Conflits et guerres actuelles

Rester ou ne pas rester ?



Lundi 13 Juillet 2009

Rester ou ne pas rester ?
Telle est la question? Le bourbier afghan et la présence militaire britannique sont ces jours-ci devenus un véritable casse-tête britannique. Sous pression de l'opinion publique en émoi depuis le bilan lourd des soldats tués en Afghanistan, le gouvernement de Gordon Brown examine, selon le journal londonien Guardian, l'envoi de 2000 militaires de renfort dans les prochains mois, au massif de l'Hindi-Kush. Le lecteur britannique ne sait pourtant croire en lequel journal lorsqu'il les épluche avec son flegme habituel : alors que - comme nous venons de le dire - les journalistes du Guardian parlent du renfort, leurs confrères dans The Independant, eux ils font état, dans un reportage, d'un éventuel retrait de 1500 soldats d'Afghanistan. Le Premier ministre demande ce retrait après la présidentielle afghane au mois d'août tandis que pour un ex-commandant de l'armée britannique une telle décision est "catastrophique" voire "stupide". Selon lui, le gouvernement devra accepter la demande des généraux et envoyer des renforts en Afghanistan. Le reportage de The Independant fait ensuite au bilan lourd des pertes britanniques dans la semaine passée, déplore une des plus sanglantes semaines de l'histoire de l'armée, dont les effectifs sont essentiellement installés dans la province agitée de Helmand. Le nombre de militaires britanniques tués en Afghanistan est maintenant supérieur à celui des tués en Irak. C'est ce qu'a annoncé, vendredi 10 juillet, le ministère de la défense britannique (MoD). Depuis fin 2001, date de l'intervention des forces internationales menées par les Etats-Unis contre les talibans 184 soldats britanniques sont morts en Afghanistan, alors que 179 militaires ont perdu la vie en Irak depuis l'invasion du pays en 2003, précise le MoD. Cent-quarante sept militaires ont été tués des suites d'actions hostiles en Afghanistan. Ils sont 136 à avoir été tués dans des actions hostiles en Irak, selon le MoD. Un tel bilan mitigé a fortement mis en épreuve la stratégie militaire de Londres en Afghanistan, poussant même un Gordon Brown et son gouvernement à envisager un retrait partiel des troupes britanniques du pays. Restera-t-il ou il s'y retirera? C'est le temps qui nous le dira.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 13 Juillet 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires