Palestine occupée

Résistance:12 soldats israéliens tués dans une opération martyre


Les Brigades al-Aqsa ont affirmé que 12 soldats israéliens ont été tués dans une opération martyre perpétrée dans la région de Attatera. Dans un communiqué signé de cette faction de résistance proche du Fatah, les soldats s'étaient abrités dans une maison, lorsque un combattant palestinien ( Abdel Rahman Bawadi) s'est jelé sur eux, se faisant exploser parmi eux. six soldats ont été blessés.
L'information n'a pas été confirmée par des sources israéliennes qui imposent un black-out sur la couverture médiatique de cette guerre, n'ayant parlé que d'un officier grièvement atteint et deux soldats blessés dans l'explosion d'une maison piégée.


Mercredi 14 Janvier 2009

Résistance:12 soldats israéliens tués dans une opération martyre

Leila Mazboudi


Samedi dernier, les bragades Qassam du Hamas avaient eux aussi affirmé avoir tué 12 soldats israéliens. Là aussi, aucune allusion israélienne à cet incident.

De plus, les factions de la résistance ont assuré avoir blessé 9 soldats sionistes, dont un officier atteint grièvement, durant la nuit de lundi à mardi, dans des affrontements perpétrés dans plusieurs endroits.
Alors que les brigades Qassam du Hamas ont assuré avoir tiré sur deux soldats de l'occupation, l'information coïncide avec celle des médias israéliens selon lesquels deux soldats israéliens ont été blessés en milieu de journée par des tirs palestiniens dans la bande de Gaza. Des images vidéos s apparemment sur ce même incident ont été diffusées sur une chaîne satellitaire arabe
Pour leur part, les forces de l'occupation ont parlé de 4 de leurs soldats blessés, dont un officier, durant la nuit dernière, alors qu'ils procédaient à des perquisitions de maisons au nord de la Bande de Gaza. Elles ont aussi fait état d'un cinquième soldat blessé, dans autre incident dont elles n'ont pas précisé la nature, ni le lieu ni les circonstances, et d'un sixième soldat grièvement atteint lundi dans la région d'Attatera.
Il a également été question, selon les sources israéliennes de trois autres soldats blessés, par des tirs soi-disant amis, de la part de réservistes qui auraient ouvert le feu contre des soldats professionnels. C'est la troisième fois que ce genre d'erreurs se répète.


Sachant que ce mardi, les bombardements israéliens ont été les plus violents, depuis le déclenchement de la guerre israélienne contre la bande de Gaza le 27 décembre dernier., où la bataille se focalise sur 3 axes: Tal Hawa, Zaytoune et Touffah, situés à l'est de Jabalia. en plus de Rafah et de Khazaa', aux confins avec l'Egypte. Selon des sources militaires israéliennes s'exprimant pour le quotidien israélien Yediot Aharonot, cette escalade par mer, terre et air vise à empêcher les factions de résistance palestinienne "à prendre l'initiative et à planifier des opérations contre les troupes israéliennes", indiquant que celles-ci "évitent de rester sur place, et changent sans cesse d'emplacement pour éviter d'être des cibles faciles" pour la résistance.
Sachant que le chef d'état major israélien Gabi Ashkenazi a révélé à la commission parlementaire de la Défense et des affaires étrangères de la Knesset que des combattants du Hamas "ont essayé de s'infiltrer parmi les rangs des soldats israéliens pour perpétrer parmi eux une opération suicide", sans donner plus de détails.
Selon des observateurs arabes, le scénario est tout autre. "Lorsque les soldats israéliens avancent dans une position quelconque et trouve une résistance, elle se retiré directement, et laisse faire les avions de combat et les vedettes maritimes, qui procèdent par pilonnage intensif" a observé un journaliste d'une chaîne satellitaire arabe.


Ces bombardements sont survenus après une tentative d'une unité de l'armée d'occupation israélienne d'investir les quartiers résidentiels dans la partie nord de Gaza-ville, une tentative qui a été avortée, et ce pour la seconde fois, alors que des combats violents se déroulent à l'est de Gaza-ville, et plus précisément dans le quartier de Touffah.
Selon les sources du Hamas, les combattants ont endommagé 11 véhicules militaires sionistes, dans les quartiers de Tel al-Islam et Zaytoune, et détruits deux autres, forçant une unité israélienne à rebrousser chemin.
Une autre tentative d'invasion israélienne fait l'objet d'une résistance farouche au nord de la région d'ash-Shati', où les brigades al-Aqsa ont revendiqué avoir fait explosé deux bombes au passage d'un bulldozer et d'un char israéliens. Des face à face ont également lieu dans les environs de la tour de Karameh, qui mène à Beit Lahia.
Par ailleurs, 8 roquettes palestiniennes se sont abattues dans des colonies du Neguev, Sdérot et Eshkol compris, sachant que cette dernière a fait également l'objet de 5 obus obus de mortiers, tandis que deux roquettes ont été tirées sur Sha'ar Hanegev, tandis qu'une roquette de type Grad a frappé Ofakim.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 14 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par toto le 14/01/2009 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est triste à dire mais tant que les sionistes n'auront que peu de pertes, ils ne rendront jamais le moindre metre carré de la Palestine.
Demain on annonce 1000 morts et 6000 blessés à Tel Aviv , Sderot ou Haifa, le conflit n'aura aucune raison de perdurer.

Voila pourquoi un jeune d'une vingtaine d'année n'a plus que son sacrifice pour donner l'espoir aux siens de retrouver leur terre, leur dignité.

Que de vies gachées, quelle tristesse.
Que les innocents reposent en paix.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires