Politique Nationale/Internationale

Régionales: Le 3e tour



evaresis@yahoo.fr
Lundi 22 Mars 2010

Régionales: Le 3e tour
La cécité du Gouvernement Sarkozy est effroyable ! J’ai relevé à votre intention les réponses, sur FR2-Télé ultra sioniste aux ordres de Sarkozy, des dirigeants de l’UMP. C’est déconcertant ! Une telle cécité n’est pas le fruit du hasard. Elle est volontaire !!! Causez toujours, Français, nous mènerons la politique que nous avons choisie (au service du MEDEF, du NOM, des puissants..), c’est à dire de "modernisation" - entendez, de casse de tout ce à quoi les Français tiennent, de tout ce qui fait l’identité de la France, des valeurs de notre pays, de ses idéaux, de ses protections sociales, de ses politiques les plus éprouvées comme en matière étrangère, pourtant faisant la quasi unanimité...
 
 Sur FR2 (télé gouvernementale dirigée par les amis du CRIF), donc, voici ce qu’on entend, et c’est affligeant :
Changer de politique ? Non, changer de "gouvernement" (donc continuer la même politique avec des hommes différents), faire quelques aménagements qui seront mis en valeur par la presse aux ordres ("vous voyez, le message des Français a été entendu" !). Foutaises !
   
 Le coupable, c’est la crise, et tous les pays sont logés à la même enseigne. La France, donc, ne peut pas faire mieux. A aucun moment la politique de Sarkozy n’est mise en cause. Celui qui veut aborder le sujet, a la parole coupée par les journaleux comme Pujadas. Foutaises !
   
  Il ne s’agit pas d’un avertissement politique national, mais ...
régional. Sous-entendu : C’est la politique des Régions - tenues par la Gauche - qui est mise en cause. Foutaises !
   
  Il s’agit d’élections à mi-mandat, assène Bertrand, et c’est partout dans le monde pareil, ça se passe mal. Donc, en France comme ailleurs. Tous les pays du monde sont confrontés aux mêmes problèmes. Foutaises ! Nous sommes en France, ne parlons pas de l’Etranger...
   
 La communication n’a pas été efficace, on n’a pas su expliquer les réformes. Pour une fois, on ne parle quand même pas du style de Sarkozy, on élargit : C’est la communication qui a été défaillante ! Foutaises ! Les Français ne veulent pas de cette politique de "modernisation", d’ailleurs dans un Sondage, 71 % des Français le confirment : la politique doit changer !
Et le Gouvernement s’en moque, il va poursuivre la politique menée. Foutaises !
   
 On essaie de noyer le poisson : Avec Ségolène Royal, qui fait mieux que "Martine Aubry", ou encore... Frèche est-il encore PS ? Bref, on continue à diviser pour permettre à Sarkozy, à terme, de triompher à nouveau, envers et contre tout. Foutaises !
   
 On n’a pas dit non aux réformes de Sarkozy, à la "modernisation" de la France, on a dit non à la crise, commente Bertrand. Il faut combattre les effets de la crise !!! Foutaises, la crise a bon dos !
   
 Patience ! La politique en cours, menée par Sarkozy, finira par porter ses fruits. Vous y croyez, vous ? Foutaises ! Et on oublie de dire que tous les ministres de Sarkozy sont défaits lamentablement...
   
 Ce vote, c’est une déception par rapport à la manière de gouverner de Sarkozy. Tiens, revoilà le style... pour ne pas pointer du doigt le vrai coupable du mécontentement des Français, la politique de Sarkozy ! Foutaises ! 
 
 Le Gouvernement réforme trop vite. Il faut moins se précipiter. Foutaises !
La vitesse n’est pas en cause, mais le contenu de la politique !
 
 Bref, cécité, mauvaise foi... de l’UMP comme des Médias !!!
 
 Il est temps, enfin, d’appeler les choses par leur nom, Messieurs-Dames les "Journalistes" aux ordres : C’est le fond, pas la forme, qui est mis en cause ! Les Français ne veulent pas de cette sale politique qui casse tout et aggrave comme jamais les inégalités ! Ce DENI du vote des Français est insupportable ! Et maintenant ? Pour un 3e tour politique.  
 
 Certains songent à la création d’un parti des mécontents, de style "Coluche" :
(http://www.marcfievet.com/ext/http://ass.renseignements-genereux.overblog.com/).

 
 Pour ceux qui voient la politique de façon plus sérieuse, ou moins "coluchienne", et il y en a, on peut, comme l’Administrateur de la Lettre du Lundi (http://lalettredulundi.fr/2010/03/21/apres-la-deculottee/), ou comme moi depuis longtemps, appeler à un rassemblement autour d’un Programme de Salut Public, à l’image de celui du CNR :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance,
http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/ .
 
 Que dit le CNR aujourd’hui ?  
 
 Le pouvoir ne cédera que face à une convergence des luttes populaires d’une ampleur exceptionnelle
 
 Voici l’appel du CNR :
 
 " Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte. Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais : Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15mars1944
: Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des " féodalités économiques", droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’
Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie. Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations,institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau "Programme de Résistance " pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales. Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944. Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : " Créer, c’est résister. Résister, c’est créer ". Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey. "
 http://www.convergencedesluttes.fr/petitions/index.php?petition=8
 
 
 Qu’est ce que le CNR ? Le Conseil national de la Résistance (CNR) fut l’organe qui dirigea et coordonna les différents mouvements de la Résistance intérieure française, de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy à partir de mi-1943.
 
 Programme, buts, rassemblement... L’idée de rassemblement, très gaullienne finalement, que je défends toujours, n’a rien à voir avec celle que propose maintenant Georges Frèche le trublion, futur diviseur de la Gauche, édulcorant le PS comme Daniel Cohn-Bendit souhaite faire avec les Verts, en proposant désormais la mort des partis traditionnels et, à Gauche, une Sociale-Démocratie à la française, sorte de Parti Démocrate finalement peu différent du Parti Républicain de la Droite, s’insérant parfaitement dans le cadre de la Mondialisation, en apportant juste quelques correctifs sociaux...
Frèche va sortir un ouvrage sur le sujet. Foutaises !  
 
 Mes amis, pas de Sociale-Démocratie qui panse juste quelques plaies trop béantes ! Il faut en finir avec le libéralisme militaro-financier qui dévaste la France et plus généralement la planète. Et pour cela, il faut rassembler comme le CNR l’a fait, tous ceux qui n’acceptent pas l’intolérable :
Politiques, syndicats, presse, associations, citoyens... pour peser efficacement, tous ensemble, en constituant un vaste mouvement de mécontents décidés à vraiment changer les choses, en profondeur, sur des bases claires.
Comme le Gl de Gaulle l’a fait à l’issue de la seconde Guerre mondiale, en particulier avec les communistes, décidons ensemble d’un programme à appliquer ! Comme le dit Martine Briard (Verts, passée au Front de Gauche), "ce n’est pas d’une grande Gauche dont nous avons besoin, mais d’une société qui change" (et dans laquelle, bien sûr, les Elus ne cumuleraient pas les mandats).
 
 Mettons-nous d’accord sur les bases du renouveau ! Les partis politiques se sont déconsidérés, la Droite tue la France, le PS rose pâle et les Verts ambigus de Cohn-Bendit ne proposent pas grand chose, il est temps de changer en profondeur la politique, dans un vaste mouvement unissant les citoyens autour d’un socle réellement novateur, comme du temps du CNR, prenant en compte les aspirations et les besoins réels des populations !
 
 Nous avons dit non à Sarkozy, il le fallait ( Voir eva R-sistons, sur :
http://www.marcfievet.com/article-regionales-le-devoir-de-voter-et-de-voter-contre-la-casse-de-la-france47087963.html,
puis la réponse d’Eva ici :
http://www.marcfievet.com/article-la-deraison-du-tout-saufisme-47099348-comments.html#anchorComment.).
Maintenant, il faut passer à une autre étape, plus ambitieuse, plus vaste, plus concrète, plus porteuse.
 
 Voici ma conclusion, sur un site : "L’Opinion d’Eva : Je suis entièrement d’accord (avec l’Administrateur de La Lettre du Lundi). Depuis longtemps, en tant que Gaullienne de Gauche, je défends le programme du CNR. Il est toujours d’actualité ! Il est un modèle - et d’abord de rassemblement.
Il est une directon pour nous tous. Il est espérance !"
 
Ce modèle, cette espérance-là, pourquoi ne pas s’en emparer ?
Concrètement. Et rapidement ! Pour faire réellement du nouveau... avant qu’il ne soit trop tard !
 
 Votre eva R-sistons
 
   Compléments d’information :
Les Instituts de sondages - ou de manipulation au service du pouvoir : Lapsus révélateur de Jean-Daniel Lévy, du CSA : " Si NOUS avons le sentiment, à DROITE, que nous sommes unis pour une politique...". Foutaises !
 
 D. Cohn-Bendit appelle à un grand Rassemblement de la Gauche. Foutaises !
 
 Le Nouveau Centre de Morin veut être plus entendu, donc plus autonome.
Foutaises !
 
 D. de Villepin s’engage poour une autre politique de droite.
 Marie-Anne Montchamp parle de changements d’options, de cap, et pas de casting ! "Ne pas rester sur le politicien, donner une autre vision de la Droite. Jeux de pouvoir, d’influences, luttes ou approches tacticiennes, ça suffit ! Il faut un discours politique refondé, il faut changer nos visions et nos perspectives... Notre Droite proposera de revisiter les problèmes, en apportant des réponses différentes". Foutaises !
 
 Eva : Grâce à ce vote contre Sarkozy, le navire UMP commence à être déserté ou critiqué. Youpi !
 
 Naturellement, les Médias-torchons commencent à parler des tensions à Gauche : Frèche, Royal, Front de gauche vis-à-vis du PS ...
 
 Médias : "Ce qu’on reproche à Sarkozy, c’est plutôt un problème de comportement..." (LCP, Public Senat, commentateurs dont J-Louis Gombaud, Michèle Cotta). Consigne : Ne pas aborder la question de la politique de Sarkozy, ses fondements - et il est d’ailleurs dit que "les réformes sont indispensables" ! Tous des libéraux pour commenter... comme sur le caricatural C dans l’ Air. Foutaises !
 
 
 http://r-sistons.over-blog.com



Lundi 22 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par Bernard Trannoy le 22/03/2010 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé Eva je suis souvent en accord avec ce que tu écris. Mais là pas du tout. Loin de moi l'idée d'exonérer SARKO Mais il devient trop facilement le cache sexe derrière lequel ce cache le PS. Si le monde du travail c'est mis aux abonnés absents. C'est bien parce que ce monde à le sentiment plus que justifié que la "Gôche" ne ferait pas mieux et peut-être même est capable de pire (Voir la Grêce) Crois-tu vraiment que le PS de Strauss Kahin directeur général du FMI (Qui n'a pu être élu à ce poste sans l'accord implicite et de SARKO et de BUSH) et Pascal Lamy de l'OMC cet organisme de la mondialisation ultra libérale, du démantèlement du bien commun feront différemment. Evidemment NON.
C'est la raison de mais votes nuls des 2 tours.
Ce contenté du seul Front du refus n'a jamais permis d'engager des processus de construction des changements à mettre en oeuvre. Pour ma part les Mélenchonnade ne sont pas ma tasse de thé. Je ne supporte pas les comportements populistes

2.Posté par jinos le 22/03/2010 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le ps souffre depuis presque 1O ans. Il n'ont jamais été présent lors des grands rendez-vous, ni au niveau de leur cohésion, ni au niveau de leur programme. Aujourd'hui la région de l'Alsace reçoit ses subsides directement de Bruxelles sans passer par l'autorité nationale et toutes les régions en France tant à dépendre de Bruxelles de toute façon, les dés sont pipés. Les Français ne votent plus car il ressentent l'impuissance des politicien et que le systeme démocratique ne fonctionne plus, voir le traité de Lisbonne qui à donné une identité juridique à l'Union européenne, les lois de Bruxelles primaute sur les lois nationales, seul Jean-Marie Le pen à l'air d'etre au courant.
Quant à DSK c'est un Bilderberger, donc la marche au nouvel ordre mondial se porte à merveille visiblement. Les régionales servent strictement à rien et une partie des Français ne sont pas aller voter sauf les socialiste en manque, d'ou cette victoire qui ne sert à rien et qui ne changera rien de rien en France, ou à Bruxelles ou tout se joue vraiment.

3.Posté par eva R-sistons le 22/03/2010 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M/ais on est bien d'accord, ce PS-là n'en est plus un, et DSK-Sarkozy, c'est pareil ! Mais il fallait se manifester, d'abord, n'importe comment, CONTRE celui qui détruit la France en l'offrant à l'Etranger ! Ensuite, maintenant, tout est ouvert. Cordialement eva

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires