Palestine occupée

Retour au Moyen Age


Lorsque vous lisez une histoire dans la presse qui raconte que « l'ONU a appelé Israël à cesser de démolir les maisons palestiniennes et à mettre un terme à la politique d'expulsions forcées à Jérusalem-Est, avertissant qu'il y a 60 000 Palestiniens menacés de devenir des sans-abris," vous ne pouvez que vous interroger sur le rôle de l'organisation internationale aujourd'hui et sur le but pour lequel celle-ci a été créée à la veille de la victoire des forces de la liberté contre le nazisme et le fascisme et s’il s’agit bien de la même organisation qui fut autorisée par l'histoire et les peuples du monde à garantir le droit à « l'autodétermination »?


Jeudi 5 Novembre 2009

Retour au Moyen Age
Est-ce qu’il s’agit de la même organisation chargée de « mettre fin au colonialisme »? Est-ce qu’il s’agit toujours de la même organisation qui croit au droit de tous les peuples à être libres, sans discrimination en termes de race ou de religion? S’il s’agit bien de la même organisation, pourquoi est-il permis que les civils palestiniens souffrent de la brutalité des colons armés?
Publié le 02 novembre 2009 sur le site Counterpunch
Par Bouthaina Shaaban,




Le langage évasif et honteux de l'appel de l'ONU s'inscrit dans le cadre de la soumission du Conseil de sécurité à la volonté sioniste et, en conséquence ce dernier s’engage dans un déshonneur historique en ignorant les droits politiques légitimes, civils et humains des Palestiniens, y compris leur droit à la vie et à la liberté. Pour l'ONU, ne pas prendre toutes les initiatives ou mesures qui conduisent à donner au peuple palestinien le droit à l'autodétermination, restera une honte dans l'histoire de l'organisation qui ne s’effacera jamais.

Les Palestiniens ont été soumis à une forme raciste de colonialisme depuis plus de soixante ans, et ils ont été frappés par une campagne de nettoyage ethnique lancée par des bandes de colons armés soutenus par la police et l’armée l'armée israélienne.

En ce 21ème siècle, ce colonialisme n'a pas d’équivalent en termes de crimes dont il fait preuve et qui inclut blocus, meurtres, intoxications alimentaires, famine, assassinats, démolitions de maisons, incendies des récoltes, destructions de fermes, viols de prisonniers, trafics d’organes de prisonniers et empêchements faits à l’encontre des Palestiniens dans leurs déplacements entre leurs villages, leurs fermes et leurs écoles.

Tout ceci se passe sous le regard entier, et le silence du « monde civilisé », qui soutient pleinement le gouvernement israélien et ignore totalement les crimes barbares commis chaque jour par les colons juifs et les soldats israéliens. Ce silence est aussi un crime contre le peuple palestinien, car il permet à des hommes politiques israéliens et des généraux ainsi qu’à leurs alliés de poursuivre leurs crimes contre des civils et de violer les Conventions de Genève ainsi que le droit humanitaire international .

L'appel de l'ONU en direction d’Israël afin qu’il "cesse de supprimer [en les démolissant] les maisons palestiniennes" a pour toile de fond la démolition des maisons des familles Ghawi et Hanoun dans le quartier al-Jarrah, à Jérusalem ainsi que la démolition de la tente que ces familles ont construite dans la rue près de leur maison et de la confiscation de ce qu’elle contenait à savoir des couvertures pour conjurer le froid et quelques ustensiles. La tente abritait cinquante personnes appartenant aux deux familles qui, depuis quelques mois avaient pris l'habitude de vivre dans leur maison démolie par des soldats d'occupation israéliens suite à leur politique de judaïsation de Jérusalem.

De temps à autre, l'ONU ou l'UE reconnaissent que "détruire les maisons des Palestiniens est une violation du droit international». Mais si cela et les autres crimes cités précédemment constituent des violations du droit international, pourquoi ne font-ils pas bouger leur conscience afin de protéger la sécurité des Palestiniens? La question est: que feront l'Organisation des Nations Unies ou l'Europe? Vont-ils se limiter à reconnaître que les actes commis par les Israéliens sont en forte opposition avec la Charte des Nations Unies et le droit humanitaire international, tandis que des bandes de colons juifs armés continuent d'assassiner, de démolir et de mettre le feu à Jérusalem, Naplouse, Hébron et dans bien d’autres endroits sans que quiconque ne les arrête et sans avoir de compte à rendre?

Si tous ces crimes commis quotidiennement contre les Palestiniens ne sont pas considérés comme un nettoyage ethnique et un génocide, qu'est-ce ce qui peut l’être? En Amérique, il y a des siècles, des colons blancs, avaient l'habitude de balancer des couvertures contaminées sur les Indiens pour les tuer. Aujourd'hui, les dirigeants israéliens privent les Palestiniens de nourriture et de médicaments, brûlent les récoltes et empoisonnent l'eau potable pour tuer les Palestiniens ou les forcer à partir. L'ONU qualifie ce crime d’"expulsion forcée". S’agit-il donc de départ volontaire ? Après tous ces crimes commis par les forces israéliennes d'occupation et les bandes de colons armés, l'ONU « demande seulement à Israël de cesser de démolir des maisons". Peut-être, a-t-elle oublié d'ajouter « s’il vous plaît ! »: Ce dont les civils palestiniens ont un besoin urgent maintenant, c’est qu’une enquête sur les crimes israéliens soit renvoyée auprès d’une organisation internationale qui aurait gardé un certain respect d’elle-même et qui aurait le souci de ce qui lui reste de crédibilité.

Les crimes commis par les forces israéliennes d'occupation, la terreur contre des civils palestiniens désarmés qui est le fait de colons armés sont devenus une honte pour l'humanité qui ne devrait pas être tolérée. Les actes commis par ces colons et ceux qui les soutiennent au sein du gouvernement israélien et parmi les donateurs appartenant aux groupes de pression occidentaux replonge le monde dans la loi de la jungle. Eu égard à l’impuissance honteuse de l'Organisation des Nations Unies et au discours réitéré du président Obama envers son engagement pour la «sécurité d'Israël » lors du 14ème anniversaire de l'assassinat de Yitzhak Rabin par un colon juif - alors qu'il aurait dû exprimer un engagement égal vis-à-vis de la sécurité des Palestiniens -, il incombe au peuple libre du monde et à ses intellectuels, y compris aux intellectuels juifs, d'élever la voix contre les criminels de guerre israéliens afin que ces juifs ne soient pas éternellement honteux d’avoir commis des crimes de guerre et des génocides. Ils ne devraient pas garder le silence sur les crimes et ne devraient pas être satisfaits des recommandations faites aux criminels israéliens de ne pas voyager. Ces derniers devraient être déférés devant la justice de la même manière que le monde a conduit devant la justice d'autres criminels responsables de crimes et d’occupation avant eux.

Les intellectuels juifs en particulier, devraient se demander pourquoi leur gouvernement devrait être bâti sur les ruines des vies et de la liberté d'un autre peuple; pourquoi leur gouvernement devrait commettre des meurtres d’enfants, des massacres, des démolitions de maisons et des assassinats et tenter ensuite de justifier ces crimes et blâmer tous ceux qui veulent leur faire rendre des comptes pour cela. Pourquoi n’y a-t-il pas d’intellectuels juifs qui affrontent ce dilemme moral historique au sein de l’entité sioniste ?

Quand l'Allemagne nazie a commis des massacres contre les juifs et d’autres peuples, les Allemands ont affronté ce dilemme et voté des lois interdisant l'antisémitisme. Quand le monde a payé le prix des guerres et des ambitions du Japon, ce dernier a pris une décision historique et définitive contre la guerre. Pourquoi les intellectuels juifs devraient-ils penser qu'ils ont à justifier tous les actes des hommes politiques israéliens et des généraux? Comment peuvent-ils justifier le fait qu’Ehud Olmert soit poursuivi pour corruption financière et non pas pour ses autres crimes contre les enfants palestiniens, libanais et les civils? Pourquoi considèrent-ils même ces criminels comme des héros qui devraient être mis en sécurité et défendus? Pourquoi forment t-ils des gouvernements composés de criminels qui sont en compétition vis-à-vis de leurs records dans le nombre d’assassinats, de meurtres et de massacres commis contre des civils palestiniens? Selon n’importe quel critère envisagé, ces crimes sont des crimes contre l'humanité. Pourquoi ne critiquent-ils pas, dans leur culture, leurs dirigeants qui ont le sang des enfants palestiniens sur leurs mains? Les intellectuels juifs qui restent silencieux sont responsables de la poursuite des crimes qui les conduira tous vers une honte éternelle comme une conséquence de leur silence au sujet des dits crimes.

L'Organisation des Nations Unies, l'Union européenne, et tous ceux qui usent d’un langage évasif pour décrire des crimes qui devraient provoquer l’indignation et la colère du monde en partagent la responsabilité. L’Histoire condamnera tous ceux qui restent silencieux envers ces crimes et remerciera tous ceux qui défendent les enfants palestiniens et le droit des Palestiniens à vivre dans la dignité, la liberté et la sécurité sur leur territoire national.

Bouthaina Shaaban est une conseillère politique et médiatique auprès de la présidence syrienne, et une ex-Ministre des expatriés. Elle est aussi écrivain et professeur à l'Université de Damas depuis 1985. Elle a été la porte-parole de la Syrie et a été nominée pour le Prix Nobel de la paix en 2005. Vous pouvez la contacter à l’adresse suivante : nizar_kabibo@yahoo.com

Traduit par le Collectif Cheikh Yassine

Lien de l'article en anglais : http://www.counterpunch.org/shaaban11022009.html



Jeudi 5 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Saber le 05/11/2009 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L' État sioniste ressemble bizarrement aux usa avec pour doctrine l'extermination méthodique des peuples qui résistent.

Si les amérindiens morts pouvaient se lever pour raconter ne serait-ce que leur longue traversée des mines de sel jusqu'à l'épuisement et que mort s'ensuit avant demain matin le peuple palestinien se ressaisira pour former un bloc solide et unique contre leur enemi commun.

Si le fatah et autre faction souhaitent collaborer avec les sionistes pour s'attirer sympathie et respect de leurs droits légitimes alors, ils se mettent le doigt dans l'œil.

2.Posté par Roland le 05/11/2009 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pétain s'était mis le doigt dans l'oeil.

3.Posté par MISTER NO le 06/11/2009 06:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

là est la question!!! c est parcequ il n en existe pas .ils sont bien trop occupes a inventer les moyens les plus raffines pour exterminer les PALESTINIENS ( et le reste de l humanité ) pour parvenir a leur FIN.ils vont semer un tel chaos sur terre que lorsque viendra le moment ou LE TOUT PUISSANT permettra aux opprimes de la terre de prendre leur revanche. ils n auront aucune pitié pour eux et les " rayeront " effectivement de la surface de la terre .ils veulent croire de toute leur force qu ils peuvent aller a contre-courant de leur destine .ce que DIEU a écrit,nul ne peut le réécrire ... a sa façon .rira bien qui rira ... a suivre

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires