Politique Nationale/Internationale

Rencontre des pays de l'UE à Bruxelles sur le Liban


Les ambassadeurs des 25 pays membres de l'Union européenne se réuniront mercredi à huis clos à Bruxelles.

"La participation des Etats de l'UE à la formation de la force de l'ONU au Liban sera le point principal de l'ordre du jour de la rencontre", a fait savoir à RIA Novosti le service de presse du Conseil de l'UE.


RIA Novosti
Mercredi 23 Août 2006

Rencontre des pays de l'UE à Bruxelles sur le Liban


Cette réunion précédera la rencontre extraordinaire des ministres des Affaires étrangères des Etats de l'UE qui se tiendra le 25 août à Bruxelles avec la participation du Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Selon le quotidien belge "Le Soir", dix des 25 pays de l'UE ont l'intention de participer à la formation du contingent de paix de l'ONU au Liban.

Selon le journal, en plus de la France qui transfère déjà ses soldats au Liban, l'Italie, l'Espagne, la Finlande, le Danemark, la Lituanie, l'Allemagne, la Grèce, le Portugal et la Belgique ont donné leur accord de principe.

Le ministre italien des Affaires étrangères Massimo d'Alema a déclaré que son pays enverrait dans le Sud du Liban 2000 à 3000 hommes.

Au cours d'un entretien téléphonique avec le Secrétaire général de l'ONU Koffi Annan, le premier ministre italien Romano Prodi a confirmé la volonté de Rome d'assumer le commandement de la force de paix au Liban.

En s'entretenant avec Romano Prodi, les premiers ministres libanais et israélien, Fouad Siniora et Ehoud Olmert, l'ont approuvé.

Le ministre italien de la Défense Arturo Parisi a déclaré que "le gouvernement allemand avait accueilli avec bienveillance la proposition faite par de nombreux pays à l'Italie d'assumer le commandement de la force internationale de paix sous l'égide de l'ONU".

S'entretenant dimanche par téléphone avec le ministre italien des Affaires étrangères, la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a également déclaré que son pays soutenait la volonté de l'Italie de continuer à jouer un rôle de leader dans la force de paix, elle a hautement apprécié et soutenu les actions de l'Italie.

L'ONU espère que la force internationale d'interposition au Liban recevra un renfort de 3500 hommes vers le 28 août.

Le Secrétaire général adjoint de l'ONU Mark Malloch Brown a invité la semaine dernière les pays de l'UE à former plus vite le contingent de paix.

"Les prochains jours seront très délicats pour nous, si nous voulons tenir notre promesse d'assurer la présence sur place (au Liban) de 3500 militaires en l'espace de dix jours", a indiqué Mark Malloch Brown.

"J'invite aujourd'hui l'Europe à envoyer ses troupes dans le cadre de cette première vague", a-t-il ajouté.


Mercredi 23 Août 2006


Commentaires

1.Posté par HAYDAR le 23/08/2006 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand saddam a agresse le koweit il a du payé les degats. au Liban la reconstruction devrait etre a la charge des juifs a moins qu il n y ai comme d habitude "une loi special yahoud " qui leur permet de tuer des innocents, détruires des villes, sans etre inquiété. voila la demoncratie occidentale. DIEU vous maudisse tous. vous payerez tous vos crimes un jour. soyez certain que votre place est en enfer pour l eternite vous les juifs et vos allies.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires