Politique Nationale/Internationale

Rice compare l'occupation israélienne à la Ségrégation aux Etats-Unis


Mais si un État juif est légitime dans son principe, comment et pourquoi "la seule démocratie au Moyen-Orient", comme Israël se proclame lui-même, finit par ressembler à l'Apartheid d'Afrique du Sud et à la Ségrégation dans le Sud des Etats-Unis, même aux yeux de son propre Premier Ministre et du moulin à paroles international de Bush ?

Par Lenni Brenner
Brenner est l'auteur de 4 livres, dont Le sionisme à l'époque des dictateurs, Le mur d'acier : le révisionnisme sioniste, de Jabotinsky à Shamir et Le Moindre Mal, Une étude du parti démocrate américain. En 2004, il a publié chez Jefferson & Madison : Sur la Séparation de l’Eglise et de l’Etat : Ecrits sur la Religion et le Sécularisme. Il peut être joint à l'adresse suivante : BrennerL21@aol.com


Lenni Brenner
Mercredi 2 Janvier 2008

Rice a tendance à comparer l'occupation israélienne dans les territoires à la ségrégation raciale qui était la norme dans le Sud des Etats-Unis
Rice a tendance à comparer l'occupation israélienne dans les territoires à la ségrégation raciale qui était la norme dans le Sud des Etats-Unis
Qui peut défendre plus la réputation du sionisme que le Premier Ministre israélien? Par conséquent, beaucoup de gens se demandent pourquoi Ehud Olmert a-t'il brusquement annoncé après Annapolis que "si un jour la solution à deux Etats s'effondre et que nous devons affronter une lutte pour l'égalité des droits de vote dans le genre Sud-Africain, alors, dès que cela se produira, l'État d'Israël sera terminé."
("Olmert alerte sur la "Fin d'Israel" BBC, 29/11/07)

Apparemment, il réagissait aux déclarations agressives de la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice.

Haaretz, le plus prestigieux journal d'Israël, nous dit que :

Dans des conversations privées -- et comme elle l'a dit à Annapolis -- Rice a tendance à comparer l'occupation israélienne dans les territoires à la ségrégation raciale qui était la norme dans le Sud des Etats-Unis. Les checkpoints des Forces de Défense Israéliennes où les Palestiniens sont détenus lui rappellent l'autobus dans lequel elle voyageait alors qu'elle était enfant en Alabama, où les sièges pour les Noirs et les Blancs étaient séparés. Bien sûr, pour les Israéliens, il s'agit là d'une comparaison qu'ils considèrent comme une "identification excessive" de sa part avec la souffrance des Palestiniens. (Aluf Benn, "Qu'est-ce qui presse?" 27/12/07)

Abe Foxman de l'Anti-Defamation League et d'autres apologistes d'Israël crient après l'ex-président Jimmy Carter parce qu'il a attaqué l'apartheid israélien en Cisjordanie.

Et Haaretz affirme que les ultras sionistes américains s'en prennent à Rice pour l'utilisation du terme qui, s'il reste collé à Israël, sera finalement fatal pour le sionisme aux Etats-Unis. Maintenant, ces fanatiques fulminent contre la déclaration d'Olmert. Mais il est plus intelligent qu'eux.

Lorsque Carter et Rice disent ce qu'ils ont à dire, Israël doit négocier avec l'Autorité Palestinienne et les Etats arabes qui la soutiennent, ou affronter l'opposition croissante au sein de l'impérialisme américain de ceux qui sont plus préoccupés par le pétrole arabe que par la campagne de contributions sioniste.

Olmert sait que les divisions croissantes entre Israël et son protecteur ne manqueront pas d'inspirer de nombreux Palestiniens à continuer de lutter contre le sionisme jusqu'à ce qu'il soit vaincu, comme le régime d'apartheid dont il dit lui-même que cela y ressemble.

Bien entendu, Olmert n'abandonne pas le "droit à exister" en tant qu'État juif dans les frontières reconnues par l'Autorité et le monde arabe. Idem pour Carter et Rice.

Mais si un État juif est légitime dans son principe, comment et pourquoi "la seule démocratie au Moyen-Orient", comme Israël se proclame lui-même, finit par ressembler à l'Apartheid d'Afrique du Sud et à la Ségrégation dans le Sud des Etats-Unis, même aux yeux de son propre Premier Ministre et du moulin à paroles international de Bush ?

Soyez certains que nous n'obtiendrons jamais de réponses honnêtes à cette requête de la part d'Olmert, et encore moins de Rice qui ne montre aucun signe de connaissance approfondie de l'histoire sioniste.

Mais il y a effectivement une explication intelligente, et nous la trouvons dans "Le Mur de Fer (Nous et les Arabes)," écrit en 1923 par Vladimir Jabotinsky (1880-1940), fondateur du Mouvement "Révisioniste Sioniste" dans lequel Olmert a grandi.

Même s'il est né dans ce qui est aujourd'hui l'Ukraine, Jabotinsky est russophone et est un écrivain doué dans cette langue et dans beaucoup d'autres.
En effet, ses talents étaient tellement extraordinaires qu'il est rapidement devenu un chef de file sioniste au niveau international et a joué un rôle décisif en obtenant de Londres la mise en place d'une "Légion juive" en 1917 afin d'aider la Grande-Bretagne à prendre la Palestine à l'empire ottoman.

Le sionisme, comme toute idéologie, possède des écrivains qui n'agissent pas et des acteurs qui n'écrivent pas. Mais les combats dans l'armée impériale ont transformé l'écrivain Jabotinsky en un acteur réaliste.

Lisez ses textes sur la "colonisation". Vous comprendrez exactement pourquoi Israël, en dépit de tous les bavardages sur le fait qu'il soit "la seule démocratie au Moyen-Orient", est inexorablement devenu le régime discriminatoire si bien résumé par la "ségrégation" de Rice et "l'apartheid" d'Olmert.

Ils appellent chacun, de façon différente, à une "solution à deux États." Mais Olmert veut un Etat sioniste aussi grand possible en ayant un minimum de victimes israéliennes, et les Palestiniens confinés dans des Bantustans pas plus grands qu'un placard à balais. Rice est prête à être un peu plus généreuse.

Mais la ségrégation ou l'apartheid, religieux ou ethnique, n'ont aucun droit à exister sur un seul centimètre de notre planète.

Après des décennies de lutte, la ségrégation juridique américaine et l'apartheid d'Afrique du Sud sont morts et nous leur avons tous dit bon débarras.

Quand les progressistes Palestiniens et Israéliens agiront ensemble et créeront leur équivalent du mouvement des droits civiques américain et du Congrès National Africain National, le sionisme rejoindra la ségrégation et l'apartheid dans le cimetière réservé aux régimes coloniaux discrédités et battus

Source : http://palestinechronicle.com/
Traduction : MG pour ISM


Mercredi 2 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par perceuse le 02/01/2008 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les centres de pouvoir ont migrés des gouvernements vers les institutions financieres internationales. apparement le declin provoqué des etats-unis par une mise à mort economique est bien lancé; ce qui m'amène à penser qu'il est presque normal que les usa et israel opèrent un divorce. quand on voit que c'est maintenant l'europe qui developpe des relations diplomatiques avec la "democratie" du moyent-orient (merci sarkozy et sa politique de civilisation) rien ne change, finalement. une seule chose me laisse perplexe, comment pourront-ils troubler les européens en leur faisant croire que notre democratie vaut mieux que celle des etats désunis alors que nous prenons exactement le meme chemin de décadence ?

2.Posté par la souris de la nuit le 02/01/2008 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL n'est pas souhaitable que les usa s'ecroulent et deviennent une faible nation, mais il est important de les debarasser de leur philosophie imperiale et sioniste, et ainsi que de leur psychologie totalitariste et velleitaire. En somme, il faut aider mon pays!! Une usa qui sur le plan de la politique internationale ressemblerait a la Russie ou la chine. une diplomatie basee sur le respect des interets d'autrui. Une diplomatie qui ne concevrait pas le developement industriel et technologique des autres nations comme une menace pour soi. le meme raisonnement est valable pour un Israel secularise et debarasse de sa politique d'apartheid et jabotinskyste.
Un rappel a l'attention de Monsieur Brenner donc j'apprecie par ailleurs le texte: on a tendance a oublier que la politique d'Apartheid n'etait pas seulement l'apanache de l'Afrique du Sud, il faudrait souvent rappeler que cela etait ausi de rigueur en Rhodesie/Zimbabwe, et en Namibie. les jeunes nes au-cours des annees 80 ne le savent pas forcement pour mieux apprecier la situation de ces pays qui ont souffert de plusieurs centaines d'annees politiques racialistes puis racistes et d'apartheid.

3.Posté par BELH le 02/01/2008 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

petite souris comment veux tu que ton pays ou israel se debarasse de ce qui constituent leurs fondations, c'est à dire le vol de terre et de richesses, exploitations avec toutes les desolations quiu vont avec.

4.Posté par la souris de la nuit le 02/01/2008 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cruel dilemne en effet pou ces maitres debellateurs! mais allez je vais me permettre une petite blasphemation: " rends au moins en partie a Cesar ce qui est a Cesar, et en totalite a DIeu ce qui est Dieu!" autrement dit qu'on leur rende au- moins une partie(> 50%) de leur biens voles, et ainsi que la totalite de leur dignite salie.

5.Posté par redk le 02/01/2008 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un volleur vous voles , il se fait atrrapé la main dans le sac et ne vous rend que 50% du butin qu'il vous a pris, normal?? NON !!! surtous que pour se vole ci, ils y a crimes et génocide!!

6.Posté par la souris de la nuit le 03/01/2008 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis entierement d'accord avec toi, pour ce concerne l'amerique nous sommes la 3e ou 4e ou 5e generation des derniers genocidaires des auchtotones de ce pays....comment leurs payer pour les crimes de leurs ancetres? d'autres part, le realisme politiques nous oblige a considerer le rapport de force militaire...les criminels qui regnent en maitres dans ce pays se feraient un plaisir de massacrer les dernieres survivances amerindiennes; tout ce qu'ils cherchent est le pretexte pour les qualifier de terroristes...Nous le voyons bien dans les tenants du sionisme mondialiste en palestine. pour l'instant , les indiens n'ont meme pas la capacite militaire et psychologique de resistance des palestiniens...mais la faiblesse des nations massacreuses vient precisement du fait qu'elles se reclament de l'heritage de leurs maitres soi -disant fondateurs, or l'heritier herite aussi du passif de ses ascendants, autrement dit les nations-heritages d'Amerique et d'israel( si tant est qu'on peut attribuer un caractere national a l'entite israelienne ) devraient donc s'attribuer ce passif et le combler. Dans le cas d'israel ce sera un etat unque en palestine (comme en afrique du sud ou en Namibie post apartheid; et en Amerique le partage de territoire puisque de toute evidence les vainqueurs blancs ne sont pas pret a les integrer, a defaut on leur attribue un etat qui serait au-moins aussi grand que le quebec, et non des Bantoustans miserables. Cette Etat representerait peut-etre le creusot de la mystique politique des nations indiennes (bien que differentes) peut etre renaissantes ...la notion "d'au moins 50%" que j'ai evoquee est simplement liee au fait qu'on ne peut pas parler d'expulsion des descendants des maitres genocidaires!!!! meme si on avait les moyens il ne pourrait absolument etre envisager. Nous ne sommes tout de meme pas des sionistes pour se livrer a ce genre de sauvagerie.

7.Posté par perrin le 03/01/2008 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une telle position de Rice prête à sourire ou à pleurer...peut être à pleurer de rire ... je crois plutôt à pleurer tout court ... car derrière il y a des souffrances individuelles et collectives insoutenables par le plus commun des mortels.
Pourquoi de telles paroles maintenant ? Depuis plus de 40 ans nous voyons les mêmes images et atrocités, un peuple perdre près de 70% de son territoire et être le sujet des pires barbarismes de notre époque... sans que peut s'en émeuve.

N'oublions pas que dans les démocraties nous avons depuis longtemps par les systèmes politiques mis en place laissez tous les pouvoirs de décisions, sans contrôle, sauf tous les 5 ans, à des responsables désignés et surtout bien payés.

Ces hommes sont soumis à des pressions clairement exprimées et à des pouvoirs bien plus obscurs. Se sont ces derniers qui sont à même d'expliquer au mieux la non implication des pays libres dans des conflits totalement injustifiés et à des expansions territoriales du même acabit.

Mais attention les temps changent, les étasuniens perdent de leur superbe et surtout de leur crédibilité. Une crise financière globale s'annonce, l'effondrement économique des USA est depuis plusieures années commencé sans que beaucoup s'en rendent compte. Aucun système ne pourra le remplacer. Alors les paroles de Rice ont sous cet angle une certaine justification, qui est loin d'avoir une consonance humanitaire et compatissante.



8.Posté par la souris de la nuit le 03/01/2008 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout fait d'accord Perrin!

9.Posté par BELH le 03/01/2008 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon ces pays qui representent le monde occidentale sont maudits, viendra le jour où ils seront tous balayés d'un simple revers de la main à l'instar d'un grand sportif qui finit dans la déchéance et l'oubli.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires