Politique Nationale/Internationale

Réorganisation de la Défense : Sarkozy Place La Défense du Pays Sous Tutelle US/OTAN et UE


Sarkozy, du parti de l'étranger, piétine l'indépendance du pays en matière de Défense faisant des heureux à Washington. Le quotidien allemand, Der Spiegel, fait des révélations sur les intentions de Sarkozy pour la Défense Européenne.


Mireille Delamarre
Mercredi 18 Juin 2008

Réorganisation de la Défense : Sarkozy Place La Défense du Pays Sous Tutelle US/OTAN et UE
A Washington on se réjouit du nouveau Livre Blanc de la Défense française au point que le New York Times titrait aujourd'hui 17 juin : « En matière de Défense, la France se tourne vers les US et l'Europe. »

Selon le quotidien américain, « la France a décidé que sa sécurité se trouvait au sein de l'Europe et de l'OTAN, un changement significatif des principes du pays d'auto suffisance morale et militaire…. Maintenant que l'Union Soviétique n'est plus et que l'Union Européenne est complètement établie, le Président Nicolas Sarkozy a décidé que le mieux pour la France c'est de coopérer pleinement avec les US et l'OTAN, en partie parce que la grande majorité des membres de l'Union Européenne sont également membres de cette Alliance. »

Autrement dit, Sarkozy renonce à l'indépendance de la France en matière de Défense, et risque d'entraîner le pays dans des guerres sans fin, inutiles et meurtrières, d'autant, fait extrêmement grave, qu'il est le seul à décider de l'engagement des troupes françaises. Les politiques des US/OTAN en matière de Défense n'ont rien à voir avec la Défense proprement dite, ce sont toutes des politiques d'interventions agressives, de guerres « préventives », comme on peut le constater notamment avec les guerres en Afghanistan, et en Irak. Sarkozy affirme vouloir faire des économies en réduisant le personnel militaire, (moins 54 000 emplois sur six ou sept ans) mais l'envoi de troupes sur des champs de bataille, comme c'est le cas en Afghanistan, même en nombre réduit, coûte très cher aux contribuables français, et pour rien, car qu'est ce que fait la France dans une guerre perdue d'avance, sans parler de la logistique aérienne d'accompagnement (vols de reconnaissance et d'aide aux frappes de l'aviation américaine) ruineuse avec un prix du pétrole qui flambe.

Sarkozy affirme vouloir réduire les opérations militaires françaises bilatérales en Afrique sans préciser cependant qu'il vise à développer les opérations conjointes avec l'OTAN et la force de Défense de l'UE une fois construite, construction qui est une priorité de Sarkozy pendant la prochaine présidence de l'UE par la France à partir de juillet. La publication du Livre Blanc a d'ailleurs été repoussée pour qu'il ne paraisse pas avant le référendum de l'Irlande sur le Traité de Lisbonne pour éviter de fournir une autre raison de dire NON aux Irlandais qui en matière de Défense tiennent à rester neutres. Sarkozy prévoit de mettre à disposition de la nouvelle force de Défense de l'UE 30 000 soldats français pouvant être déployés sur des zones de combat en moins de six mois, soit 50 % de la totalité de cette force européenne de 60 000 soldats prévue pour être déployée en moins d'un an. La force de l'UE deviendrait complémentaire de celle de l'OTAN pour jouer les gendarmes de la planète en soutien aux forces armées US.

Est-ce bien là un objectif raisonnable de réorganisation de la Défense Nationale ?

Sarkozy piétine l'indépendance traditionnelle de la France depuis De Gaulle en matière de Défense, notamment vis-à-vis de l'OTAN, en s'alignant totalement sur Washington et la politique guerrière, «préventive » des administrations américaines, rompant ainsi complètement avec une politique française non interventionniste. Il voit la relation transatlantique comme un élément clé de la sécurité de l'Europe et de la France alors qu'on a pu, hélas, constater le coût extrêmement lourd payé en vies humaines par l'Espagne et la Grande Bretagne à cause du suivisme de leurs dirigeants et de leur alignement sur Washington lors de la Seconde Guerre du Golfe contre l'Irak. De plus, il reste dans une politique étriquée et rétrograde de "bloc" (US/OTAN/UE), qui renvoie dés décennies en arrière, alors que l'Europe aurait pu construire une politique de Défense indépendante.

Sarkozy s'est bien gardé de révéler pourquoi il ne voulait pas démarrer la construction d'un autre porte avion actuellement, faisant simplement référence à des contraintes budgétaires. La véritable raison a été dévoilée dans le quotidien allemand Der Spiegel du 16/06/08. Sous l'intitulé « Sarkozy Wants to Créate European Naval Unit - Sarkozy veut créer une unité navale européenne ».

Le quotidien révèle que Sarkozy la semaine dernière, lors sa rencontre à Straubing en Bavière avec la chancelière allemande Angela Merkel, a encore fait une de ces propositions jugées saugrenues Outre Rhin. Selon le quotidien : «Cette fois, Sarkozy, qui depuis qu'il est entré en fonction en mai 2007, ne manque pas de grandes idées, a fait part aux Allemands de ses plans de créer une unité navale européenne lors de la présidence tournante de l'UE par la France, qui débute le 1er juillet. »

Toujours selon le plan de Sarkozy, la marine allemande est supposée fournir des frégates et des unités logistiques pour un porte avion de combat qui naviguera sous pavillon européen. Selon ce plan, le porte avion serait fourni par la Grande Bretagne étant donné que le porte avion français, le Charles De Gaulle, est souvent en cale sèche pour entretien et réparations. C'est aussi pour cette raison que Sarkozy a révélé à huit clos à Straubing qu'il veut aussi reporter la construction de nouveaux sous marins nucléaires, réduire l'armée française de 35 000 troupes, soit un total de 220 000 soldats, et réduire les engagements de la France en Afrique.

Ceux qui souhaitent une politique de Défense sérieuse du pays, adaptée aux exigences de l'époque, et orientée exclusivement Défense, à un coût maîtrisé, ont tout à redouter de l'aventurisme d'un Sarkozy du parti de l'étranger et de ses amis de Washington, notamment via la participation française pleine et entière à l'OTAN et à la nouvelle force de l'UE asservie aux desseins sombres de l'US.


Surpasser les Soviétiques en Afghanistan

http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&id_article=966651 http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&id_article=966651



Mercredi 18 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par Népios le 18/06/2008 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un poteau, une balle !

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires