté, le savoir, la situation de la femme.

Son rapport, publié en 2004 sous le titre « Vers la liberté dans le monde arabe », a obtenu le prix du « Roi Hossein pour la direction humaine ».

C’est en 2007 qu’elle a été désignée directrice régionale du bureau des pays arabes du programme de développement des Nations unies. Elle a montré un professionnalisme et un humanisme exceptionnels.

Positions fortes

Pour ses fortes positions contre l’occupation sioniste, l’entité israélienne ne se montrait satisfaite. Son ambassadeur a demandé au secrétaire général de l’ONU de la renvoyer.

Dans la conférence de lancement de l’ESCWA, en Tunisie, en février dernier, Madame Khalaf n’a pas mâché ses mots. Elle a réaffirmé que les formes d’ingérences étrangères contre les droits et la dignité arabes sont nombreuses. Les plus dangereuses en sont l’occupation israélienne de la Palestine, du Golan syrien et de certains terrains libanais. Cette occupation, qui vient contre la décision et les conventions internationales, continue pourtant sans aucune dissuasion.

Notons enfin que Madame Khalaf a obtenu plusieurs prix et médailles, dont le prix de la Ligue Arabe pour les dames arabes distinguées sur la scène internationale.

https://french.palinfo.com/news/2017/3/22/Rima-Khalaf-d-masque-la-politique-discriminatoire-isra-lienne-et-la-complicit-de-l-ONU https://french.palinfo.com/news/2017/3/22/Rima-Khalaf-d-masque-la-politique-discriminatoire-isra-lienne-et-la-complicit-de-l-ONU



Samedi 25 Mars 2017


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires