Histoire et repères

Résistance au colonialisme: La leçon du génocide canadien pour comprendre et lutter contre le génocide sioniste en cours en Palestine


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 17 Août 2017 - 20:10 Carthage était une civilisation noire

Vendredi 28 Juillet 2017 - 14:11 La césure du Temps… Zéro



Jeudi 7 Août 2014

Résistance au colonialisme: La leçon du génocide canadien pour comprendre et lutter contre le génocide sioniste en cours en Palestine
Israël n’est pas aujourd’hui le seul pays colonialiste au monde comme certains le pensent de manière erronée. Des pays et non des moindres, comme les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et tous les pays du Commonwealth toujours sous la coupe de la "couronne" britannique (Banque d’Angleterre de la City de Londres/Vatican), sont fondés sur le vol, le pillage et le génocide des populations des  premières nations, nations originelles. Nous, les peuples occidentaux, devons cesser de soutenir le pillage et les assassinats des peuples indigènes, car pour que cela soit possible, nous devons nous-mêmes être les victimes de l’idéologie raciste suprémaciste des oligarques, qui à termes nous considèrent de la même manière qu’ils considèrent les populations "découvertes". Retirons notre consentement, soutenons activement les mouvements de luttes des nations premières sur tous les continents et cette infâmie s’arrêtera. Ne nous leurrons pas, la clique oligarchique est en train de détruire le monde et d’asservir TOUTES les populations, nous compris. Pour autant que la boucherie de Gaza soit ignoble, elle n’est qu’une avancée coloniale de plus, une tentative de contrôle de plus d’un projet bien plus vaste dont le sionisme n’est qu’un moyen et non pas une fin en soi.
Il en va simplement de notre survie à tous et de la survie de l’humanité pour une vie meilleure. Nous le devons aux générations à venir, aux non-nés que nous devons protéger, c’est notre devoir d’hommes et de femmes du monde.
– Résistance 71 –
 
La tentative de génocide d’Israël à Gaza doit échouer: Les leçons du génocide canadien
 
Denis Rancourt
 
article original: http://www.veteranstoday.com/2014/07/29/israels-attempted-genocide-must-fail-lessons-from-canadas-genocide/
 
~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~
 
Le projet sioniste est d’éradiquer tous les Palestiniens qui clâment avoir une patrie en Palestine. Le projet sioniste est exactement ce qu’Israël a fait depuis sa création artificielle.
Le projet sioniste est la dépossession exponentielle planifiée et une tentative incessante de génocide, ceci a été exprimé de manière répétée et explicite par ses architectes et exécutants. Le projet sioniste en tant que tentative génocidaire, est aussi très soutenu par beaucoup de citoyens israéliens et par des membres de la diaspora sioniste toutes religions confondues (NdT: Il est notoire qu’il y a bien plus de sionistes non juifs que de sionistes juifs dans la mesure où ce projet politico-colonial est une invention de l’empire anglo-saxon…). L’apartheid israélien n’est pas conçu pour être un apartheid continuel. Il est une étape d’une tentative de génocide qui accompagne un vaste pillage raciste de la terre et des ressources (eau et gaz naturel).
Cette tentative de génocide israélienne, dans sa phase intermerdiaire, n’est pas sans rappeler le génocide maintenant accompli du Canada contre ses nations premières. Il y a d’abord eu les déplacements de population, puis les exterminations, puis les “traités” sur la terre, puis les réserves, puis l’assimilation culturelle forcée pour tous les survivants, puis la normalisation culturelle des crimes et aucune possibilité pour le retour ou les réparations.
Une différence prinicipale est que le génocide canadien est virtuellement accompli, tandis que la tentative de génocide israélienne est encore en pleine action et sa phase militaire en pleine vue du monde, dans une époque de distribution électronique de l’information instantanée et dans une époque où d’autres génocides ont été nommés, exposés, condamnés, étudiés et bien compris. [1]
Une autre différence est que les politiciens canadiens sont en ces jours, dans la phase de fin de partie du génocide canadien, en tant que saltimbanques du maquillage des faits, tandis que les politiciens israéliens sont eux sans fard et soutenus par une population ouvertement enthousiaste et raciste.
En comparaison, les citoyens canadiens sont racistes en acceptant leur violence d’état (à la fois intra muros et internationalement), mais ils pratiquent l’épuration du langage pour se cacher à eux-mênes leur véritable racisme. Il y a même un cadre légal pseudo-intellectuel pour aider à accomplir cela et connu sous le vocable de “théorie critique de race” [2]. Les suites d’un génocide sont toujours un peu difficiles à gérer, avec le désir d’un “environnement mental sain pour les enfants et tout le monde et pour les professionnels qui continuent à faire avancer et à maintenir le système d’exploitation.
Une autre différence importante et qu’Israël fut créé et soutenu par les super-états génocidaires (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada et al.) afin de prévenir et de gendarmer contre une émergence unifiée du monde musulman dans cette région riche en ressources du centre du Moyen-Orient. Une fois de plus, le Canada fut totalement soutenu par la Grande-Bretagne pendant toute sa période la plus brutale du génocide et ceci fut fait en partie pour contre-balancer l’émergence des Etats-Unis et sa domination de la partie nord du continent américain.
Une analyse de la tentative de génocide d’Israël est mieux informée par une étude de l’histoire sociale du Canada et ce modèle devrait être prédictif.
Si la tentative de génocide d’Israël est permise d’aller à sa fin, alors les Israéliens vont épurer leur histoire, leur langage et leur pensée dans la période post-génocide. Nous ne devons pas permettre que cela se produise. L’expression hyper-raciste de la société israélienne et de la diaspora sioniste est un indicateur sûr pour savoir que la tentative de génocide en est à sa phase intermédiaire, comme ce fut le cas au Canada durant les campagnes outrageusement racistes qui furent lancées pour saisir le territoire.
Le langage et le silence sont tous deux de bons indicateurs d’intention, mais le langage raciste n’est pas la cause de la poussée génocidaire. La cause en est une soif de pouvoir et de ressources activé par les hiérarchies dominantes régionales et globales, qui sont de véritables entités par elles-mêmes: le niveau supérieur étant probablement l’exploitation mondiale du projet d’empire américain, conduit par son économie militaire et son contrôle des instruments économiques globaux.
Je ne pense personnellement pas qu’Israël est la queue qui remue le chien américain, mais il y a certainement pas mal de chose de la sorte se passant [3] [4]. La diaspora sioniste dérive son pouvoir et son influence de son soutien au projet sioniste, de son soutien au génocide commis par Israël [4].
Le projet sioniste doit maintenant être stoppé. Ce génocide doit être stoppé net, si cela doit même représenter le dernier acte géopolitique d’importance de la société civile mondiale. La renverse de marée est là. Nous voyons un véritable mouvement politique au Royaume-Uni. La société civile occidentale ne doit pas être inutile et inefficace. Nous le devons à nous-mêmes. La seule barrière efficace contre le projet sioniste en ce moment est la remarquable résistance palestinienne en elle-même. Et Israël fait tout ce qui est en son pouvoir pour isoler, diviser, éroder et détruire cette résistance. La résistance palestinienne est absolument phénoménale. Contre toute attente, la Palestine a toujours trouvé des moyens de s’affirmer et ce de manière répétée, et ce malgré les énormes pressions exercées pour la faire abandonner.
La société civile mondiale doit accomplir le premier coup-d’arrêt de l’histoire d’un génocide perpétré à l’échelle d’une nation par un envahisseur colonial. Il peut y avoir la paix et la coexistence mais israël est fermement lié à son projet sioniste et ces pays musulmans aux leaders corrompus participent au génocide perpétré plutôt que de l’empêcher. C’est pourquoi, à ce point précis de son histoire, la seule chance de survie pour le peuple palestinien, est l’augmentation de la résistance armée. Ceci est quelque chose que la société civile mondiale se doit de comprendre avant qu’il ne soit trop tard, si elle désire faire partie des solutions plutôt que faire partie du problème [5].
Si Israël ne peut pas être découragé dans ses actes, puisqu’il ne peut pas être désarmé, alors la Palestine doit suffisamment être armée pour pouvoir décourager le processus incessant de ce projet génocidaire de la part d’Israël. Israël peut-il être dissuadé de continuer son plan vicieux ? Il est plus que temps de tester cette question, tout en soutenant l’idée que la palestine puisse se défendre elle-même.
Israël doit vivre et croître sans le sionisme et donc sans son projet d’apartheid et de génocide, et le judaïsme doit croître en Israël et dans le monde, alors que le projet sioniste lui se doit de mourir. Tant que cela ne peut pas se faire, Israël doit être mis au ban, ostracisé, isolé, boycotté et mis au pilori. La société civile mondiale peut faire tout cela si elle devient sérieuse en rejetant la diaspora sioniste où qu’elle soit et dans toutes ses actions. Les juifs qui abandonnent et rejettent le génodice israélien doivent être aimés et les sionistes de toutes les religions doivent être empêcher de soutenir le génocide d’Israël.
Au Canada, Stephen Harper est le “premier ministre du Canada pour Israël”. La violence régionale commise par Israël maintient les prix du pétrole très hauts et l’exploitation des sables bitumeux canadiens très rentables pour les maîtres américains de l’économie canadienne (NdT: Les véritables maîtres siégeant à la City de Londres/Vatican avec sa Banque d’Angleterre. City de Londres qui est l’antre de l’hydre impérialiste occidentale depuis sa création au XIIème siècle mais surtout depuis le XVIème siècle. La City de Londres est le centre financier mondial régit par la “couronne”, la banque de l’empire, contrôlée par un cartel privé à la tête duquel se trouve la famille Rothschild). Le lobby israélien canadien est un bras de l’impérialisme américain et a pris le contrôle de la superstructure la plus influente d’action de la politique canadienne. Trudeau [6] et Mulcair sont vus comme étant encore plus sionistes que Harper. Ceci est affligeant, écœurant et humiliant pour les Canadiens.
Virtuellement aucun député canadien n’a condamné Israël pour son massacre aberrant. Ceux qui parlent endorsent ou normalisent le génocide. Les médias canadiens sont largement empoisonnés par ce même sionisme.[7]
Dans la capitale canadienne d’Ottawa, les présidents des deux plus grosses universités de la ville sont tous deux des sionistes invétérés qui accomplissent des liens universitaires artificiels avec Israël et suppriment les mouvements étudiants pour rendre justice aux Palestiniens.
Ceci est allé bien trop loin. Il est plus que temps de repousser le sionisme au Canada et partout dans le monde. Les Palestiniens accomplissent le remarquable. Le moins que nous puissions faire pour nous-mêmes est de laisser tomber le sionisme dans nos propres pays.
 
Endnotes:
[1] “A Little Matter of Genocide – Holocaust and Denial in the Americas 1492 to the Present ” by Ward Churchill, City Lights Books, San Francisco, 1997.
[2] “Hierarchy and Free Expression in the Fight Against Racism ” by Denis G. Rancourt, Stairway Press, Mount Vernon, WA, 2013.
[3] “The Israel Lobby and U.S. Foreign Policy ” by Mearsheimer, John J. and Walt, Stephen; New York: Farrar, Straus and Giroux, 2007.
[4] “The Holocaust Industry: Reflections on the Exploitation of Jewish Suffering ” by Norman G. Finkelstein, Verso, NY, 2000.
[5] “Rockets from Gaza are morally justified and are not contrary to international law ” by Denis G. Rancourt, Activist Teacher blog, July 24, 2014.
[6] “Justin Trudeau: ‘We have Israel’s back’ “, Carey Miller YouTube Channel, published April 6, 2014.
[7] “CBC-Ottawa’s biased reporting of a pro-Palestine rally — Not good ” by Denis G. Rancourt, Activist Teacher blog, July 27, 2014.


Jeudi 7 Août 2014


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires