Santé

Révélation : Histoire de la grippe (vidéos)



No One To Vote For
Dimanche 17 Mai 2020

Révélation : Histoire de la grippe (vidéos)



Il est fortement recommandé au lecteur d’user des détails historiques non controversés rapportés ici, comme d’un pied-de-biche (plutôt apaisant et bienvenu), afin d'ouvrir les yeux de ceux qui dorment encore.


C’est en Italie que naquit le mot ‘influenza’. La première trace de cette maladie étrange et inexplicable, apparut autour de l'an 1580. Comme le phénomène se répétait, de fins observateurs comprirent qu'il avait tendance à ‘apparaître’ simultanément en plusieurs endroits, parfois sur plusieurs continents. Afin d'expliquer ce fait difficile à comprendre, des savants italiens consultèrent les archives des taches solaires, et s’aperçurent que les épidémies semblaient toujours coïncider avec les pics d'activité solaires.


Ils comprirent que quand le Soleil est très actif, se manifestant sous forme de spectaculaires aurores boréales dans les régions nordiques, les éruptions solaires s’accompagnent d’effets magnétiques (d’ondes magnétiques) qui balaient la Terre avec une force inhabituelle.


Voilà comment le mot « Influenza devint le nom de cette maladie. ‘Influenza’ étant l’abréviation de ‘Influenza delle stelle » ou influence des étoiles.


C’est ainsi qu’au début des années 1600, des savants européens s’avisèrent que la maladie connue aujourd’hui sous le nom de ‘grippe’, était due à des ondes magnétiques inhabituelles frappant le corps humain.


Cette explication de la ‘grippe’ fut admise tout au long des années 1700 et 1800. Puis, il y eut de multiples allusions aux maux dus à la prolifération des communications télégraphiques et à l'installation de réseaux d’électricité alternative dans les villes des États-Unis. Certains des effets signalés étaient très graves, les gens souffrant d’apathie, perte d'énergie, dépression, maux de tête et de bien d’autres maux.


L’explication ‘électrique/magnétique’ des symptômes grippaux, se perpétua jusqu’à ce que survienne la catastrophe mondiale de 1918-19, connue sous le nom de ‘grippe espagnole’.



La grippe espagnole



Cette fois encore, la maladie se propagea si vite que les scientifiques ne purent expliquer la rapidité de la ‘contagion’ par l’échange de corpuscules entre êtres humains ; par contre, ce fut la deuxième vague de grippe espagnole qui extermina des dizaines de millions de gens dans le monde entier.


Aux États-Unis, une série d’enquêtes furent ordonnées par le Médecin-chef du Service de santé de l’armée, au sujet de la nature de cette contagion désastreuse. Cent volontaires sains de l'US Navy participèrent aux expériences. Ils furent mis en contact étroit et contrôlé avec des patients souffrant de la maladie. Plusieurs tests furent répétés maintes fois. Du sang de malades fut injecté aux volontaires. Les volontaires sains avalèrent des expectorations de malades. Des patients éternuèrent et toussèrent devant les volontaires qui inhalaient les gouttelettes éjectées.


À la grande stupéfaction de tous, les médecins s’aperçurent qu’aucun bénévole n’attrapa la maladie. Cette grippe ne pouvait se transmettre entre individus. Elle n’était pas contagieuse.


À l'instar de Rudolf Steiner, de nombreux scientifiques et penseurs de l'époque convinrent que l’apparente ‘contagion’ était due à l’exposition simultanée aux nouvelles ondes radio (rayonnements électromagnétiques) qui étaient diffusées pour la première fois dans pratiquement le monde entier.


Du fait qu’il y eut une cinquantaine de millions de morts, les psychopathes financiers ne purent permettre que le grand public pense que l’électricité pouvait en être la cause. Cette réalité fut exclue du domaine public, et le conte de fées du ‘virus’ fut inventé pour expliquer la grippe.


Si le public avait su que les installations électriques et leurs rayonnements pouvaient être mortels, il n’y aurait pas eu de XXe siècle, puisque tous les projets d'industrialisation, de développement et de profits d’usines, avaient besoin de l'électricité. Il fallait que l’establishment psychopathe invente une autre histoire.


Les psychopathes comprirent que la fable du ‘virus’ est le reflet exact de l’explication de l’origine de la grippe par les ‘nouveau champs électromagnétiques’.


Le virus mute toujours [*]. Notre corps s'adapte à l'ancienne fréquence du virus/champs électromagnétiques et tout va bien pour nous jusqu'à l’arrivée d'une nouvelle mutation/nouvelle fréquence électromagnétique.

[* NdT : Selon Big Médicastre, un virus – qui n’est qu’un message génétique dans une capsule – n’a pas de vie propre, mais il est normal que ce truc extrêmement mort mute, puisque nous sommes dans un conte de fées.]


Il faut savoir que :


1) Comme l'affirme depuis les années 1980 la Nouvelle Médecine Germanique (NMG) [**], aucun virus n'a jamais été isolé ou purifié à partir de tissus humains… bien que ce soit facile à faire avec les virus des algues, par exemple. Pour la NMG, le ‘modèle viral’ de la maladie est une fiction inepte. Après avoir lu deux des publications de la NMG sur ce sujet, il est impossible de ne pas être d’accord.


2) Il semble que les ‘maladies électriques’ (comme la grippe) affectent très gravement certains et d'autres à peine. Pendant que la grippe espagnole faisait rage, on remarqua que les pires symptômes apparaissaient chez les jeunes en bonne santé, entre 20 et 35 ans. Ils ne mourraient pas, mais ce sont eux qui souffraient le plus. J'ai remarqué ce même phénomène lors du dernier épisode de grippe Covid. Les jeunes adultes ont écopé du pire. Ce sont eux qui, par exemple, ont perdu le sens du goût et de l'odorat, et ont été alités avec de la fièvre. Au début des années 1920, un médecin écrivit dans un journal, une chronique où il se demandait publiquement s’il n’avait pas malencontreusement conseillé à ses patients de ‘se garder en bonne santé’, puisque la santé rendait plus vulnérable aux souffrances extrêmes de cette maladie.


3) Le fait que certains soient invulnérables à la grippe (avez-vous remarqué qu’au cours de la soi-disant pandémie de cette année, quelqu’un d’une famille pouvait être durement touché, alors que dans la même maison, les frères et sœurs ou les parents se portaient comme un charme ?). Cela permet aux psychopathes, avec leur porte-parole Sigmund Freud, de raconter que puisque seuls certains sont touchés, toutes les allégations de ‘maladies électriques’ ont une origine purement psychologique. Ce sont des maladies de l'imagination, induites par auto-hypnose… sans fondement dans la réalité physique.



…et nous voilà aujourd'hui à nous comporter en cœur comme si le type à côté nous mettait en danger de mort.



Il n'y a pas de débat sur le bon sens de cette approche (d’ailleurs, même si la contagion existait, pareille stratégie de parade à la maladie est illogique). Aucun débat n’a été autorisé sur la possibilité que la dernière pandémie soit le fruit des rayonnements électromagnétiques.



…bien que nombre d’experts, dont Barry Trower, ont clairement décrit les terribles dangers du nouveau système en construction autour de nous au moment où nous écrivons.


…bien que nous sachions que les fréquences et intensités émises par les nouveaux pylônes, sont contrôlées par ordinateur et qu’il soit possible que nous soyons zigouillés par les fréquences ou intensités que les psychopathes choisissent d'utiliser. Les compagnies téléphoniques ont terminé leurs études des effets des rayonnements qu’elles émettent, mais elles refusent de partager les données récoltées pendant leurs expérimentations.



Il est interdit de seulement mentionner dans le domaine public, l’existence des pylônes de 5G. Jusqu'à ce que cette question vitale soit débattue librement et équitablement, nous devons nous réserver le droit de croire qu'on nous ment à propos de tout, que c’est le véritable danger pour notre santé. L'arme utilisée par les psychopathes pour nous pousser vers leurs objectifs voulus (et déclarés), ce sont les émissions d’intensités choisies des nouveaux émetteurs de téléphonie cellulaire qui ont été érigés dernièrement au-dessus du trottoir à côté de votre maison.


Toute nouvelle fréquence équivaut à un nouveau virus. Il sera étranger à notre corps, qui s'adaptera à la nouvelle fréquence de manière naturelle… en attrapant la ‘grippe’.


La tromperie Covid-19 est une manœuvre.


Les psychopathes ont un dessein caché, et ils ne vont pas s'arrêter maintenant.


Il y a un truc terrible. La dernière maladie a provoqué de légères hypoxies chez de nombreuses victimes (l'hémoglobine de leur organisme ne se combine pas bien à l'oxygène qu'elles inhalent). La deuxième vague sera bien pire que la première. La première était une répétition (un ‘exercice en direct’ comme fanfaronnait Pompeo). Maladie, guerre, krach financier, famine… tout est possible… mais quoi qu'il arrive, attendez-vous à ce que ce soit du très moche.



…nous allons bientôt connaître les heures les plus sombres, avant qu’une nouvelle et merveilleuse aube se lève. Nous avons tous gobé à foison leurs mensonges sataniques et venimeux.



Mais nous devrions nous réjouir, parce que nous saurons bientôt la vérité, et cette vérité libérera le monde entier.


Jusqu'à présent, l’ouvrage le plus important de ce siècle est certainement « The Invisible Rainbow » d'Arthur Firstenberg, duquel proviennent la plupart des informations citées.

Chaque chapitre contient des informations à couper le souffle (à propos de toutes sortes de problèmes non mentionnés ici), des informations que tout le monde devrait savoir.







No One To Vote For, 14 mai 2020


Original : The story of influenza. An important tale to tell your friends

Adaptation en français de Petrus Lombard



[**] Note du traducteur



Conférence géniale sur la Nouvelle médecine germanique :




Suite avec le biologiste Stefan Lanka qui parle de l’inexistence des virus chez l’homme :








Dimanche 17 Mai 2020

Santé


Publicité

Brèves



Commentaires