FRANCE

Réforme du chômage. Massacre à la tronçonneuse épisode 1 !


C’est l’histoire d’une dette cumulée à … 35 milliards d’euros ! Cela commence à faire un peu de sous.


Charles Sannat
Vendredi 14 Juin 2019

Le problème quand on dépense plus que l’on en gagne pendant des années c’est que l’on finit par cumuler ce genre de dettes.

Comment s’en sortir dès lors ?

En payant moins de prestations que l’on rentre de cotisations.

La recette est très simple.

Simple, mais douloureuse.

Et c’est exactement ce qu’il va se passer notamment pour les cadres pour lesquels il est envisagé un retour de la dégressivité en plusieurs étapes.

Autres éléments pour réduire les coûts, baisser l’indemnité maximale, et enfin, cotiser plus en travaillant 6 mois sur les 24 mois précédant la perte d’un emploi, et non plus 4 sur 28 comme c’est le cas aujourd’hui…

Cette dernière règle va retirer les indemnités chômage à des dizaines de milliers de personnes chaque année.

Humainement ce sera douloureux. Économiquement c’est compréhensible, car encore une fois, si pendant 40 ans nous avons toujours dépensé plus collectivement, en pensant que l’on raserait gratis le lendemain, l’heure des comptes arrive toujours.

C’est donc un premier massacre à la tronçonneuse qui s’annonce sur l’assurance chômage.

Il y aura de surcroît le même phénomène que pour les retraites, à savoir, que l’on va procéder par itération. Chaque année tout sera réduit un peu plus que l’année précédente. En 5 ans, l’assurance chômage ne sera plus que l’ombre d’elle-même et notre système actuel, très protecteur, ne sera plus.

Enfin, la méthode,… peu, pour ne pas dire pas, de négociation avec les syndicats, et… des ordonnances cet été !



Jeudi 13 Juin 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires