Croyances et société

Rêves et cauchemars


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


D’un point de vue purement humain on peut se demander comment assurer à chaque humain une vie supportable. La question se pose en effet dans un monde où les injustices sont criantes et la loi du plus fort semble être plus que jamais la règle. Certains états ne se gênent même pas au mépris de cet organisme pompeux et impuissant qu’est l’ONU pour déclencher des guerres « propres » aux conséquences que toute personne qui connait un tant soit peu la guerre peut imaginer sans peine. Ces guerres sont souvent déclencher dans le but d’accroitre son espace vital (http://fr.wikipedia.org/wiki/Lebensraum). Et le fait que certains s’imagine qu’il faille réduire le nombre d’habitants ne fait que nous conforter dans cette idée. Mais il convient de demander à ces néo-malthusiens (http://www.delaplanete.org/Reduction-de-la-population.html) il n’y a pas assez de ressources pour quel mode de vie ? Qu’on se comprenne je ne suis pas pour que les gens fassent des enfants à n’en plus finir, mais j’aime que l’on soit précis parce que quand on dit des choses aussi grave il faut pouvoir les justifier. Alors quel mode de vie ces gens prennent en compte ? Si c’est pour dire que tout le monde doive vivre comme Sarkozy ou ses amis il est évident qu’il n’y a pas assez de ressources sur terre, mais Gandhi a dit ceci de très vrai : « Qu’il y a assez de ressources pour tous, mais pas assez pour l’avidité de tous ». Personnellement je suis un homme modéré qui aime prendre du recul et analyser avec calme et à froid toutes les possibilités. Mais il semble que nous soyons en face d’extrémistes dont il convient de parler.


Thanatos
Dimanche 2 Mai 2010

Rêves et cauchemars
Je trouve certains hypocrites agaçant, le genre d’hypocrites qui demande aux peuples de serrer sa ceinture quand eux sont des champions du gaspillage. Comme dit le dicton « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Mais quand Raffarin parlait de « France d’en haut » il savait de quoi il parlait et seuls les ignorants et les naïfs pouvaient ne pas comprendre de quoi il s’agissait. Ces gens sont des extrémistes qui ne semblent tolérer qu’une seule manière de voir les choses. Ils ne supportent d’ailleurs pas la contradiction, à croire qu’ils sont dans leur petite bulle, de vrais psychopathes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychopathie) voilà un article intéressant à ce sujet voir ici : http://www.futurquantique.org/?p=2155 et voir ici chez notre chère Eva :
http://sos-crise.over-blog.com/article-les-dirigeants-sont-souvent-des-psychopathes-les-soumettre-a-des-tests-44497911.html.
Ils parlent souvent de croissance économique et de création de richesse. Ok faisons une étude pour savoir qui a profité de la croissance économique avant la crise. Mais que voulez-vous certains riches sont loin de la réalité comme d’ailleurs certains pauvres qui rêvent d’être riche et qui furent les grandes victimes de la crise des subprimes. Leurs rêves sont devenus des cauchemars et j’espère pour eux qu’ils ont compris dans quel monde ils vivent. Ne jamais penser que l’on sera gagnant en travaillant avec une banque ou des financiers. J’accepte personnellement que certaines personnes ne pensent pas comme moi car c’est le contraire qui serait de mon point de vue inquiétant, car la pensée unique est à mes yeux une abomination. J’estime que c’est l’échange d’idées qui enrichit chaque personne qui participe par exemple à un débat civilisé. J’aimerais que certains se demandent si les biens matériels peuvent les rendre heureux. Quand vous aurez eu la plus grande voiture, la plus belle maison, tout ce qui est « beau » et cher, vous feriez quoi après ? Et surtout connaissez-vous le prix à payer pour avoir toutes ces choses ? Songez-y et discutez avec des personnes très riches si vous en connaissez et vous verrez s’ils sont dans un conte de fée ou dans une prison dorée. Si comme moi ils en arrivent à la conclusion qu’être riche ne rend pas heureux alors ils se poseront les questions que je me pose : que sommes-nous en train de faire et quel genre de monde sommes-nous en train de léguer à nos enfants ? Un monde pollué à tous les niveaux (spirituel,
physique) et des existences vides de sens. Je vois ainsi des amis hauts cadres qui reviennent lessivés et vidés du boulot et qui n’ont plus de vie sociale.
Des couples de hauts cadres qui ne se voient même pas. Dans mon pays je vois beaucoup de jeunes au chômage alors qu’il y a tant de choses à faire. Je vois des gens incapables de se soigner et des hôpitaux qui se transforment en mouroir fautes de moyens matériel ou faute de compassion du personnel soignant qui se comporte comme une maffia. Je sais malheureusement de quoi je parle puisque je suis souvent dans les hôpitaux et donc témoin de la détresse de ces patients. Je crains qu’un jour même certains qui ont perdu leurs proches dans ces hôpitaux ne s’en prennent aux travailleurs de l’hôpital. Mais le problème est que nous sommes dans un système où tout passe par l’argent et le manque d’argent justifie tous les manquements. Les villes sont sales et polluées, les routes sont impraticables et tout ceci est justifié par le manque d’argent. On en vient à se demander si les citoyens ne paient pas les impôts pour être aussi mal traités. La vérité selon moi est que ce sont les esprits qui sont corrompus et malades et que cela est manifeste le poisson pourrit toujours par la tête. Les corps habillés dont le salaire est garanti sont pourtant les premiers à faire du racket sur les routes et à étrangler encore un peu plus une population exsangue. Quant aux hauts fonctionnaires et même les hauts cadres dans le privé ils sont plus intéressés par piller qu’à travailler. Une étude de la pyramide de Maslow
(http://home.nordnet.fr/~sdelbecque/cour/maslow.htm) dans notre pays serait d’ailleurs fort intéressante puisque certains qui normalement n’ont plus à se préoccuper des besoins primaires cherchent à engranger des sous comme s’ils savaient que tout ceci pouvait prendre fin du jour au lendemain. Un homme honnête et avec des idées saines ne peut avoir un tel comportement. Mais eux sont tels des vampires qui sucent le sang des pauvres gens sans le moindre remord. Cela est triste et inquiétant surtout qu’un bon nombre de ces hauts cadres et hauts fonctionnaires actuels étaient pauvres et avaient de belles théories alors. Mais cela est manifeste : « donnez le pouvoir à certains qui n’y sont pas préparés et ils pètent les plombs ». J’apprécie personnellement certaines actions de Chavez et Castro qui font des efforts pour que leurs peuples aient accès à la lecture et donc à la connaissance. Chez nous l’école est en perdition et les jeunes brillent par leur ignorance, c’est vraiment abominable. Je pense personnellement que la connaissance doit être mise à la disposition et à la portée de tous afin que chacun puisse apporter sa contribution à une réflexion qui nous concerne tous à savoir comment réglementer notre société. L’ignorance est un crime et est une des armes favorites des extrémistes qui nous dirigent. Ils nous dirigent parce que ce sont des psychopathes qui n’hésitent pas à intimider, à torturer et à tuer. La guerre en Irak récemment a d’ailleurs montré l’hideux visage de certains soi-disant démocrates et passionnés de droits humains. La plupart des humains à ma connaissance ne sont pas comme cela naturellement. Beaucoup peuvent devenir ainsi par dépit, désespoir ou parce qu’ils pensent que la loi du plus fort est la seule qui ait voix au chapitre dans ce monde. Et si la plupart des humains et des peuples en arrivent à cette sinistre conclusion, je craigne qu’un jour il n’y ait plus d’aube pour les humains. Plus une once de justice, plus de droit, mais n’est-il pas déjà trop tard ? Pour moi un des gros problèmes auquel doit faire face le genre humain est l’existence de ces fanatiques impitoyables qui en fin de compte pourraient ne pas hésiter à commettre des génocides puisqu’ils semblent insensibles à la souffrance d’autrui. Dieu merci, il y a encore des gens modérés et positifs qui donnent des pistes pour un autre monde.
 Personnellement comme je l’ai sans aucun doute déjà dit, j’ai un grand respect pour une dame comme Vandana Shiva. J’ai apprécié l’idée de sa banque de semences, une idée que j’aimerai qui soit reprise par beaucoup de personnes aux 4 coins du monde. Alors certes les fanatiques peuvent s’en prendre à cette banque, la brûler etc… Mais s’il y en a des centaines dans le monde pourront-ils toutes les détruire ? Je compte personnellement prendre contact avec elle et voir dans quelle mesure je pourrais faire de même. Il y a tant de plantes aussi avec des propriétés étonnantes, asseyez-vous et discuter avec des personnes qui connaissent la nature et vous en apprendrez beaucoup. Parmi les personnes que je respecte il y a aussi le docteur Christian Velot dont j’apprécie grandement les efforts pour vulgariser le concept d’OGM (voir ici :
http://video.google.com/videoplay?docid=-875413616197118497#). Il n’est pas « fanatiquement » opposé au concept d’OGM mais il pense au principe de précaution, principe étranger aux fanatiques qui aiment passionner les débats ou jouer sur nos émotions. Je suis personnellement contre les OGM, mais je pense que pour mieux les combattre il faut les connaître et de mon point de vue le docteur Velot nous y aide grandement. Je ne veux pas être fanatique car je considère que le fanatisme est l’ennemi du bon sens et de la raison. C’est ainsi que je veux que tout le monde est librement et équitablement accès à la connaissance pour pouvoir choisir en son âme et conscience. Dans cette optique je pense que tout le monde devrait avoir un jour de repos par semaine et que la durée de travail hebdomadaire soit raisonnable. Une juste répartition du travail pour que tout le monde puisse avoir la chance d’exercer un emploi. Je ne dirai pas que certains n’attaquent pas le cher Christian Velot parce que c’est faux il a ses détracteurs (voir ici :
http://imposteurs.over-blog.com/article-christian-velot-est-anti-ogm-tout-s-explique-1-46986030.html
et ici : http://imposteurs.over-blog.com/article-18258545-6.html) et personnellement je vous encourage à vous faire votre propre opinion. J’admire aussi le docteur Claude Bourguignon
(http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=113) pour ses explications sur « la vie » dans les sols. C’est avec ce genre de personnes que je veux avoir des échanges et ainsi pouvoir me projeter intelligemment dans le futur.
Je n’oublie pas non plus Jacques Testart (http://jacques.testart.free.fr/) dont j’ai visionné certains débats et que je trouve intéressant comme personnage. Il y a aussi d’autres comme Jean Pierre petit qui donne des pistes de réflexion intéressantes. Comme je le dis il ne s’agit pas d’être fanatique mais d’être modéré et pragmatique. Mais on ne pourra pas me convaincre que nos dirigeants qui sont obsédés par le profit, la compétition et la guerre soient préoccupés par l’éthique et le bien de leurs populations. On ne me fera pas croire que les firmes se préoccupent des conséquences de leurs actions sur les populations. Généralement elles ne font que quand ça menace leurs profits et c’est le point de vue d’une personne qui a un moment a eu la naïveté de croire que l’éthique existait en affaire. Les politiques sont selon moi des prostituées des forces de l’argent, je n’attends rien de bon d’eux. Quand on nous annonce par exemple qu’un état est en faillite, je me dis souvent comment c’est possible. N’y a-t-il pas des terres à cultiver ? N’y a-t-il pas de l’eau pour pêcher et pour irriguer les terres ? N’y a-t-il pas des moyens pour permettre aux gens de satisfaire un certain nombre de besoins de base ? Non ce qui intéresse les psychopathes c’est le fric et le pouvoir. Ces deux choses sont comme des drogues on y devient accro jusqu’à l’overdose. En fait ces gens ne sont plus humains, ils sont à mes yeux comme des tueurs en série (http://www.tueursenserie.org/rubrique.php?id_rubrique=1). La seule différence est que les gens voient les tueurs en série pour ce qu’ils sont des monstres et ils ne voient pas encore les politiciens comme de vrais monstres la preuve en ait que souvent on leur trouve des circonstances atténuantes. Quelles circonstances atténuantes peut justifier ce qui s’est passé à Abu Ghraïb ou ce qui se passe à Guantanamo ? Certains s’imaginent un peu à la place des innocents qui se sont retrouvés dans ces centres de torture. Les politiciens, ces monstres s’appuient sur un système monstrueux qui donne l’illusion de de protéger les citoyens et d’œuvrer pour leur bien. Je pense que cette illusion a du quelque peu s’estomper avec le sauvetage honteux et odieux de certaines banques durant la crise en cours. Les psychopathes doivent souvent lâcher du lest et donner un peu de mou afin de ne pas se faire lyncher par les humains normaux. Ils doivent donc tout faire pour cacher leur véritable nature.
Et je vois beaucoup de psychopathes dans la classe politique française (notamment à l’UMP) ça en est même effrayant. Une des armes préférées de ces psychopathes est de faire rêver le peuple avec des illusions. L’illusion des illusions étant pour moi l’argent.
 Les humains recherchent le bonheur c’est quelque de chose de clair et oserai-je dire de légitime. Personne n’a envie d’être malheureux enfin du moins je le pense. Mais les humains recherchent le bonheur par tous les moyens.
Le drame est qu’un humain frustré dans sa recherche de bonheur est quelqu’un de potentiellement très dangereux. Mais vous en conviendrez le concept de bonheur est lié aux conditions de vie dans lesquelles on se trouve et de ce que l’on sait. Pour un homme dans le désert, trouver de l’eau suffirait à son bonheur. Mais qu’est-ce qui ferait le bonheur de quelqu’un qui dispose de fric et donc potentiellement de tout ce que le fric peut lui permettre d’acquérir ? Qu’est-ce qui pourrait rendre un multimilliardaire ?
Il me semble évident que les choses normales puisque facilement accessibles n’ont plus de goût car je l’ai déjà dit l’humain a besoin de défis et quand il n’y a pas de challenge on s’en créé. Je pense donc qu’une telle personne va rechercher son bonheur dans les perversions les plus extrêmes. Pour faire une métaphore je pense à un acteur porno comme Rocco Siffredi qui a eu plus de 4000 partenaires et qui donc ne semble plus trouver son plaisir que dans des actes pervers d’où une réputation d’homme qui fait peur aux femmes.
Que peut-on espérer d’autres chez un homme qui a autant banalisé l’acte sexuel ? Je pense que posséder autant de fric est une abomination et transforme les humains en autre chose, ils entrent carrément dans une autre dimension. Il est selon mes observations que j’ai eues à faire évident que l’excès nuit et quand vous avez « tout », vous ne comprenez plus rien. Le monde en vérité est injuste mais l’humain s’il prend conscience et s’il le désire peut y apporter plus de justice. Mais il est malheureusement bien souvent obnubilé par cette recherche de bonheur qu’il croit pouvoir trouver dans le plaisir. Mais le plaisir lui-même est éphémère et laisse un vide qui semble impossible à combler. Le plaisir est comme la prise de drogue, la première prise est incroyablement intense. La seconde un peu moins et les prises suivantes sont de moins en moins intense d’où la nécessité de prendre plus de drogue jusqu’à la triste conclusion de ce cercle vicieux : l’overdose. Je pense qu’un film sur la recherche démente du plaisir est le drame japonais « l’empire des sens » de Nagisa Oshima
(http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Empire_des_sens) qui se termine tragiquement d’ailleurs. Certaines femmes aiment aussi qu’on leur dise qu’elles sont belles, mais la beauté est quelque chose d’éphémère et on ne peut lutter éternellement contre les effets du temps. La beauté telle une fleur finit inéluctablement par se faner. Certains font tout pour la conserver à leurs risques et périls et dans certains cas le résultat est monstrueux (cas ratés de chirurgie esthétique par exemple). La réalité s’impose à nous, nous sommes des êtres fragiles et « temporaires ». Rien ne peut réfuter cette vérité ici-bas. Accumuler la plus grande fortune du monde ne vous sauvera pas du trépas c’est implacable. Tout empire aussi puissant soit-il, finit par décliner et à disparaître. Leur vie est tel le cycle du soleil, se levant, trônant majestueusement dans le ciel, puis se couchant disparaissant à l’ouest. Nous sommes des êtres fragiles et éphémères mais qui ensemble sont plus forts. Pour y voir clair nous devons cesser de regarder vers les fausses lumières qui nous aveuglent et nous concentrer sur les questions essentielles à savoir : qui sommes-nous ? De quoi avons-nous réellement besoin ? Et où voulons-nous aller ?  
 Qui sommes-nous ? Notre identité ! Qui sont nos parents et de quelles familles descendons-nous ? De quels peuples (car n’oublions pas que nous sommes bien souvent des métis) ? Quelles sont les connaissances de ces peuples, leurs réalisations, leurs crimes ? Devons-nous en être fier ? Que peuvent-ils nous apporter en termes de connaissances pratiques… Ces questions pourraient nous apporter beaucoup de réponses quant à notre caractère, nos caractéristiques physiques, les alliances de ces peuples, la manière dont on peut travailler avec les peuples ou certaines familles, leurs savoirs ancestraux etc… Se connaître comme dirait l’œuvre « l’art de la guerre ».
 De quoi avons-nous réellement besoin ? Il s’agit de là de répondre aux questions concernant notre survie mais aussi de quoi se procurer une certaine quiétude quant aux aléas du climat et aux colères de la terre. Les connaissances sont aussi là primordiales et le fait que le peuple considéré le plus primitif n’ait eu à déplorer aucune victime lors du tsunami de 2004 devrait faire réfléchir les gens et les inciter à relativiser le mot primitif. Ce n’est pas ce que vous pensez qui importe mais ce sont les faits.
Il faut donc connaître son environnement et ses potentialités. Il ne faut dénigrer aucun peuple car selon moi tous ont quelque chose à nous apprendre.
Une fois que l’on aura fait ce genre de recherches on pourra se fixer un but, planifier.
 Où voulons-nous aller et comment vous souhaitons-nous nous y rendre ? Se projeter dans le futur et penser à la vie de nos descendants. Ne faisons pas semblant de l’ignorer, nous sommes responsables de nos enfants comme nos ascendants étaient responsables de nous. C’est une réflexion que chacun d’entre nous devrait avoir en fonction de l’analyse que nous aurons faite de notre environnement « intérieur » et « extérieur ».  
 Il convient à mon niveau de mettre certaines choses au point. Je ne suis pas un partisan d’un monde unifié qui parle la même langue et qui est soumis à une autorité supranationale. Je ne crois pas que ça résoudra les problèmes bien au contraire. Je suis de l’avis de certains qui pensent que tous les mélanges ne sont pas sages. C’est pour cela que je pense qu’il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance des peuples et des cultures. Je suis plutôt partisan de petites structures indépendantes et coopérant entre elles. Mais à vrai dire je pense que l’existence de psychopathes est et sera toujours un problème auquel l’humanité devra faire face. Malheureusement on ne peut se livrer à une chasse aux sorcières de supposés psychopathes, parce que d’un des innocents seront tués et que de deux des psychopathes dissimulés pourraient profiter pour assouvir leurs vices. Les vrais psychopathes sont généralement très forts pour jouer la comédie et ils ne baissent la garde que quand ils se croient en terrain conquis, leur arrogance et leur excès de confiance étant d’ailleurs leurs points faibles. Un exemple parfait de psychopathes est présenté dans la saga « Star wars » avec le personnage de Palpatine, l’empereur. Ce sont de vrais démons. Il y a donc inévitablement une part spirituelle dans le combat que nous devons mener et je reviendrai dessus dans un autre texte. Mais quand Bush décrit les terroristes je comprends qu’il parle en fait des siens, ce n’est malheureusement que trop évident. Certains comprendront-ils que ceux qui les font rêver (notamment les politiques) sont ceux qui les plongeront plus tard dans un cauchemar éveillé ? C’est tout le mal que je leur souhaite en tout cas. Une chose que j’ai apprise au cours de ma vie est que les rêves précèdent les cauchemars, car ces rêves sont souvent aussi cruels qu’un mirage en plein désert.


Dimanche 2 Mai 2010


Commentaires

1.Posté par JBL le 02/05/2010 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidement, Thanatos, c'est toujours un plaisir de vous lire.
Si peu que l'on partage vos idées, on a l'impression de lire en soi même les idées que l'on avait un peu de mal à exprimer. Vous m'avez touchée ! Après la lecture de la lettre à M. le Président de la République, de Manuel De Diéguez, je me dis que, décidement, nous sommes peut être arrivés à cet instant T qui ressemble bien à "une prise de conscience" de ce que nous sommes et de ce que nous voulons être ! Cette envie de changement, ce besoin même, s'impose à nous. Ce qui paraissait Utopie devient, peu à peu l'évidence de ce que sera peut être notre vie demain. Merci à vous aussi.

2.Posté par independant le 03/05/2010 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

belle lecture, des questions que l'on se pose chaque jours , je suis content de voir que je ne suis pas tout seul .

Merci encore

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires