Politique Nationale/Internationale

Rice au Moyen-Orient




La Secrétaire d'Etat américaine, Condoleeza Rice qui vient d'effectuer la semaine dernière une visite controversée, au Liban et en Palestine occupée, est de nouveau, au Moyen-Orient dans l'espoir de mener à bien la diplomatie, déjà, vouée à l'échec de la Maison Blanche. Les Etats-Unis et le régime sioniste poursuivent des objectifs cachés dans l'offensive contre le Liban, la meilleure preuve en est l'opposition ferme des Etats-Unis à un cessez-le-feu, en dépôt des appelés pressants, au niveau international.


IRIB
Dimanche 30 Juillet 2006

Rice au Moyen-Orient
Le Liban est entré dans le 18ème jour de la guerre totale du régime sioniste, mais il résiste, toujours, à l'offensive de grand ampleur de l'armée d'Israël, au cours de laquelle des centaines de femmes et d'enfants ont été tués, et des milliers d'autres ont été blessés. L'armée du régime de Tel-Aviv a détruit les ponts, les routes de communications, l'aéroport de Beyrouth et les infrastructures libanaises, sans pour autant pouvoir contraindre le peuple libanais à abandonner la résistance. Au cours de des derniers jours, l'armée du régime sioniste a essuyé un échec cuisant au cours des combats terrestres, et a du se retirer, honteusement, du sud du Liban. Dans une telle conjoncture, Rice se trouve, à nouveau, au Moyen-Orient pour trouver une porte de sortie du bourbier dans lequel s'est enlisé le régime sioniste et dont elle-même est instigatrice. Cette fois-ci, Rice parle du déploiement de la force internationale aux frontière du Liban, ce qui a suscité la réaction négative des milieux politiques de la région. Il est évident que cette fois-ci aussi, la stratégie américaine consiste à créer une nouvelle crise dans la région.

La Secrétaire d'Etat américaine a mis les responsables israéliens au courant du plan du déploiement de la force internationale, un plan conçu, pour les analystes politiques, comme une réoccupation de la région. De l'avis des analystes, le déploiement de la force internationale est un prétexte pour la présence des forces occidentales en vue de soutenir le régime sioniste.

Dans un tel contexte, l'ONU observe le massacre du peuple libanais, et elle n'est même pas capable d'émettre une résolution formelle contre les crimes du régime sioniste. Par ailleurs, les Etats-Unis parlent du projet du Grand Moyen-Orient, et le régime sioniste en tant qu'exécuteur de la politique américaine, continue de mettre à feu et à sang la région. En fait, les Etats-Unis et le régime sioniste poursuivent pour l'instant un objectif principal qui consiste à en finir avec le Hezbollah et à appliquer la résolution injuste 1559 du Conseil de Sécurité de l'ONU.


Dimanche 30 Juillet 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires