Palestine occupée

Reprise de la colonisation, Netanyahu appelle Abbas à négocier


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 27 Septembre 2010

Reprise de la colonisation, Netanyahu appelle Abbas à négocier
Quelques heures à peine après la fin du moratoire de dix mois, les travaux de construction ont commencé lundi matin dans des colonies de Cisjordanie occupée.

Des bulldozers s'activaient notamment dans l'implantation d'Adam dans le nord de la Cisjordanie où une trentaine de logements doivent être construits, a rapporté la radio publique israélienne.
 
Les constructions doivent reprendre en outre dans au moins huit autres implantations, dont Kiryat Arba qui jouxte la ville d’AlKhalil, dans le sud du territoire, selon la seconde chaîne de télévision israélienne.
  
La fin du moratoire autorise toute personne ou toute institution à construire dans une implantation, si elles ont obtenu un permis il y a dix mois.
 
Par ailleurs, une série de restrictions qui avaient été imposées aux municipalités des colonies en ce qui concerne la délivrance de permis de construire ont été levées.
 
Au niveau politique, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu , a appelé au terme du moratoire, Mahmoud Abbas à poursuivre les négociations dites de paix.

"Je lance un appel au président Abbas pour qu'il continue à mener les pourparlers bons et honnêtes que nous venons de lancer pour tenter de parvenir à un accord de paix historique entre nos deux peuples", a dit Netanyahu dans un communiqué publié peu après minuit local (22H00 GMT).
 
 Le communiqué n'a fait aucune mention de l'expiration du moratoire de dix mois, décrété le 25 novembre dernier, mais Netanyahu avait déjà exclu de le prolonger en dépit des appels de la communauté internationale.

Côté palestinien, le président Mahmoud Abbas, en visite à Paris, a répété dimanche que les négociations de paix seraient "une perte de temps" si Israël ne maintenait pas son moratoire sur la colonisation.
 
"Abou Mazen (surnom de M. Abbas) veut continuer les négociations mais Netanyahu doit prendre la décision de geler la colonisation afin de créer une atmosphère favorable à la poursuite du processus de paix et à la réussite des discussi 
 
Abbas avait auparavant annoncé que la Ligue arabe tiendrait le 4 octobre, à sa demande, une réunion sur la poursuite des négociations.

Côté américain, l'administration, en particulier, n'a pas relâché sa pression pour empêcher l'effondrement prématuré des pourparlers israélo-palestiniens, moins d'un mois après leur lancement à Washington. A l'issue du moratoire, elle a réitéré sa demande à Israël de maintenir le gel de la construction, soulignant que la position américaine à ce sujet n'a "pas changé".
  
"Nous restons en contact étroit avec les deux parties et nous allons les rencontrer à nouveau dans les prochains jours", a précisé le porte-parole du département d'Etat, PJ Crowley.
 
"Nous restons concentrés sur l'objectif de faire progresser les négociations vers une solution à deux Etats (israélien et palestinien) et nous encourageons les parties à faire des gestes constructifs dans ce sens", a-t-il ajouté.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 27 Septembre 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires