ALTER INFO

Rice demande à l'Otan d'en faire plus


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


"Attaquons avant d'être attaqué". C'est avec ce crédo digne d'une logique pathétiquement querelleuse que Rice est allé à Bruxelles vendre à ses collegues de l'Otan sa stratégie afghane.


IRIB
Dimanche 28 Janvier 2007



Aux membres de l'Alliance de l'Atlantique Nord, déjà fortement engagés dans un conflit qui risque à tout moment de basculer dans un cauchemar à l'Irakienne, elle a conseillé de prendre les devants. Rice a prédit un printemps "difficile, dangereux et sanglant" qui avec l'adoucissement du climat, verrait des centains de talibans descendre des montagnes afghans vers Kaboul et d'autres grandes villes pour s'attaquer arme à la main aux forces de l'Occident.

Autant donc aller chercher les terroristes dans leur refuges montagneux, les anéantir à coup de bombes avant qu'ils ne passent à l'action. Au regard de la tournure que prennent les évenements sur le terrain, il va sans dire que l'argument de Rice vaut son pesant de mauvaise foi. Englouée jusqu'au cou en Irak, l'Amérique de Bush cherche visiblement à renflouer un crédit et une puissance à jamais atteinte en Afghanistan, quitte à sacrifier quelques milliers de vies de soldats européens. Tant pis si en ce faisant, elle finisse par mettre face à face les dirigeants "suivistes" de l'Europe et une opinion publique européenne foncièrement allérgique à l'idée de la guerre. Reste à regler ce que l'administarion Bush qualifie euphémiquement de "dégats collatéraux", c'est à dire ces centaines de milliers d'Afghans dont la mort est plus que probable au cas où l'armée de l'Otan procède à un nettoyage identique à celui qui s'est récemment déroulé en Somalie. Mais là aussi, Mme Rice a ses remèdes à offrir. Il suffit une grande dose d'outrace verbale agrementée d'une campagne de dénigrement anti terroriste effrené pour que la pillule passe.

Dans les médias occidentaux, a-t-on jamais parlé de ces centaines de civils somaliens, tués ou blessé alors que l'aviation us chassait voici quelques semaines les terroristes? non. Mais en dépit de ce scenraio rodé dans ses moindres détails, rien ne dit que l'Afghanistan où les Etats Unis prétendent avoir emporté une victoire stratégique de taille soit aussi facilement domptable que la Somalie. Le printemps difficile que craint Rice en Afghanistan peut déboucher sur un été encore plus infernal que les étés irakiens.


Dimanche 28 Janvier 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires