Conspiration

Révélations: La Mare (1942-1955), un service secret privé financé par Washington


Durant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre froide, Washington utilisa un service de renseignement privé international, la Mare (the Pond). Parmi ses meilleurs informateurs… le tueur en série français Marcel Petiot. C’est ce que révèlent des archives de la CIA nouvellement déclassifiées.


Thierry Meyssan
Vendredi 6 Août 2010

Publiées en 1980, les mémoires de John Grombach ont été qualifiées de fantaisistes par la presse. Elle sont aujourd’hui recoupées par les archives.
Publiées en 1980, les mémoires de John Grombach ont été qualifiées de fantaisistes par la presse. Elle sont aujourd’hui recoupées par les archives.
L’existence d’une organisation secrète états-unienne en Europe, le Pond (littéralement « la mare », et par extension familière l’océan Atlantique) dans les années 1942-1955 a été mise en doute. Les mémoires publiées par son fondateur ont été sévèrement critiquées comme relevant plus du roman que de l’Histoire. Or, les archives de cette organisation ont été retrouvées en 2001, d’abord remises à la CIA, puis aux Archives nationales des Etats-Unis, en 2008. Elles ont été ouvertes au public en avril 2010 et l’on commence juste à en mesurer la portée.
La Mare apparaît sous les dénominations successives de Special Service Branch, puis de Special Service Section enfin de Coverage and Indoctrination Branch. Elle était familièrement dite la Mare (Pond) ou le Lac (Lake) par opposition à la Baie (Bay) pour la CIA.
Son activité comprenait la cryptographie, l’espionnage politique et les actions clandestines. Elle employait plus de 600 espions dans 32 pays en leur certifiant qu’ils travaillaient exclusivement pour les Etats-Unis et non pour les Alliés en général. La Mare avait été créée par l‘armée de terre des Etats-Unis, sous l’autorité du renseignement militaire. A l’issue de la Seconde Guerre mondiale, elle prit son indépendance et continua à fonctionner comme un réseau privé, sous-traitant de l’US Army, du département d’Etat, de la CIA, voire du FBI. Elle fut dissoute en 1955 dans le contexte d’une réorganisation et d’une centralisation du renseignement et parce que son chef s’était compromis avec le sénateur Joseph McCarthy auquel il vendait des informations sur « l’infiltration communiste ».
La Mare était dirigée par le colonel John V. Grombach, dit le Frenchy (le Français), un ancien producteur de CBS Radio, spécialiste des transmissions cryptées incluses dans les programmes radio.
Cette organisation avait été créée avec le soutien de la société néerlandaise d’électroménager Philips, qui en assurait le financement et la logistique. A l’approche des nazis, les dirigeants de Philips avaient été exfiltrés des Pays-Bas avec leur gouvernement par les Britanniques. Ils s’étaient réfugiés aux Etats-Unis d’où ils continuaient à gérer leur société. Leur bureau de relations publiques à New York servait de couverture et de quartier général à la Mare. Par la suite Philips continua d’entretenir d’étroites relations avec les services de renseignement et l’armée US ; ses dirigeants participèrent activement à la création du Groupe de Bilderberg, le cercle d’influence de l’OTAN. Plusieurs autres grandes sociétés offrirent des couvertures à la Mare, dont American Express Co., Remington Rand, Inc. et Chase National Bank.
Les renseignements collectés par la Mare ont parfois été de très haut niveau. Ainsi, cette organisation privée mena t-elle des négociations avec le maréchal Herman Göring durant les six derniers mois de la guerre mondiale. Ou encore, elle suivit en détail les premiers essais nucléaires soviétiques. Cependant, il n’est pas établi que ces renseignements soient parvenus au sommet de la bureaucratie washingtonienne et aient été correctement exploités. La Mare fut particulièrement active en Hongrie où elle était en contact avec l’amiral Miklós Horthy durant la guerre, et d’où elle exfiltra Zoltán Pfeiffer et sa famille, durant l’occupation soviétique.
JPEG - 27.1 ko
Le docteur Marcel Petiot lors de son procès aux assises.
Un détail étonnera les lecteurs français. La Mare collecta de précieux renseignements sur la Gestapo parisienne par le truchement d’un de ses agents… Marcel Petiot, le célèbre tueur en série. Le docteur Petiot était un déséquilibré, plusieurs fois interné en psychiatrie, mais aussi un esprit brillant. Il tenait un cabinet médical à Paris où il traitait des officiers de la Gestapo et de la Reichswehr. Il rapporta le premier le massacre des officiers polonais à Katyn et la construction des V1 et V2 à Peenemünde. En 1944, ses voisins découvrirent à la faveur de ce qui semblait être un incendie de cheminée, que des corps humains dépecés brûlaient dans sa chaudière. Il fut accusé d’avoir tué et incinéré 27 personnes à qui il avait promis de les exfiltrer vers l’Argentine. On évalua à 200 millions de francs de l’époque —une somme considérable— les bijoux et liquidités volés à ses victimes. Ce butin ne fut jamais retrouvé. Contre toute évidence, le docteur Petiot affirma n’avoir tué que des nazis et des collaborateurs et revendiqua 63 meurtres. Il fut condamné à mort et guillotiné sans que l’on ait jamais accordé le moindre crédit à ses dires, pourtant aujourd’hui confirmés, qu’il avait parfois agi pour un groupe clandestin anti-nazi.
JPEG - 18.1 ko
Ruth Fischer, la pasionaria communiste allemande, était une espionne du réseau privé La Mare.
Les lecteurs allemands et autrichiens seront, quant à eux, surpris d’apprendre que la députée Ruth Fischer, qui dirigea le Parti communiste allemand durant la République de Weimar et co-fonda le Parti communiste autrichien, était un agent de la Mare. Ceci explique son retournement ultérieur et la déposition qu’elle fit au Sénat des Etats-Unis devant la commission McCarhty pour dénoncer son frère Gerhart.
En définitive, la Mare aura préfiguré les grandes sociétés privées de renseignement actuelles. Ses espions n’agissaient pas par patriotisme, mais envisageaient leur activité comme un business en temps de guerre, chaude ou froide. Son recrutement était hétéroclite, allant d’un tueur en série à une politicienne corrompue. Durant la Guerre mondiale, le Pentagone payait ses services sans état d’âme, durant la Guerre froide, trois départements fédéraux lui sous-traitèrent des opérations qu’ils voulaient externaliser pour les soustraire au contrôle parlementaire.


Analyste politique français, président-fondateur du Réseau Voltaire et de la conférence Axis for Peace. Il publie chaque semaine des chroniques de politique étrangère dans la presse arabe et russe. Dernier ouvrage publié : L’Effroyable imposture 2, éd. JP Bertand (2007).



Vendredi 6 Août 2010


Commentaires

1.Posté par Ahlelbeyt le 06/08/2010 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toujours la finesse et la perspicacite de Thierry,

c'est le combat dans le vrai camp qui embrasse la justice pour l'humanite

2.Posté par ange le 06/08/2010 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lisez vite ce blog avant qu'ils ne le rendent inaccessibles et voyez ce qu'ils disent de la FEMA , des camps, du Patriot Act etc http://newilluminati.blog-city.com/preparing_for_civil_unrest_in_america.htm

3.Posté par kephil le 06/08/2010 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ange

voici l'article en français:
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12956

4.Posté par ange le 06/08/2010 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne lis que depuis peu mondialisation.ca . Alors ils ont peut-être aussi http://newilluminati.blog-city.com/chinese_ufo_amazing_video_and_extraordinary_still_images.htm sur l'OVNI de la Chine , puisqu'ils doivent communiquer avec les autres américains . MDR ! C'est quoi," le téléphone canadien" ? La prochaine fois que je trouve un truc, LOL , je vérifie que ce n'est pas sur mondialisation ou autre (mais parfois, je vous ai dégoté des trucs officiels comme pour les chemtrails , le prof et la maison blanche ) . Je ris un peu là , mais j'adore l'auto-dérision . Si les hommes politiques la pratiquaient , il n'y aura jamais de guerre, ni de bombe atomique !

5.Posté par ange le 06/08/2010 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci quand même d'avoir fait tout ce travail d'information mais les autres , ont essayé de vous enfermer dans "la théorie de la conspiration" comme l'autre le Pierre-André Taguieff qui s'amuse à tout mélanger pour tout rendre indigeste . Aussi faut-il de la rigueur et de la preuve dans le raisonnement, des documents officiels, reconnus .Quant aux spéculations , toujours les mettre dans la catégorie "hypothèses à vérifier" ou "déductions à approfondir" . Vous comprendrez que de coincer les gens dans la peau d'âne de complotiste , cela les servait beaucoup pour leur construction du nouvel ordre mondial, y compris pour nier les évidences . J'essaie de trouver des docs et des pensées officielles et de bien les différencier des spéculatives mais bon, on peut aussi faire bis repetita parfois .

6.Posté par ange le 06/08/2010 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait, ce sont des experts du déguisement, de la manipulation et du théâtre : jouant tous les rôles à la fois pour être sûrs que la pièce ne leur échappe pas mais il se trouve que le public a envie de participer à la pièce et que cela change tout .

7.Posté par kephil le 06/08/2010 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut toujours prendre du recul avec les informations qui arrivent dans tous les sens.
Dans cette masse de donnée il y a toujours des bribes de vérité ou peut être des vérités entières.
Ce qui importe avant tout c'est de veiller à protéger nos libertés et notre créativité.
Personnellement, je reste vigilant et éveillé. Je tente encore de choisir mon destin.

Mais comme vous l'expliquez si bien, nous ne jouons que trop souvent et la plupart du temps volontairement dans cette gigantesque pièce de théâtre dont nous n'avons pas écrit le scénario.

8.Posté par ange le 07/08/2010 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est parce que le public interviendra dans la pièce, que le scénariste ne contrôlera plus rien , ;)) ! Voilà pourquoi aussi ils ont peur d'internet .Donc , je vous invite à faire participer le plus de monde possible dans la pièce de théâtre du pouvoir (cela s'appelle la démocratie) .

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires