ALTER INFO

Rendons grâce aux éditions du CNRS d’avoir publié un ouvrage peu connu d’un socialiste japonais consacré à L’Impérialisme.

Au fil des jours et des lectures... n°30 28.11.08


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 29 Novembre 2008

Rendons grâce aux éditions du CNRS d’avoir publié un ouvrage peu connu d’un socialiste japonais consacré à L’Impérialisme.
L’auteur KOTOKU SUSHUI (né en 1871)  intellectuel, journaliste et militant socialiste japonais contemporain de l’ère du MEIJI, la grande transformation autoritaire de l’empire du soleil levant, a assisté aux deux premières guerres impérialistes conduites par son pays, contre la Chine d’abord puis contre la Russie.  II a très bien compris que le Japon et simultanément l’Allemagne voulaient participer au grand découpage impérialiste du monde déjà entrepris par la Grande-Bretagne , la France et même les Etats-Unis avec la conquête des Philippines et il a dénoncé cette politique.

Ce qui est frappant c’est qu’il l’ait fait en 1901 dix ans avant Hilferding (« Le Capital financier ») 1910 et avant Lénine (« L’impérialisme, stade suprême du capitalisme ») 1916.

Poursuivant son engagement plus avant, il finira par mettre en cause la divinisation de l’empereur la considérant comme la source d’un patriotisme aveugle et destructeur qui s’en prit plus tard à la Chine (1931 invasion de la Mandchourie ; 1937 poursuite de l’invasion), à l’URSS (bataille de Kalkhin Gol - 1939) aux colonies françaises et britanniques en Asie et enfin aux Etats-Unis (1941). Ce crime de lèse-majesté lui valut d’être arrêté, condamné et exécuté en 1911. (La destruction physique de la gauche et de ses militants entreprise en 1933 par les nazis avait ainsi  commencé beaucoup plus tôt au Japon)

Son livre mérite d’être lu  Il  est concis, écrit dans un style très sobre et analyse bien le phénomène impérialiste dans ses diverses dimensions.



La conclusion  (ci-dessous) même si elle pourrait conduire certains au découragement est, cent ans plus tard, d’une étonnante actualité.

Façon de rappeler que si l’impérialisme a subi deux défaites majeures pendant le XX° siècle : révolution russe et révolution chinoise, il a fait et continue de faire d’épouvantables dégâts, que notre tâche reste immense et que le spectre est toujours là !




Chapitre 5: Conclusion

L’avenir du monde
Ah! Le nouveau monde à venir du vingtième siècle! Comment pourrions-nous l’améliorer ? Je souhaite la paix dans le monde, mais l’impérialisme la perturbe  Je souhaite l’élévation générale de la morale dans la société, mais l’impérialisme est un fossoyeur de ses principes. Je souhaite la liberté et l’égalité, mais l’impérialisme les érode chaque jour. Je souhaite la justice dans la distribution de la production, mais l’impérialisme n’encourage que l’inégalité. Rien ne menace davantage la civilisation que l’impérialisme.

Le danger du vingtième siècle
 Tout ce que je viens d’affirmer est loin de constituer une opinion purement personnelle. L’année dernière, le New-York World’(109) a rassemblé, sous le thème «Le danger du vingtième siècle », l’opinion de personnalités d’Europe et des Etats-Unis. Nombreux sont ceux qui ont dénoncé le danger que représentent le militarisme et l’impérialisme. Frédéric Harrison (110) a déclaré que le danger politique à venir se trouvait dans l’excès d’accumulation des moyens militaires sur terre et sur mer, tant en hommes qu’en dépenses financières. Il affirme que cela aura pour conséquence l’entraînement des peuples à la guerre par les dirigeants de ces pays pour l’obtention de l’hégémonie en Asie et en Afrique. Zangwill (111) écrit que le danger du vingtième siècle se trouve dans le retour de l’idéologie réactionnaire du militarisme, mentalité qui remonterait au Moyen-âge. Keir Hardie”(112) estime que rien n’est plus dangereux que le militarisme. Karl Blind”(113) déclare: « le danger c’est l’impérialisme ».

Comme une épidémie de peste
Nous devrions craindre et refuser l’impérialisme comme la peste, tout ce qu’il approche a pour destin de finir dans l’anéantissement. En fait, leur soi-disant patriotisme constitue le microbe, le militarisme l’agent épidémique. À la fin du XVllIe siècle, la Révolution française avait nettoyé momentanément toute l’Europe de ce microbe et de la maladie qu’il engendre. Le mouvement révolutionnaire s’était prolongé dans la Réforme de 1832 en Angleterre, la Révolution de juin 1848 en France, l’unification de l’Italie, l’indépendance de la Grèce”(114), et tous s’étaient prémunis contre cette contamination. Paradoxalement, cette même période a produit un Napoléon, un Metternich, un Bismarck, qui ont répandu à nouveau ce microbe et ont permis sa renaissance aujourd’hui.

Le microbe du patriotisme
Ce microbe patriotique contamine tout autant le gouvernement que l’opposition, la peste impérialiste se propage à travers le monde entier et s’apprête à détruire la civilisation du vingtième siècle. Ceux qui ont la responsabilité de remédier à cette situation pour bâtir une société saine grâce aux réformes, dès à présent, doivent tous se mobiliser de toute urgence.

Le grand nettoyage et la grande révolution
Quels sont les moyens et les projets qui peuvent apporter une réponse à cette situation critique? Seul un grand nettoyage révolutionnaire le pourra.
Il faut procéder au grand nettoyage de l’État et de la société, en d’autres termes, il faut entreprendre une grande révolution à l’échelle mondiale. Transformer le petit nombre d’États en un grand nombre d’États, transférer les Etats des mains des militaires de l’armée et de la marine aux mains des paysans, artisans et commerçants, changer les sociétés où règne le despotisme aristocratique en sociétés où le peuple aura acquis son autonomie politique, restituer la société, aujourd’hui accaparée par les capitalistes, à la communauté des travailleurs. L’esprit de justice et d’amour universel abolira le chauvinisme, le socialisme scientifique fera disparaître le militarisme barbare, le cosmopolitisme et la fraternité universelle rendront possible l’élimination de l’impérialisme dévastateur. Enfin, pour la première fois, nous pourrons obtenir la réorganisation du monde actuel, injuste, amoral, arriéré, irrationnel, nous pourrons espérer le progrès continuel de la société, réaliser le bonheur de l’humanité entière.

La noirceur de l’enfer
Si ces transformations n’avaient pas lieu, et que la tendance actuelle devait sévir longtemps, l’avenir nous réserverait les ténèbres de l’enfer et nous continuerions à être entourés de ses démons.


109. Journal qui était tiré à peine à plus de vingt mille exemplaires en 1883, au moment de son rachat par le journaliste Pulitzer, il dépassait le mil é lion d’exemplaires de tirage à l’aube du vingtième siècle.
110. 1831-1923. Historien et juriste anglais, il fut aussi philosophe. Positiviste il fut président du Comité positiviste anglais de 1880 à 1905. 11 participa à la Commission des syndicats anglais sur la question d la législation du travail, de 1867 à 1869. On compte une biographie de Cromwell et une de Ruskin parmi ses œuvres les plus connues.
111. Israel Zangwill (1864-1926) est un auteur britannique juif. 11 vécut principalement aux États-Unis d’Amérique. Les Enfants du Ghetto lui vaut le surnom de « Dickens juif ». Membre de l’Organisation sioniste mondiale, il la quitte en 1905 et fonde l’Organisation juive territorialiste, qui entend créer un état juif en dehors de la Palestine. Il prend parti pour les suffragettes, critique la politique de limitation de l’immigration des États-Unis.
112. (1856-19 15), président du parti politique ouvrier britannique le Independant Labour Party, avant tout opposant, en son sein, à la politique impérialiste. Voir E. Hugues, Keir Hardie, Londres, 1956. Hardie fit un voyage au Japon en 1907 où il rencontra les socialistes japonais de l’époque. Il participa au Congrès du parti socialiste japonais, durant la rare période où celui-ci fut autorisé. Il passa la nuit chez Sakai Toshihiko, souhaitant suivre le mode de vie des Japonais.
113. Karl Blind, né à Mannheim en 1826, était un révolutionnaire allemand qui prit part au soulèvement des peuples en 1848. Condamné à la prison, il trouva refuge en Angleterre où il s’intéressa aux mouvements démocratiques et à la littérature.
114. L’indépendance de la Grèce fut reconnue officiellement à la conférence de Londres en 1830.









Rendons grâce aux éditions du CNRS d’avoir publié un ouvrage peu connu d’un socialiste japonais consacré à L’Impérialisme.

http://comaguermarseille.free.fr/ http://comaguermarseille.free.fr/



Samedi 29 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par zimir le 29/11/2008 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il s'agit de l'impérialisme financier capitaliste !
Comme dirait ce bon Lyndon la Rouche le pire est a venir c'est mathématiquement obligatoire.
Les dettes ne pourront pas être remboursées même si tu réduis l'existence des gens à la misère la plus extrême.
C'est une somme faramineuse.
Ce n'est pas possible donc on sait ce qui nous attends si le système perdure et il perdurera.

2.Posté par moi le 30/11/2008 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A moins d'ouvrir les yeux de millliards de personnes endormies,on est mal barré. L'individualisme est le problème majeur contre ce cancer du monde

3.Posté par UN chouka le 30/11/2008 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour moi, pauvre ignard, cette note me parait bien difficile "a lire ".
La société,comme l'humanité est un ensemble d'intèrvenants tres divèrs ,de comptétance, de savoir, d'avoir ................infiniement variables .
Ces capacités a maitriser les besoins de la vie toute simple ,est dominée par une valeur fictive, légalisée par des lois toutes aussi fictives et relatives?
Dans n'importe quel système,il est facile de distinguer "les taupes initiées" qui s'infiltrent discrètement dans ces montages pour ....................s'aproprient "illégalement les richesses des naifs "ignards "et surtout candides ?
Je crains qu'il n'y ait aucune altèrnatives ;car tot ou tard, ces montages deviènent hautement pèrvèrs et font régulièrement appèls a la violence pour consèrver " l'ordre établit "(la combine pèrfide entretenue par les puissants initiés,et leurs sèrviteurs véneaux )
Il suffit de passer dans les blogs pour constater trés souvent un lourd silence complice ,un cilence coupable et un effort constant pour éluder ces sujets délicats ,qui en ce moment menacent surement grandement leurs intérets a court tèrme ?
A coté de la plaque ,est, l'ovation médiatique faite au ("PS"),par exemple ,qui non seulement a pèrdu sa crédibilité, mais aussi depuis longtemps ,la confiance de ses supportères crédules de jadis ?(ils ont fait leurs preuves )
Voudrait 'on " encore "nous " vendre ,et surtout "nous " forcer la main ,pour acheter de la marchandise frelatée, qui a passée la date de péremption depuis bien longtemps ?
A partir de là, il est simple de voir que tout ce cirque d'un autre age , n'est là ,que pour essayer de pèrpétuer une arnaque qui convient (est vital)aux détenteurs du fric de bois .......................................................................................,celui qui est distribué a partir de rien ,entre les initiés élus de dieux imaginaires bein sûr,pour acheter avec du vent tout ce qui a de la valeur?
Cette libèrté est ' elle la meme que celle qui est offèrte (disribuée) aux travailleurs qui usinent toujours plus pour toujours moins de richesses ?
Tout ceci , il me semble, repose sur du vent ,comme ce fric de bois qui s'envolle en fumée ?
Mais les richesse matèrielles rèstent des valeurs stables malgés un cours flexible initié par les magiciens de ce fric de bois?
Ben, oui, c'est bien la force violente (avec ses armées et ses armes modèrnes )qui font justice,et maintient le mirage depuis des siècles ou plus,il me semble !
De toute façon, vous voyez bien que l'armée la plus puissants,
n' a pas besoin de lois pour faire sa loi ? :-D

4.Posté par yannick le 30/11/2008 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a 2 choix la confrontation ou la conciliation choisisissez.

5.Posté par UN chouka le 01/12/2008 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ yannick , la quèstion se pose telle dans les situations graves ? :-D
Il y en a qui ont essayés la prière, mais......................................... (lol) (lol) (lol) :-D
Ne croyez vous pas que les con-ciliation ont fait long feux ?
Ne croyez vous pas que les con-siliations y en a ras le bol en cas de crise trop lourde ,et là, bien sur ,il y en a qui ont des armes nucléaires ,a usage unique ;-)..................................................
Que voulez vous de plus ?
Une mise en taule et psitt, disparu ?
Un empoisonnement par tous les moyens ?
ETC,ETC, ..................................................
Que voulez vous de mieux ?

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires